Récap 11 : Juin 2020

Bon un mois de juin assez calme. La châleur augmente drastiquement en journée mais les nuits sont suffisamment fraîches pour contrebalancer pour le moment.

Cette année pas de Hellfest c'est un peu tristouille. Ma première édition était en 2007 où j'y suis allé à la spartiate.

J'ai pris un combo billet de bus + billet du festoche. Du coup il fallait voyager léger : une tente Decathlon 2secondes et un ptit sac à dos avec tshirt, casse-dalle, chaussettes et voilà. Aie aie aie.

Quand le bus est enfin arrivé, ça a de suite été une grosse déconvenue. Le bus avait longé le sud de la France pour ramasser des métalleux sur le trajet ; tous sudistes. Arrivé sur le parking du Louxor, on voyait tout le monde bien habillé avec des pulls, des ponchos et tout, nous étions tous en tshirt/short. Et effectivement ça caillait pas mal.

Et la météo ? Ha bha de la pluie pendant trois jours.

J'avais pas pris de sac de couchage ni rien, fallait voyager léger ! Installation de la tente dans le camping enfin le champs qui devenait de plus en plus boueux avec les multiples passages à pied des festivaliers. Les points stratégiques devenaient de moins en praticables.

Les chiottes c'étaient de simples cabines préfabriquées trônant dans une mare de boue (j'ai pas fait d'analyse mais j'espère que c'était de la boue) avec une odeur des plus infâmes. L'intérieur était forcément boueux (encore une fois, j'espère que c'était de la boue) et étaient rarement pourvus de PQ.

L'enceinte du festival se transformait petit à petit en marre de gadoue immense. Le rayon bottes et chaussures de jardinage du supermarché local a été autant dévalisé que le rayon bière.

À un moment, je marchais difficilement quand soudainement, en relevant la jambe droite j'ai senti une certaine résistance. Je me suis retrouvé en position de déséquilibre : ma godasse avait fait ventouse dans la boue et était restée collée au fond.

J'étais donc le pied droit en chaussette mais avec le mouvement de marche bien amorcé et j'ai donc plongé mon pied dans la boue pour pas m'étaler. J'ai donc dû pêcher ma chaussure et tenter de nettoyer mon pied en chaussette. C'était une joie incommensurable.

Bref, cette année fût éprouvante ce qui m'a pas mal dégoûté pendant quelques années. Je n'y suis retourné qu'en 2014 et depuis je ne rate plus aucune édition.

Les conditions n'ont plus rien à voir. Il y a des chemins biens foutus avec des copeaux de bois et tout. Les chiottes sont en très grands nombres et vraiment biens entretenus avec une très grosse équipe qui nettoie réapprovisionne en PQ et tout.

Maintenant pour la bouffe c'est l'embaras du choix, c'est varié, bon et finalement pas trop cher. Le camping est mieux organisé (même si c'est toujours le rush lors de l'ouverture pour être pas trop mal placé (éviter le Macumba, éviter le Brutal Caddy, être le plus proche possible du festival parceque sinon ça fait vite beaucoup de trajet).

Et surtout maintenant je voyage moins léger :-)

Voilà vivement l'édition 2021

Blog

Bon, pas trop d'articles ce mois-ci non plus mais c'est pas grave, hein.

Bon, si vous avez l'œil affuté vous avez ptet vu apparaitre dans la sidebar un nouvel item : la recherche .

Ça fait quelque temps que j'avais quelques retours comme quoi ça devenait nécessaire alors que le site est déjà quand même pas mal crawlé. Jusqu'à présent je préconisais de se rendre sur la monopage de patienter que ça charge tout puis de rechercher depuis le navigateur. Mais c'est clairement pas optimal.

Bref, je vous prépare un article racontant tout ça dans le détail.

En bref ce mois-ci : 4 articles, 19 commentaires, 18 visionnages, 616411 requêtes, 43154 visiteurs uniques pour 17.09 Go de trafic.

Jeux

Hacknet

Petit jeu de hack. Enfin faut le dire vite.

Vous allez devoir vous introduire sur des machines pour y voler des fichiers. Vous devrez donc trouver des mots de passe. Pour parvenir à vos fins vous allez devoir vous outiller avec différents logiciels.

Votre premier outil de hack sera SSHCrack qui vous permettra d'ouvrir le port 22 d'une machine. Une fois ouvert vous pourrez lancer Porthack sur le port 22 et hop ça bruteforcera la machine et vous finirez par trouver les identifiants admin de la machine.

Franchement ? C'est sympa sans plus. C'est pas ultra réaliste, maissssss c'est pas non plus complètement absurde.

Déjà l'interface ça ressemble à un tiling wm à la i3 avec un terminal d'un côté, une netmap avec les différentes machines en bas, le display qui affichera des trucs contextuels, une partie monitoring de votre machine… Pour des personnes n'y connaissant rien, c'est pas dégueu. Après c'est sûr que quand on s'y connait un peu ça surprend légèrement certaines aberrations mais faut pas oublier que c'est un jeu et faut que ce soit fun avant tout.

