cool

The Unbearable Weight of Massive Talent

Histoire : Nicolas Cage n'est plus au top de sa forme, sa carrière est même dans un bon creu. Sa vie familiale n'est pas mieux et il a besoin d'argent et se retrouve contraint à accepter d'aller à l'anniversaire d'un milliardaire espagnol. Javi est un très grand fan de Nicolas Cage et est aux anges de rencontrer son idole qui de prime abord est vraiment pas jouasse. Mais la gentillesse et l'honnêteté de Javi touche l'acteur.

Ambulance

Histoire : Will a besoin de pognon pour pouvoir soigner son gamin (en fait ce film est un plaidoyer en faveur de la sécurité sociale). Il va donc voir son frêre pour lui emprunter quelques milliers de dollars. Ce dernier lui propose de participer dans un gros braquage. Là, tout de suite, maintenant. 32M$ à se répartir forcément ça pousse à accepter. Ressenti : Je n'avais pas vu de film de ce cher Michael Bay depuis le fort sympatique No Pain No Gain.

Ghostbusters : Afterlife

Histoire : Callie retourne chez son père après sa mort avec ses deux gamins car elle n'a plus de sous. Elle arrive donc dans cette immense ferme pas vraiment entretenue au milieu de nulle part dans un bledaillon paumé. Sa gamine fouille un peu la baraque et commence à y trouver tout un tas d'attirail assez peu commun. Pendant ce temps, d'étranges tremblements de terre de plus en plus fréquents sont ressentis.

Turning Red

Histoire : Mei est une très jeune canadienne d'origine chinoise aidant sa famille à tenir un temple à Toronto. Avec ses copines de collège elle rêve d'aller au concert du groupe de mioche du moment. Un matin elle se réveille dans le corps d'un énorme panda roux. Elle comprend que si elle parvient à se maîtriser et se calmer, elle peut reprendre forme humaine. Ressenti : Ça faisait longtemps que je n'avais pas été vraiment emballé par un Pixar.

Prisoners of the Ghostland

Histoire : Le héro est libéré d'une cage où il croupissait des suites d'un braquage qui a mal tourné. Le Gouverneur de la ville lui demande d'aller récupérer et ramener Bernice. Il est bardé d'explosifs sur sa combinaison qui se déclencheront s'il a l'intention de s'enfuire/frapper Bernice/ s'il est trop lent. À contre-cœur il part donc dans le "Ghostland" dans cette quête. Ressenti : Ce film de 2021 est particulièrement étrange.

The Evil Dead

Histoire : Un groupe de jeunes part en vacances dans une ptite cabane, dans la forêt, loin de tout. Fraîchement arrivés dans la cabane, ils allument la lumière, tout va bien mais soudain un bruit semble venir d'une trappe menant à la cave. Les braves garçons descendent et n'y trouve … rien sauf un étrange livre et un lecteur de bande audio qu'ils vont écouter. On y entend le précédent habitant racontant des faits très perturbants.

Zodiac

Histoire : L'histoire vraie du tueur surnommé Zodiac dans les années 70 aux USA. Il contacte les journaux en leur transmettant des messages codés. La police tente donc d'élucider les mystères disséminés par le tueur. Ressenti : Bha c'était pas mal du tout. Le film se veut très réaliste avec une identité visuelle assez particulière. Les couleurs sont assez chaudes et douces avec un fort étalonnage soit bleu soit orange, c'est vraiment très joli.

Paths of Glory

Histoire : Lors de la première guerre mondiale, la France est en déroute dans sa guerre de tranchées. Un grand général (j'ai pas l'apelation exacte) pousse un petit général (j'ai pas l'apelation non plus) à mener un assaut sur une position fortifiée allemande. Il lui fait miroiter une possible montée en grade. Le ptit général va donc pousser son colonel à mener cet assaut qui s'avère quasi suicidaire. Ce dernier, à demi-mot menacé, accepte donc d'organiser un assaut avec l'appui de l'artillerie.

The Batman

Histoire : Gotham City est à la veille d'élections municipales mais le candidat sortant se fait tuer. Sur le cadavre il y a une enveloppe marquée « Pour Batman ». Il se mèle donc à l'enquête qui s'avère être une suite de meurtres avec des indices plus ou moins subtils voir carrément obscurs avec des énigmes assez complexes. Ressenti : Hmmm et bhé … Je sais pas trop. Je suis assez mitigé.

Barbaque

Histoire : Vincent et Sophie tiennent une boucherie qui comme leur couple bat de l'aile. Leur couple d'ami tient une chaîne de boucherie industrielle et font étalage de leur pognon continuellement. Un jour, des activistes vegan viennent saccager la ptite boucherie traditionnelle. Cependant quelques jours plus tard, le couple tombe par hasard sur l'un des vegan faisant du vélo alors qu'ils sont en voiture. Malencontreusement (mais pas tant que ça) ils le percutent et le tuent.

Don't Look Up

Histoire : Une doctorante en astrophysique découvre par hasard une comète. Avec l'aide de son prof, ils calculent sa trajectoire et arrive à la conclusion que l'impact avec la Terre est prévu dans 6 mois. Ils commencent à alerter la NASA, la présidente des USA mais se font somptueusement ignorer. Ils se tournent ensuite vers la télévision pour alerter le grand public. Ressenti : Je passe après la vague. Tout le monde s'est jeté sur le film lors de sa sortie sur Netflix il y a six mois.

Nghtmare Alley

Histoire : Stanton arrive dans une fête foraine et parvient à s'y faire embaucher. Dans ce ptit monde, il se lie d'amitié avec Madame Zeena et son mari Steve qui font des tours de télépathie. Avec eux, il apprend les ficelles du métier et surtout le fameux code verbal qui permet de tromper les spectateurs. Le moment venu, il décide de quitter la fête foraine pour monter un spectacle à son compte avec sa nouvelle femme Molly qu'il a rencontré à la foire.

Eyes Wide Shut

Histoire : Tom Cruise et sa femme Nicole Kidman se rendent à une soirée mondaine organisé par un de ses patients. Là, il rencontre un ami d'école qui joue du piano qu'il rencontre un peu plus tard pour discuter un peu plus. Durant cette soirée, le couple rencontre chacun de son côté des partenaires avec lesquels ça flirte, ça draguouille. Une fois revenu, bha … il y a un peu de tension à ce propos.

The Wave

Histoire : Frank est un avocat pour une grande compagnie d'assurance sur le point de parvenir à annuler un gros contrat d'assurance qui pourrait lui permettre d'être très particulièrement bien vu de ses supérieurs. Pour fêter ça, son pote Jeff le convainc d'aller à une soirée la veille. Ils vont d'abord au bar où ils rencontrent deux jeunes femmes qui les emmènent par la suite dans une soirée. Arrivés là-bas, Franck et une fille tombe sur un dealer qui leur donne gratuitement une drogue dles plus efficace.

House Of Gucci

Histoire : Rodolfo Gucci est très agé et aimerait transmettre son entreprise à son fils Maurizio. Celui-ci n'est pas intéressé. Son oncle Aldo Gucci a bien un fils mais ce dernier est la risée de la famille et souhaite lui aussi que Maurizio reprenne les rennes de l'entreprise familliale. Maurizio rencontre Patrizia qui deviendra sa femme et qui le poussera a reprendre la tête du groupe Gucci. Ressenti : Bon alors déjà, n'allez pas voir le synopsis sur Wikipedia : ce dernier vous spoile directement toute l'histoire.

The Dirties

Histoire : Deux potes de lycée font un film nommé The Dirties dans lesquels ils se vengent des mecs qui les maltraitent constamment. Leur film progresse pas mal au point d'être diffusé pendant l'un de leur cours. Sans trop de surprise ça ne les a pas rendus plus populaires. Les pressions qu'ils subissent ne cessent d'ailleurs pas. Ressenti : Un mockumentaire assez méta. D'ailleurs l'un des deux protagonistes est aussi le vrai réalisateur du film.

Most Beautiful Island

Histoire : Luciana est une immigrée espagnole sans papier à New-York. Elle enchaîne les ptits boulots merdiques pour tenter de survivre comme elle peut mais le loyer mensuel est toujours une épreuve non-garantie. Un jour, son amie Olga lui parle d'un ptit boulot qui pourrait lui rapporter 2000$ en une soirée. Elle lui certifie que ça n'a rien de sexuel et finie par convaincre Luciana. Ressenti : C'est marrant car je suis à peu près sûr que j'aurai pu détester ce film.

