Politique vol.1

Ptite série qui change:

J'ai jamais été porté politique. C'est d'ailleurs un sujet avec lequel je ne suis vraiment pas à l'aise. Ce billet est en gestation et traine dans les brouillons depuis quelques mois maintenant. Je n'en suis pas encore pleinement satisfait mais le serais-je un jour ?

J'avais la chance de pouvoir snober la politique et de ne pas m'y intéresser. J'ai conscience que j'étais pas mal privilégié d'être un bon ptit français de souche, un mec jamais dans la misère sans souci de santé… Mais force est de constater qu'avec l'âge j'ai de plus en plus de mal à ignorer la politique et à passer à côté.

Du coup il fallait que je prenne un peu de recul, que je réflêchisse un peu à tout ça et donc voilà j'ai pris mes touches et mon kakoune.

Contexte 🔗

On est en 2023, fin Mars plus précisément.

  • Le président de la France est Emmanuel Macron élu pour la seconde fois en 2022.
  • Il y a eu le mouvement des gilets jaunes à partir de 2018.
  • Il s'en est suivi une pandémie mondiale qui est en train de finir (dans les esprits tout du moins, les conséquences sont encore palpables malgré le silence des médias) ce qui a causé de sacré bouleversements.
  • L'Ukraine se fait envahir par la Russie, ce qui fait donc un terrain de guerre en Europe.
  • Et l'actualité chaude du moment est le mouvement social se battant contre la réforme des retraites qui prévoit de revaloriser les ptites retraites mais qui repousse l'âge de départ de 62 à 64 ans. Ha et petite cerise qui parachève le tout, des militants écologiques rassemblés sous la bannière des Soulèvements de la Terre, se sont fait gazer/grenader par les Forces de l'Ordre alors qu'ils tentaient de ralentir un chantier de mégabassine.

C'est moi où il se passe des trucs toujours plus gros et plus vite ?

Voilà, on est constamment en crise, que ce soit sociale, sanitaire, économique voire à deux doigts d'un conflit armé mondial.

Ha et j'ai pas abordé la situation climatique. Je ne sais pas quand est-ce que vous lisez ce texte, mais on sait depuis au moins les années 70 qu'on file vers un désastre certain dû au réchauffement climatique. Les conséquences se font déjà pas mal ressentir avec des canicules de plus en plus fortes, rapprochées, longues et étendues sur notre territoire. Ce n'est pas pour autant que l'écologie est prise en compte, ce n'est qu'une chose parmi tant d'autre et non une préoccupation globale prise en compte dans tous les domaines. Bref, on accélère encore vers le précipice, si tu es dans le futur, bonne chance à toi et désolé.

Le Grand Cirque de la politique 🔗

Je ne comprends pas comment tout le système politique parvient à continuer d'exister. Le système n'est pas nouveau, son itération actuelle a plus de soixante ans, le monde a grandement changé, les technologies, les connaissances, la culture … et pourtant cette cinquième république n'est pas remise en question. Enfin pas par la plupart des grands médias et notamment de la téloche.

On se retrouve donc à devoir participer tous les cinq ans à tout ce cirque rituel.

Il y a tout un jeu de stratégie et de déploiements de moyens délirants pour manipuler les ptites gens à choisir leur bourreau pour les cinq prochaines années. Et il ne faut surtout pas croire que c'est une mascarade où chacun à ses chances, non loin de là. Bien entendu seuls les plus pourris, les plus riches, ceux avec le plus grand réseau auront la chance de pouvoir gagner. Ce ne serait pas le cas, vous pensez bien que le système aurait déjà été remis en question.

Et surtout gare à toi si tu ne veux pas mettre le doigt dedans. Tu seras jugé si tu t'abstiens, tu seras le fautif. Et cela proviendra à la fois de la classe politique que des électeurs de tous bords. “ The only winning move is not to play. ”

Mais même ça, c'est faux ! Même l'abstention fait le jeu des gros en place. Le jeu est bien foutu quand même, non ?

Bref, une fois cette douloureuse période passée, on a le droit aux cinq ans de règne. Et autant vous dire, quand le roi sait qu'il n'a pas à rejouer une troisième fois, il n'a plus grand-chose à perdre/craindre. Là, c'est fini pour le bétail qu'est le peuple. Il n'y a plus aucun intéret à servir/écouter/plaire/aider les relous électeurs.


Suite dans le post suivant.