Récap 26 : Septembre 2021

Bonjour, ça va vous ? Ouai je suis très à la bourre. J'ai l'impression de me noyer dans un verre d'eau en ce moment.

J'ai l'impression de pas avoir de temps libre malgré … bha toute la procrastination et tout. Faudrait que je ralentisse un peu les jeux vidéo probablement et que je me consacre plus au blog.

(ouai c'est la même intro que le mois précédent mais c'est toujours d'actualité)

Blog

En bref ce mois-ci : 2 articles, 0 commentaire, 5 visionnages, 483365 requêtes, 42437 visiteurs uniques pour 5.85 Go de trafic.

Films

Disette ce mois-ci

Jeux

Control

Un jeu de Remedy sorti il y a deux ans. C'est un TPS (pas mon fort du tout) à forte ambiance.

On joue Jesse Faden (interprêtée par Courtney Hope (parceque oui à ce niveau c'est vraiment du jeu d'acteur, mais je reviens plus tard sur ça.)) qui vient inspecter un étrange bâtiment appartenant au FBC : le Bureau fédéral de Control.

À première vue c'est presque désert jusqu'à ce que l'on se rende compte de l'aspect assez surnaturel du lieu. La géométrie est pour le moins surprenante voire changeante. L'ambiance commence à se faire ressentir. L'architecture assez brutaliste/monumentale commence à laisser transpirer une atmosphère inquiétante J'ai vraiment adoré cet aspect du jeu.

Sans blague, l'allure des lieux que l'on visite m'a particulièrement touché. Et en plus techniquement le jeu est vraiment très très beau. Les éclairages sont particulièrement réussi c'est somptueux.

Les jeux de lumières sont impressionnants. Bien que le jeu ne soit pas raytracé on approche quand même beaucoup d'un tel rendu. J'imagine que le nombre de bidouillages qu'ils ont utilisé pour berner le cerveau des joueurs doit être considérable. On aura ptet finalement pas besoin de vrai raytracing à force…

Le rendu des personnages est suffisamment réussi pour que l'on tombe dans l'uncanny valley. Les textures de peau, des yeux et tout, c'est pas mal bluffant, les animations qui vont avec sont fines (surtout pour l'héroïne) mais il y a du coup un je ne sais quoi qui fait que ça saute aux yeux que ce n'est pas réel. Ptet une certaine rigidité ? Les subtils plissements de peau qui ne sont pas là ? Bref, je ne sais pas ce qui manque pour que l'illusion soit parfaite.

L'histoire joue à fond la carte du surnaturel. Le jeu lorgne vachement du côté de la fondation SCP au point où tout un pan du jeu se situe dans une zone d'archivage et de protection d'objets aux pouvoirs étranges. Une grande partie du jeu tourne autour de ces objets et votre personnage gagnera des facultés extraordinaire comme le moyen de planer, faire un peu de télékynésie…

Il y a même un bout de cross-over avec l'un de leur précédent jeu : Alan Wake et c'est vrai que le marriage passe plutôt bien !

Niveau gameplay on est donc face à un metroidvania-lite en TPS. On gagne de nouvelles facultés au court de l'aventure nous permettant d'atteindre de nouvelles zones. On explore donc la map tout en dézinguant le personnel corrompu par le Hiss. Et à mon goût c'est là où le bas blesse.

J'ai trouvé la baston assez … inintéressante. Les combats sont ultra simples, il suffit de ramasser des objets et de les envoyer à la gueule des ennemis. En boucle. Juste en se protégeant quand la mana est faible le temps que ça remonte.

C'est vraiment trop simple. Et bon autant c'est assez jouissif au début d'éclater un extincteur à la gueule d'un malheureux garde de sécurité. Autant au bout de 10h à faire ça, bha … voilà. Le jeu est un peu trop simple et ne nous pousse pas à varier les plaisirs.

Je n'ai pas utilisé le bouclier une seule fois dans toute ma partie (sauf lors du tuto). Le corp-à-corp non plus. La possession… un peu mais ça reste pas spécialement indispensable.

Un peu comme dans Doom, les ennemis crève en répandant des trucs qui remontent la vie. Du coup il suffit de déglinguer les pauvres gonzes suffisamment vite pour ne pas être inquiété. Même les combats de boss n'apportent aucune variation. Il suffira encore de leur envoyer chiotte/distributeur/chaise/bloc de béton à la tronche à bon rythme pour venir à bout d'eux. Et ce même jusqu'à la toute fin du jeu.

Voilà, le gameplay de baston est pas ouf. En plus j'aime pas vraiment les TPS, c'est assez dur de viser mais bon je m'en sort suffisamment pour aller au bout. Et malheureusement, quand on ré-explore une zone déjà connue, les ennemis respawn encore du coup … bha on doit subir encore ces combats nazes.

Il y a un ptit système de loots où l'on passe sa vie à devoir vendre les mods qu'on ramasse vu qu'on ne peut en posséder que 24. Même ça, c'est plus chiant qu'autre chose, au final j'ai choisi mes trois mods qui me plaisait et tout le reste j'ai vendu, vendu, vendu, vendu…

Niveau arme, on a un flingue magique qui change d'apparence en fonction de son mode de fonctionnement. En gros c'est un flingue de base, qui se transforme en fusil à pompe, en sniper, lance-grenade… Sauf qu'on ne peut avoir que deux modes différents à la fois. Pour changer il faut retourner dans le menu. Une contrainte arbitraire nulle. D'ailleurs je ne me suis servi quasi exclusivement que du fusil à pompe. Les explosifs te pètent un peu trop à la gueule, la mitraille se vide en deux secondes en faisant très peu de dégat, le flingue de base est trop de base, le sniper prend une plombe pour tirer pour des ennemis qui virevoltent dans tous les sens…

Niveau déplacement c'est pas mal du tout. On a un dash qu'on peut pas mal spammer et on peut s'envoler à une dizaine de mètre de haut pour planer quelques secondes avant de redescendre en douceur. Ça donne pas de moyen pour explorer des zones à priori innacessibles. D'ailleurs pas mal de zones secrètes se trouvent là où l'on regarde pas trop (en haut).

Les combats m'ont gonflés mais fort heureusement l'aspect exploration m'a complètement maintenu dans le truc.

Musique

Archspire a sorti un troisième clip de leur futur album ! Et là ils ont pas déconné, c'est un VRAI clip. Avec acteurs/décors/scénar ! Mais surtout … des effets spéciaux.

Et … bha ils se sont fait vraiment très plaisir niveau effets spéciaux.

Drone Corpse Aviator

Le morceau décape bien. Pfiouuu cet album va passer en boucle pendant un moment.