Substring History Search dans ZSH

Les shells de nos chers unices sont de merveilleux outils qui permettent d’interagir avec nos OS. C’est mon interface principale. Je l’utilise constamment et pour tout. J’utilise très peu de logiciels graphiques. Un navigateur, un terminal et un lecteur vidéo. Voilà tout. Par contre je dois avouer que j’ai pas une super mémoire et du coup j’ai parfois du mal à me rappeler de certaines commandes. C’est d’ailleurs pour ça que j’utilise Foldcat comme vu il y a quelques temps.

Foldcat : se rappeler de quelque chose quand on rentre dans un dossier

Vous avez une mémoire de poisson rouge comme moi ? Ça vous arrive d’installer des trucs un peu exotiques et de pas vous souvenir comment ça fonctionne. Du coup vous allez dans le dossier en question et là vous fouillez à coup de ls / tree / –help. Pas mal mais et si on avait un ptit truc qui venait nous aider. Foldcat : le chat du dossier Votre chat vous passe dans les panards quand vous entrez dans une pièce ?

Une idée d'init

Ces derniers temps, les inits ont la côte. L’invasion de systemd sur un bons paquets de banquises en est la principale cause. Il faut dire qu’avant lui il n’y avait pas eu autant de débat et peu de concurrence. Il y a pas mals d’inits différents mais la plupart sont quasiment pas utilisés en dehors des cadors du secteurs. Systemd fait parlé de lui à cause de son initiateur (haha) à la réputation sulfureuse mais également pour certains choix techniques parfois étranges mais aussi (et surtout à mon goût) pour sa capacité à changer l’ordre établis.

Un nouveau navigateur pour de nouveaux océans

Ça me pendait au nez. Depuis de très longues années j’utilisait fièrement Opera. Depuis la version 7.11 à vrai dire soit plus très loin de dix ans. Tandis que le panda n’était qu’un piaf je découvrait les onglets (pas vraiment mais j’ai trop honte d’avouer que j’utilisais une surcouche d’ie). En pas loin de dix ans j’ai découvert de très nombreuses features plus ou moins connues ou exotiques. J’ai trifouillé une grande partie de ses ini pour lui trifouiller les boyaux afin de le plier à mes exigences.

Un bureau moderne sous linux

Ouais un petit titre prétentieux et même trompeur diront certains (dont je ne fait pas partit, mais on s’en fout vu que ces certains n’ont pas la parole). Au final, je viens de réinstaller une gentoo sur mon bon vieux laptop d’il y a quatre ans. La petite arch qui y trônait a rendu l’âme (une sombre histoire d’update au bout de plusieurs mois sans servir) et du coup j’ai voulu revenir à cette bonne vieille gentoo.