Mes visionnages

Une petite liste de films que j'ai vu et où j'ai pris le temps de noter mon ressenti. Ce ne sont pas des critiques avisées, c'est souvent à chaud ou le lendemain avec des ptites anecdotes ou autre.

Ayant une mémoire de poisson-rouge, ça me permet de me rappeler d'un film.

C'est également rangé par réalisateur ou bien acteurs ou enfin par année.

Ce n'est pas exhaustif mais ça s'améliore de jour en jour.

En 2019 je me suis lancé dans un marathon Stephen King et en 2021 c'est un marathon TOP 250 IMDB.

Sinister

Histoire : Ellison est un écrivain ayant eu un gros succès avec un livre parlant de vrais meurtres mais ne parvient pas à recréer le même engouement désormais. Il emménage avec sa ptite famille dans une maison dont la famille a été retrouvée pendue dans le jardin sans que le coupable n'ait été trouvé. Il enquête donc avec notamment des bobines super 8 qui traînaient dans le grenier. Ressenti : Scott Derrickson a réalisé le très sympatique Black Phone et du coup j'ai eu envie de voir ce film.

The Goodfellas

Histoire : Henry Hill a toujours voulu être un gangster. Petit il habitait en face d'un restaurant où un chef de la pègre local officiait. Très jeune il est parvenu à y bosser et c'est le début d'une vie … bien remplie. Ressenti : Martin Scorcese au sommet avec une sacrée troupe : Ray Liota, Joe Pesci et Robert DeNiro font ce qu'ils font de mieux : truander dans la bonne humeur et la violence.

Sound of Metal

Histoire : Ruben et Lou sont en couple dans le privé mais forment un ptit groupe de métal faisant sa tournée aux USA. Alors que tout semble aller plutôt bien, Ruben perd soudainement son audition. Ressenti : Et bhé… je me suis fait avoir par son titre. Ces derniers temps j'ai regardé quelques films autour de la musique et du coup quand j'ai vu le titre de çui-ci j'ai voulu continuer sur ma lancée mais non.

The Killing of a Sacred Deer

Histoire : Martin est un adolescent ayant lié une amitié avec Steven. Il s'avère que le père de Martin a eu un accident mais que steven n'est pas parvenu à le sauver. Martin s'immisce de plus en plus dans la vie de Steven en allant à son travail ou bien chez lui. Il devient même gênant. Ressenti : Rhaaa ce que ce film est dérangeant et malsain. Barry Keoghan est infect.

Alien

Histoire : Le Nostromo est un vaisseau spatial de commerce navigant dans l'espace avec 7 passagers en hibernation. Le vaisseau capte un signal de détresse et décide donc de réveiller son équipage. Ils atterrissent sur une planète classée comme déserte mais l'un des membres se fait attaquer. Ils retournent dans le vaisseau avec donc un membre dont le visage est recouvert d'une forme de vie inconnue. Ressenti : Un classique cultissime.

Rambo 2

Histoire : Alors que Rambo est au bagne en train de casser de la caillasse, Trautman vient lui proposer de rempiler pour une mission qui lui permettrait d'être liberé. Bien entendu Rambo accepte et se voit donc chargé d'aller prendre en photo les prisonniers d'un camp au Vietnam. Il est donc parachuté seul en territoire ennemi légèrement armé et surtout avec son appareil photo. Ressenti : Le premier Rambo est très cool en plaçant son action aux USA.

Black Phone

Histoire : Dans les années 70, des gamins disparaissent les uns après les autres dans la banlieu de Denver. C'est au tour de Finney de se faire kidnapper. Sa sœur est interrogée par les flics et elle semble connaître des infos que personne d'autre n'a. Ressenti : Super film ! J'ai été très agréablement surpris. C'est un thriller/film d'horreur de bien bonne facture. L'histoire est vraiment très cool et a quelques idées intéressantes.

Nomadland

Histoire : Fern vit seule dans son van de ptits boulots qui l'amène à différents endroits des USA. Elle n'a que très peu de revenus et vit donc de trois fois rien. Ressenti : Je vous avais mentionné ce film quand j'avais regardé la bouse qu'est Eternals (truc du MCU). C'est la même réalisatrice qui ici a remporté un oscar (comme quoi Marvel arrive à prendre d'excellents réalisateurs pour leur faire pondre une daube…).

Rocky 6

Histoire : Adrian est morte d'un cancer et Rocky tient un restaurant. Son fils Robert jr est de plus en plus distant car il a du mal à vivre dans l'ombre de son père. Mason Dixon est l'actuel champion du monde poids lourd mais sa popularité est au plus bas malgré son palmarès sans faille. Une chaîne sportive de télévision créer une simulation informatique d'un combat entre l'actuel champion et Rocky à son apogée.

Rocky 5

Histoire : Rocky revient de russie mais sa santé est gravement affecté et se voit donc contraint à arrêter la boxe. Cependant un organisateur veut à tous prix le faire se battre contre son poulain. À côté de ça, le comptable de notre star l'a bien entubé et s'est barré avec le pognon et en refilant tout un tas de dette. Toute la famille est contrainte à tout revendre et retourne donc vivre dans leur ancien quartier de Philadelphie où Rocky est la star locale.

Rocky 4

Histoire : Ivan Drago est un boxeur russe qui souhaite (enfin est-ce sa volonté à lui ou bien celle du parti ?) combattre le meilleur boxeur américain. Apollo Creed souhaite relever le défi dans un match d'exhibition. Rocky tente de l'en dissuader du fait de son âge mais Apollo lui explique que sans la boxe il n'est plus rien et qu'il croit en ses capacités. Ressenti : On reprend la même formule de mettre les meilleurs moments du combat final pour introduire le nouveau film.

Rocky 3

Histoire : Rocky est le champion du monde et son train de vie change radicalement. Il est désormais riche et vend son image alors qu'il parvient à garder son titre durant de nombreux combats. Clubber Lang est un nouveau venu qui veut l'affronter et il semble très déterminé. Rocky souhaite relever le défi mais son entraîneur Mick tente de l'en dissuader en lui révêlant que ses précédents adversaires étaient choisis pour ne pas trop le brusquer.

Rocky 2

Histoire : Rocky vient de perdre sa rencontre contre Apollo Creed mais a tenu bon et est toujours debout à la fin. Apollo n'est cependant pas satisfait de sa victoire qui n'est pas écrasante alors qu'il est le champion du monde en titre. Il souhaite donc sa revanche pour asseoir son titre ce que Rocky refuse puisqu'il aspire a une vie plus classique où il n'est pas boxeur. Ressenti : C'est marrant de commencer cette suite en remettant la scène finale du premier film.

The Number 23

Histoire : Walter suit les conseils de sa femme et lit un livre qu'elle lui propose. Il développe très vite une obsession et pense être le sujet du livre à cause de certains détails assez proches de sa vie. Son obsession se transforme progressivement en parano où le nombre 23 revient constamment. Ressenti : Jim Carrey incarne ici un rôle sérieux mais au contraire de l'excellent Truman Show, le film est ici bien plus sombre en flirtant presque avec l'horreur.

A Bronx Tale

Histoire : Calogero habite un quartier italien avec ses parents. Depuis qu'il est tout petit, il est fascinné par Sonny le chef de la pègre local ayant élu domicile dans le bar du coin de sa rue. Un jour il assiste à un meurtre devant chez lui par le fameux Sonny. La police le fait venir pour pointer le coupable directement dans la rue mais il s'abstient de dénoncer Sonny qui le prendra dès lors en amitié.

Studio 666

Histoire : Les Foo Fighters doivent enregistrer leur dixième album. Ils décident de s'installer dans une maison à l'acoustique démente pour y passer les quelques semaines nécessaires à la composition et à l'enregistrement. La maison renferme néanmoins un sombre secret : dans les années 90 un précédent groupe de rock est déjà venu enregistré un album mais ça s'est transformé en massacre. Les Foo Fighters y survivront-ils ? Ressenti : Bon je m'attendais pas à grand-chose.

Everything Everywhere All At Once

Histoire : Evelyn avec son mari Waymond tiennent une laverie. Evelyn est complètement débordée, entre les clients, son mari, sa fille et la venue prochaine de son père. En voulant tout bien faire elle se rend compte qu'elle ne satisfait les attentes de personne et tout part en couille. L'apothéose arrive au moment de se rendre aux impôts pour régulariser ses soucis administratifs. Mais alors que tout va au plus mal, elle est contactée par Waymond qui lui dit provenir d'un autre univers et qu'elle doit faire une série d'action ridicule afin de sauver tous les univers.

Get Out

Histoire : Chris va passer un weekend dans la famille de sa copine Rose. Il est un peu réticent et s'inquiète de savoir si le fait qu'il soit noir risque de poser souci. Elle le rassure mais une fois arrivé là-bas, l'ambiance est vraiment très étrange avec une forte tension sous les apparences joviales de la famille. Ressenti : Bon bha je me suis refait ce premier film de Jordan Peele et wow qu'il est bien.

Nope

Histoire : OJ et sa sœur Em sont des dresseurs de chevaux pour le cinéma en Californie. Alors que leur père est mort six mois plus tôt après s'être pris une pièce tombée du ciel dans le crâne, ils ne parviennent pas vraiment à faire tourner leur business. Un soir, ils sont témoins de choses étranges dans le ciel. Ils décident d'installer des caméras dans leur ranch pour capter de futurs phénomènes.

Indiana Jones and the Last Crusade

Histoire : Indiana Jones est missionné pour trouver le graal. Ce qui le motive est surtout le fait que son père a récemment disparu après avoir été également embauché pour le trouver. Indy va donc tâcher de retrouver son cher papa et tenter d'achever la quête de son père. Ressenti : La scène d'intro est la création du personnage. C'est un flashback avec Indy adolescent où il récupère un fouet, il se traumatise avec les serpents, il gagne son chapeau tout en se découvrant sa passion pour l'archéologie et les reliques.

Tenacious D in The Pick of Destiny

Histoire : Gamin, Jack Black quitte le domicile familial un peu trop chrétien pour mener sa vie de rockeur par lui-même. Il arrive (après quelques détours) à Hollywood où il tombe dans la rue sur un artiste qui le transcende immédiatement : Kyle Gass. JB insiste pour monter un groupe ensemble ou au moins être son disciple mais ce dernier ne se laisse pas convaincre. Le soir, JB se fait attaquer par des voyous et est récuperé par Kyle qui justement passait par là.

Rocky

Histoire : Rocky est un ptit boxeur sans prétention tentant de se faire un peu de pognon comme il peut. C'est un brave gars tentant de draguer la vendeuse du magasin de bestiau près de chez lui. Le champion du monde poids lourd Apollo Creed organise un combat mais son adversaire se blesse. Il décide alors de prendre un inconnu pour évoquer le rêve américain et choisit Rocky Balboa. Ressenti : J'aime pas la boxe, je suis pas fan de Stallone (ouai je suis Team Schwarzy, que voulez-vous) du coup j'ai jamais pris le temps de me taper ce film.

Vertigo

Histoire : John est flic et lors d'une mission est pris d'une crise de vertige et son collègue meurt en tombant d'un toit. Après cet incident il décide de quitter son emploi et est contacté par un ancien collègue d'école. Ce dernier lui propose de coller le train de sa femme qui agit très bizarrement ces derniers temps. D'abord pas intéressé il accepte après avoir eu un début d'explication plus ou moins fantastique sur le comportement de la femme.

Airheads

Histoire : Les Lone Rangers voudrait sortir leur premier album de rock mais ils ne parviennent pas à décrocher de contrat. À cours d'idée, ils décident de s'infiltrer dans la station de radio rock locale pour y diffuser leur démo. Tout s'emballe et ça se transforme en prise d'otage assez farfelue. Ressenti : Le film a deux facettes : une concon et une bien mieux que prévue limite surprenante. Sans blague, il est bien moins débile qu'il n'y parait.

