La Renaissance Des RSS

Ça y est \o/ En ce moment on assiste à la renaissance des RSS et c'est pas moi qui le dit ! On le lit un peu partout en ce moment. On vit une époque formidable !

Mais attends une seconde : pour que ça renaisse, il faut que ça meurt !

Mais du coup, les RSS étaient morts ?

C'est ce que semble penser pas mal de monde visiblement. Pourtant les sites ne les ont pas supprimés. Mon ptit aggrégateur de flux n'a jamais tarit ces dix dernières années.

Ils sont morts quand ?

Apparemment deux évènements auraient sonné le glas : la mort de Google Reader et FeedBurner qui déconne.

Bon bha dans le cas de Feedburner je sais pas trop, j'ai jamais utilisé ce service mais visiblement ils ont changé leur façon de faire et ça aurait fait fuire une partie des utilisateurs.

Concernant Google Reader, bha je sais pas trop non plus. Effectivement c'était l'aggrégateur de flux rss le plus populaire à son époque mais sa fermeture est-elle vraiment une raison de la mort des RSS ? Quand ma connexion tombe en panne à la maison c'est pas la mort de l'Internet !

Il s'est passé quoi réellement ?

Google Reader est donc arrêté en 2013 et en fait à cette période beaucoup de monde a cessé d'utiliser les reuseuseu pour se tourner vers les réseaux sociaux : Facebook et Twitter en tête. À l'époque ça pouvait effectivement être une alternative plus ou moins potable. Leurs logiques de fonctionnement étaient pas exactement similaires à aujourd'hui. La course au profit n'était pas absolue et du coup les algoritmes régissant les timelines étaient assez inofensif.

Le temps passe.

Une élection est passée et avec un peu de recul maintenant le monde commence à un tout petit peu faire semblant de commencer à peut-être éventuellement ouvrir les yeux.

« Ha bon ? Les timelines sont biaisées ? Ha bon ça me manipule discrètement pour influencer mon jugement/vote/ressenti ? »

Les créateurs de contenu qui ont délaissé leur site perso pour bénéficier d'une audience élargie et se constituer un vivier public doivent désormais passer à la caisse pour parler à leur auditoire. Bref les réseaux sociaux doivent remplir leur comptes en banque désormais.

Quel rapport avec les RSS ?

Bon revenons à nos moutons : les RSS. Ils sont toujours là et les quelques très rares sites qui les ont zappés pour se contenter d'abreuver leur compte truitteur/faceplook commencent pour certains à revenir en arrière.

Et on arrive donc en 2017-2018. Il faut donc reconquérir son propre auditoire des griffes des bleus.

« Et si on créait une renaissance des RSS ?! » L'idée de génie que Bernard a eu ! Sérieux, on présente le truc comme le renouveau, on passe pour des gentils qui aident à se réapproprier une tech bonne pour la vie privée et EN PLUS on amenuise un peu notre dépendance au GAFAM !

BRAVO ! Bon c'est dommage que Bernard ne soit pas au courant que ça fait quinze ans que son site ne produit que du RSS tronqué suite à la décision de Jean-Kevin marketeux de son état qui s'est rendu compte qu'ils balançaient pas de pub/trackers/cookies dans les RSS. C'est bien gentil de crier contre les GAFAM quand ton site est pourri jusqu'à la moêlle au point que ton contenu ne représente que 10% du poids de tes pages webs. La presse en ligne adore vos données mais quand au final ils se font petit à petit bouffer par ceux qu'ils ont nourris, ils retournent leur veste sans pour autant se repayer une dignité.

Bon, crachons pas trop dans la soupe parceque bon les RSS c'est génial et si l'orchestration de "leur Renaissance" peut pousser un peu la populace à y recourir plutôt qu'aux réseaux sociaux… On sera ptet gagnant, sait-on jamais.

Les RSS ne sont jamais morts et la plupart de ceux qui le clâment auraient voulus les tuer à l'époque mais se font guanoter dessus désormais.