Tammy and the T-Rex

Histoire : Tammy tombe amoureuse de Michael mais Billy son ptit copain de l'époque n'est pas spécialement d'accord. Ce dernier tabasse Michael qui finit à l'hosto. Là, le Dr Wachenstein fait croire que Michael est mort pour voler le corps afin de récupérer le cerveau pour l'implanter dans un animatronique de T-Rex. Une fois fait, le T-Rex s'échappe. Ressenti : Ce nanar est franchement pas si nul voir plutôt sympa. Déjà, le casting est quand même composé de Denise Richards que je connais de Starship Trooper et aussi de Paul Walker (l'acteur connu pour être mort mais quand même dans Fast & Furious (huhu)).

Charlotte a du Fun

Histoire : Charlotte a 17 ans et apprend dans la douleur que son mec est finalement gay. Elle est bouleversée car elle l'aimait vraiment. Avec ses copines Megane et Aube elles prennent un ptit boulot dans un magasin de jouet où travaillent de nombreux jeunes de son âge. Des suites de sa rupture elle va se chercher un nouveau mec parmi le personnel du magasin. Ressenti : Hmmm le film laisse un ptit parfum agréable mais plus pour son décalage et son "exotisme" que pour lui-même.

10th & Wolf

Histoire : Tom est un marine ayant violenté un supérieur et se retrouve suspendu et en prison. Il accepte un deal pour être libéré où il doit infiltré la mafia. Mais c'est la mafia directement dans sa famille. Il va tenter d'en faire sortir son frangin tout en enfonçant son cousin qui est la cible principale des flics. Ressenti : C'est pas mal. Ça casse pas trois pattes à un canard c'est fait proprement mais sans plus.

Open Grave

Histoire : On suit un groupe de personnes amnésiques qui se retrouvent en pleine nuit dans une maison au milieu de nulle part. Ils retrouvent quelques indices par-ci par-là mais rien de bien clair concernant leur identité et leurs motivations. Des cadavres jonchent la forêt environnante. Ressenti : Et bhé c'était pas mal du tout. J'ai vraiment bien aimé. Je vous spoil un chouilla : il y a des zombies. Et malgré ça, on est pas dans un film d'action ou d'horreur classique mais plus dans une histoire où l'on va avec les personnages tenter de comprendre ce qu'il se passe.

The Cake Eaters

Histoire : Georgia est une jeune adolescente atteinte d'une maladie incurable qui l'handicape sévèrement. Elle sait qu'elle ne vivra pas longtemps mais les hormones la travaille un peu. À côté de ça Beagle est un jeune adulte dont le père est amoureux de la grand-mère de Georgia. Ressenti : Hmm pas vraiment mon genre de film. Le drame teinté de romance c'est pas trop ma tasse de thé. J'ai tenu jusqu'au bout et c'était supportable mais jamais je me le referai.

Yes, God, Yes

Histoire : Alice est une jeune dans un lycée très chrétien aux USA. Comme le veut son âge, la sexualité commence à la titiller mais les cours que lui fournit son lycée sont quelques peu biaisés. Elle se retrouve avec d'autres camarades à un camp chrétien pour une semaine. Ressenti : C'était un bon film sympathique mais quelque peu énervant. Enfin pas le film en lui-même mais son propos. De voir ces camps pour trouver l'amour de Jésus c'est bien un truc qui m'énerve.

A Hologram For The King

Histoire : Alan est en voyage d'affaire en arabie saoudite pour vendre une solution de visioconférence au roi. Les conditions de travail sont assez particulières à la limite du foutage de gueule. Ses interlocuteurs ne sont jamais disponibles, il est reçu dans une pauvre tente dans le désert, la connexion internet n'est pas bonne… Ressenti : C'était sympatoche. Il y a par moment un léger feeling kafkaïen avec ces rendez-vous avortés pour des raisons bidons.

Ten Inch Hero

Histoire : Piper se trouve un ptit boulot dans une ptite sandwicherie de Santa Cruz. Elle rejoint une petite troupe où règne la bonne humeur. Elle souhaite retrouver la gamine qu'elle a mis à l'adoption il y a quelques années. Ressenti : J'espérais un film assez barré à la Clercks mais c'est au final bien plus gentillet. C'est pas mal mais pas aussi drôle et c'est clairement pas le but du film.

7 Cajas

Histoire : Dans un marché à ciel ouvert du Paraguay, Victor avec sa chariotte fait des livraisons pour se faire quelques sous. Il aimerait pouvoir se payer un téléphone portable et parvient à trouver une belle affaire : il doit bouger 7 caisses quelques-temps puis les livrer à un endroit mystère. Il a pour consigne de ne pas regarder le contenu et de veiller sur ces caisses comme si sa vie en dépendait.

El Dia De La Bestia

Histoire : Un curé déchiffre des messages et symboles et arrive à la conclusion que l'antéchrist doit naître le 25 décembre 1995. Il connait la date mais pas le lieu. Il décide de convoquer le diable afin de lui soutirer l'information concernant le lieu de naissance. Il ne sait pas trop comment s'y prendre et va avoir besoin d'aide. Ressenti : Hahahaha Ce film est vraiment très drôle. C'est un gros bordel qui s'amuse bien et ça passe plutôt bien.

The Settlers

Histoire : Des parents et leur fille vivent sur Mars isolés de tout. Un matin ils découvrent que quelqu'un a marqué “LEAVE” sur l'une des fenêtres de la maison. Ressenti : Hmmm je ne sais pas trop qu'en penser à vrai dire. On a pas trop d'info sur le contexte, on est sur Mars mais visiblement l'atmosphère est respirable (et la gravité semble strictement identique à celle de la Terre), est-ce qu'il y a d'autres personnes ?

Incendies

Histoire : Un frère et une sœur jumeaux se rendent chez le notaire pour découvrir le testament que leur laisse leur mère. Ce dernier est très étrange, leur demandant de donner une lettre à leur père qu'ils pensaient mort ainsi qu'à leur frère dont ils ignoraient l'existence. La fille prend cette mission à cœur et part sur les traces des origines de sa mère afin de découvrir son passé. Ressenti : J'ai découvert Denis Villeneuve avec Prisoners et depuis chacun de ses films m'a plu.

City Lights

Histoire : Charlot rencontre une femme aveugle vendant des fleurs qui ne voit pas qu'il est sans le sou. Il va tomber amoureux et va donc avoir besoin d'un peu d'argent pour l'aider. Il rencontre ensuite un homme tentant de se suicider qu'il va sauver. Ils deviennent alors amis et ça tombe plutôt bien, cet homme est millionnaire ce qui peut donc aider Charlot. Ressenti : C'est assez amusant mais c'est pas pour autant ma tasse de thé.

The Humans

Histoire : La dernière de la famille emménage dans un appartement un peu miteux à New-York. Sa sœur, ses parents et sa grand-mère lui rendent visite à elle et son Jules afin de passer le repas de Thanksgiving. Les différents sujets de conversation s'enchaînent dont certains assez douloureux. Les prises de becs émergent et les tensions s'exacerbent de plus en plus. Ressenti : Je ne savais pas à quoi m'attendre. C'est tourné avec certains codes des films d'horreur avec des plans du décor poussant le spectateur à trouver des indices d'une menace éventuellement surnaturelle.

Dr Strangelove

Histoire : Un général américain semble vouloir déclencher une offensive nucléaire contre la Russie lors de la Guerre Froide. Il lance de très nombreux bombardier en direction de la Russie. Ce qui est d'abord pris pour un exercice s'avère être une folie du Général. La hiérarchie militaire ainsi que le président et ses conseillers vont tenter de reprendre la main. Ressenti : Dis donc. J'étais tombé sur ce film tout petit et je n'avais rien pipé et m'étais ennuyé grave.

Casablanca

Histoire : L'action se déroule en 1941 à Casablanca une ville qui sert d'étape pour beaucoup de personnes cherchant à fuire vers les États-Unis d'Amérique. Richard tient un club assez sélect typé américain qui attire la convoitise de la milice nazi qui le suspecte d'être une plaque tournante principale pour la contrebande. Il apprend qu'un des pontes de la résistance va passer en ville afin de prendre l'avion et s'échapper.

Moon

Histoire : Sam Bell (incarné par Sam Rockwell) s'occupe de la maintenance de la station lunaire ayant en charge l'exploitation de l'Helium3. Quasiment tout est automatisé, seules quelques tâches lui sont réservées afin de tout maintenir en ordre. Il est donc seul. Seul avec son ordinateur/robot Gerty. Un jour, il a un accident dans un véhicule contre une moissonneuse, il perd conscience. Il se réveille dans la station lunaire, la tête dans le derche mais en bonne santé.