Top Gun : Maverick

Histoire : Maverick s'approche de la fin de sa carrière de pilote pour la navy en tant que pilote d'essai pour des prototypes. Alors que son programme est sur le point de se faire boucler pour faute de budget face à l'obsolescence des avions pilotés par des humains au profit de drones, il tente le tout pour le tout et pousse son avion au-delà de ses limites. Il parvient à dépasser l'objectif mais est contraint de s'éjecter lors de son crash qui suit.

Unforgiven

Histoire : Dans un bordel d'une ptite ville du far west en 1880, une pute se fait abîmer la tronche par un client violent. Ce dernier se fait stopper mais le shériff ne lui inflige aucun châtiment si ce n'est de dédommager le tenancier. Les filles se cotisent donc pour mettre une prime à qui liquidera son agresseur ce qui va attiser quelques prétendants à la prime. Le shériff calme le jeu afin de ne pas avoir de carnage dans sa ptite bourgade.

UHF

Histoire : George se fait virer de son job pourri pours la Xème fois avec son pote. Par chance son oncle a justement besoin de quelqu'un pour reprendre une petite chaîne de télé locale. Il commence très difficilement et les résultats ne suivent pas. Il ne lui reste qu'une semaine de liquidité et perd espoir et confie l'émission pour gamin à son homme d'entretien qui est quelque peu farfelu. L'émission fait un carton instantannément et permet à la chaîne de redresser la barre.

Prey

Histoire : En 1719, Naru une jeune commanche souhaite passer un rituel lui permettant d'être reconnue en tant que grande chasseuse de sa tribue. Son frêre Taabe la protège mais est conscient qu'elle a le potentiel de passer ce rituel. Visiblement la partie de chasse s'annonce plus compliquée que prévu, ce n'est pas un simple puma qu'il va faloir dézinguer. La cible s'avère bien plus grande et agressive. Ressenti : Tous les films de la saga prédator sont excellents.

The Founder

Histoire : L'histoire de la création de la chaîne de fast food McDonald's. Ray Kroc est un businessman pas très talentueux vendant des machines à milkshake dans les années 50. Un jour il reçoit une commande de six machines. Étonné il va voir quel est ce client qui lui en achète plusieurs alors qu'il galère à en vendre ne serait-ce qu'une. Il découvre un nouveau type de restaurant : le fast-food.

Once Upon The Time In The West

Histoire : Jill McBain rentre chez elle et découvre son mari et ses gosses tués. Elle découvre plus tard qu'on a voulu lui voler tout son pognon mais il avait été dépensé avant. Harmonica est un cowboy solitaire arrivant en ville et tue de nombreux hommes. Frank travaille pour Morton afin de construire une ligne de chemin de fer qui passe par là. Ressenti : Ouai le résumé de l'histoire est bordélique… Mais c'est assez toufu donc dur à expliquer le début.

Resort Paraiso

Histoire : Eva est une femme de chambre pour un gros hôtel touristique sur la côte espagnole. L'hiver l'hotel ferme et elle décide donc avec son mari de le squatter pendant la fermeture. Le souci c'est qu'il y a quand même deux vigiles qui rôdent. Ressenti : C'est pas mal mais pas non plus mémorable. Déjà on a un couple qui vit isolé dans un hôtel… ça évoque des trucs. Mais là, on a beau être en "hiver" on est pas spécialement isolé du monde et c'est pas l'ambiance neige et survie.

Idila

Histoire : Zina va faire un shooting photo dans l'arrière campagne Slovène avec Mia ainsi que Dragica et Blitcz le photographe. Alors qu'ils commencent à s'affairer deux locaux s'approchent. Ils sont crasseux, particulièrement physiquement peu agréable et surtout sont très agressifs (et avec une grosse hache). La discussion tourne court et tout notre petit monde se retrouve séquestré dans une cave plutôt mal entretenue. Ressenti : La colline a des yeux mais visiblement la montagne slovène aussi !

Chance

Histoire : Alors que la famille Gonzalez Dubois s'apprête à partir en vacances à Miami, leur deux domestiques réclament leur salaire en retard. Le père est trop occupé pour sa campagne électorale présidentielle qu'il souhaite remporter, la mère n'a aucune compassion et se préoccupe de son apparence et puis c'est marre, les deux jumelles sont pourries gâtées et sont hautaines et méprises les deux bonnes. Heureusement il y a quand même le tout dernier de la famille qui est bien trop jeune pour comprendre tout ce qui se passe.

Firestarter (2022)

Histoire : Un jeune couple teste un substance étrange pour se faire un peu de pognon. Ils en ressortent avec des pouvoirs pas dégueux comme par-exemple de la télékynésie ou bien de la manipulation mentale. Plus tard ils ont une gamine qui se révèle encore plus puissante puisqu'elle cumule ces pouvoirs plus la possibilité de foutre le feu à tout et n'importe quoi. Elle devient donc la convoitise du laboratoire qui a créé cette substance mais les parents sont en fuite depuis des années maintenant.

Todos Tus Muertos

Histoire : Salvador est un paysan vivant en périphérie d'un bled de Colombie avec sa femme et son gosse. Un dimanche d'élection, alors qu'il est en train d'entretenir sa propriété, il tombe sur un tas de cadavre dans son champ. Désemparé et appeuré, il part chercher de l'aide au village auprès du maire qui a bien plus à faire en ce jour particulier. Il alerte la radio locale qui ne réagit pas ainsi que les flics.

Lollilove

Histoire : Jenna et James Gunn sont un couple avec pas mal de pognon à Los Angeles. Ils souhaitent s'investir en créant une œuvre de charité. Ils décident donc de monter une asso qui va donner des sucettes aux SDF. On suit donc le couple dans cette aventure. Ressenti : Petite découverte de ce matin. Ce mockumentaire d'une heure est plutôt cool. Bon bha forcément je n'ai pas pu m'empêcher de penser à The Office (US) avec un style visuel assez proche, un humour assez proche aussi et forcément avec Jenna Fischer (Pam) à la tête du truc… D'ailleurs elle est aussi la scénariste et réalisatrice !

Evil Dead 3 : Army of Darkness

Histoire : Ash se retrouve au Moyen Âge avec sa tronçonneuse à la place de la main gauche et son fusil à la main droite avec sa voiture. Il se retrouve avec le seigneur local (un certain Lord Arthur) qui souhaite l'occire mais il ressemble étrangement à l'élu de la prophétie censé les sauver des étranges bestioles volantes qui les attaque. Il se retrouve donc à devoir chercher le Necronomicon qui devrait permettre d'anéantir le mal environnant.

Evil Dead 2 : Dead By Dawn

Histoire : Ash part en vacances avec sa ptite amie dans la forêt. Il trouve un drôle de livre ainsi qu'un magnétophone. Par curiosité il écoute la bande magnétique ce qui déclenche une avalanche de réactions paranormales. Un démon a été réveillé et il est pas content. Ressenti : Cette suite est en fait un remake parodique du premier film. La même équipe, plus de pognon, plus d'humour et des effets spéciaux pratiques en folies.

Primal Fear

Histoire : À Chicago, un évèque est tué et le suspect numéro 1 est ptit jeune pris en train de fuire la scène du crime alors qu'il était recouvert de sang. Martin Vail un très grand avocat s'empare de la défense du gamin en étant persuadé qu'il est innocent contrairement à ce que tout laisse penser. Ressenti : C'est donc un film de procès et d'enquête sorti en 1996 avec un très bon casting.

Doctor Strange in the Multiverse of Madness

Histoire : Doctor Strange tombe sur America Chavez qui est une adolescente poursuivie par d'énormes monstres. Il s'avère que la petite possède un pouvoir qu'elle ne contrôle pas lui permettant de passer d'un univers parallèle à l'autre. La méchante Scarlet Witch souhaite s'emparer de ce pouvoir pour emménager dans un univers où elle a ses mioches. Ressenti : Rhaaaaa j'ai pas aimé. Pourtant je comptais un peu sur ce film pour tenter de me rabibocher avec Marvel mais non.

Rainman

Histoire : Charlie vend (enfin tente) des voitures de luxe mais il est empêtré dans les soucis d'homologation. Sa situation financière est de plus en plus tendue. Son riche père meurt ce qui pourrait le sortir d'affaire. Il apprend que malheureusement il n'a droit qu'à une voiture et des plantes mais que les 3 millions de dollars ne sont pas pour lui. Il découvre qu'il a en fait un frangin atteint d'autisme et que c'est lui qui aura droit au pognon.

Trading Places

Histoire : Les frangins Duke possède une firme de courtage en bourse faisant des millions de profits. Ils font travailler Louis Winthorpe à la tête de leur société qui prospère mais ces deux filous se lancent un pari. “Est-ce qu'un pauvre type à sa place s'en sortirait aussi bien (socialement mais aussi dans le boulot) ?” Ils mettent donc au point une machination pour faire tout perdre à leur protégé et mettre un filou de banlieu à sa place.

The Quick and The Dead

Histoire : L'action se déroule à Redemption un ptit bledaillon du Far West. Les meilleurs tireurs des alentours se donnent rendez-vous pour participer à un concours promettant un joli magot au vainqueur. Le règlement est simple, chaque participant défie un autre participant en duel où à une heure précise les deux se feront face et devront dézinguer l'autre en premier. Ellen est la seule participante féminine à se lancer dans l'aventure face à une brochette de fins tireurs.

The Unbearable Weight of Massive Talent

Histoire : Nicolas Cage n'est plus au top de sa forme, sa carrière est même dans un bon creu. Sa vie familiale n'est pas mieux et il a besoin d'argent et se retrouve contraint à accepter d'aller à l'anniversaire d'un milliardaire espagnol. Javi est un très grand fan de Nicolas Cage et est aux anges de rencontrer son idole qui de prime abord est vraiment pas jouasse. Mais la gentillesse et l'honnêteté de Javi touche l'acteur.

Ambulance

Histoire : Will a besoin de pognon pour pouvoir soigner son gamin (en fait ce film est un plaidoyer en faveur de la sécurité sociale). Il va donc voir son frêre pour lui emprunter quelques milliers de dollars. Ce dernier lui propose de participer dans un gros braquage. Là, tout de suite, maintenant. 32M$ à se répartir forcément ça pousse à accepter. Ressenti : Je n'avais pas vu de film de ce cher Michael Bay depuis le fort sympatique No Pain No Gain.

Ghostbusters : Afterlife

Histoire : Callie retourne chez son père après sa mort avec ses deux gamins car elle n'a plus de sous. Elle arrive donc dans cette immense ferme pas vraiment entretenue au milieu de nulle part dans un bledaillon paumé. Sa gamine fouille un peu la baraque et commence à y trouver tout un tas d'attirail assez peu commun. Pendant ce temps, d'étranges tremblements de terre de plus en plus fréquents sont ressentis.

Turning Red

Histoire : Mei est une très jeune canadienne d'origine chinoise aidant sa famille à tenir un temple à Toronto. Avec ses copines de collège elle rêve d'aller au concert du groupe de mioche du moment. Un matin elle se réveille dans le corps d'un énorme panda roux. Elle comprend que si elle parvient à se maîtriser et se calmer, elle peut reprendre forme humaine. Ressenti : Ça faisait longtemps que je n'avais pas été vraiment emballé par un Pixar.

Prisoners of the Ghostland

Histoire : Le héro est libéré d'une cage où il croupissait des suites d'un braquage qui a mal tourné. Le Gouverneur de la ville lui demande d'aller récupérer et ramener Bernice. Il est bardé d'explosifs sur sa combinaison qui se déclencheront s'il a l'intention de s'enfuire/frapper Bernice/ s'il est trop lent. À contre-cœur il part donc dans le "Ghostland" dans cette quête. Ressenti : Ce film de 2021 est particulièrement étrange.

The Northman

Histoire : Amleth est le jeune fils d'un roi viking. Son père se fait tuer sous ses yeux par son oncle. Il s'enfuit de justesse mais décide de se venger afin de sauver sa mère. Mais il devra d'abord grandir afin d'être suffisamment fort pour pouvoir affronter son oncle. Ressenti : Troisième film de Robert Eggers qui nous a fait déjà deux excellents films : The Vvitch et The Lighthouse. Et on reste en terrain connu : ça se passe souvent dans des environnements austères.

