Paul Michael Glaser

Running Man

Derrière des allures de film bourrin des années 80 (j'ai un gros faible pour ces films qui m'ont bercés) on retrouve quand même un film plutôt intéressant. Notre cher Schwarzy fanfaronne dans ce film avec des punchline qui tâchent en collant des pains comme il en a le secret. L'histoire est sympas comme toute : dans le futur, en 2017 (haha), le peuple est dans une mouise pas possible mais heureusement il est appaisé par le biais de la téloche et plus spécifiquement d'une émission de télé-réalité bourrine.