Récap 06 : Janvier 2020

Blog

Grosse baisse de publication ce mois-ci. Faut dire que j'ai pas mal maté de film et joué. Pas trop d'inspiration. J'ai quand même deux trois idées d'articles dans la todo (dont un depuis plus d'un an) mais la flemme est forte ces derniers temps.

Mais bon si ma prose vous manque n'hésitez pas à vous rendre dans les visionnages c'est là où j'écris le plus en ce moment.

En bref ce mois-ci : 3 articles, 10 commentaires, 15 visionnages, 573039 requêtes, 50596 visiteurs uniques pour 19.28 Go de trafic.

Films

The Mangler

Un bon gros nanar des familles mauvais en tout point. C'en est risible.

Dolores Claiborne

Ce film n'est pas très connu du haut de ses 25 ans. Il est excellent avec une histoire vraiment très prenante. Et le casting est d'enfer avec Kathy Bates avec un rôle taillé pour elle.

Thinner

Un film a petit budget un peu fantastique, un peu horreur, un peu nanar. On peut le voir une fois mais pas plus.

Apt Pupil

Un film sans saveur où il faut une sacrée suspension d'incrédulité pour rentrer dedans. Il ne s'y passe pas grand-chose et le peu qu'il s'y passe on y croit pas. C'est un gros meh.

Interstellar

Un chef-d'œuvre même parmi la superbe filmographie de Christopher Nolan. Tout est trop bien dans ce film, les 3h passent trop vite. À revoir régulièrement.

La Ligne Verte

On en sort pas indemne. Trois heures excellentes en prison grâce à Frank Darabont encore. Un peu tire-larme mais magnifique.

The Lightouse

Malgré une image noir&blanc, un son mono et une image carré on est bien face à un film de 2019. Film assez lourd et oppressant teinté de mystère. Peu d'acteurs, peu de dialogue, peu d'action mais vraiment prenant.

Hearts In Atlantis

On retrouve beaucoup d'éléments habituels d'un bon Stephen King mais malgré Anthony Hopkins ça n'apporte pas grand chose de plus. Au contraire le film est assez avare en matière pour expliquer et tout. C'est donc un peu frustrant mais ça se laisse regarder.

Dreamcatcher

Durant la première heure de film on sait pas trop ce qu'on regarde. Ça oscille de genre en genre rendant le truc assez étrange, c'est particulier mais pas non plus immonde. Le film veut bien faire mais il fait un peu tout et n'importe quoi.

Riding The Bullet

Aussitôt vu aussitôt oublié. C'est inintéressant, mou, mal joué, pas spécialement agréable à voir. Enlevé les caméras des mains de ce réalisateur.

Secret Window

Enfin un film qui relève le niveau avec Johnny Depp et John Turturro jouant des écrivains en conflit. C'est très sympa surtout au premier visionnage. L'histoire fait tout.

The Mist

Troisième et dernière adaptation de Stephen King par Frank Darabont. Clairement moins bon que ses autres films, c'est tout de même sympa. Une histoire à fond surnaturelle et à fond dans le film d'horreur.

1408

La chambre 1408 est le diable et c'est vraiment cool. C'est joli, bien fait, prenant et le casting est bon. Un film d'horreur jouant sur des ressorts moins communs.

Dolan's Cadillac

Rhaa mais que c'était nul et vraiment trop long. Un homme venge l'assassinat de sa femme par un traficant d'être humains ultra cliché. Voilà c'est tout résumé.

Carrie (2013)

Remake plutôt fidèle remettant aux goûts du jour une histoire culte. Je suis pas super fan, mais je le trouve plus agréable à regarder que l'original qui a assez mal vieilli à mon sens.

Séries

Sex Education (saison2)

J'avais beaucoup aimé la première saison et cette seconde est tout aussi bonne. Ça fleure la joie de vivre, c'est du ptit drama dans une ptite ville de Britannie.

C'est super joli et intéressant mais en plus comme le titre l'indique ça parle de sexe mais d'une façon vraiment bienveillante et instructive. La série est assez méta dans son propos : les jeunes (mais aussi les adultes) n'ont pas le droit à une vraie éducation sexuelle qui peut résulter en un mal-être. Et la série peut disperser par-ci par-là des conseils, des points de vue et c'est vraiment très rafraîchissant. C'est pas coincé du tout et c'est cool d'avoir des personnages d'un peu tous les bords représentés sans être moqués ou clichés.

La bande d'acteurs est vraiment excellente et parvient à nous divertir mais surtout à faire en sorte que l'on s'attache à tous les persos. De tous, il n'y en a qu'un qui est repoussant du début à la fin (le padré d'Otis), tous les autres de part leurs expériences et tout apparaissent sympatiques.