The Evil Dead

Histoire : Un groupe de jeunes part en vacances dans une ptite cabane, dans la forêt, loin de tout. Fraîchement arrivés dans la cabane, ils allument la lumière, tout va bien mais soudain un bruit semble venir d'une trappe menant à la cave. Les braves garçons descendent et n'y trouve … rien sauf un étrange livre et un lecteur de bande audio qu'ils vont écouter. On y entend le précédent habitant racontant des faits très perturbants.

Gangs Of New York

Histoire : Dans les années 1850, New York connait une importante vague d'immigration européenne mais cela ne plaît pas aux "natifs" (ceux arrivés dans une précédente vague, pas les vrais natifs). La ville est le terrain de guerre de très nombreux gangs dont les Dead Rabbits contre les Natifs. Dans un affrontement dantesque, le chef des Dead Rabbits est tué appuyant la victoire des natifs et de leur idéologie. Le fils du chef des Dead Rabbits est envoyé en prison qu'il ne quittera que seize ans plus tard.

Darkman

Histoire : Peyton travaille à créer de la peau de synthèse mais sa femme avocate Julie est sur un gros coup pour faire tomber ponte local. Elle est en possession d'une preuve mais les malfrats vont tenter de s'en emparer. Ils vont dans le laboratoire de Peyton, récupère la preuve et font péter le bâtiment avec le pauvre homme dedans. Tout le monde le pense mort mais il est en fait complètement défiguré.

Zodiac

Histoire : L'histoire vraie du tueur surnommé Zodiac dans les années 70 aux USA. Il contacte les journaux en leur transmettant des messages codés. La police tente donc d'élucider les mystères disséminés par le tueur. Ressenti : Bha c'était pas mal du tout. Le film se veut très réaliste avec une identité visuelle assez particulière. Les couleurs sont assez chaudes et douces avec un fort étalonnage soit bleu soit orange, c'est vraiment très joli.

Paths of Glory

Histoire : Lors de la première guerre mondiale, la France est en déroute dans sa guerre de tranchées. Un grand général (j'ai pas l'apelation exacte) pousse un petit général (j'ai pas l'apelation non plus) à mener un assaut sur une position fortifiée allemande. Il lui fait miroiter une possible montée en grade. Le ptit général va donc pousser son colonel à mener cet assaut qui s'avère quasi suicidaire. Ce dernier, à demi-mot menacé, accepte donc d'organiser un assaut avec l'appui de l'artillerie.

The Big Lebowski

Histoire : Jeffrey Lebowski est surnommé le Dude. C'est le mec le plus cool de Los Angeles où il glande peinard entre deux parties de bowling avec ses potes. Deux hommes font irruptions chez lui pour lui extorquer du pognon qui leur doit. Ils finissent pas pisser sur son tapis quand ils comprennent que le mec est fauché et qu'ils ne sont pas allés voir le bon Jeffrey Lebowski. Ressenti : Un film de mon TOP10 à coup sûr.

Requiem For A Dream

Histoire : Le destin de quatres protagonistes tournant autour de la drogue. Harry, sa copine Marion et son pote Tyrone aiment se droguer mais aimeraient améliorer leur avenir et décide de mettre à dealer un peu. À côté de ça, Sara la mère d'Harry est seule et est accro à la téloche. Un jour elle reçoit un coup de téléphone pour savoir si elle souhaite participer à une émission ce qui va vraiment l'émoustiller.

The Batman

Histoire : Gotham City est à la veille d'élections municipales mais le candidat sortant se fait tuer. Sur le cadavre il y a une enveloppe marquée « Pour Batman ». Il se mèle donc à l'enquête qui s'avère être une suite de meurtres avec des indices plus ou moins subtils voir carrément obscurs avec des énigmes assez complexes. Ressenti : Hmmm et bhé … Je sais pas trop. Je suis assez mitigé.

Inception

Histoire Cobb est habitué à s'infiltrer dans les rêves des gens pour leur soutirer des informations. Accusé d'avoir tué sa femme il a fui son pays mais reçoit une mission hautement dangeureuse mais qui pourrait lui permettre de rentrer chez lui. Il monte donc une équipe de choc qui aura la lourde tâche de parvenir à insuffler une idée dans l'inconscient d'une victime par le biais des rêves. Ressenti : J'ai pas énormément vu ce film.

Scarface

Histoire : Tony Montana est un immigré cubain fraîchement arrivé aux USA. Il n'a rien et n'est rien mais déborde d'ambition. Il va commencer par des ptits coups avant de rapidement grimper et devenir un gangster particulièrement efficace et riche. Ressenti : Un des films de gangster les plus culte avec un Al Pacino en puissance. Il est devenu un film référencé par vraiment beaucoup de monde alors que lors de sa sortie la critique l'a pas mal descendu pour sa violence.

Barbaque

Histoire : Vincent et Sophie tiennent une boucherie qui comme leur couple bat de l'aile. Leur couple d'ami tient une chaîne de boucherie industrielle et font étalage de leur pognon continuellement. Un jour, des activistes vegan viennent saccager la ptite boucherie traditionnelle. Cependant quelques jours plus tard, le couple tombe par hasard sur l'un des vegan faisant du vélo alors qu'ils sont en voiture. Malencontreusement (mais pas tant que ça) ils le percutent et le tuent.

Petite Maman

Histoire : Nelly a huit ans et sa grand-mère est morte à l'ehpad. Avec ses parents ils vont vider la maison familliale. La petite Nelly questionne un peu sa mère sur sa jeunesse mais le moral est clairement en berne. Le lendemain, la mère est partie laissant en plan le père et la fille. Celle-ci part à l'aventure retrouver la cabane de sa maman. Elle rencontre alors la petite Marion qui est justement en train de construire une cabane.

Don't Look Up

Histoire : Une doctorante en astrophysique découvre par hasard une comète. Avec l'aide de son prof, ils calculent sa trajectoire et arrive à la conclusion que l'impact avec la Terre est prévu dans 6 mois. Ils commencent à alerter la NASA, la présidente des USA mais se font somptueusement ignorer. Ils se tournent ensuite vers la télévision pour alerter le grand public. Ressenti : Je passe après la vague. Tout le monde s'est jeté sur le film lors de sa sortie sur Netflix il y a six mois.

Lamb

Histoire : Quelque part paumé au milieu de nulle part en Islande, un couple de fermier fait sa ptite vie. Ils ont leur petit élevage de mouton. Un jour, ils aident une de leure bête à mettre au monde. À partir de ce moment-là, leur vie prend un tout autre tournant. Ressenti : Bon je vous raconte pas plus l'histoire pour ne pas vous spoiler mais c'est franchement très particulier. Le film baigne dans une ambiance assez dérangeante.

Nghtmare Alley

Histoire : Stanton arrive dans une fête foraine et parvient à s'y faire embaucher. Dans ce ptit monde, il se lie d'amitié avec Madame Zeena et son mari Steve qui font des tours de télépathie. Avec eux, il apprend les ficelles du métier et surtout le fameux code verbal qui permet de tromper les spectateurs. Le moment venu, il décide de quitter la fête foraine pour monter un spectacle à son compte avec sa nouvelle femme Molly qu'il a rencontré à la foire.

Reservoir Dogs

Histoire : Joe monte une équipe de gangster pour aller choper des diamants. Le plan est simple, on rentre, on dévalise, on s'échape et rendez-vous dans un hangar avec le butin. Pas de bol, ça dérape complet seul Mr White et Mr Orange sont les premiers à arriver mais Orange a pris une balle dans le bide. Arrive Mr Pink qui est particulièrement remonté et pense qu'il y a une taupe parmi eux.

Eyes Wide Shut

Histoire : Tom Cruise et sa femme Nicole Kidman se rendent à une soirée mondaine organisé par un de ses patients. Là, il rencontre un ami d'école qui joue du piano qu'il rencontre un peu plus tard pour discuter un peu plus. Durant cette soirée, le couple rencontre chacun de son côté des partenaires avec lesquels ça flirte, ça draguouille. Une fois revenu, bha … il y a un peu de tension à ce propos.

The Untouchables

Histoire : En 1939, c'est la prohibition aux USA et tout particulièrement à Chicago où le fameux Al Capone règne en maître. Il s'est monté un empire financier avec ses hommes de main et le pognon qu'il se fait grâce à son alcool. Eliot Ness monte une équipe de flic pour faire tomber le mafieux et mettre fin à toute la corruption qui règne sur Chicago. Ressenti : Je n'avais jamais vu ce film mais je connaissais certains de ses extraits.

Carlito's Way

Histoire : Carlito sort de prison au bout de cinq ans au lieu de trente en bonne partie grâce à son meilleur ami l'avocat David Kleinfeld. Il veut désormais se ranger mais son passé et ses relations vont constamment tenter de le refaire tomber dans le business. Il était l'un des meilleurs et était respecté de tout le monde. Son rêve est d'amasser suffisamment de pognon pour se barrer vivre une ptite vie tranquille aux Bahamas.

Come True

Histoire : Sarah a fugué de sa maison sans que l'on sache pourquoi et a de grandes difficultés à dormir. Elle tombe sur une annonce d'une clinique faisant des essais sur le sommeil. Elle décide de participer à cette étude contre rémunération ce qui lui permet d'avoir également un toit. Sa première nuit sera un énorme soulagement. Sa seconde nuit sera plus perturbante. Au réveil, les scientifiques vont complètement la traumatiser en lui montrant d'étranges photos.

I Sell The Dead

Histoire : Arthur est condamné à mort et reçoit la visite d'un prêtre avec qui il va se confier. Il annonce directement qu'il est innocent mais ne semble pas pour autant implorant. Début alors un flashback où il raconte comment il est arrivé là avec son associé Willie qui lui a déjà été guillotiné. Ressenti : Et bhé… C'est pas terrible. Bon c'est un film à tout petit budget mais avec quand même un casting avec quelques têtes connues.

The Wave

Histoire : Frank est un avocat pour une grande compagnie d'assurance sur le point de parvenir à annuler un gros contrat d'assurance qui pourrait lui permettre d'être très particulièrement bien vu de ses supérieurs. Pour fêter ça, son pote Jeff le convainc d'aller à une soirée la veille. Ils vont d'abord au bar où ils rencontrent deux jeunes femmes qui les emmènent par la suite dans une soirée. Arrivés là-bas, Franck et une fille tombe sur un dealer qui leur donne gratuitement une drogue dles plus efficace.

Spiderman : No Way Home

Histoire : L'identité de Spiderman a été révélée par Mysterio juste avant de mourir. Peter Parker est pas mal emmerdé et sa vie est du coup chamboulé ainsi que celle de son entourage proche. Il se rapproche de Dr Strange afin de voir s'il peut arranger le truc. En tentant de faire oublier son identité au monde entier, ce dernier fini par finalement briser les frontières entre les différents univers.

House Of Gucci

Histoire : Rodolfo Gucci est très agé et aimerait transmettre son entreprise à son fils Maurizio. Celui-ci n'est pas intéressé. Son oncle Aldo Gucci a bien un fils mais ce dernier est la risée de la famille et souhaite lui aussi que Maurizio reprenne les rennes de l'entreprise familliale. Maurizio rencontre Patrizia qui deviendra sa femme et qui le poussera a reprendre la tête du groupe Gucci. Ressenti : Bon alors déjà, n'allez pas voir le synopsis sur Wikipedia : ce dernier vous spoile directement toute l'histoire.

The Dirties

Histoire : Deux potes de lycée font un film nommé The Dirties dans lesquels ils se vengent des mecs qui les maltraitent constamment. Leur film progresse pas mal au point d'être diffusé pendant l'un de leur cours. Sans trop de surprise ça ne les a pas rendus plus populaires. Les pressions qu'ils subissent ne cessent d'ailleurs pas. Ressenti : Un mockumentaire assez méta. D'ailleurs l'un des deux protagonistes est aussi le vrai réalisateur du film.

