Al Pacino

Heat

Histoire : Des braqueurs font un coup. Ils partent avec le pactole malgré quelques débordements ayant causé la mort de trois convoyeurs de fonds. Les braqueurs s'attèlent pour leur prochain coup. Ressenti : Le casting est de toute beauté. On a un De Niro au top, un Val Kilmer au top, un Al Pacino au top et même dans les seconds couteaux on retrouve tout le beau monde avec notamment William Fichtner mais aussi Danny Trejo (qui joue… Trejo, quelle originalité) une jeune Natalie Portman

Serpico

Sorti en 1973, ce film est dans les débuts de carrière d'Al Pacino en étant tourné entre le premier et le second opus du Parrain. Ici, Frank Serpico est un tout jeune flic à New-York s'intégrant dans son nouveau job. Il n'a cependant pas la même vision de la Police que ses collègues. Il se retrouve très vite au milieu de pots-de-vins et de backchichs qui ne sont pas trop de son goût.

The Godfather : Part 3

Et voilà l'épisode qui clôture cette saga. Et bha il est un chouilla en deça mais reste très bon. Il est temps pour Al Pacino de commencer à passer le flambeau des années ont passés et la relève pourrait bien être son neveu de son défunt frangin Sonny. Comme son père Andy Garcia est très sanguin et n'est pas du genre à pardonner facilement. Bref, ça rappel un peu trop son père mais Mike est tout de même décidé à se ranger.

The Godfather : Part 2

Et bhé, quelle suite ! C'est vraiment dans la lignée du premier. Le casting est tout aussi bien choisi et dirigé. Franchement Al Pacino est encore meilleur dans cet épisode. Et puis … l'ultra classieux Robert De Niro est génial mais ça c'est normal à l'époque. Il n'était pas encore en train de s'adonner aux comédies les plus miteuses pour prolonger sa carrière. On a le même genre de décor que dans le précédent, en se baladant un peu plus dans le Nevada ce coup-ci.

The Godfather

Je vois ce film pour la première fois cinquante ans plus tard. Et c'est vrai que c'est un sacré film. Du haut de ses trois heures, j'ai découvert l'origine de très nombreuses références que j'ai croisés dans tout un tas d'autres œuvres. Et du coup le fait de ne le découvrir que maintenant, pas mal de trucs paraissent clichés, ou prévisibles. Mais faut garder à l'esprit que c'est lui qui a créé ces clichés.

The Irishman

Je viens tout juste de finir le film (le générique tourne en fond) et en fait je sais pas. Autant j'ai vraiment adoré l'histoire et tout mais de savoir que Scorcese a 76 ans, que tous les acteurs du film ont la même tranche d'âge et de voir que la fin du film ils sont tous mort… Ça sonne trop comme un film d'adieu. Je n'ai pas été assidu dans la filmographie de Scorcese mais les quelques films que j'ai maté m'ont pas mal marqué (sauf Hugo Cabret).