1 semaine avec mon VAE

J'ai craqué. Depuis quelque temps je fais de plus en plus de vélo en allant jusqu'à me faire des promenades de 40km. J'ai la chance de vivre dans un endroit relativement plat donc pour pédaler c'est assez facilitant.

*flashback*

L'an dernier je suis allé faire une ptite randonnée VTT en Aveyron où l'on a loué de chouettes vélos électriques. On a pu arpenter des chemins qui montent vraiment fort et le tout sans être exténué au bout de 500m. Et je dois avouer que depuis j'ai très envie d'avoir ce type de véhicule.

*flashforward*

Quel modèle ?

Début aout je cherche sur le web les VAE et plus précisément les boutiques qui en vendent par chez moi. Je tombe sur une (pas si) ptite boutique qui a pas mal de modèles différents. Je compare leurs modèles, je regarde des tests et il y en a deux trois qui me semblent vraiment attractifs même si globalement je dois avouer que n'y connaissant rien ils ont tous l'air bons. Tout le reste ne me parlant pas plus que ça, je ne peux comparer que ce qui est vraiment factuel donc les fiches techniques : autonomie/couple/poids/type de vélo.

Bon, je me motive et file à la boutique physiquement pour comparer. Et là, la vendeuse me propose d'elle-même un des deux modèles que j'avais repéré. Je le teste 5 minutes dehors. Rhaaaa ces sensations d'accélération me reviennent tout de suite. Je suis conquis.

Elle argumente pour tenter de me convaincre mais j'étais déjà pris au piège. Elle m'annonce qu'il y a des aides/subventions ce que je savais déjà. Je lui dis “banco je le prends” et elle est étonnée que je prenne aussi vite la décision.

Voilà, dans une semaine j'aurai un T-Bird Golden Gate. C'est un VTC avec une bonne autonomie et qui est plutot bien noté généralement.

Réception

Trois jours plus tard, le magasin me téléphone et me dit que je peux venir le récupérer. \o/ Je dois avouer qu'une semaine d'attente ça allait être dur mais quatre jours d'avance ça écourte la terrible attente.

J'ai droit aux dernières explications et quelques précisions. La révision des 400km est offerte et ça sera mon prochain rendez-vous chez eux. Pouf j'enfourche la bête et me voilà en train d'engloutir mes premiers kilomètres pour rentrer à la maison. Mon premier trajet est donc en ville pour un ptit quart d'heure.

Pfiouuuuuuu Ça dézingue sévère. Le trajet est plus rapide qu'en bagnole (j'évite tout un tas de détours en passant par les zones piétonnes). Malgré la température écrasante en vélo, le vent permet de bien se rafraîchir et les quelques montées semblent avoir disparues.

Bon là, j'ai pas trop le temps, c'était juste la pause de midi je dois poser la bête et retourner bosser mais j'ai l'eau à la bouche au pied (?!).

Première sortie

Bon, voilà j'ai tout le temps que je veux, la batterie est chargée, mon portable est chargée. Je lance la trace GPS et je me lance dans mon circuit habituel.

Le vélo a 5 niveau d'assistance, je le cale juste sur le premier. Je ne vais pas faire le gourmand et j'aimerai voir ce que donne la batterie déjà avec le minimum d'assistance.

Je peux de suite comparer la différence avec mon vélo classique. Là, j'atteind les 25km/h trèèès facilement alors que … bha … je ne pouvais pas en dire autant avant. J'avais une vitesse moyenne d'environ 16/18 km/h.

Faut dire que le vélo m'aide à pousser jusqu'à ce qu'il atteigne 25 km/h, au-delà je ne peux compter que sur mes gambettes. Le paysage défile bien plus vite, je ne suis pas en intense sueur au bout de dix minutes. Les quelques montées ne se font même plus sentir.

Pour les vitesses ce n'est plus deux molettes à tourner comme sur mon précédent vélo mais deux boutons à presser : un pour monter, un pour descendre. Je me plante tout le temps (ça va venir) mais ce système est pas mal du tout. C'est plus simple que de faire tourner la molette (surtout quand on est dégoulinant de sueur).

Mon tour de trente bornes s'achève en un peu plus d'une heure au lieu de deux. Ma vitesse moyenne passe de 16 km/h à 26 km/h. Wow. Je n'en reviens pas, c'est vraiment beaucoup moins éprouvant.

Les freins à disque c'est pas mal du tout. Mes autres vélos ont tous des soucis de freins. Il y en a qui ne freine pas du tout de l'avant, un autre qui freine un tout petit peu un peu tout le temps (ouai je sais ça se règle mais ça se dérègle aussi).