La Capitale Du Bruit

Histoire : La vie strasbourgeoise se meurt mais malgré cela, Robert est un habitant ne supportant plus le bruit des fêtards la nuit. Il les film et poste ses vidéos sur sa page Facebook. Ce documentaire cherche à mieux connaitre Robert et va le suivre pendant quelque temps. Ressenti : Le début est un peu longuet et ça patauge. Mais passé la première demi-heure, c'est bon, c'est énorme. Il s'agit bien entendu d'un mockumentaire et ce sont donc des personnages jouant un rôle.

Anti-Social

Histoire : Dee est un jeune londonien cherchant à devenir un graffeur reconnu. Son grand frêre Marcus est chef d'un gang pillant des bijouteries. Dee ne souhaite pas rentrer dans ce milieu et son frangin respecte ce choix. Sa copine Kirsten est mannequin et ne connait pas vraiment ce milieu qui la terrifie. Ressenti : Haaa des gangsters à Londres. Je sais pas pourquoi mais j'adore cette combinaison, c'est un domaine où Guy Ritchie excelle mais là c'est Reg Traviss qui manœuvre et … bha je le connais pas du tout.

Man Down

Histoire : Gabriel s'engage chez les marines avec son pote Devin. Après leur formation, vient le moment de partir à la guerre en Afghanistan. De retour après son service, il se rend compte qu'à la maison le pays est dévasté. Il part en quête du sauvetage de son gamin avec son pote Devin Ressenti : Hmmm c'était pas ouf. Le film alterne entre deux timelines et bha sans m'être spoilé je sais pas comment mais j'ai de suite trouvé qu'un truc clochait.

Most Beautiful Island

Histoire : Luciana est une immigrée espagnole sans papier à New-York. Elle enchaîne les ptits boulots merdiques pour tenter de survivre comme elle peut mais le loyer mensuel est toujours une épreuve non-garantie. Un jour, son amie Olga lui parle d'un ptit boulot qui pourrait lui rapporter 2000$ en une soirée. Elle lui certifie que ça n'a rien de sexuel et finie par convaincre Luciana. Ressenti : C'est marrant car je suis à peu près sûr que j'aurai pu détester ce film.

Die Welle

Histoire : Dans un lycée allemand, les gamins ont une semaine de cours sur le thème de l'autocratie. Ils ne sont pas trop emballés, lassés de se faire rabacher les oreilles sur l'histoire de l'allemagne nazie et pensent qu'ils ne pourraient pas retomber dans un tel régime. Leur prof choisit de profiter donc de cette semaine pour mettre en place une autocratie dans leur classe en étant lui-même leur leader.

Tammy and the T-Rex

Histoire : Tammy tombe amoureuse de Michael mais Billy son ptit copain de l'époque n'est pas spécialement d'accord. Ce dernier tabasse Michael qui finit à l'hosto. Là, le Dr Wachenstein fait croire que Michael est mort pour voler le corps afin de récupérer le cerveau pour l'implanter dans un animatronique de T-Rex. Une fois fait, le T-Rex s'échappe. Ressenti : Ce nanar est franchement pas si nul voir plutôt sympa. Déjà, le casting est quand même composé de Denise Richards que je connais de Starship Trooper et aussi de Paul Walker (l'acteur connu pour être mort mais quand même dans Fast & Furious (huhu)).

Butt Boy

Histoire : Chip ne va pas fort. Sa femme se désintéresse complètement de lui, son boulot c'est pas la joie, il a rendez-vous pour son premier examen de la prostate. Lors de cet examen il découvre que … bha c'est pas si mal et c'est ptet plutôt cool. À partir de là, il commence à s'insérer un peu tout ce qu'il trouve. Il s'avère qu'il peut mystérieusement faire disparaitre un peu tout et n'importe quoi dans son cul.

Brother's Nest

Histoire : Deux frangins de la cinquantaine ont leur mère atteint d'un cancer, il ne lui reste que quelques mois. Ils entreprennent de tuer leur beau-père afin de s'assurer de récupérer la maison familliale. L'un des frêre est vraiment très méthodique et déterminé alors que le second est de plus en plus hésitant. Ressenti : Le film commence avec des allures de comédie noire puis plus l'on avance et moins l'aspect comique apparait.

Sunset Boulevard

Histoire : Un homme est retrouvé avec trois balles flottants dans une piscine d'un palais situé sur Sunset Boulevard non loin de Hollywood. On assiste à un flashback nous expliquant comment on en est arrivé là. On suit Joe Gillis un scénariste travaillant à Hollywood mais couvert de dette. Alors qu'il tente de fuire réellement ses créanciers, il trouve refuge dans cette immense maison où il rencontre Norma Desmond ancienne star du cinéma muet.

Charlotte a du Fun

Histoire : Charlotte a 17 ans et apprend dans la douleur que son mec est finalement gay. Elle est bouleversée car elle l'aimait vraiment. Avec ses copines Megane et Aube elles prennent un ptit boulot dans un magasin de jouet où travaillent de nombreux jeunes de son âge. Des suites de sa rupture elle va se chercher un nouveau mec parmi le personnel du magasin. Ressenti : Hmmm le film laisse un ptit parfum agréable mais plus pour son décalage et son "exotisme" que pour lui-même.

Growing Op

Histoire : Quinn est un adolescent avec une famille un peu particulière : ses parents sont de gros cultivateurs de marijuana. Il se sent seul et n'a pas d'ami puisqu'il bénéficie de l'école à la maison. Lorsque sa nouvelle voisine arrive, il tombe sous le charme instantanément et s'enfonce dans les mensonges petit à petit et décide de s'inscrire au lycée pour pouvoir la suivre. Ressenti : C'est typiquement un court métrage trop long.

10th & Wolf

Histoire : Tom est un marine ayant violenté un supérieur et se retrouve suspendu et en prison. Il accepte un deal pour être libéré où il doit infiltré la mafia. Mais c'est la mafia directement dans sa famille. Il va tenter d'en faire sortir son frangin tout en enfonçant son cousin qui est la cible principale des flics. Ressenti : C'est pas mal. Ça casse pas trois pattes à un canard c'est fait proprement mais sans plus.

Open Grave

Histoire : On suit un groupe de personnes amnésiques qui se retrouvent en pleine nuit dans une maison au milieu de nulle part. Ils retrouvent quelques indices par-ci par-là mais rien de bien clair concernant leur identité et leurs motivations. Des cadavres jonchent la forêt environnante. Ressenti : Et bhé c'était pas mal du tout. J'ai vraiment bien aimé. Je vous spoil un chouilla : il y a des zombies. Et malgré ça, on est pas dans un film d'action ou d'horreur classique mais plus dans une histoire où l'on va avec les personnages tenter de comprendre ce qu'il se passe.

Charlie Says

Histoire : On suit Leslie qui dans les 60s va tomber dans l'escarcelle de Charles Manson. Elle est en prison avec deux autres de ses complices. Elles reçoivent l'aide d'une femme tentant de comprendre leurs motivations et comment elles en sont arrivées à tuer des gens. Ressenti : La structure du film en flashbacks alternant entre la prison et les évènements qui y ont conduit est éculée mais ça fait le taff.

The Cake Eaters

Histoire : Georgia est une jeune adolescente atteinte d'une maladie incurable qui l'handicape sévèrement. Elle sait qu'elle ne vivra pas longtemps mais les hormones la travaille un peu. À côté de ça Beagle est un jeune adulte dont le père est amoureux de la grand-mère de Georgia. Ressenti : Hmm pas vraiment mon genre de film. Le drame teinté de romance c'est pas trop ma tasse de thé. J'ai tenu jusqu'au bout et c'était supportable mais jamais je me le referai.

Yes, God, Yes

Histoire : Alice est une jeune dans un lycée très chrétien aux USA. Comme le veut son âge, la sexualité commence à la titiller mais les cours que lui fournit son lycée sont quelques peu biaisés. Elle se retrouve avec d'autres camarades à un camp chrétien pour une semaine. Ressenti : C'était un bon film sympathique mais quelque peu énervant. Enfin pas le film en lui-même mais son propos. De voir ces camps pour trouver l'amour de Jésus c'est bien un truc qui m'énerve.

Enemies Closer

Histoire : Un ptit coucou plein de drogue s'écrase près d'une ptite ile. Henry est l'un des deux seuls habitants et il y officie en tant que garde champêtre. Xander et ses hommes de mains souhaite récupérer l'avion et surtout sa précieuse cargaison. Il est prêt à tout tant que ça ne déroge pas à son véganisme et que son empreinte carbone est mesurée. Ressenti : La douche froide. Ça commence un peu sérieux mais on sent que c'est un peu cheap.

Das Boot

Histoire : On embarque avec l'équipage du U-96, un sous-marin de l'armée nazi lors de la seconde guerre mondiale. Ressenti : Pas loin de quatre heures de promenade en sous-marin filmé de manière très … immersive. Le film rend sacrément bien. Faut dire qu'ils ont réellement utilisé un sous-marin et que ça a été filmé dedans et non dans un décor. Du coup on ressent bien l'enfermement et cet espace exigu humide et sombre.

Mandariinid

Histoire : Dans la campagne de Georgie en 1992 durant la guerre contre les tchétchènes, Ivo et Margus travaillent ensemble afin de s'assurer une bonne récolte de mandarines. Avec l'argent l'un souhaite fuir la guerre et retourner en Estonie. Un jour deux véhicules se tirent l'un sur l'autre et se crashent dans le village abandonné où seuls résident nos deux compères. Ils vont pour enterrer tout le monde mais il s'avère qu'un géorgien est encore en vie ainsi qu'un tchétchène.

A Hologram For The King

Histoire : Alan est en voyage d'affaire en arabie saoudite pour vendre une solution de visioconférence au roi. Les conditions de travail sont assez particulières à la limite du foutage de gueule. Ses interlocuteurs ne sont jamais disponibles, il est reçu dans une pauvre tente dans le désert, la connexion internet n'est pas bonne… Ressenti : C'était sympatoche. Il y a par moment un léger feeling kafkaïen avec ces rendez-vous avortés pour des raisons bidons.

Headlock

Histoire : Kelley est un agent de la CIA envoyé en mission suicide pour récupérer des informations capitales afin d'éviter des attaques terroristes. Le pauvre amoché fini dans le coma mais la CIA veut extraire les informations qu'il possède. Sa femme qui bosse aussi pour la CIA s'y oppose et elle va tenter d'aider son mari à sortir du coma. Ressenti : Hmmm mon ressenti ? Une HORREUR. Une PURGE.

Citizen Kane

Histoire : « Rosebud » est le dernier mot prononcé par Charles Foster Kane un millionaire magnat de la presse. Des journalistes vont enquêter afin d'en découvrir la signification. Ils vont donc aller questionner les proches de l'homme d'affaires afin de mieux le comprendre et découvrir ce qui se cache derrière tout ça. Ressenti : Un film culte au possible ayant marqué le cinéma par son aspect technique et sa narration novatrice.

Ten Inch Hero

Histoire : Piper se trouve un ptit boulot dans une ptite sandwicherie de Santa Cruz. Elle rejoint une petite troupe où règne la bonne humeur. Elle souhaite retrouver la gamine qu'elle a mis à l'adoption il y a quelques années. Ressenti : J'espérais un film assez barré à la Clercks mais c'est au final bien plus gentillet. C'est pas mal mais pas aussi drôle et c'est clairement pas le but du film.

How It Ends

Histoire : La fin du monde est prévu pour demain mais les gens sont au courant et ont accepté leur destin. Liza est en compagnie d'une version plus jeune d'elle avec qui elle discute et vit sa vie. Ensemble elles vont profiter de cette ultime journée pour régler des comptes et arrondir des angles avec son entourage. Ressenti : C'est assez étrange et pas mal décousu. Le film n'a pas trop de trame bien définie.