The Road

Histoire : La civilisation a disparu à la suite d'une catastrophe environnementale sans précédent. Il n'y a plus d'animaux, plus de plantes plus rien. Un père et son fils tentent tant bien que mal de survivre dans ces conditions extrèmes. Ils se dirigent en direction du sud dans ce monde désolé en luttant pour trouver un peu de nourriture et en fuyant les quelques humains restants. Ressenti : Bon bha c'est pas du tout un film feel good.

The Night House

Histoire : Le mari de Beth s'est suicidé et bha forcément elle ne le vit pas super bien. De retour chez elle, elle tente de faire face mais d'étranges phénomènes ont lieu la nuit. Elle commence à en parler à ses amis mais surtout elle commence à fouiller les affaires de son mari. Elle tombe sur une photo d'elle où elle ne se reconnait pas. Ressenti : Dis donc ce film a pas mal de trouvailles sympatiques.

Candyman (2021)

Histoire : Anthony est un artiste peintre qui n'a pas encore la côte mais commence à exposer ses tableaux assez orientés politiquement. Il cherche de nouvelles idées et découvre alors la légende du Candyman un homme assez mystérieux tuant des gens avec son crochet à la place de la main. Il s'agit d'une légende urbaine se déroulant dans un ghetto de Chicago assez proche de là où habite l'artiste. Il s'y rend pour trouver plus d'infos et créer des œuvres sur le thême.

Eva

Histoire : Alex revient dans son pays natal après être parti dix ans. C'est un roboticien de renom probablement même le meilleur étant à l'origine de nombreux théorèmes enseignés. Il doit concevoir une nouvelle génération d'androïde doté de libre arbitre et sous forme d'enfant. Il doit donc trouver le modèle idéal. En revenant dans son université, il retrouve la femme qu'il a aimé il y a dix ans mais qui est désormais avec son frêre David.

The Villainess

Histoire : Une jeune coréenne se retrouve officiellement morte mais récupérée par une organisation qui va la rééduquer, la former pour ensuite l'envoyer en mission pour abattre des cibles. Une fois relâché dans le monde normal avec sa jeune gamine, elle emménage dans un appartement en attendant ses missions. Elle n'est cependant pas seule puisqu'un autre agent est envoyé à côté de chez elle, il a pour mission de tomber amoureux afin de la surveiller.

Cry Macho

Histoire : À la fin des années 70, Mike n'est plus que l'ombre de ce qu'il était : un formidable cowboy ayant brillé pour ses performances de rodéo. Mais il est désormais vieux et détruit par la mort de sa femme suite à un accident. Il se fait renvoyer par son ami. Un an plus tard, son ami le recontacte et lui demande une faveur. Il veut récupérer son fils qui est maltraité par sa mère partie vivre au Méxique.

Network

Histoire : Un présentateur de journal télévisé est au bout du rouleau et annonce que la semaine suivante il se suiciderait en direct. La chaîne de télévision le retire immédiatement de l'antenne. Le lendemain, elle lui permet cependant de revenir une dernière fois à l'antenne afin qu'il fasse ses adieux plus honorablement auprès de son public. À ce moment-là, le présentateur se lache et exprime sa lassitude et son ras-le-bol de la situation actuelle.

Land of the Dead

Histoire : Ça y est les zombies ont vraiment pris le dessus, les humains se sont réorganisés. Nous avons recréé un semblant de société dans des quartiers que l'on a sécurisé. Des expéditions ont lieu la nuit pour looter un peu de matos, les riches habitent les hauts quartiers les pauvres se divertissent comme ils peuvent dans des jeux violents avec de la prostitution et tout. Les inégalités sociales ne vont pas convenir à tout le monde.

Free Guy

Histoire : Guy est un NPC dans un jeux-vidéo mais il ne le sait pas. Il évolue dans un MMO où il côtoie de nombreux joueurs qui martyrisent les NPC constamment. Un jour, il parvient à récupérer les lunettes d'un des joueurs et découvrent une toute nouvelle facette du monde où il évolue. Il fera la rencontre de Molotov Girl dont il tombe amoureux. Ressenti : J'ai peur de ce genre de film à très gros budget qui tente de râtisser large en jouant avec l'univers du jeux vidéo et des références.

Finch

Histoire : Finch est l'un des très rares survivants d'un cataclysme ayant touché la terre. Il survit tant bien que mal dans son abri en sortant pour récupérer un peu de bouffe et divers trucs pouvant l'aider. Il est accompagné d'un chien et d'un petit robot. Il comprend cela dit que sa maladie ne lui permettra plus de vivre bien longtemps. Il entreprend donc la création d'un robot humanoïde afin de se simplifier la vie mais surtout de prendre soin de son cher toutou.

Johnny English Strikes Again

Histoire : Alors que Johnny English dispense des cours d'espionnages à des gamins pendant sa retraite, il est rappelé pour une nouvelle mission. Tous les agents en service ont été mis à nu lors d'une cyber-attaque dévoilant leurs identités. Les infrastructures du pays sont menacées par ces attaques sans précédents. Johnny English accepte la mission et embarque avec lui son très cher Bough pour venir à bout de ce piratage massif.

Old

Histoire : Des familles se retrouvent sur une plage paradisiaque lors de leurs vacances. Mais rapidement ils se rendent compte qu'ils vieillissent à vue d'œil et que les gamins grandissent assez vite. Le temps semble se dérouler à une cadence folle au point où la mort de vieillesse semble bien proche. Ressenti : Le concept est super cool, les acteurs sont super bien choisis. Mais il faut avouer que finalement il n'y a pas grand-chose de plus à raconter.

Forbidden Planet

Histoire : Un vaisseau spatial supraluminique humain est envoyé sur la planète Altaïr 4 à la rescousse du Bélérophon qui y a disparu une vingtaine d'années auparavant. Une fois sur place, ils sont accueillis par Robby le Robot qui les amène à son créateur le professeur Morbius qui explique son souhait de rester sur sa planète pour poursuivre ses travaux. Il leur apprend que tout l'équipage a péri de façon assez mystérieuse mais que lui et sa fille son naturellement épargnés.

Angel Heart

Histoire : Harold Angel est un détective lambda des années 50 à New-York. Il est convoqué par Louis Cyphre qui lui donne une mission bien payée afin qu'il retrouve un certain Johnny Favorite. Il n'a pas trop d'info si ce n'est que ce Johnny a une dette envers le mystérieux Louis Cyphre et que celle-ci doit être payée. Notre détective doit donc déterminer si la cible est toujours en vie et si oui où est-ce qu'elle se trouve.

The Haunting

Histoire : Une étude scientifique sur des insomniaques recherche des cobayes pour passer quelques-temps dans un manoir. Trois personnes s'y présentent et découvrent une bâtisse aux proportions extraordinaires et à la décoration aussi splendide que flippante. Il s'avère que l'objet de la recherche n'est pas l'insomnie mais la réaction des participants à la peur. Ça va vite tourner en cauchemar pour nos participants. Ressenti : Je n'avais pas revu ce film depuis sa diffusion à l'époque et depuis on a eu le droit à l'excellente série The Haunting of Hill House qui est une adaptation de la même histoire.

Paris, Texas

Histoire : Un homme est retrouvé errant dans le désert. Il semble muet mais son portefeuille contient un numéro qui une fois appelé s'avère être le frangin. L'homme avait disparu depuis quatre ans et semble complètement déboussolé, tout étrange. Le frangin va pour la ramener chez lui où réside le gamin abandonné. Ressenti : La première partie du film est vraiment lente et déroutante. Le personnage ne parle pas et est particulièrement chiant, du coup c'est vraiment laborieux.

Chaos Walking

Histoire : Un vaisseau humain se crashe sur une planète à peine colonisée par les humains. La seule survivante découvre qu'il n'y a plus que des hommes dans le village où elle est tombée. Les pensées des gens s'entendent et également se voient. Par contre, notre survivante ne semble pas affectée par cet étrange phénomène. Ressenti : J'ai adoré le concept. Les pensées matérialisées et entendues de tout un chacun est vraiment une super idée.

Lethal Weapon 1,2,3,4

Histoire : Un flic assez vieille école se retrouve à devoir faire équipe avec un policier plus jeune aux méthodes assez radicale et fofolle. Différentes enquêtes sur les quatre films. Ressenti : C'est pas mal mais c'est pas ouf non plus. Le duo fonctionne assez bien mais par contre l'ajout de Joe Pesci est de trop. Son personnage est bien trop relou pour être agréable. Les scènes d'action ont assez mal vieilli par rapport à ce qu'on est habitué à voir maintenant.

