14 Récap : Septembre 2020

Voilà, j'espérais que les températures baissent suite à un été assez chaud. Et bha j'ai pas été déçu, à peine l'été fini que ça y est on a perdu 15° ! Il fait bien plus froid qu'à l'accoutumée c'est étrange.

Blog

Bon bha voilà, j'ai publié un peu plus ce mois-ci… Je vais pouvoir … glander de nouveaux les prochains mois :-þ

En bref ce mois-ci : 6 articles, 14 commentaires, 13 visionnages, 501414 requêtes, 43066 visiteurs uniques pour 20.55 Go de trafic.

Films

Jeux

Prey

Après m'être fait Dishonored 2 avec un peu de retard, je me fait donc Prey avec un peu moins de retard. Et wow superbe jeu encore.

L'histoire est cool même si assez prévisible mais surtout là où dans Dishonored on a des missions ultra scriptées dans des niveaux qui s'enchaînent, là on est plus dans un metroidvania : on est dans une grande map divisées en plusieures zones mais on est libres d'arpenter ça dans l'ordre que l'on veut. Bien entendu certains endroits ne peuvent être accédé qu'après avoir ouvert une porte ou ce genre de truc mais vous voyez le genre.

D'un point de vue gameplay on est pas bien loin d'un Dishonored. On peut courir/sauter/glisser/s'accroupir/se faufiler/se raccrocher aux branches/hacker/blinker/se construire des plateformes. La liberté de mouvement est folle. Et si jamais ça vous suffit pas, une ptite sortie en apesanteur pour goûter à encore plus d'axe de liberté.

Parcequ'en fait le jeu se passe sur Talos 1 qui est une station spatiale dans … l'espace. Ça se passe dans un futur proche alternatif où les russes et les usiens sont assez potes et où JFK est mort en 2035. On incarne Morgan Yu qui doit se rendre sur la station spatiale après quelques tests basiques pour aller bosser avec son frangin Alex Yu qui semble assez … particulier. Il s'avère que la station a quelques soucis d'ordre extra-terrestre.

Il faut dire que ceux-ci sont des polymorphes capables de prendre l'apparence de n'importe quel objet ce qui sera l'occasion de sympatoches parties de Prop Hunt.

Le jeu propose plusieurs niveaux de difficultés et ça monte assez vite assez haut. Le niveau de difficulté est particulièrement élevé et rend l'exploration difficile du coup je me suis rabattu sur un mode facile afin de mieux profiter de l'histoire et mieux fouiller de fond en comble.

Le jeu est donc constitué de différentes quêtes assez simple mais servant généralement de prétexte à l'exploration. Et comme à son habitude Arkane a fait en sorte qu'il y ait toujours plusieurs façons de se déplacer. Est-ce que vous passerez par de petites coursives, les conduits d'aération, par la porte. Comment ouvrirez la porte ? Vous allez fouiller les cadavres à la recherche de badge d'accès, hacker le digicode, envoyer une flèchette en mousse sur le bouton, trouver un autre accès détourné ?

Les environnements sont superbes. Techniquement déjà c'est plutôt flatteur mais surtout la direction artistique est fofolle. Les pièces regorgent de détails dans tous les sens avec plein d'objets, des cadres, des pubs, du mobilier raffiné, des équipements scientifiques, des mugs, de la bouffe, des post-it. C'est génial.

Un exemple que je trouve génial c'est l'ordinateur bloqué par un mot de passe mais avec un post-it sous le bureau contenant ce-dit mot de passe. Rien que ça, c'est du génie.

J'ai passé ~20h pour faire un premier run en mode facile mais j'ai recommencé en mode difficile et ouai c'est difficile. Autant en facile je suis pas mort en combat en difficile, avant chaque affrontement une bonne sauvegarde et une fois sur deux elle sert. Il y a plus d'ennemis et surtout ils font vraiment plus de dégat.

Pour les masos il est même possible de rajouter de la difficulté en rendant les armes faillibles, en rajoutant la gestion de l'oxygène et aussi des ptits soucis de santé genre se briser un membre souffrir de radioactivité et tout… Non merci dans l'immédiat.

À l'époque j'avais pas mal apprécié le Prey original. Il proposait une bonne expérience de FPS avec ses portails, sa gravité et ses trous de balles (sisi rappelez-vous) bien qu'assez simple. Mais au final on a gagné au change. Même les musiques sont sympas bien que trop rares.

Delores : A Thimbleweed Park mini adventure

Quand Ron Gilbert (le papa de Monkey Island et d'autres perles du point'n click) s'ennuie en confinement, il crée un nouveau moteur de jeu. Ça reste un moteur de jeu 2D pour du point'n click, hein, vous attendez pas à autre chose.

Et du coup, pour tester son moteur, il récupère les assets de son précédent jeu (Thimbleweed Park qui est très bien) et sort un mini jeu avec son nouveau moteur. Et comme ça marche un peu et qu'il veut des retours de la communauté, il le rend gratos.

Du coup vous incarnez Dolores qui fait un stage pour le journal local de Thimbleweed Park. Elle doit donc fournir des photos sur différents sujets à traiter dans la gazette. C'est super simple et assez court (30 minutes) mais c'est quand même agréable.

Ha et d'ailleurs Ron Gilbert est fan de Linux et donc a rendu son moteur compatible Linux. Du coup c'est natif nunux et ça sera très probablement le cas pour un futur jeu !

Musique

Je vous propose d'écouter la bande originale de The Fountain. C'est beau, calme, relaxant, apaisant, magistral. Tiens me faudrait le revoir çui-là.

Nuxeries

Ce mois-ci je me suis fait le jeu Prey. Sauf qu'avant de fonctionner bien comme il faut j'ai dû faire une ptite modif.

Le jeu se lance bien toussa toussa. Ça tourne vraiment bien niveau perf, je me tape le premier niveau nickel.

Lors du chargement du second niveau (enfin le premier changement de zone plus précisément) PAF ça plante. Relancement du jeu, chargement de la sauvegarde pareil ça plante.

Bon, au final c'est l'illustre SebSauvage qui m'a filé la solution. Il faut augmenter le nombre de descripteur de fichier utilisable simultannément.

/etc/security/limits.conf
…
* hard nofile 500000
* soft nofile 500000
…

Voilà avec ça, ça devrait marcher sans souci.

Je sais pas comment se débrouille le jeu pour tenter d'ouvrir autant de fichier mais bon maintenant ça bloque plus. Ptet que d'autres jeux apprécieront la manip.

Dans un autre registre j'ai tenté de mettre à jour mon routeur vers la nouvelle version de son OS mais ça s'est pas super bien passé. Je vous en parle un peu plus dans cet article.

Je retenterai plus tard.

Vrac

Je suis tombé sur une page web d'une personne s'amusant à recréer les logos présents dans le jeu Cyberpunk 2077. Bon le jeu n'est pas sorti encore, toutefois, il s'est servi des vidéos de gameplays qui sont déjà sorties.

C'est assez cool à voir autant de diversité dans la création des logos mais la performance de recréer ça de visu est toute aussi sympa. N'hésitez pas à filer un ptit coup d'œil à la page de ce projet.

Et concernant le jeu, il m'attire mais sans plus. Je le ferai dans longtemps quand il sera plus trop cher.