Wild Virgins

Histoire : Mikio est téléprospecteur pour une assurance au japon. Il est le plus nul de son plateau téléphonique et est moqué par tous ses collègues sauf un avec qui il s'entend bien. Akiyama est une nouvelle recrue qui semble assez réceptive à la passion de Mikio pour le super-héros Super-Puceau. Mikio est complètement coincé envers la gente féminine ce qui lui vaut d'être souvent moqué et ce qui explique qu'il est encore vierge alors que ses 30 ans approchent à grand pas.

Kút

Histoire : Un trentenaire et sa mère arrivent au milieu de nulle part dans une station service. Le jeune souhaite découvrir son père le pompiste qu'il n'a jamais connu. Sa mère se barre et quelques heures plus tard un van arrive avec à son bord un chauffeur, un homme de mains et des putes. Le van est en panne et ne peut donc pas repartir. Ressenti : Et bhé en Hongrie on n'a pas de pognon mais on a des idées !

7 Cajas

Histoire : Dans un marché à ciel ouvert du Paraguay, Victor avec sa chariotte fait des livraisons pour se faire quelques sous. Il aimerait pouvoir se payer un téléphone portable et parvient à trouver une belle affaire : il doit bouger 7 caisses quelques-temps puis les livrer à un endroit mystère. Il a pour consigne de ne pas regarder le contenu et de veiller sur ces caisses comme si sa vie en dépendait.

Deathgasm

Histoire : Le jeune Brodie emménage chez son oncle dans un ptit bled de Nouvelle-Zélande. Il est fan de métal et se sent un peu seul dans ce nouvel environnement. Il fera la rencontre de son nouvel ami Zakk chez le disquaire du coin. Ensemble ils montent un groupe de métal. Ils parviennent à mettre la main sur une partition mystérieuse et s'empressent de la jouer. Ressenti : J'avais envie de l'apprécier.

Madness In The Method

Histoire : Jason Mewes souhaite devenir un acteur reconnu pour sortir de ses rôles de junkies. Son rôle de Jay lui colle à la peau et il aimerait s'en éloigner mais il ne parvient pas à trouver de rôles différents. Il découvre un livre qui devrait lui permettre de s'améliorer et de s'émanciper et enfin décrocher les rôles qu'il vise. Ressenti : Oui oui, c'est le pitch du film. C'est limite un documentaire ou au moins très méta.

Greener Grass

Histoire : Dans une banlieue ricaine, deux mères de familles sont en compétition sur un peu tous les domaines. Faut dire qu'elles vivent dans un endroit un peu particulier où tout est beau et bienveillant, tout du moins en façade. C'est un monde qui ressemble au nôtre mais où toute l'hypocrisie et le paraître sont exacerbés. Ressenti : C'est un film très particulier avec un humour bien absurde mais au final pas si creux que ça.

El Dia De La Bestia

Histoire : Un curé déchiffre des messages et symboles et arrive à la conclusion que l'antéchrist doit naître le 25 décembre 1995. Il connait la date mais pas le lieu. Il décide de convoquer le diable afin de lui soutirer l'information concernant le lieu de naissance. Il ne sait pas trop comment s'y prendre et va avoir besoin d'aide. Ressenti : Hahahaha Ce film est vraiment très drôle. C'est un gros bordel qui s'amuse bien et ça passe plutôt bien.

The Settlers

Histoire : Des parents et leur fille vivent sur Mars isolés de tout. Un matin ils découvrent que quelqu'un a marqué “LEAVE” sur l'une des fenêtres de la maison. Ressenti : Hmmm je ne sais pas trop qu'en penser à vrai dire. On a pas trop d'info sur le contexte, on est sur Mars mais visiblement l'atmosphère est respirable (et la gravité semble strictement identique à celle de la Terre), est-ce qu'il y a d'autres personnes ?

The Manor

Histoire : Une vieille dame se retrouve dans une maison de retraite. Elle se rend petit à petit compte que ça ressemble pas mal à une prison et qu'il y règne une étrange atmosphère malaisante. Elle fait cependant la rencontre de trois autres résidents bien plus sympas et réceptifs que la moyenne. Ressenti : Hmmm mouai. C'est vraiment pas ouf. D'ailleurs j'ai même pas vraiment compris le titre du film. Certes ça se passe dans un immense manoir mais au final ça n'a quasiment aucune importance dans le déroulement de l'action.

The Tomorrow War

Histoire : En 2022, lors de la coupe du monde de football, pendant un match, des humains apparaissent magiquement au beau milieu du terrain. Ils sont armés et annoncent devant tout le monde que dans 30 ans, l'humanité toute entière sera en train de predre une guerre et risque l'extinction. Ils demandent la collaboration des humains du présent pour envoyer des gens combattre. Les gens du présent sont plus ou moins enrôlés de force pour partir 7 jours combattre dans le futur avant d'être rappatriés.

Incendies

Histoire : Un frère et une sœur jumeaux se rendent chez le notaire pour découvrir le testament que leur laisse leur mère. Ce dernier est très étrange, leur demandant de donner une lettre à leur père qu'ils pensaient mort ainsi qu'à leur frère dont ils ignoraient l'existence. La fille prend cette mission à cœur et part sur les traces des origines de sa mère afin de découvrir son passé. Ressenti : J'ai découvert Denis Villeneuve avec Prisoners et depuis chacun de ses films m'a plu.

Django Unchained

Histoire : King Schultz est un chasseur de prime qui récupère Django réduit en esclavage. Il a besoin de son aide afin de trouver trois prochaines cibles que ce dernier connait. King Schultz libère Django et se lie d'amitié avec ce dernier et lui propose même de bosser ensemble quelques-temps. Django accepte mais souhaite récupérer sa femme des mains d'un esclavagiste. Ressenti : Quelle claque ce film. Tout est bien : les acteurs, les décors, les images, les dialogues, le montage, l'humour, l'action, les musiques.

First Cow

Histoire : Lors de la colonisation de l'Oregon, un trappeur rencontre un chinois en fuite et le sauve. Par la suite ils deviennent amis et vivent ensemble dans la misère. Pour tenter de se faire un peu d'argent, ils décident de faire des pâtisseries et de les vendre à l'arrachée. Pour cela ils ont besoin d'ingrédients dont du lait. Ressenti : Le pitch est pas très vendeur bien qu'assez peu commun.

City Lights

Histoire : Charlot rencontre une femme aveugle vendant des fleurs qui ne voit pas qu'il est sans le sou. Il va tomber amoureux et va donc avoir besoin d'un peu d'argent pour l'aider. Il rencontre ensuite un homme tentant de se suicider qu'il va sauver. Ils deviennent alors amis et ça tombe plutôt bien, cet homme est millionnaire ce qui peut donc aider Charlot. Ressenti : C'est assez amusant mais c'est pas pour autant ma tasse de thé.

The Humans

Histoire : La dernière de la famille emménage dans un appartement un peu miteux à New-York. Sa sœur, ses parents et sa grand-mère lui rendent visite à elle et son Jules afin de passer le repas de Thanksgiving. Les différents sujets de conversation s'enchaînent dont certains assez douloureux. Les prises de becs émergent et les tensions s'exacerbent de plus en plus. Ressenti : Je ne savais pas à quoi m'attendre. C'est tourné avec certains codes des films d'horreur avec des plans du décor poussant le spectateur à trouver des indices d'une menace éventuellement surnaturelle.

Dr Strangelove

Histoire : Un général américain semble vouloir déclencher une offensive nucléaire contre la Russie lors de la Guerre Froide. Il lance de très nombreux bombardier en direction de la Russie. Ce qui est d'abord pris pour un exercice s'avère être une folie du Général. La hiérarchie militaire ainsi que le président et ses conseillers vont tenter de reprendre la main. Ressenti : Dis donc. J'étais tombé sur ce film tout petit et je n'avais rien pipé et m'étais ennuyé grave.

Eternals

Histoire : Les éternels sont des êtres protégeant la Terre depuis des millénaires face à la menace des Deviants. De nos jours, les déviants se réveillent et pourrait devenir dangeureux. Ressenti : Bon rien qu'au mini résumé vous devez vous douter que c'était pas génial. C'était même plutôt chiant et surtout très long. Je crois que ça y est je ne peux plus avec le MCU. Ces nouveaux personnages… bha j'en ai rien à foutre.

Nine Days

Histoire : Il existe des entités qui choisissent les humains qui auront le droit de vivre. Ils observent les gens toutes leurs vies et quand une personne décède font des entretiens d'embauche sur 9 jours pour choisir un candidat digne de vivre. Ces candidats répondent à des choix moraux compliqués et observent des vivants. Will est l'un des juges qui met à l'épreuve une série de candidats. Ressenti : C'est assez étrange et mou et un peu trop subtil pour moi.

Last Night In Soho

Histoire : Eloise emménage à Londres pour commencer ses études de stylisme. Habituée à la campagne, elle ne supporte pas vraiment ses nouveaux amies et surtout la vie dans la résidence étudiante. Elle se trouve vite une chambre à louer, assez vieillotte mais bien plus à son goût. Elle est passionnée par les 60s et commence à vivre ses rêves où elle mène une vie de chanteuse débutant sa carrière justement dans les 60s.

Asphalte

Histoire : 3 histoires en parallèles dans une cité HLM mochtoque. Un copropriétaire qui refuse de payer la rénovation de l'ascenceur et qui est donc interdit de l'utiliser. Un astronaute américain qui attérit sur le toit de l'immeuble et qui trouve refuge chez une habitante dont le fils est en prison. Une célèbre actrice qui emménage dans l'immeuble et qui fait la rencontre d'un ado qui ne la connait pas. Ressenti : J'ai été scotché dès la toute première scène d'introduction qui est ultra drôle et pourtant c'est tout en finesse sans jouer sur des gags extravagants.

Casablanca

Histoire : L'action se déroule en 1941 à Casablanca une ville qui sert d'étape pour beaucoup de personnes cherchant à fuire vers les États-Unis d'Amérique. Richard tient un club assez sélect typé américain qui attire la convoitise de la milice nazi qui le suspecte d'être une plaque tournante principale pour la contrebande. Il apprend qu'un des pontes de la résistance va passer en ville afin de prendre l'avion et s'échapper.

Frequencies

Histoire : Dans un monde qui ressemble au notre, les gens ont ce qu'on appelle une fréquence de résonnance qui influe sur leur chance. Les gens de basse fréquence n'ont pas de chance et vivront des galères alors que ceux de haute fréquence bha c'est l'inverse tout leur souriera. Dans une école un peu particulière, Zak est un enfant avec une fréquence négative extrèmement basse alors que Marie est à l'inverse la plus haute fréquence connue.

Titane

Histoire : Suite à un accident de voiture la toute petite Alexia se fait poser une plaque de titane dans le crâne (voilà pour le titre). Une fois adulte elle est devenue danseuse olé olé. Un soir elle se fait interpeller par un fan alors qu'elle rentre chez elle dans sa voiture. Elle est apeurée et se fait ratrapper. Il est de plus en plus insistant et fini par commencer à la violer.

Terminator 2 : Judgment Day

Histoire : John Connor est le chef de la résistance des humains face aux machines en 2029. Les machines décident d'aller le tuer avant qu'il ne devienne le grand soldat qu'il est devenu. La résistance au courant de ce plan décide d'en faire autant en envoyant un protecteur. Qui arrivera en premier ? Ressenti : Sans blague, ce film est vraiment énorme. C'est très probablement le film que j'ai le plus vu.

Antlers

Histoire : Un jeune gamin semble pas très bien dans sa peau. Sa maîtresse s'inquiète et se rend compte que quelque chose cloche. Les dessins du mioches font peurs et personnes ne semble prendre soin de lui. Ressenti : Bwarg C'est naze. C'est lent, ça fait pas peur, les environnements naturels sont jolis mais c'est globalement moche. Non franchement je me suis fait chier et même en accélerant le film ça n'a pas suffit… Ça se base sur du surnaturel teinté de folklore mais ça va pas plus loin.