Cinema Paradiso

Histoire : On suit le jeune Toto qui est un tout jeune italien dans un ptit bled où il est passionné par le cinéma du village. Il se lie d'amitié avec le projectionniste qui lui apprend le boulot. Ressenti : Il m'a fallu un peu de temps pour digérer le film. Pas parcequ'il est complexe ou autre mais juste que je ne savais pas trop quoi en penser : il est super bien noté en étant 50ème sur IMDB et bha, j'ai trouvé ça agréable sans plus.

Big Trouble In Little China

Histoire : Jack Burton est un routier qui joue de l'argent avec un ami chinois et il remporte le pactol. Le chinois n'ayant pas son pognon sur lui, il le suit pour récupérer ses gains mais ils font d'abord un crochet par l'aéroport pour récupérer la fiancée de l'ami. Malheureusement tout ne se passe pas trop comme prévu quand un gang s'empare de la fiancée. Jack Burton sympa part avec son pote Wang pour récupérer sa promise ce qui l'amènera à Chinatown de San-Francisco.

Antebellum

Histoire : Eden est une esclave noire dans une plantation tenue par les confédérés. Les conditions y sont particulièrement difficiles avec des tortionnaires qui prennent un malin plaisir à tabasser/violer les noirs à la moindre occasion. Il est assez courant que certains soient tués mais leurs conditions de détentions sont telles qu'organiser une rebellion est très compliqué voire impossible. Ressenti : J'ai beaucoup aimé. Le film a une certaine vibe à la Jordan Peele de part son thême mais aussi ses enjeux.

Voyagers

Histoire : Dans un futur pas si lointain, l'Humanité sent que sa place sur Terre est plus que menacé et décide de partir coloniser une planète atteignable par un voyage de 86ans. Des gamins éprouvettes triés et sélectionnés sont éduqués de façon 100% isolé dans un environnement contrôlé. Colin Farrell se charge de leur apprendre tout le nécessaire pour la survie dans leur vaisseau spatial afin d'assurer la maintenance, faire tourner les différents systèmes et compagnie.

백두산 - Destruction Finale

Histoire : Le mont Paektu entre en éruption et il fait pas semblant : toute la Corée va y passer. Un plan est monté afin de limiter la casse : faire péter un engin nucléaire dans une mine proche du volcan. Il faut donc voler en Corée du nord des charges nucléaires, puis aller les installer dans les tréfonds du volcan proche de la frontière chinoise. Bien entendu, d'un point de vue géopolitique c'est pas le top.

Das Leben der Anderen - La vie des autres

Histoire : Au milieu des années 80 à Berlin Est, un espion de la stasi se voit confier la tâche de contrôler un auteur de pièce de théatre bien-vu du parti. Ce dernier est en couple avec Christa-Maria une actrice renommée elle aussi, bien-vu par le parti et notamment par Bruno Hempf un ministre en place. Mais elle est tellement bien vu que ce ministre lui force la main pour avoir des rapports sexuels.

Palmer

Histoire : Palmer retourne chez sa grand-mère après douze ans en taule. Elle a pris sous son aile le tout jeune Sam qui est à moitié abandonné par sa mère vivant juste à côté. Palmer en conditionnelle se trouve un job à l'école du coin où il est le factotum. La mère du ptit Sam disparait pendant plusieurs semaines, il est donc recueilli par la grand-mère et Palmer. Malheureusement la grand-mère meurt, Palmer se retrouve avec le gamin sur les bras.

Fear And Loathing In Las Vegas

Histoire : En 1971, Raoul Duke un journaliste et son avocat Gonzo (Johnny Depp et Bénicio Del Toro) vont couvrir une course à moto dans le désert près de Las Vegas. Mais avant d'être un voyage pour le boulot, c'est avant tout un voyage dans le but de se défoncer avec tout un tas de drogues différentes. On va suivre les deux zigottos dans un week-end (ou plus ?) de folie.

The Conjuring 3 : The Devil Made Me Do It

Histoire : On retrouve les fameux Ed et Lorraine Warren sur une autre de leurs affaires. Un jeune gamin se fait exorciser mais tout ne se passe pas comme prévu. Le démon provoque une crise cardiaque à Ed et change d'hôte pour aller dans le grand-frêre. Ce dernier provoquera un massacre quelques jours plus tard. Les Warren vont donc tenter de prouver l'innocence du meurtier et tenter de trouver quel mal le ronge alors qu'il est en chemin vers la chaise électrique.

It's a Wonderful Life

Histoire : George Bailey veut se suicider et prie une dernière fois avant de se lancer. Sa prière parvient au ciel et il se vera alors attribuer un ange guardien. Avant de se mettre à bosser, l'ange guardien à le droit à un topo sur George afin de mieux pouvoir l'aider. On a donc un récapitulatif de la vie du pauvre gars afin de comprendre comment il en est arrivé là.

Down By Law

Histoire : On a un proxénète, un Disc Jockey et … un Italien. Ils finissent en prison. Ils s'aprivoisent l'un l'autre. Ils deviennent presque amis et tentent de s'en échapper. Ressenti : On m'a recommandé le film (hein Iceman) mais je dois avouer que j'appréhendais pas mal quand j'ai vu que le réalisateur était Jim Jarmusch. Je le connais pas vraiment mais j'ai vu The Dead Don't Die que j'ai trouvé particulièrement chiant.

Shadow in the Cloud

Histoire : Pendant la seconde guerre mondiale, on a Maude Garrett qui monte à bord d'un B17 en partance pour livrer des trucs. Elle transporte une malette qu'elle a ordre de livrer elle aussi. L'équippage l'accepte à contre-cœur et la fout dans la tourelle mitrailleuse et lui prend son colis. Ambiance de gros lourdingue la concernant mais c'est pas ce qui l'a préoccupe le plus : elle croit voir une ombre sur l'avion.

The Rhythm Section

Histoire : Stephanie (Blake Lively) est traumatisée de la perte de toute sa famille dans un crash d'avion. Elle travaille dans un bordel quand un jour un client étrange vient la voir et lui annonce qu'il est journaliste et qu'il mène une enquête concernant l'accident d'avion. Selon lui, ce n'est pas une panne mais bien un acte terroriste. Elle le rejette d'abord puis le retrouve pour tenter d'en savoir plus. Elle se retrouve embringué dans une histoire plus grande que prévu.

The Breakfast Club

Histoire : Le flim se déroule lors d'un samedi dans un Lycée des Stazunis. 5 gamins sont en retenues pour divers motifs. Tous différents ils vont se découvrir petit à petit. Ressenti : Un film vraiment cool qui montre l'adolescence d'une façon assez inédite pour l'époque. Ça parle beaucoup de différence, des peurs du monde, de la confrontation avec les parents, de sexualité, de pression sociale, … Ouai ça parle d'adolescence quoi.

Cherry

Histoire : On suit Cherry incarné par Tom Holland à la fac. Il fait la rencontre de Emily jouée par Ciara Bravo pour qui c'est le coup de foudre direct. Cependant, elle décide de le quitter pour partir à la fac au Canada. Dévasté par cette nouvelle il décide de s'enrôler pour deux ans dans l'armée. Alors qu'il s'apprête à partir, elle lui annonce que finalement elle ne part pas, qu'elle l'aime.

Love And Monsters

Histoire : Une météorite file en direction de la Terre. Les gouvernements du monde entier décide de l'exploser. Ça fonctionne. Par contre c'était sans compter sur les retombées de … produits (?) qui vont modifier l'ADN des insectes et les faire muter en d'immenses monstres. L'Homme n'est désormais plus au sommet des prédateurs. 95% de la population se fait rétamer et les 5% restants sont dans des bunkers. On suit Joel un personnage plutôt basique, pas costaud, pas héroïque mais séparé de sa chère et tendre pendant l'apocalypse.

This Must Be The Place

Histoire : Sean Penn est Cheyenne une ancienne Rockstar de 50ans. Il est complètement à la ramasse. Vide, mou, à côté de la plaque… bref une bonne grosse déprime des familles. Il apprend que son père est sur le point de mourir et décide donc de le rejoindre de l'autre côté de l'Atlantique. Manque de chance il arrive trop tard, il n'aura pas l'occasion de lui parler alors qu'il ne l'avait pas fait depuis trente ans.

