La demoscene vol.2

Lors de l’article précédent, on a découvert de loin ce qu’était la Démoscene. Continuons un peu cette exploration.

Cette fois-ci je vous présenterai uniquement des démos de type ASCII Art et l’ANSI Art. Et on abordera les greetings.

Les images sont cliquables et vous mèneront vers la vidéo youtube correspondante..

ASCII / ANSI Art

L’American Standard Code for Information Interchange est un ensemble de 128 caractères utilisés par les ordinateurs et définis dans les années 1960. L’ANSI est un autre jeu de 128 caractères (qui en vrai est le codepage 437 mais bon…).

Le but du jeu est donc de créer des images/animations juste avec ce jeu de caractères. Il faut donc ruser pour parvenir à “dessiner” avec cela mais vous verrez que le résultat est plus que surprenant.

Capture d'écran de la demo

ASCII Mania par la team Wavedriders sortie en 1995 sur Amiga AGA

Greetings

Bon donc qu’est-ce que les Greetings ? Il s’agit d’un élément récurrent dans pas mal de démos.

Il faut prendre en compte que dans demoscene il y a le mot scene. C’est toute une communauté qui participe à des compétitions par équipe.

Litterae Finis par la team Trauma vainqueur en 2012 de la TMDC15

La demoparty se déroule en deux temps.

D’abord l’élaboration de la demo pendant quelques jours. Soit l’équipe a travaillée dans son coin en avance et possède déjà des bribes voir 99% du boulot déjà fait. Soit elle fait tout à partir de 0 lors de l’évènement. Il faut donc programmer un moteur, créer des musiques, créer les visuels… du boulot quoi.

Puis enfin le grand moment où chacune des équipes présente le boulot accompli.

Tout le monde regarde toutes les productions sur un écran géant en réagissant avec souvent des applaudissement. Puis on attribue des notes afin d’évaluer laquelle est la meilleure.

Les équipes se connaissent et se fréquentent souvent. C’est une compétition où il y a beaucoup d’entraide durant la préparation. Les équipes discutent entre elles, se donnent des coups de mains. Se bièrisent en devisant des tendances actuelles. C’est tout de même plus ragoutant que ce qu’on voit dans le foot… (ce tacle est gratuit je sais).

Les équipes établissent des liens d’amitiés et de respect mutuel.

Clockwerck par les teams Northern Dragons et Xplsv, sortie en 2007. Une de mes préférées.

Et du coup ?

Bha quand une équipe aime le travail d’un autre ou juste parceque ce sont des amis elles se les nomment dans leur démo.

Certaines démos ressemblent à des génériques de films avec de nombreux noms de teams défilant avec des effets diverses.

Le texte défilant horizontalement a été longtemps à la mode. À un certain moment c’était du texte à la façon des graffitis. Bref il y a eu pas mal de modes mais la tradition s’est instaurée et est encore très répandue.

Afficher leur nom est une façon de les honorer

À contrario il existait les Fuckings à l’époque de la piraterie en eaux troubles mais c’est désormais extrêmement rare de citer une équipe adverse dans les fuckings. Quand une équipe de warez sortait un Crack/Keygen il était courant de voir passer quelques fuckings d’équipes concurrentes. Cependant cette tradition n’a pas persisté dans l’actuelle demoscene.

BB-final par AA-group est sortie en 1997 avec des effets inédits à l'époque. Celle-ci tourne également sous Linux !

Voilà, maintenant vous savez pourquoi on voit pleins de noms de teams dans les démos.

J’espère que cette nouvelle sélection de démos vous a plu. Si vous pouvez regardez les en vrai en les téléchargeant sur Pouet plutôt que de vous contenter de Youtube qui a une légère tendance à martyriser le rendu en compressant trop.

Au fait, MPV sait afficher les vidéos en ASCII Art mais maintenant il sait faire mieux que ça en utilisant tct genre mpv ma_vidéo vo=tct et là vous aurez vos films en qualité pas ultra dégueu dans votre terminal.