Le jeu est assez mignon avec une bande son répétitive mais très électro (il y a même un morceau de Carpenter Brut). C'est court mais heureusement parce que c'est vite répétitif. C'est vraiment simple, sauf à la toute fin où c'est à peine plus difficile.

Le gameplay consiste principalement à choper des missions par mails. Vous introduire dans une machine en lançant différentes commandes (il y maximum 10 commandes pour tout le jeu et elles arrivent progressivement). Une fois connecté, faut souvent récupérer un fichier ou supprimer des fichiers. Et enfin valider la mission en répondant au mail.

Voilà, ça peut se torcher en 5 heures sans trop se prendre la tête et ça divertit bien.

Skyrogue

Un jeu issu du bundle itch.io contre le racisme.

Il s'agit d'un ptit jeu arcade de combat aérien. La maniabilité est rapide à appréhender, les combats sont funs et peu complexes mais ça fait son effet.

Les graphismes low-poly permettent de tourner facilement sur n'importe quelle machine. Un jeu efficace, simple et qui vaut largement son prix.

On peut améliorer son avion et tout. On enchaîne des missions où l'on débloque des crédits permettant de booster ses armes et tout. Par contre en cas de mort on perd toutes les upgrades. Voilà, voilà.

Nuxeries

Modif d'url sans perdre les commentaires

J'ai posté un article où j'ai dû change l'url à posteriori. Le soucis c'est qu'un commentaire avait été posté et que isso le logiciel de commentaires se base sur celle-ci.

Je suis donc allé fouiller dans la base de donnée SQLite pour modifier ça.

La base de données contient deux tables : une servant à attribuer un id à une url. La seconde contient les commentaires en eux-même.

J'ai donc posté un nouveau commentaire bidon sur la nouvelle adresse dans le but de récupérer le tid (thread id j'imagine) de la nouvelle url. Ensuite j'ai modifié la table de commentaires pour changer le tid du vrai commentaire pour l'affecter à la nouvelle URL et voilà.

Ça se fait en utilisant la syntaxe sql classique à base de select * from comments et update comments set tid = 149 where id = 147; et voilà.

SQLite c'est vraiment chouette. Ça permet d'avoir les avantages de SQL sans avoir de serveur qui tourne et d'avoir tout ça dans un seul fichier. Pour de petites volumétries c'est vraiment performant en plus.

Migration de serveur pour geeknode

Dans un tout autre registre, un des serveurs irc de geeknode (le meilleur réseau IRC de tous les temps) a dû être libéré mais on en a eu un neuf à la place. Geeknode ne possède quasiment pas de machines mais on se les fait prêter de droites et de gauches (soit via des membres admin, soit via des assos amies). FDN nous héberge un nœud depuis des années maintenant sur leur plateforme de virtualisation. Ils doivent couper cette ancienne plateforme et nous propose du coup une nouvelle VM sur leur nouvelle plateforme.

La nouvelle machine est donc une bête de course avec 5Go de stockage, 2×CPU et comble du luxe 1Go de ram. Ça peut faire sourire mais pour héberger un serveur IRC c'est vraiment très large. En fonctionnement normal, on bouffe aux alentours de 100Mo de ram, 0% de CPU et même au bout de cinq ans, on dépasse pas les 2Go de stockage utilisés. Et encore, on a pas spécialement optimisé pour réduire notre empreinte au maximum.

À la base on voulait partir sur un Unrealircd 5 sauf que notre daemon pour les services n'est pas compatible et nécessite de se faire touiller le code. Du travail a été commencé à ce sujet mais c'est pas encore prêt donc on repart sur une version 4 en attendant.

Bref, je me suis un peu battu avec dehydrated pour au final faire le crasseux afin d'avoir les certificats au bon endroit. On vera dans 3 mois si ça passe :-D

Vidéos

Une ptite vidéo simple où l'on voit quelques parties d'une chaîne d'assemblage de Trabant (bagnole allemande). C'est assez impressionnant. Toute cette minutie et ce travail d'orfèvre dans une chaîne industrielle. L'outillage custom et les méthodes de travail optimisées…

Je suis de très loin ce que fait SpaceX avec ses fusées toussa. Mais c'est toujours difficile de se rendre compte de la taille de ce qu'on voit. On a à peu près aucun point de comparaison, aucun repère donc bha on imagine un peu mais voilà. Dans cette vidéo on voit bien la taille de la fusée sur sa barge grâce aux humains qui sont à son pied. Et WOW c'est immense (et la vidéo est jolie).

Et pour finir bha comme normalement c'est la pleine saison du Hellfest bha on se console avec cette vidéo d'une heure et demi avec quelques extraits de-ci de-là et quelques interviews.