The Favourite

Histoire : Emma Stone débarque à la cour de la reine d'Angleterre au XVIIIème siècle. Elle parvient à se faire embaucher comme soubrette car elle est affiliée à Rachel Weisz qui conseille la reine. Elle parvient assez vite à se retrouver à bosser au plus près de ces deux dernières. Olivia Colman (la reine) est touchée par la goutte et perd progressivement en mobilité. Emma Stone avant de devenir soubrette était une fille de bourgeois ayant perdue sa fortune, elle est donc instruite et sait se comporter comme il le faut ce qui lui attira les sympathies de la reine.

Psycho

Histoire : Marion est secrétaire et se retrouve charger d'amener 40K$ à la banque par son patron. Au lieu de cela, elle garde le pognon et se barre pour rejoindre son mec qui habite un peu loin dans l'espoir de refaire sa vie avec cette somme (à l'époque c'était bien plus qu'aujourd'hui). Elle s'arrête en chemin au motel Bates où elle loue une chambre auprès de Norman qui est un peu collant mais sympatique.

American Beauty

Histoire : La famille classique américaine avec le père qui travaille dans la communication, la mère dans l'immobilier et la fille au lycée. Sauf que la façade va vite tomber. Les parents ne s'entendent plus ensemble et son complètement déconnecté de leur fille. Le père commence à fantasmer de la copine de sa fille tandis que la mère part en quête du serial-vendeur immobilier cliché au possible. Pendant ce temps la fille commence à s'enticher du nouveau voisin qui a de légères tendances voyeuristes.

Phenomena

Histoire : La fille du célèbre acteur Paul Corvino est envoyée dans une école très réputée en Suisse. Pas de bol, à sa première nuit elle fait une ptite crise de somnabulisme qui l'amène on ne sait trop où. Elle se fait percuter puis ramasser par des jeunes locaux qui semblent à deux doigts de la violer mais elle finit par se jeter hors de la bagnole. Elle roule et se fait ramasser par un chimpanzé (sisi je vous jure, je brode pas) qui la conduit jusque dans la maison d'un scientifique local.

Peninsula

Histoire Quatre ans après le début de la pandémie relaté dans Train to Busan, on suit ce coup-ci un ancien militaire ayant parvenu à fuire la Corée. Il est désormais réfugié à Hong-Kong et c'est pas un statut très prisé. Des mafieux lui propose un deal pour retourner là-bas histoire de récupérer 20 myions de Dollars. S'il y parvient il a le droit à la moitié. Lui et sa ptite équipe improvisée retourne donc sur la péninsule Coréenne pour affronter les zombies afin de retrouver le pognon.

Star Wars : Episode 9

La fin \o/ (enfin en 2020). Histoire Kylo Ren est désormais le grand chef du Premier Ordre et s'échigne à retrouver une "boussole" sith lui permettant de trouver le chemin vers la planète des sith Exegol. Arrivé sur place, il rencontre Palpatine qui n'est pas si mort que ça et qui lui propose une alliance pour créer le Dernier Ordre en lui fournissant une flotte immense. La Résistance se réduit désormais à peau de chagrin et va donc s'opposer afin de tenter de sauver la galaxie.

Star Wars : Episode 7

Histoire Suite à la destruction de la seconde étoile noire, Luke Skywalker est désormais le dernier jedi en vie. Il part s'exiler quelque part sans donner sa localisation précise, sauf sur un bout de carte. 30 ans s'écoulent et à la place de l'Empire se créer désormais le Premier Ordre qui est à peu de chose près la même chose. La Résistance menée par Leia est toujours là et cherche elle aussi Luke.

Star Wars : Episode 5

Histoire Après la destruction de l'étoile noire, la rébellion est partie se planquer sur une planète inhabitée. Alors que l'alliance rebelle vient de se faire repérer, elle prend la fuite non sans pertes. Luke Skywalker a reçu une vision de son mentor Ben Kenobi (pourtant décédé) de rencontrer Yoda sur la planète Dagobah. Pendant ce temps, Dark Vador se rend compte que la Force reprend un peu de force ce qui ne peut que suggérer qu'un nouveau jedi vient de faire son apparition.

Star Wars : Episode 3

Bon forcément troisième Star Wars d'affilée, j'ai plus grand-chose à raconter. Histoire Ça y est c'est la guerre entre la République et les séparatistes menés par le compte Dooku et le général Grievous. Les jedis tentent tant bien que mal d'empêcher que la République ne se déchire mais ça devient compliqué malgré leur armée de clones arrivée comme un cheveu sur la soupe. Cet épisode est la suite directe du précédent.

Star Wars : Episode 2

Allez après un premier épisode assez douloureux je m'attèle au second. Histoire Dix ans ont passés, Amidala n'est plus reine mais sénatrice pour la République à Coruscant. La République est d'ailleurs en train de se déchirer progressivement en deux camps, les jedis flippent de ne pas pouvoir assurer la paix car ils sont en sous-nombre. Amidala a failli se faire assassiner et se retrouve donc protéger par Obi Wan et le petit Anakin qui atteint maintenant la majorité et a ses hormones qui le travaillent sévère.

Le Bon La Brute Et Le Truand

Le western spaghetti par excellence. Sergio Leone, Ennio Morricone, Clint Eastwood, des gros plans, des décors sableux, des visages crasseux et transpirants, des flingues et des pelles. Clint Eastwood est le Bon et s'amuse à livrer à la justice Eli Wallach pour toucher la récompense. Puis lors de la pendaison du malheureux tire sur la corde pour le sauver et le récupérer. Ils recommencent pareil dans le bled d'à côté pour toucher une autre prime.

Greenland

Un bon vieux film de catastrophe ! C'est un genre de film assez casse-gueule qui a une tendance à vite virer vers le nanard. Une comète interstellaire passe anormalement près de la Terre. Pas de bol, elle se désagrège un peu et donc s'effrite en laissant filer quelques morceaux sur notrè bonne vielle planète. Certains impacts déglinguent un bâtiment, d'autres une région entière du globe. Certaines familles usiennes reçoivent par SMS une invitation à rejoindre des aéroports militaires afin d'être évacuées vers des bunkers en espérant pouvoir survivre aux prochains plus gros morceaux.

Relic

Petit film australien qui est assez … particulier. Ça ressemble à un film d'horreur, ça goûte le film d'horreur mais ce n'est pas un film d'horreur. On a donc le droit a mère et une fille qui retourne dans la maison de la grand-mère. Celle-ci ne répond plus aux appels et n'a pas été vue depuis quelques jours. Arrivée dans la maison, elle reste introuvable. Forcément on s'imagine tout un tas de trucs plus ou moins macabre.

Unhinged

Un des rares films sortis en salle cette année aux US. On suit Rachel Flynn la maman de Kyle Flynn qui semble s'enticher de Andy son avocat l'aidant grâcieusement dans son divorce avec son ex. Elle vit avec son frêre Fred Flynn qui est fiancé à Mary qui sont donc en coloc dans leur baraque qu'ils vont probablement devoir revendre. Bref, tous ses noms n'ont aucun intéret puisqu'en vrai c'est Tom Cooper qui va être l'élément perturbateur.

Books Of Blood

Trois histoires tirées des romans de Clive Barker dans un film. Clive Barker est un romancier habitué à sortir des histoires d'horreur pas mal du tout. Il a même réalisé le super Hellraiser avec ses fameux cénobites. Donc c'est quand même un truc avec du lourd derrière. Les Books Of Blood sont une série de romans horrifiques. Apparemment il devait y avoir une série de film, puis éventuellement une série pour au final y avoir ce film de près de deux heures mais avec trois histoires.

Mission Impossible 6 : Fallout

Une saga désormais bien huilée avec ses gimmicks, ses acteurs récurrents, ses histoires similaires, ses décors grandioses. Peu de surprise dans cet épisode. On a donc la brochette d'acteurs assez stable désormais (on a quand même perdu Jeremy Renner) même si ce coup-ci Rebecca Ferguson est plus en retrait par rapport au précédent mais c'est ptet parceque visiblement elle était enceinte. Pour une fois, c'est la suite directe du précédent et d'ailleurs il ne sera pas simple à suivre sans voir le précédent.

The Drop

Tom Hardy est un barman plutôt tranquille qui bosse avec son cousin dans un bar appartenant à la mafia Tchétchène. Ouai ça plante le décor. Le bar a tendance à accueillir de temps à autre de grosses sommes de pognon en provenance de paris mais cela n'arrive que quelques soirs par-ci par-là. Un soir qui n'est pas un de ces soirs là, il se fait braquer par deux hommes pour un coup d'essai.