Moon

Histoire : Sam Bell (incarné par Sam Rockwell) s'occupe de la maintenance de la station lunaire ayant en charge l'exploitation de l'Helium3. Quasiment tout est automatisé, seules quelques tâches lui sont réservées afin de tout maintenir en ordre. Il est donc seul. Seul avec son ordinateur/robot Gerty. Un jour, il a un accident dans un véhicule contre une moissonneuse, il perd conscience. Il se réveille dans la station lunaire, la tête dans le derche mais en bonne santé.

The Road

Histoire : La civilisation a disparu à la suite d'une catastrophe environnementale sans précédent. Il n'y a plus d'animaux, plus de plantes plus rien. Un père et son fils tentent tant bien que mal de survivre dans ces conditions extrèmes. Ils se dirigent en direction du sud dans ce monde désolé en luttant pour trouver un peu de nourriture et en fuyant les quelques humains restants. Ressenti : Bon bha c'est pas du tout un film feel good.

The Night House

Histoire : Le mari de Beth s'est suicidé et bha forcément elle ne le vit pas super bien. De retour chez elle, elle tente de faire face mais d'étranges phénomènes ont lieu la nuit. Elle commence à en parler à ses amis mais surtout elle commence à fouiller les affaires de son mari. Elle tombe sur une photo d'elle où elle ne se reconnait pas. Ressenti : Dis donc ce film a pas mal de trouvailles sympatiques.

The Matrix : Resurrections

Histoire : Thomas Anderson est un célèbre développeur de jeu ayant fait fortune avec sa série de jeu Matrix. Il n'est cependant pas au meilleur de sa forme psychologique surtout quand il apprend de son patron qu'il va devoir remettre le couvert pour une suite quinze ans plus tard. Il se retrouve malgré lui à discuter avec Tiffany une femme qu'il observe depuis quelque temps dans son coffee shop. Il dévoile qu'il est le fameux auteur du jeu vidéo.

The Matrix : Revolutions

Histoire : Néo est dans le coma après avoir tué des sentinelles dans le monde réel par … magie ? Smith est parvenu à s'infiltrer dans le monde réel après s'être répliqué dans un humain s'étant fait exfiltrer. Les machines forent en direction de Zion et s'apprêtent à détruire ce dernier bastion humain du vrai monde. Ressenti : C'est marrant, dans mes souvenirs cet épisode était vraiment moins bon que son prédecesseur mais là que j'ai enchaîné les deux films… bha il est vraiment très similaire.

The Matrix : Reloaded

Histoire : Maintenant que Néo sait qu'il est l'élu, la survie du dernier bastion humain dans le vrai monde dépend de lui. La cité Zion va connaitre l'assaut des sentinelles qui creusent afin d'entrer dans la cité afin d'éradiquer tous les humains hors de la matrice. L'équippage du Nebuchadnezzar mise tout sur la prophétie et est donc à la recherche de l'Oracle pour trouver un moyen de sauver l'humanité. Ressenti : Ça y est, le premier épisode c'était la mise en bouche avec un budget conséquent mais pas non plus oufissime alors que là l'équipe en charge du film a prouvé que c'était un projet viable et peut s'en donner à cœur joie.

Matrix

Histoire : Thomas Anderson est un honnête programmeur pour une entreprise de logicielle respectable mais un redoutable hacker la nuit. Il est toutefois contacté par un autre hacker via son ordinateur qui le pousse à sortir. Il fait la rencontre de Trinity une hackeuse particulièrement efficace et célèbre qui va éveiller sa curiosité en lui révèlant que le monde est plus complexe qu'il n'en a l'air. C'est le début de la renaissance pour notre programmeur qui va définitivement adopter son pseudo Néo quand il va découvrir ce qu'est la matrice et quel sera son rôle.

Kaamelott : Premier Volet

Histoire : Lancelot est l'actuel roi du royaume de Logres et le roi Arthur a pris la fuite. Le nouveau roi est plutôt tyrannique et tout le peuple préferrait l'ancien d'autant plus que le royaume court petit à petit à la faillite. Pendant ce temps une résistance s'organise dans l'ombre. Celle-ci est menée par les braves Perceval et Karadoc. Ressenti : Je ne l'attendais pas vraiment ce film. Je dois même avouer que j'appréhendais d'ailleurs pas mal ce long format.

Candyman (2021)

Histoire : Anthony est un artiste peintre qui n'a pas encore la côte mais commence à exposer ses tableaux assez orientés politiquement. Il cherche de nouvelles idées et découvre alors la légende du Candyman un homme assez mystérieux tuant des gens avec son crochet à la place de la main. Il s'agit d'une légende urbaine se déroulant dans un ghetto de Chicago assez proche de là où habite l'artiste. Il s'y rend pour trouver plus d'infos et créer des œuvres sur le thême.

Eva

Histoire : Alex revient dans son pays natal après être parti dix ans. C'est un roboticien de renom probablement même le meilleur étant à l'origine de nombreux théorèmes enseignés. Il doit concevoir une nouvelle génération d'androïde doté de libre arbitre et sous forme d'enfant. Il doit donc trouver le modèle idéal. En revenant dans son université, il retrouve la femme qu'il a aimé il y a dix ans mais qui est désormais avec son frêre David.

Mad God

Histoire : Le protagoniste descend dans les tréfonds de sa planète dans une petite capsule. Il entame ainsi son voyage vers … heu … des lieux les plus crades et cauchemardesques imaginables. Ressenti : Dérangeant, crade, malsain, stop-motion. Sacré combo ! C'est vraiment très spécial ! Et en le voyant ça évoque pleins d'autres œuvres sur lequel Phil Tipett le réalisateur a travaillé ou pas d'ailleurs. J'ai eu l'impression de voir du Terminator, de voir du Willow un soupçon d'Hollow Knight, des relans de Hellraiser, de la fantaisie de L'histoire sans fin une pincée de Half Life … bref il y a une drôle d'impression de familiarité et pourtant c'est sacrément original et particulier et singulier et innovant et crado et sombre.

The Night Flier

Histoire : Richard est journaliste reporter pour un journal de presse à sensations. Il est un peu con, bourrin, rustre mais est efficace dans son boulot. À contre-cœur il enquête sur un meurtre ayant eu lieu dans un ptit aérodrome de campagne. Son chef, le met en concurrence d'une nouvelle journaliste débutante : Katherine. D'abord admirative de son collègue elle comprend vite qu'elle est en compétition et que ça ne sera pas simple.

Survival of the Dead

Histoire : La petite île de Plum accueille la famille Muldoon ainsi que la famille O'Flynn qui ne peuvent pas vraiment se saquer. Et autant vous dire direct ce sont des pécors armés jusqu'aux dents. Ils décident de purger tous les infectés de leur île au prix de quelques sacrifices. Le chef des O'Flynn se fait bannir de l'île. Pour se venger ils diffusent des vidéos sur Internet faisant la promotion de l'île afin d'attirer les survivants et éventuellement pouvoir retourner sur l'île.

Diary of the Dead

Histoire : Des étudiants font un film d'horreur lorsqu'ils apprennent à la radio que vraisemblablement des morts reviendraient à la vie et tuerait des gens. Ils interrompent leur tournage pour rentrer chez leurs familles. Certains décident de filmer absolument tout pour documenter les évènements et avoir des preuves de la réalité qui semble quelque peu divergente de ce que racontent les médias. Ressenti : George Romero a cédé à la mode du found footage et c'est pas forcément déconnant.

The Villainess

Histoire : Une jeune coréenne se retrouve officiellement morte mais récupérée par une organisation qui va la rééduquer, la former pour ensuite l'envoyer en mission pour abattre des cibles. Une fois relâché dans le monde normal avec sa jeune gamine, elle emménage dans un appartement en attendant ses missions. Elle n'est cependant pas seule puisqu'un autre agent est envoyé à côté de chez elle, il a pour mission de tomber amoureux afin de la surveiller.

Cry Macho

Histoire : À la fin des années 70, Mike n'est plus que l'ombre de ce qu'il était : un formidable cowboy ayant brillé pour ses performances de rodéo. Mais il est désormais vieux et détruit par la mort de sa femme suite à un accident. Il se fait renvoyer par son ami. Un an plus tard, son ami le recontacte et lui demande une faveur. Il veut récupérer son fils qui est maltraité par sa mère partie vivre au Méxique.

Network

Histoire : Un présentateur de journal télévisé est au bout du rouleau et annonce que la semaine suivante il se suiciderait en direct. La chaîne de télévision le retire immédiatement de l'antenne. Le lendemain, elle lui permet cependant de revenir une dernière fois à l'antenne afin qu'il fasse ses adieux plus honorablement auprès de son public. À ce moment-là, le présentateur se lache et exprime sa lassitude et son ras-le-bol de la situation actuelle.

Land of the Dead

Histoire : Ça y est les zombies ont vraiment pris le dessus, les humains se sont réorganisés. Nous avons recréé un semblant de société dans des quartiers que l'on a sécurisé. Des expéditions ont lieu la nuit pour looter un peu de matos, les riches habitent les hauts quartiers les pauvres se divertissent comme ils peuvent dans des jeux violents avec de la prostitution et tout. Les inégalités sociales ne vont pas convenir à tout le monde.

Return of the Living Dead 2

Histoire : Un baril contenant encore un zombie ainsi que le fameux gaz est en vadrouille par l'armée. Ce baril va se perdre et sera trouvé par trois morveux qui … vont finir par l'ouvrir. Les morts reviennent à la vie. Ressenti : Je suis quelque peu déçu par cet opus. Le précédent était vraiment fun avec une brochette de personnage attachants et tout alors que là… Bof, on a déjà trois moutards vraiment jeunes, ensuite on a une seconde brochette de personnages qui eux passeront l'intégralité du film à paniquer et donc hurler.

The Return Of The Living Dead

Histoire : Alors que c'est son premier jour, Freddy découvre que dans le sous-sol de son entreprise contient un étrange tonneau. Il en discute avec son collègue qui lui apprend qu'il contient un mort revenu à la vie des suites d'expériences militaires. Alors qu'ils sont en train de regarder le dit tonneau, une mauvaise manip a lieu : du gaz s'échappe ainsi que le mort-vivant. Les deux employés parviennent à contenir le zombie mais ne peuvent le tuer malgré leurs efforts.

Day of the Dead

Histoire : Les zombies ont désormais supplanté les vivants mais une petite équipe de survivant en Floride s'est réfugié dans un abri sous-terrain. Quelques militaires, quelques scientifiques et quelques techniciens tentent de survivre mais l'entente n'est pas au beau fixe. Les militaires sont particulièrement cons et violents (comme par hasard), les techniciens ne se mouillent pas vraiment et les scientifiques se retrouvent à faire des expériences un peu étranges voire carrément dérangeantes.

Free Guy

Histoire : Guy est un NPC dans un jeux-vidéo mais il ne le sait pas. Il évolue dans un MMO où il côtoie de nombreux joueurs qui martyrisent les NPC constamment. Un jour, il parvient à récupérer les lunettes d'un des joueurs et découvrent une toute nouvelle facette du monde où il évolue. Il fera la rencontre de Molotov Girl dont il tombe amoureux. Ressenti : J'ai peur de ce genre de film à très gros budget qui tente de râtisser large en jouant avec l'univers du jeux vidéo et des références.

The Villain

Histoire : Dans l'ouest sauvage, une jeune femme se fait escorter par un brave cowboy afin de protéger un joli butin. C'est sans compter sur la ténacité de Cactus Jack qui a la lourde tâche de s'emparer du pognon. Ressenti : Mais quel ovni ! C'est un western de comédie avec Kirk Douglas et Arnold Schwarznegger qui s'attèle à adapter en film les aventures de Bip bip et le Coyote. Relisez cette phrase, c'est très … particulier.

Dawn Of The Dead

Histoire : Les morts semblent revenir à la vie et tuent les vivants afin de se nourrir. Les USA semblent en train de se faire rayer de la carte. Un groupe de quatre survivants prennent la fuite en hélicoptère et vont trouver refuge sur le toit d'un supermarché. Ressenti : Je découvre ce film 43 ans après sa sortie et il est vraiment super cool. Bon sur pas mal d'aspect il est un peu désuet mais c'est facile à surmonter et le film reste pertinent encore aujourd'hui.

