Récap 29 : Décembre 2021

Et hop la fin de l'année avec les horribles fêtes de Noel. Ça a été particulièrement éprouvant pour moi mais bon maintenant c'est passé.

Blog 🔗

En bref ce mois-ci : 1 article, 2 commentaires, 15 visionnages, 461201 requêtes, 44405 visiteurs uniques pour 6.6 Go de trafic.

Films 🔗

Bon bha finalement ce mois-ci j'ai quasiment pas avancé sur ma résolution de l'année du Top IMDB. J'ai regardé pas mal de trucs de l'année mine de rien. Je vais quand même poursuivre ce "marathon" l'an prochain, il reste beaucoup de films que j'ai déjà vu et que j'aime beaucoup dans la liste mais aussi quelques films déjà vu que je n'aime pas…

J'en suis quand même à 68 films sur 250 ce qui est bien mais pas top.

Jeux 🔗

Je me suis trouvé un pack avec tous les jeux Wolfenstein en promo. J'ai encore de bons souvenirs de Return to Castle Wolfenstein (celui avec le moteur de Quake3 où l'on pouvait donner des coups de pompes. J'ai jamais touché à ceux plus récents du coup c'était l'occasion.

J'ai donc commencé par Wolfenstein : The New Order et bha c'est pas folichon. C'est assez beau mais ça garde les défauts de l'Id Tech 5 avec ses textures qui chargent un quart de seconde trop tard. Même en ayant chargée elles sont bien baveuses pour certaines. C'est dommage parceque sinon ça reste assez joli pour le reste.

D'un point de vue histoire c'est une uchronie où les nazis ont gagné la seconde guerre mondiale (ça devrait vous rapeller un bouquin) et où notre héro se retrouve dans le coma pendant vingt ans. Il en ressort et découvre qu'en bon ricain il est dans le camp des loosers. Il rejoint la résistance et part buter du nazi.

C'est original (mais déjà vu) mais comme disait John Carmack un scénario dans un bon jeu est comme dans un boulard indispensable mais inutile, il faut que le gameplay soit solide ! Et bha mouai. C'est pas la catastrophe mais les combats sont pas vraiment jouissifs. Bon surtout que maintenant que j'ai goûté à Doom Eternal mes attentes ont fait un bond en avant.

Le seul truc qui relève un peu le niveau c'est le fait de pouvoir utiliser les majorités des armes à deux mains (enfin une dans chaque main) et du coup ça donne l'impression d'être un monstre inarretable. Mais par contre on se rend vite compte que bha non. Pas beaucoup d'ennemis différents, les combats se résument souvent à devoir se planquer.

Non j'ai pas accroché plus que ça. Pourtant ça tente des trucs funs en nous faisant aller un peu sur la Lune, sous l'eau, dans un train… bref ça tente de varier les plaisirs.

Je suis ensuite passé à sa suite Wolfenstein : The Old Blood. C'est court mais meilleur que ce "premier" opus.

C'est un peu plus dynamique, un peu mieux foutu les armes sont moins exotiques mais plus efficace.

J'ai atteint sa fin en 5h, avec un boss final assez peu intéressant.

Et maintenant je me penche sur Wolfenstein 2 : The New Colossus et cette première heure de jeu est vraiment sympatique. Déjà techniquement on sent le bond en avant. Et puis ça semble bouger un peu mieux, le feeling est un poil plus agréable.

Musique 🔗

Écoutez-moi ce Title (sisi c'est le vrai titre) tiré du film Come True que j'ai matté ce mois-ci. C'est une tuerie.

L'atmosphère de ce morceau est vraiment cool. Ça a des relents de We Stand Divided de Cocoon. Mon seul regret c'est que ça passe pas du tout dans l'Eternal Jukebox, les coupes se font trop ressentir et ça perturbe. Dommage parcequ'une version infinie aurait été géniale.