The Man From Earth : Holocene

Alors que le premier film se voulait très simple avec peu de décor, peu d'histoire en étant principalement constitué de discussions, là le réalisateur a sorti le grand jeu. Là, c'est un film bien plus habituel avec des enjeux, des lieux différents, plus d'acteurs, des rebondissements. On retrouve le Professeur Young (son nouveau nom) qui est donc, je le rappelle pour ceux qui n'ont pas vu le premier, agé d'au moins 10 000ans sauf que visiblement il commence à pas mal vieillir.

Pitch Black

Film avec un budget assez conséquent mais avec pas mal d'ambition. On est ici dans de l'horreur/action/science-fiction avec une identité visuelle assez forte. Un vaisseau spatial est en plein vol interstellaire avec son équipage en hibernation quand il subit … des trucs. Bref, le capitaine est tué, le reste de l'équipage est réveillé et tente de poser l'engin qui se décompose petit à petit sur la première planète venue. Non sans mal, ils arrivent au sol avec à peu près tout le monde intact dont l'infâme Richard B.

Спутник

Et bhé ! Je ne m'y attendais pas du tout à ça. Je pensais lancer un nanar, faut dire que tout s'y prêtait : un film de science-fiction, qui n'a rapporté que 20.000$ aux USA, avec uniquement des acteurs russes, un scénar à base d'alien et qui se déroule dans les années 80. Et puis au final que nenni, le film a beau être russe, il fait du pied à Hollywood.

I Think We're Alone Now

Je suis tombé dessus par hasard. On est donc dans une Amérique post-apocalyptique, on suit le personnage Del incarné par Peter Dinklage. Celui-ci semble être le dernier survivant. Il survit comme il peut en fouillant les baraques et les magasins pour trouver de quoi subsister. Mais au-delà de ça, il nettoie méthodiquement les maisons. Il prend soin de retirer et d'enfouir les cadavres au loin. Il récupère les photos et les archive.

Sphere

J'avais adoré ce film à sa sortie il y a plus de vingt ans (time flies). Le mélange science-fiction et horreur me titille toujours pourtant cette combinaison des genres est un appeau à nanar. C'est donc l'adaptation ciné d'un bouquin du fameux Michael Crichton donc c'est potentiellement à double tranchant. C'est fait par Barry Levinson qui a une filmo assez particulière avec quelques très gros films dont Rain Man ou bien le très étrange Toys.

Color Out Of Space

Ce film est tiré d'une nouvelle de H.P. Lovecraft et bha pour une fois c'est focus sur les monstres mais beaucoup sur l'ambiance, la désorientation, la folie, l'ambiance. Et ça, c'est bien ! De nombreux films ont l'idée d'adapter du Lovecraft et s'orientent vers le film d'horreur orienté action. Alors que bon il y a quand même une énorme part de l'angoisse qui ne provient pas des monstres en eux-mêmes mais plus de tout l'environnement.

21 Bridges

Deux méchants armés vont braquer un restau où se trouve 30Kg de coke. Le restau est fermé, il ne reste plus qu'un employé (ou le patron que sais-je, mais franchement là je vous retarde en vous faisant lire cette digression alors que bon, on va pas se le cacher, cette information n'a aucune incidence sur le reste du film et pourtant vous venez de perdre trente secondes à lire ça alors que vous auriez pu découvrir la suite de l'histoire bien plus vite mais bon on s'égare) qui sera maîtrisé.

Crank 2

Ce film me laisse un sentiment très mitigé. Lorsque je l'ai vu la première fois j'ai pas mal aimé et ce coup-ci ça m'a laissé un peu plus de marbre. Le film s'appelle Hyper Tension en français mais il aurait été tout aussi bien nommé Hyper Excité. On a donc Jason Statham qui tombe du ciel dans la première scène et se retrouve récupéré par des gonzes louches. Ensuite on le voit en train de se faire remplacer le cœur par un modèle artificiel dans des conditions d'hygiène déplorables.

A Shaun The Sheep Movie : Farmageddon

Le studio Aardman est un ptit studio britain qui créer des vidéos d'animation en pâte à modeler (et autres techniques qui s'en approche). Ils sont responsables de la série des Wallace et Gromit mais aussi de quelques films de-ci de-là. Ils n'ont pas énormément de concurrence et pourtant arrive à toujours pondre des films supers. C'est tout coloré, mignon, drôle, universel même sans aucun dialogue. Le boulot doit être colossal !

Sin City : A Dame To Kill For

Suite de Sin City ce film joue à fond sur son aspect visuel hérité de la BD et sur son ambiance film noir aux personnages border line (mais de l'autre côté). Le film montre de la nudité, ne rechigne pas sur la violence, de l'alcool, des putes, du jeu, il ne manque que de la drogue. On a donc des bribes de différentes histoires quelque peu imbriquées. Les histoires sont plutôt simples et assez prévisibles.

Enemy

Film super étrange. Un homme se rend compte qu'il a un sosie parfait. Voilà j'en dévoile pas plus. Ça sera à vous de déchiffrer le film. Le film est bien lent, il ne s'y passe que peu de choses. Il y a assez peu de dialogues, peu de musiques, peu d'action, peu d'explication. C'est très flou la première fois et à peine moins la seconde fois. Lors de la découverte en salle la première fois, je me souviens de la réaction globale à la fin lorsque le générique arrive “Hein ?

Candyman (1992)

Dans le Chicago (je reconnais la Willis Tower grâce à Flight Simulator, c'est dire mon expertise) du début des années 90, on va suivre une étudiante en … trucs … qui cherche à écrire sa thèse sur les légendes urbaines. Une légende est particulièrement populaire, celle du Candyman. Il s'agirait d'une chose qui apparait dans votre dos si jamais vous dites cinq fois d'affilées son nom devant un miroir (ouai le genre de truc qui risque pas trop d'arriver par inadvertance heureusement).

Westworld

Avant d'être une série ayant la lourde tâche de succéder à Games Of Thrones pour HBO, il s'agit avant tout d'un film de Michael Chrichton. L'intrigue est à similaire à celle de la série mais en bien plus simplifiée (forcément vu le format). On est donc dans un monde où a été créé un parc d'attraction scindé en trois parties distinctes visant à recréer des univers différents. On a donc un monde recréant la Rome antique, un autre plus médiéval européen et un dernier concentré sur le Far West.

Prince Of Darkness

Dès les premières secondes, ce film fleure bon le John Carpenter. Je l'ai découvert à l'instant et dès les premières images, on voit le texte du générique et là paf on a le droit à sa font Albertus. On a aussi du synthé quelques secondes plus tard bien dans la veine de ce qu'il fait. C'est plutôt discret mais c'est lancinant et ça monte progressivement sur … très longtemps. Le film est assez cool mais pas non plus ouf.

The Cell

Je n'avais pas vu ce film depuis au moins quinze ans. Je n'avais plus que quelques bribes de souvenirs. En gros je me souvenais que c'était un mec pas bien clean qui s'amusait à enlever des meufs. Il se retrouvait dans le coma en ayant tout de même une victime potentiellement sauvable. Mais ne sachant pas où se trouve la victime, il fallait parvenir à entrer en contact avec lui. Et dans l'histoire il y a une technologie permettant de rentrer dans l'esprit d'une personne via … heu … des combinaisons à l'allure de muscles.

As Above So Below

Je ne vais pas vous parler de l'excellent morceau de Behemoth mais d'un film sorti en 2014. On a affaire à une étudiante en … histoire/alchimie visiblement. Elle verse un peu dans diverses mythologies et est sur la piste d'un trésor de Nicolas Flamel : Kenja no Ishi aussi appelée la Pierre Philosophale. On va donc suivre en caméra à l'épaule notre chère surdouée qui parle tout un tas de langues plus ou moins vivantes.

Paprika

Paprika est un film d'animation japonaise réalisé par Satoshi Kon. Il s'agit d'un film assez particulier à regarder. Ça parle de l'utilisation d'une machine nommée Mini DC qui permet de voir et même interagir avec les rêves d'une autre personne. Et son utilisation rend le discernement entre le rêve et la réalité de plus en plus complexe. Et ça, ça devrait vous rapeller Inception. Il faut dire que Christopher Nolan ne s'en cache pas, il s'agit d'une des inspirations majeur du film.

Once Upon A Time In America

Il existe plusieurs versions de ce film. Toutes de durée différentes. La version sortie au cinoche aux US fait environ 2h20. La version européenne de cinoche quant à elle avoisinait les 3h40. Déjà on se doute que la version ricaine a été salement amputée. Mais la version que j'ai maté fait 4h11. Si le film peut se permettre d'avoir autant de versions, c'est que … c'est un film qui racontent pas mal de ptits évènement éparses.