The Crow 2 : City of Angels

Histoire : Ash et son fils Danny sont tué par des loubards. Ash revient à la vie et ne ressent plus la douleur et est désormais immortel. Il a quelques petites envies de vengeance. Ash va tenter de retrouver la bande l'ayant laissé pour mort. Ressenti : Hmmm J'ai beaucoup aimé ce film à sa sortie. J'ai beaucoup moins aimé ce film maintenant. Niveau ambiance c'est pas mal. C'est malsain, crasseux, délabré, sombre, malaisant, musicalement c'est pas trop mal.

Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings

Histoire : Shang-Chi est retrouvé par son père qui souhaite son aide ainsi que celle de sa sœur pour aller sauver sa mère. Le hic c'est que cette dernière est morte alors qu'il était mioche. Cette dernière serait maintenue captive dans un monde fantastique. Ressenti : Et bhé… c'est pas captivant, comme souvent avec les Marvel, ça regorge de blagounettes nazes qui désamorce toute la tension potentielle. Non c'est pas ragoûtant.

Finch

Histoire : Finch est l'un des très rares survivants d'un cataclysme ayant touché la terre. Il survit tant bien que mal dans son abri en sortant pour récupérer un peu de bouffe et divers trucs pouvant l'aider. Il est accompagné d'un chien et d'un petit robot. Il comprend cela dit que sa maladie ne lui permettra plus de vivre bien longtemps. Il entreprend donc la création d'un robot humanoïde afin de se simplifier la vie mais surtout de prendre soin de son cher toutou.

Johnny English Strikes Again

Histoire : Alors que Johnny English dispense des cours d'espionnages à des gamins pendant sa retraite, il est rappelé pour une nouvelle mission. Tous les agents en service ont été mis à nu lors d'une cyber-attaque dévoilant leurs identités. Les infrastructures du pays sont menacées par ces attaques sans précédents. Johnny English accepte la mission et embarque avec lui son très cher Bough pour venir à bout de ce piratage massif.

Old

Histoire : Des familles se retrouvent sur une plage paradisiaque lors de leurs vacances. Mais rapidement ils se rendent compte qu'ils vieillissent à vue d'œil et que les gamins grandissent assez vite. Le temps semble se dérouler à une cadence folle au point où la mort de vieillesse semble bien proche. Ressenti : Le concept est super cool, les acteurs sont super bien choisis. Mais il faut avouer que finalement il n'y a pas grand-chose de plus à raconter.

Forbidden Planet

Histoire : Un vaisseau spatial supraluminique humain est envoyé sur la planète Altaïr 4 à la rescousse du Bélérophon qui y a disparu une vingtaine d'années auparavant. Une fois sur place, ils sont accueillis par Robby le Robot qui les amène à son créateur le professeur Morbius qui explique son souhait de rester sur sa planète pour poursuivre ses travaux. Il leur apprend que tout l'équipage a péri de façon assez mystérieuse mais que lui et sa fille son naturellement épargnés.

Bacarau

Histoire : Bacarau est un village brésilien assez isolé. Le politicien local souhaite se fait réélir mais participe pourtant à l'isolement du village en leur coupant l'accès à l'eau. Même le camion ramenant l'eau est la cible d'emmerdeurs. À côté de ça, une habitation isolée est le théatre d'un massacre. Ressenti : Wow j'ai été charmé par ce film. C'est un film qui nous promène pas mal : ça s'annonce comme se déroulant dans le futur.

Dune (2021)

Histoire : L'Empereur de l'Univers Connu transfère la responsabilité de l'exploitation de la planète Arrakis et de son épice de la Maison Harkonnen à la Maison Atréide. Sa véritable intention est de déstabiliser la Maison Atréide et de les renverser en aidant les Harkonnen en leur fournissant son appui militaire. L'épice est la ressource la plus convoitée de l'univers de part ses différentes propriétés. Elle est l'ingrédient principal au voyage interstellaire mais n'est produite que sur la planète désertique Arrakis.

Dune (1984)

Histoire : En 10 000 et quelques, l'épice est la ressource la plus convoitée de l'Univers puisqu'elle permet d'allonger la vie, d'améliorer les pouvoirs psychiques mais aussi et surtout les voyages interstellaires. Le souci c'est qu'on ne la trouve que sur la planète Arrakis surnommée Dune de part sa géographie très … sableuse. L'empereur de l'Univers Connu avait confié l'exploitation de la planète à la Maison Harkonnen qui de ce fait a pu accumuler d'innombrables richesses.

Hotel Mumbai

Histoire : En 2008, à Mumbai, plusieurs groupes de terroristes vont attaquer différents endroits de la ville. Ils feront des dizaines de morts et de blessés. Une grande partie de leur attaque aura lieu dans un hôtel de luxe. Une partie du personnel va tenter survivre et de sauver le plus de monde possible. Ressenti : Pfiouuu mais quelle tension dans ce film. C'est sacrément foutu. On suit de nombreux groupes de survivants avec principalement Dev Patel qui est un serveur de l'hôtel.

Spiral

Histoire : Une série de meurtres de flics qui ressemble comme deux gouttes d'eau aux meurtres de John Kramer (le serial killer dans Saw). C'est Chris Rock qui hérite de l'affaire et qui va tenter avec son nouveau partenaire d'élucider le mystère afin d'interrompre le massacre. Ressenti : Je suis pas fan de Saw, d'ailleurs je n'ai vu que le premier. Mais ! Dans celui-là il y a Chris Rock et Samuel L Jackson.

Old Henry

Histoire : Alors qu'il vit peinard dans sa ferme perdue au milieu de nulle part avec son gamin, Henry voit arriver un canasson sans son cavalier. Il part à la recherche de ce dernier qu'il trouve assez rapidement avec un flingue et surtout un ptit pactol de pognon. L'inconnu est pas mal amoché et perd du sang. Après avoir hésité Henry le ramène dans sa ferme avec le pognon et panse ses blessures.

The Descent 2

Histoire : Alors que Sarah est la seule rescapée de leur escapade en spéléogie et retrouvée par un bouseux du coin. Une équipe par à la rescousse des autres mais comme Sarah est amnésique, ils l'emmènent également pour tenter de les retrouver plus facilement. Deux flics, trois spécialistes de spéléo et Sarah retourne dans la grotte en passant par un puit de mine abandoné. Et bien entendu ça repart très vite en biberine.

Escape Room : Tournament of Champions

Histoire : Zoey et Ben veulent se venger de la société Minos qui a tenté de les tuer une première fois dans le premier film Escape Room. Ils décident donc d'aller à New-York là où sont censé se trouver les locaux de l'entreprise pour … heu … se venger. À peine arriver, ils se font attaquer par un junky qui tente de s'enfuire. Les deux héros le pourchassent mais se font larguer dans le métro.

Life of Brian

Histoire : Brian nait au même moment qu'un certain Jésus et il connaitra un destin un peu moins connu mais tout de même pas mal mouvementé que son voisin. Brian rejoint le Front Populaire Judéen qui tente de dégager l'envahisseur romain de Nazareth. Ressenti : Ce film a plus de quarante ans et est toujours aussi drôle. Certaines blagues sont un peu moins tolérables tout de même mais ça reste quand même top.

In The Mood For Love

Histoire : Deux couples emménagent côte-à-côte dans un immeuble. Dans l'un, le mari est toujours en vadrouille à droite à gauche dans le monde, et dans l'autre c'est la femme. Les deux laissés pour compte vont donc se découvrir petit à petit et arriveront vite à la conclusion que leurs moitiées sont occuppées ensemble. Ils se lieront d'une amitié forte … très forte. Ressenti : Et bha … j'ai absolument pas accroché.

Angel Heart

Histoire : Harold Angel est un détective lambda des années 50 à New-York. Il est convoqué par Louis Cyphre qui lui donne une mission bien payée afin qu'il retrouve un certain Johnny Favorite. Il n'a pas trop d'info si ce n'est que ce Johnny a une dette envers le mystérieux Louis Cyphre et que celle-ci doit être payée. Notre détective doit donc déterminer si la cible est toujours en vie et si oui où est-ce qu'elle se trouve.

Jacob's Ladder

Histoire : Jacob Singer est revenu à la vie normale après la guerre du Vietnam. Il semble aller pas trop mal mais semble avoir quelques soucis de traumatismes. Il commence à avoir quelques apparitions, dors très mal, est désorienté, devient parano. Ça ne va qu'en empirant lorsqu'il reprend contact avec un ancien soldat ayant été avec lui six ans auparavant lors de la guerre. Ressenti : Superbe découverte. Des années qu'il me faisait de l'œil, je ne savais pas du tout de quoi ça allait parler si ce n'est que c'était peu rassurant.

Shallow Grave

Histoire : Trois colocs font passer des entretiens pour trouver un quatrième locataire. Malgré leurs critères farfelus et déroutants, ils finissent par accepter un nouveau. Après sa première nuit à la maison, ils sont tous trois étonnés de ne pas le voir. Après plusieurs heures ils décident d'enfoncer la porte de la chambre pour voir de quoi il retourne. Le malheureux gît dans le paddock. Ils fouillent un peu et tombent sur une valise pleine à ras bord de fric.

The Last Supper

Histoire : Un groupe d'étudiants a l'habitude d'inviter un ami chaque dimanche lors d'un repas pour passer une bonne soirée dans leur coloc. Un soir, un des colocs tombe en panne et parvient à se faire ramener à la maison par un inconnu qu'ils invitent à dîner. Ils se rendent très vite compte que leur invité est à l'opposé complet de leurs croyances politiques. Ce dernier est un ancien militaire désormais camioneur avec des idées très très à droite.

Under The Shadow

Histoire : Durant les années 80, à Téhéran, alors que la guerre se rapproche inexorablement de la ville, une mère se voit refuser de reprendre ses études universitaires sous prétexte qu'elle a pris part à l'émancipation des femmes quelques années auparavant. Son mari médecin doit aller proche du front pour soutenir l'effort. La mère se retrouve seule avec sa fille et tous ses voisins qui fuient progressivement la ville pour se réfugier.

The Descent

Histoire : Six femmes vont se faire une virée dans l'arrière-pays dans le but d'aller faire de la spéléologie tranquillou. La tribue est motivée et prête à explorer une cave réputée comme assez simple. La première descente est un enchantement avec ses mousses, ses jolies pierres, sa flotte omniprésente. Mais c'est sans compter l'esprit d'aventure un peu trop poussé de la leader qui a finalement choisi une autre grotte encore inconnue.

Desierto

Histoire : Un camion de méxicain tombe en panne alors qu'il tentait de passer la frontière en plein milieu du désert. Les migrants sont comdamnés à finir à pied avec leur passeur. Une fois la frontière passée, le groupe se retrouve face à un ricain seul dans son pickup décidé à défendre sa frontière. Il commence à tirer sur le groupe. Ressenti : J'aime beaucoup ce film. Il est concis, court, efficace, condensé.

La Haine

Histoire : Lors d'émeutes violentes en banlieu, un habitant de cité se retrouve à l'hopital gravement amoché par les flics. Vinz est particulièrement remonté et souhaiterait venger son ami en dégommant un flic. Son pote Hubert ne parvient que très difficilement à le tempérer tandis que Saïd se retrouve entre les deux. On passe une journée en leur compagnie dans leur cité. Ressenti : C'est un film culte que je n'avais jamais vu encore.

The Haunting

Histoire : Une étude scientifique sur des insomniaques recherche des cobayes pour passer quelques-temps dans un manoir. Trois personnes s'y présentent et découvrent une bâtisse aux proportions extraordinaires et à la décoration aussi splendide que flippante. Il s'avère que l'objet de la recherche n'est pas l'insomnie mais la réaction des participants à la peur. Ça va vite tourner en cauchemar pour nos participants. Ressenti : Je n'avais pas revu ce film depuis sa diffusion à l'époque et depuis on a eu le droit à l'excellente série The Haunting of Hill House qui est une adaptation de la même histoire.

