Hellblues

Ce week-end se tenait le Hellfest à Clisson. 4 jours dans une ambiance extra-ordinaire.

Extra-ordinaire est le mot le plus adapté qu’on puisse trouver pour ça. Pendant quatre jours tu vis dans une ambiance bienfaisante. Tout le monde est gentil, heureux, souriant, ensemble. J’oserai presque dire qu’il y règne une sorte d’ambiance de ZAD mais avec un thème radicalement différent. Alors que c’est tout à l’opposé de cette philosophie : il y a des tas de stands pour acheter des conneries hors de prix. Mais tout le monde y est paisible tout en étant extrêmement bruyant.

Tout le monde se fritte la gueule dans des pogos mais en prenant soin de tout de suite t’aider à te relever quand tu échoues sur l’herbe la poussière.

Tu dors difficilement 6 heures par nuit, tu passes tes journées à errer de scène en bar jusqu’à tenter le grand voyage jusqu’au Leclerc tout grimé en Hellclerc pour l’occasion, tu portes tout ton barda pour 45 minutes de marche sous un soleil de plomb et tu te tapes 8h de route.

Mais tu ne penses plus qu’au 360 jours d’attente pour la prochaine édition.

4 jours à vivre dans une ambiance hors du commun en dépensant tes deniers durement acquis pour ramener des souvenirs. Une ptite centaine de photos et vidéos pour tenter d’en ramener un peu plus à la maison.

Tu repenses à ces gens que tu as rencontré quelques secondes/heures. Les gars complètement déquerres trop bourré pour profiter des concerts. Les espagnols un peu bruyants de la tente d’à côté. Les meufs à trois quarts à poils avec des coups de soleil de la mort qui te font mal rien qu’en les regardant. Les quelques punks au loin en train de pisser dans le Kingdom of Muscadet. Le mec à moitié amoureux de tes chaussures pendant sa petite sieste lors d’un concert de Black Metal…

Il y a bien quelques reproches qui sont faits au Hellfest… La programmation qui n’est pas vraiment du goût de tout le monde (me suis un peu fait chier niveau musique le samedi, mais du coup ça fait une ptite pause pour faire un tour de Grande Roue). Et c’est vrai qu’en regardant un peu le débrief Arte … bha … hmmm … il y avait quand même pas mal de rap ! Et puis pourquoi c’est aussi loin dans un bled où on se pèle sévère dès le soleil disparu !? C’est vrai quoi le faire à une heure de chez moi ça serait plus pratique !

Bref.

Maintenant, bha faut retourner au boulot. -___- Retourner à la civilisation normale… chiante. Le supermarché à la déco fadasse. Les gens qui font la gueule dans la rue. Ne plus voir de cheveux longs, kilts, cornes, les tatouages bien planqués.

C’est le blues. Allez plus que 358 jours.