Underwater

Les humains se sont enfin décidé à aller exploiter ce qu'il se trouve au fond de l'océan et ont donc construit d'immenses stations de forage. Nous sommes donc dans la station Kepler située dans la fosse des Mariannes. À plus de 10 bornes sous l'eau. Et là, donc au bout d'une minute de film, tout s'emballe, boum plouf, tout se pète la gueule. De la flotte rentre de partout, ça tremble, ça s'enfuie.

The Banker

C'est l'histoire vraie de deux afro-américains dans les années 60 qui vont monter un business dans l'immobilier et dans la banque pour faire fortune. Sauf que forcément à l'époque ils vont se heurter au racisme ambiant. Tout juste sorti, ce film est vraiment sympa. Déjà, visuellement c'est super propre. Les éclairages et les plans sont vraiment super jolis et travaillés. Et puis les costumes d'époques, les musiques, les voitures, les décors… c'est beau.

The Invisible Man

L'homme invisible. Une histoire vue et revue et qui fascine toujours autant. Franchement, qui ne voudrait pas pouvoir devenir invisible ponctuellement ? Pouvoir visiter des lieux interdits, assister à des réunions/concerts, faire des blagounettes, tuer des gens en toute impunité. Houlla je m'égare. Bref, à la base c'est un roman de H.G. Wells (j'ai du mal avec ce nom, que j'ai tendance à confondre avec Orson Welles et aussi George Orwell.

The Hunt

Alors c'est l'histoire d'une bande de riches qui décide d'organiser une tuerie en enlevant une douzaine de personnes. On leur fournit quand même des armes mais ils sont donnés en bétail à l'élite. Voilà ça ressemble un peu à du Battle Royal ou autre. Ça commence d'ailleurs très fort. C'est pas mal foutu. Puis d'un coup ça ralentit et ça s'égare un peu dans des trucs de plus en plus difficiles à avaler.

Guns Akimbo

Je sais pas vous, mais je suis souvent tombé sur le meme où l'on voit l'acteur Daniel Radcliffe tout bien habillé pour son rôle de Harry Potter et une autre image où il est complètement destroy, en peignoir chausson moche, en boxer avec des flingues aux mains. Et bien, ça sort de ce film. Ce film est carrément foufou d'ailleurs ça m'a fait pas mal penser à Wanted, une ptite pointe d'American Ultra, un soupçon Scott Pilgrim et ptet même du Crank.

The Greasy Strangler

Et bhé… Que dire ? C'est quoi encore que ce truc ? Ça sort d'où ?! C'est assez déroutant, étrange, perturbant, intrigant, dérangeant, dégoutant, hypnotisant. Je ne pense pas qu'on puisse rester indemne à son visionnage. L'histoire est toute simple, enfin … non. Quoi que si, un père et son fils vivent ensemble. Il y a un tueur en série le Greasy Strangler qui sévit dans les parages. Le fils tombe amoureux, le père aimerait goûter à cet amour.

La nuit a dévoré le monde

C'est un film de zombie sorti un peu de nul part. J'en avais pas entendu parlé mais pourquoi pas en ces temps de pandémie. Bref, on suit Sam qui se réveille dans un appart un lendemain de fête. Il est à peu près tout seul, du sang sur les murs et le sol. Il va donc tenter de survivre. Et en fait le film aurait pu commencer sur un carton “This is how you died” tiré de Project Zomboid.

The 6th Day

Un film de science-fiction avec Schwarzy ça devrait être cool, hein ? Ouai avec une intro comme a vous vous doutez que ça pas l'être… J'ai raté mon entrée. Après le clonage de Dolly la brebis, le clonage des animaux est devenu un business permettant de prolonger la vie de nos chers ptits compagnons. C'est un business juteux mais le but est bien entendu d'en faire autant avec les humains sauf que c'est interdit par la Loi.

Raw Deal

Film d'action des années 80 avec Schwarzy que je ne connaissais pas. Je sais pas si le fait de ne pas l'avoir vu à l'époque (et donc de ne pas avoir de nostalgie pour ce film) mais j'ai pas trouvé ça transcendant. C'est pas mauvais mais c'est pas non plus indispensable. Il y a de la castagne, du bourre-pif, des explosions, des bagnoles, des costards, des moustaches mais ça a plutôt mal vieilli.

The Crow

Contrairement aux apparences, ce film se déroule à Detroit avec une nuit et une pluie omniprésente. Ces deux éléments contribuent énormément à l'ambiance sombre, crasseuse, humide et torturée. Le décor est étouffant et la photographie se contraint presque au noir, blanc et rouge. On ne vera pas de bleu à peine un peu de vert lors d'un flashback. On est donc au final dans une ambiance très similaire à Dark City réalisé également par Alex Proyas.

The Host

Un scientifique américain ordonne à son grouillot coréen de vider des produits dégueulasses bien toxiques dans l'évier alors que c'est formellement interdit. Quelques années plus tard, une créature bien massive et plutôt véner en a marre de se planquer dans le fleuve de Séoul. On a donc un pitch assez simple qui augure un film catastrophe/action classique. Sauf que *Bong Joon Ho, le réalisateur récemment primé pour Parasites a réussi à y insuffler des thêmes supplémentaires.

Empire Of The Sun

Je ne connaissais pas ce film et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. J'ai plutôt apprécié, voir la guerre du point de vue d'un enfant n'ayant connu que l'opulence dans une colonie est original. Le côté débrouillard du gosse face aux comportements des autres protagonistes était cool. C'est d'ailleurs marrant de voir Christian Bale tout petit dans son premier rôle. Il a vraiment la même trogne que maintenant c'est choquant à quel point il n'a que peu changé.

Terminator : Dark Fate (6)

Annoncé comme étant l'opus qui doit relancer la licence suite à la perte progressive de l'amour du public (lié à la qualité des films) et bha pas tant que ça. Le réalisateur a été un peu aidé au niveau du scénar par James Cameron mais sans plus. Il est quand même pas mal. Il relève effectivement le niveau. Mais il est vraiment pas au niveau des deux premiers. Quel plaisir de revoir Sarah Connor et même John au début du film.

Jay & Silent Bob : Reboot

Rhaaa quel film chaotique. On retrouve quasiment tous les acteurs ayant déjà bossés avec Kevin Smith. Ce film est un petit cadeau pour les spectateurs mais aussi pour le réalisateur. Si vous avez déjà vu un de ses films vous allez forcément reconnaitre des têtes, des références, des caméos… J'ai vraiment beaucoup aimé. Mais faut dire que j'aime beaucoup les films de Kevin Smith. Et ce film est des plus méta.

Carrie (2013)

Remake du film culte (surtout aux US) de l'année 76, il s'est attelé à moderniser un peu le film afin de lui faire gagner un public plus djeuns. Faut dire que du haut de ses 40 ans les nouvelles générations pouvaient probablement moins se sentir proche de ces ados. De ce point de vue c'est plutôt réussi. L'arrivée des téléphones portables, d'Internet et de la publication de vidéo pour faire du public-shaming rend pas mal.

The Mist

Troisième adaptation d'un récit de Stephen King par Franck Darabont qui a pour l'instant réalisé un sans-faute. Et je dis bien pour l'instant. On retrouve des acteurs de ses précédents films d'ailleurs mais ce coup-ci on est dans un registre bien différent. On est ici dans un film bien plus horrifique et surnaturel. J'aime beaucoup l'histoire, c'est basique mais efficace : une brume étrange tombe sur un bled du Maine (le seul indice que j'ai perçu c'est le titre du journal local le Castle Rock Times).

Secret Window

Un écrivain (ouai c'est une histoire de Stephen King donc c'est un écrivain le protagoniste) vivant reclus dans sa baraque de campagne telle une loque car en instance de divorce va être accusé de plagiat. Notre pauvre Johnny Depp va se faire harceler par John Turturro. Jusque-là c'est assez classique mais c'est bien fait. Les acteurs sont bons, les décors jolis, les musiques heuuuu m'en rapelle pas, il y en a ?

Dreamcatcher

Dis donc c'est une vraie montagne russe ce film. On découvre une bande de mec adultes potes, on a un chouilla de leur background et là on a le droit à un flashback : des préados, marchant le long d'une voix ferrée et là on se dit qu'on va avoir droit à un ptit film sympatoches sur les relations amicales toussa. Puis, le flashback prend fin, on se rend compte que certains personnages seraient doués de pouvoir de télépathies ou truc du genre (on sait pas trop exactement qui et dans quelles mesures).