D'ailleurs mon préferé est clairement Eric Effiong qui a un parcours assez laborieux mais qui est tellement génial qu'on aimerait être pote avec lui.

La série est à recommandé à tout le monde ados, adultes, coincés, liberés… tout le monde y trouvera son compte.

Jeux

Surviving Mars

J'ai craqué pour Surviving Mars qui est un excellent city builder sur … Mars. Le jeu est natif Linux et tourne vraiment bien. Ses graphismes ne sont pas le top du top mais ils sont tout de même très beaux et surtout ça tourne vraiment bien malgré ma config décente.

Le but est de monter une colonie humaine sur la planète rouge. Il faut donc affronter l'environnement difficile : créer son oxygène, sa flotte et son électricité. Il faut amasser des ressources pour pouvoir faire prospérer votre colonie.

Là où ça sort de l'ordinaire c'est que ce n'est qu'une colonie et que vous allez donc pouvoir vous faire ravitailler par la Terre via des fusées. Et vous allez également pouvoir revendre des métaux locaux à la Terre.

Pour l'instant je n'ai fait qu'une partie en mode facile et ça m'a pris un joli paquet d'heures.

Dead Cells

Les promos m'ont fait craquer. J'étais pas sûr d'accrocher donc j'étais près à me faire rembourser dans les temps imparti par Steam. Mais au final, au bout de 3/4 runs c'est bon j'ai adhéré au concept.

C'est un rogue lite made in France vraiment bien foutu.

La génération des niveaux est procédurale et ils ont réussi à faire différents types de niveaux avec des architectures pas mal différentes, du coup la lassitude et l'impression de faire toujours la même chose est bien moins présente que dans Rogue Legacy. Toujours pour le comparer à lui, il est d'ailleurs bien plus nerveux et réactif. Il faut un sens du timing bien plus poussé pour réagir aux attaques des ennemis pour parer/esquiver/attaquer sans prendre de coups. Et du coup le feeling de jeu est beaucoup plus addictif je trouve. J'apprécie les jeux demandant de la réactivité et là je suis gâté.

Graphiquement c'est de toute beauté : c'est du pixel art mais avec une grosse touche de modernité technique via l'utilisation de parallax mapping direct sur le pixel art et des lumières dynamiques. Du coup les objets paraissent réellement en 3D, c'est somptueux. Ça fait quelques années que j'avais vu des concepts de cette technique mais je ne l'avais jamais expérimenté dans un jeu et c'est cool même si on va pas se le cacher, dans le feu de l'action on ne le remarque pas.

Je pense que ce jeu va m'occuper quelque temps.

Crypt Of The Necrodancer

J'en entendais parler depuis un bail et il y a eu une promo donc j'ai craqué.

Et finalement j'accroche moyen. Le concept est assez sympas mais je sais pas trop pourquoi j'y arrive pas. Pour être joué en rythme en faisant gaffe aux patterns des monstres et tout, je le trouve au final très difficile à maîtriser.

J'ai fini le premier monde que je trouve sympatique mais le second m'a complètement rebuté. Les ennemis changeant tous, faut apprendre tout un tas de nouveaux patterns et là, la difficulté monte d'un très gros cran. Et j'ai un poil laché l'affaire et j'ai pas spécialement envie de m'y plonger plus. Je ne retire pas grand plaisir de ce jeu même si je sais que beaucoup l'apprécient.

Nuxeries

J'ai fait mumuse avec des sondes de températures et d'hygrométrie mais pour l'instant je suis pas arrivé au résultat escompté. Il faudrait que je m'y penche un peu plus dessus. J'en ferai probablement un post.

Dans un autre registre je me suis rendu compte qu’isso (ce que j'utilise pour les commentaires) était vautré depuis dix jours. J'ai fait un ptit pip install isso et visiblement gcc ne parvenait pas à compiler ce qu'il fallait à cause de cffi.h manquant. J'ai donc apk add libffi-dev et relancé l'install pip et hop c'est passé. Voilà, un bout de python qui s'installe pas, parcequ'il manque des libs C tout ça pour un ptit truc web pour des commentaires. -___-

Vidéos

Trois fois rien. Une ptite discussion entre Dean Lamb (guitariste de Archspire (le meilleur groupe du monde)) et Dave Otero (producteur de grosse musique qui bosse entre autre avec Archspire (le meilleur groupe du monde)). Ça parle d'un peu de tout et de rien (en Anglais) mais c'est intéressant et décontracté.