Arrivé à la maison je ne suis même pas fatigué. L'escalier qui était l'ultime épreuve ici n'est qu'une formalité.

C'est vraiment excellent. Je suis très satisfait de cette première virée !

Bon par contre c'est sûr que concernant l'aspect sportif, ça me fait bien moins travailler. Mais le but premier est de me faire de plus longue promenade. Ne plus avoir l'angoisse d'être à bout de force et de ne plus pouvoir rentrer. Là je peux aller loin et en cas de grosse fatigue j'enclenche l'assistance max et hop j'ai plus qu'à faire semblant de pédaler. Et je déconne pas, au max il y a vraiment 0 effort à faire pour se retrouver à 25 km/h. Il n'y a guère que les grosses montées où le vélo est ralentit mais ne nécessite pas spécialement plus d'effort de ma part.

Premier week-end

Bon, je m'aventure désormais plus loin, sur des sentiers que je n'ai encore jamais pratiqués. De nouveaux horizons s'ouvrent à moi : Un peu moins de lassitude et d'autres pépites à découvrir.

Par contre je ne suis plus sur mon chemin habituel et donc je me perds et je pars un peu à l'aventure. C'est sympatique mais dégainer le GPS de temps à autre pour se trouver un itinéraire c'est pas pratique.

Mais bon, c'est pas non plus problèmatique. Non le vrai problème … c'est … QUAND TU CRÈVES. Ptain.

Je me fais trente bornes dans la nature au milieu de nulle part. Mais c'est quand je reviens en ville où je me prend une putain d'épine dans le pneu. Je ne m'en suis pas rendu compte de suite.

J'ai d'abord cru faire tomber un truc vu le bruit. Mais 200 mètres plus loin le pneu avant commence à être bien moche. Bon je descends et je finis les 3km à pied à pousser ce lourd vélo.

Bha franchement ça roule super mal un vélo dont le pneu gigotte dans tous les sens. C'est bien chiant et je suis pas vraiment de bonne humeur. Ma poisse de la crevaison n'est pas terminée (ça fait deux ans que je crève régulièrement et j'espérais être exempté de cela pour au moins la première semaine de VAE).

Équipement

Bon bha je vais m'acheter une chambre à air avec un peu de fluide dedans qui devrait magiquement boucher les ptites fuites en cas de future épine.

J'en profite également pour me prendre un support pour téléphone portable. J'installe tout cela et me voilà fin prêt pour de nouvelles aventures.

Avec le portable en vue c'est vraiment beaucoup plus pratique avec Osmand pour trouver de nouveaux sentiers. Je me sens un peu comme un livreur de bouffe maintenant, il ne me manque que le sac à dos.

OSMand

C'est une application libre de GPS pour téléphones android. Ça se base sur OpenStreetMap (le wikipedia de la carte comme on dit) et donc dispose de cartes de très haute qualité. Cette appli est vraiment géniale et franchement en dehors de la recherche qui est bien en deça de ce que propose la concurrence, tout le reste est mieux.

Je consacrerai probablement un article dédié à ce ptit bijou un de ces jours. Mais sachez juste qu'elle propose un mode vélo, qu'elle permet d'enregistrer ses parcours et qu'elle est gratuite et peut fonctionner en ligne ou non. C'est mon compagnon de voyage :-)

Les démarches pour les aides

Bon alors il y a plusieurs aides émanant de différentes institutions.

  • 500 € de la part de la métropole à la seule condition qu'il soit neuf, homologué, acheté dans la métropole et conservé.
  • 250 € de la part du département à la condition qu'il soit neuf, homologué, gravé contre le vol, acheté dans le département, conservé, avoir moins de X€ de revenu fiscal par part.
  • 200 € de la part de la région à la condition qu'il soit neuf, homologué, acheté dans la région, conservé, avoir moins de Y€ de revenu fiscal par part.
  • 200 (voir 400) € de la part de l'état à la condition qu'il soit neuf, homologué, conservé, avoir moins de Z€ de revenu fiscal par part, bénéficier d'une aide du dessus.

En pratique je devrais pouvoir bénéficier de toutes les aides sauf celle de l'État qui nécessite d'avoir vraiment un revenu fiscal minuscul (en gros être au RSA (mais qui au RSA peut foutre 2000€ dans un VAE ?!)).

Là faut se créer un compte sur chaque site, leur donner à peu près les mêmes infos mais dans des formulaires aux gueules différentes, aux exigences différentes. C'est le bordel mais bon pour du pognon qu'est-ce qu'on est pas prêt à faire…


Allez je file me faire un autre tour.