The Irishman

Je viens tout juste de finir le film (le générique tourne en fond) et en fait je sais pas. Autant j'ai vraiment adoré l'histoire et tout mais de savoir que Scorcese a 76 ans, que tous les acteurs du film ont la même tranche d'âge et de voir que la fin du film ils sont tous mort… Ça sonne trop comme un film d'adieu. Je n'ai pas été assidu dans la filmographie de Scorcese mais les quelques films que j'ai maté m'ont pas mal marqué (sauf Hugo Cabret).

Needful Things

Nous revoilà à Castle Rock pour une histoire fantastique avec notre cher Shériff Alan Pangborn. Aujourd'hui dans notre paisible (keuf keuf) ville une nouvelle boutique ouvre ! Pas de bol il ne s'y vend que des objets mystérieux affectant leurs acheteurs. L'histoire est assez connue (même reprise et moquée dans un épisode de Rick & Morty) mais efficace. La réalisation est simple sans vraiment d'artifice et à peine un soupçon d'effets spéciaux numériques pas terribles.

The Dark Half

Un film assez méconnu pas excellent mais pas pourri non plus. Il est pas mal typé années 90 mais il reste regardable quand même. C'est une histoire bien Stephen Kingesque (normal) qui parle d'écrivain, de pseudonyme, de part sombre, de vengeance. Le titre est un gros spoiler. Bon qui qui c'est qu'on retrouve dans ce film ? Dans le rôle principal on a le droit à Timothy Hutton qui a fait le père de famille dans The Haunting Of Hill House (super série sur Netflix) en vieux.

Ready Or Not

Ce film est arrivé un peu comme un cheveux sur la soupe : “Tiens un film d'horeur, allez ça fait longtemps et vue le casting ça doit être une ptite daube habituelle.” Et bien non ! Ce film est vraiment sympatoche. Un famille bourgeoise s'adonne à un rituel un peu particulier lors de la nuit de noce des membres de la famille. Le nouvel arrivant dans la famille doit tirer une carte au hasard qui va définir un jeu qui devra être joué.

Simetierre

Cette adaptation d'un livre de Stephen King est très fidèle. Ce film est vraiment sympa avec son ptit charme de film un peu vieillot avec un peu de budget mais pas trop. L'histoire est bien triste et glauque et pourtant le film n'est pas vraiment sombre et torturé. C'est un peu dommage car je pense qu'il pourrait être bien plus lourd. Et par la même occasion bien plus effrayant et malaisant.

Running Man

Derrière des allures de film bourrin des années 80 (j'ai un gros faible pour ces films qui m'ont bercés) on retrouve quand même un film plutôt intéressant. Notre cher Schwarzy fanfaronne dans ce film avec des punchline qui tâchent en collant des pains comme il en a le secret. L'histoire est sympas comme toute : dans le futur, en 2017 (haha), le peuple est dans une mouise pas possible mais heureusement il est appaisé par le biais de la téloche et plus spécifiquement d'une émission de télé-réalité bourrine.

Anna

Un film de Luc Besson donc avec une héroïne loin d'être moche, qui va se transcender, qui est badass et qui va se faire malmener par les bonhommes. On est en plein dedans. C'est pas mauvais, ça se laisse plutôt regarder. Certaines scènes sont vraiment jolis et on sent que John Wick est passé par là pour les chorégraphies de baston. Si vous avez aimé Nikita bha… regardez Nikita mais ça devrait quand même vous plaire.

Silver Bullet

Un film assez basique. Pas mauvais ni brillant, au final il se laisse voir même aujourd'hui. Les effets spéciaux sont pas trop dégueux, on a évité le pire. Le jeu d'acteur est bon et le gamin handicapé a quand même le droit à des fauteuils roulants de la mort ! L'histoire est plutôt classique sans trop de surprise. On demanderai au premier venu de pondre un scénar de film de loup-garou on obtiendrai un truc assez proche.

Scanners

Scanners a vieilli. C'est triste à dire mais c'est dur de le regarder sans se le dire malheureusement. J'ai du mal à mettre parfaitement le doigts dessus mais le déroulé de l'histoire me perturbe. L'enchaînement scénaristique me semble parfois plutôt étrange. Le film est quand même super cool. Ses effets spéciaux pratiques sont vraiment super (la fameuse tête qui explose) et malgré leur âge restent franchement classe. L'affrontement final est vraiment sympa aussi mais c'est ptet parceque Michael Ironside a une allure démente avec son trou de balle sur le front.

Iron Sky 2 : The Coming Race

Le un était sympa à flirter avec le nanard, lui donner une suite était risqué. La moquerie envers Apple ne pouvait que me faire plaisir. À cela qu'ils sont allés jusqu'à moquer la pub de 84. Le contrat est rempli même s'il est loin d'être drôle. Les références sont un peu partout. Et même avec un petit budget (mais tout de même confortable) ils ont réussi à avoir des effets spéciaux vraiment pas dégueu.

Airplane 2

La suite de la fameuse comédie. C'est pas fait par les mêmes réalisateurs et ça se ressent un peu. On sent qu'il y a eu une volonté de faire quelque chose de ressemblant avec un humour assez proche et même certaines redites. Mais globalement ça marche un peu moins. Ça parodie 2001 L'Odyssée de l'Espace avec son ordinateur de bord qui devient fou. Toujours des flashbacks. Bref c'est sympa mais plus dispensable que le premier.

Eraser

Les punchlines super clichées. Le petit solo de guitare électrique toujours au bon moment. La fin d'une époque. On en fait plus des comme ça. Même si c'est vu et revu et ultra stéréotypé, bha ça fonctionne sur moi. Visiblement les critiques n'ont pas aimé ce film et pourtant j'aime bien sans pour autant vouloir le revoir. La chute de l'avion est ptet quand même difficilement admissible mais bon dans l'ensemble ça se laisse bien voir.

Men In Black 4 : International

Le quatrième épisode de Men In Black signe le début de la fin visiblement. Le casting des précédents épisodes a disparu (sauf Emma Thompson mais c'est un ptit rôle). Les nouveaux sont pas mauvais mais Chris Hemsworth dans ce rôle… bof. Par contre Tessa Thompson est pas mal du tout (après l'avoir détesté dans son rôle dans Westworld…). Ils ont alloué tout le budget pour l'esthétique du film et assez peu au niveau scénar.

Kiss Kiss Bang Bang

Une enquête alambiquée avec une bonne dose d'humour (malgré des blagues légèrement homophobes). J'ai du mal avec Robert Downey Jr, parcequequ'Ironman… Quel plaisir de le voir galérer dans ce film. Ça me fait pas mal penser à The Nice Guys et bha c'est normal parceque c'est le même réal. On sent que c'est le brouillon et que the Nice Guys a amélioré la formule sur tous les points. C'est agréable à regarder même si un peu speed et décousu (ptet que ça a été rogné au montage, je ne sais pas).

Alita : Battle Angel

Je ne connais pas du tout le manga ni l'animé. J'ai trouvé que ça passait pas mal sans être non plus vraiment génial. Je pense que j'en garderai pas un souvenir très longtemps. Esthétiquement c'est vraiment propre, c'est bien animé, les acteurs sont… dans le ton. Bref c'est un moment sympa, mais je pense pas que ça devienne un film impérissable. C'est par contre bien trop lisse, apparemment le matériel d'origine est bien plus sombre que ce qui est dépeint dans le film.

Die Hard 2 : 58 minutes pour vivre

John McClane vient de changer son réalisateur mais tout se passe bien dans cet épisode. Il est un poil moins bien que le premier mais se laisse passer quand même. Ça prend de l'ampleur dans l'enjeu. Le premier est un classique de Nowel, celui-là se regarde à Nowel mais n'est pas un classique. On se retrouve encore une fois avec les alliés théorique de John qui l'entravent/ne le croient pas. Bon c'est déjà vu.

Stand By Me

J'ai presque honte, j'avais jamais vu ce film culte. En plus c'est tiré d'une nouvelle de Stephen King. J'ai beaucoup aimé cette ambiance des années 50 avec les gamins qui grandissent ensemble en tentant de trouver une place dans le monde à travers des instants de camaraderie. Ça ressemble un peu à Ça dans l'ambiance gamins-entre-potes. Il se passe pas de trucs foufous, pas de grandes scènes d'actions, mais on ne s'y ennuie pas pour autant.