Paris, Texas

Histoire : Un homme est retrouvé errant dans le désert. Il semble muet mais son portefeuille contient un numéro qui une fois appelé s'avère être le frangin. L'homme avait disparu depuis quatre ans et semble complètement déboussolé, tout étrange. Le frangin va pour la ramener chez lui où réside le gamin abandonné. Ressenti : La première partie du film est vraiment lente et déroutante. Le personnage ne parle pas et est particulièrement chiant, du coup c'est vraiment laborieux.

3 Idiots

Histoire : Trois indiens se retrouvent pour un rendez-vous dans leur ancienne université pour honorer un pari. Il manque cependant Rancho qu'ils iront retrouver. Flashback ! Trois étudiants arrivent dans une école prestigieuse d'Inde pour devenir ingénieur. Ils deviendront amis avec Rancho qui sera un véritable sage dispensant sa sagesse autour de lui. Ressenti : Je ne vous cache pas que je ne connaissais absolument pas ce film et que je l'ai trouvé via le TOP 250 IMDB.

Chaos Walking

Histoire : Un vaisseau humain se crashe sur une planète à peine colonisée par les humains. La seule survivante découvre qu'il n'y a plus que des hommes dans le village où elle est tombée. Les pensées des gens s'entendent et également se voient. Par contre, notre survivante ne semble pas affectée par cet étrange phénomène. Ressenti : J'ai adoré le concept. Les pensées matérialisées et entendues de tout un chacun est vraiment une super idée.

Lethal Weapon 1,2,3,4

Histoire : Un flic assez vieille école se retrouve à devoir faire équipe avec un policier plus jeune aux méthodes assez radicale et fofolle. Différentes enquêtes sur les quatre films. Ressenti : C'est pas mal mais c'est pas ouf non plus. Le duo fonctionne assez bien mais par contre l'ajout de Joe Pesci est de trop. Son personnage est bien trop relou pour être agréable. Les scènes d'action ont assez mal vieilli par rapport à ce qu'on est habitué à voir maintenant.

Heat

Histoire : Des braqueurs font un coup. Ils partent avec le pactole malgré quelques débordements ayant causé la mort de trois convoyeurs de fonds. Les braqueurs s'attèlent pour leur prochain coup. Ressenti : Le casting est de toute beauté. On a un De Niro au top, un Val Kilmer au top, un Al Pacino au top et même dans les seconds couteaux on retrouve tout le beau monde avec notamment William Fichtner mais aussi Danny Trejo (qui joue… Trejo, quelle originalité) une jeune Natalie Portman

Mr Nobody

Histoire : Dans un futur proche, Nemo Nobody est le dernier humain qui mourra de vieillesse. Un journaliste vient l'interviewer pour raconter un peu sa vie de 115 ans. Le récit du vieillard est très confus au point où sa parole est mise en doute. Il semble dire qu'il a vécu plusieurs facettes de sa vie en parallèle. Ressenti : J'ai trouvé le film assez prétentieux et au final assez creu.

Cinema Paradiso

Histoire : On suit le jeune Toto qui est un tout jeune italien dans un ptit bled où il est passionné par le cinéma du village. Il se lie d'amitié avec le projectionniste qui lui apprend le boulot. Ressenti : Il m'a fallu un peu de temps pour digérer le film. Pas parcequ'il est complexe ou autre mais juste que je ne savais pas trop quoi en penser : il est super bien noté en étant 50ème sur IMDB et bha, j'ai trouvé ça agréable sans plus.

The Green Knight

Histoire : Un bout de légende Arthurienne. Gawain n'est pas chevalier mais est apprécié par le roi qui souhaite plus le prendre en considération. Gawain est plaisamment étonné et se retrouve au côté du roi lors de la fête de Noêl. Soudainement un étrange chevalier vert fait irruption et propose un défi. De tous les chevaliers présent à ce moment ce n'est finalement que Gawain qui souhaite relever le défi.

Big Trouble In Little China

Histoire : Jack Burton est un routier qui joue de l'argent avec un ami chinois et il remporte le pactol. Le chinois n'ayant pas son pognon sur lui, il le suit pour récupérer ses gains mais ils font d'abord un crochet par l'aéroport pour récupérer la fiancée de l'ami. Malheureusement tout ne se passe pas trop comme prévu quand un gang s'empare de la fiancée. Jack Burton sympa part avec son pote Wang pour récupérer sa promise ce qui l'amènera à Chinatown de San-Francisco.

Antebellum

Histoire : Eden est une esclave noire dans une plantation tenue par les confédérés. Les conditions y sont particulièrement difficiles avec des tortionnaires qui prennent un malin plaisir à tabasser/violer les noirs à la moindre occasion. Il est assez courant que certains soient tués mais leurs conditions de détentions sont telles qu'organiser une rebellion est très compliqué voire impossible. Ressenti : J'ai beaucoup aimé. Le film a une certaine vibe à la Jordan Peele de part son thême mais aussi ses enjeux.

Voyagers

Histoire : Dans un futur pas si lointain, l'Humanité sent que sa place sur Terre est plus que menacé et décide de partir coloniser une planète atteignable par un voyage de 86ans. Des gamins éprouvettes triés et sélectionnés sont éduqués de façon 100% isolé dans un environnement contrôlé. Colin Farrell se charge de leur apprendre tout le nécessaire pour la survie dans leur vaisseau spatial afin d'assurer la maintenance, faire tourner les différents systèmes et compagnie.

Space Jam : A New Legacy

Histoire : Hmmm LeBron James va rencontrer la Warner Bros pour signer ou non un contrat pour qu'il devienne une star de plusieurs prochains films et compagnie. Le but est de numériser le basketteur afin de l'utiliser à loisir sans l'embêter par la suite. Il refuse au grand dam de Dom (huhu) son fils. Il se brouille avec son fils qui ne veut pas faire de basket mais développer un jeu vidéo.

もののけ姫 - Princesse Mononoké

Histoire : Ashitaka parvient à sauver son village d'un dieu malfaisaint ayant l'apparence d'un sanglier géant. Il est cependant touché au bras par la malédiction du sanglier qui va se répandre petit à petit. Il part donc de son village pour trouver une éventuelle solution à sa malédiction en partant à l'ouest. Il arrive dans un village s'étant spécialisé dans la métallurgie et ravageant toute les montagnes alentours. Ressenti : Superbe animé, c'est un des classiques du studio Ghibli.

백두산 - Destruction Finale

Histoire : Le mont Paektu entre en éruption et il fait pas semblant : toute la Corée va y passer. Un plan est monté afin de limiter la casse : faire péter un engin nucléaire dans une mine proche du volcan. Il faut donc voler en Corée du nord des charges nucléaires, puis aller les installer dans les tréfonds du volcan proche de la frontière chinoise. Bien entendu, d'un point de vue géopolitique c'est pas le top.

Das Leben der Anderen - La vie des autres

Histoire : Au milieu des années 80 à Berlin Est, un espion de la stasi se voit confier la tâche de contrôler un auteur de pièce de théatre bien-vu du parti. Ce dernier est en couple avec Christa-Maria une actrice renommée elle aussi, bien-vu par le parti et notamment par Bruno Hempf un ministre en place. Mais elle est tellement bien vu que ce ministre lui force la main pour avoir des rapports sexuels.

Mission To Mars

Histoire : La première mission pour aller sur Mars décolle en 2020. L'équippage parvient à atterrir et se promener en surface. Ils trouvent une étrange anomalie qu'ils décident d'aller voir de plus près. Alors qu'ils font des analyses radars, une tempête se déclenche ce qui tuera trois des quatres marsonautes. Une mission de sauvetage est donc dépêchée pour tenter de récupérer le dernier malheureux. Ressenti : Rha la vache ce qu'il a pris un coup de vieux ce film !

Forrest Gump

Histoire : Forrest Gump attend son bus sur un banc et commence à raconter sa vie aux gens alentours. Il a un léger souci, il est assez simple d'esprit mais a vécu des choses incroyables. On commence dans sa toute jeunesse. Ressenti : Ce film est mythique. L'histoire est belle, bien racontée, bien interprêtée et s'entremêle avec une partie de l'histoire américaine des années 50 aux années 80. Ce film est souvent considéré comme triste et … c'est vrai qu'il y a une part de vérité mais je le trouve au contraire plutôt joyeux.

Army of the Dead

Histoire : Heuu des militaires ont un souci et laisse s'échapper un zombie qui les tue tous. Il part dans la ville la plus proche : Las Vegas. L'armée parvient à contenir les dégats en murant toute la ville et tous ceux dedans sont morts. Un perfide mec en costard va chercher Dave Bautista pour aller récupérer 200 myions de dollars dans un des casinos. Il accepte et monte son équipe pour aller chercher ce pognon.

Palmer

Histoire : Palmer retourne chez sa grand-mère après douze ans en taule. Elle a pris sous son aile le tout jeune Sam qui est à moitié abandonné par sa mère vivant juste à côté. Palmer en conditionnelle se trouve un job à l'école du coin où il est le factotum. La mère du ptit Sam disparait pendant plusieurs semaines, il est donc recueilli par la grand-mère et Palmer. Malheureusement la grand-mère meurt, Palmer se retrouve avec le gamin sur les bras.

Black Widow

Histoire : Retour en arrière de quelques films dans le MCU, on est après Captain America : Civil War, les Avengers sont en froids. On suit les aventures de Black Widow alias Natasha Romanoff alias Scarlett Ingrid Johansson qui est en cavale. Elle se fait attaquer par une personne mystérieuse qui tente de lui voler une valise qu'elle vient de recevoir sans avoir vu son contenu. Elle parvient à s'échapper de justesse et part se réfugier à Budapest où elle va retrouver sa petite sœur.

Inside Man

Histoire : C'est un braquage de banque à New-York. Les flics arrivent très tôt mais n'interviennent pas pour préserver la vie des otages. Ressenti : J'aime beaucoup les films de braquage. Je ne m'en lasse pas vraiment. Et celui-là est vraiment cool. Est-ce que les braqueurs vont s'en sortir, comment, quel butin, combien d'otage sacrifiés ? Ça marche à tous les coups pour moi. Et là c'est avec un twist supplémentaire avec l'arrivée de Jodie Foster qui vient … touiller tout cela d'une façon assez innatendue.

Joy Ride

Histoire : Paul Walker pour impressionner sa copine décide d'aller la chercher et la ramener chez elle à la fin de l'année scolaire. Le truc c'est qu'elle est dans un autre État et donc ça fait une sacrée virée mais l'amour (et les hormones…) ne connait pas de frontières. En chemin il récupère son frêre sortant de prison. Sur la route ils utilisent une CB pour s'amuser en discutant avec les routieurs en se faisant passer pour une meuf.

Philadelphia

Histoire : Tom Hanks est un jeune avocat brillant qui se retrouve grâce à son travail acharné sur un nouveau dossier prestigieux. Il sera cependant licencié suite à une négligence de sa part qui aurait pu compromettre cette affaire. Il est convaincu qu'il s'agit d'un coup monté pour l'évincer. Un de ses employeurs aurait découvert sa séropositivité et son homosexualité. Il décide donc de partir en justice contre ses anciens employeurs.

Basic Instinct

Histoire : Un homme est retrouvé mort alors qu'il faisait l'amour les bras attachés au lit. Son amante est immédiatement suspectée. Il s'avère qu'elle n'éprouve ni surprise ni tristesse à l'annonce de la mort de l'homme. On découvre assez vite qu'elle est également l'autrice d'un roman relatant dans tous les détails ce crime. Le détective Nick Curran mène donc l'enquête face à la charmeuse Catherine Tramell mais ses convictions changent constamment.

Fear And Loathing In Las Vegas

Histoire : En 1971, Raoul Duke un journaliste et son avocat Gonzo (Johnny Depp et Bénicio Del Toro) vont couvrir une course à moto dans le désert près de Las Vegas. Mais avant d'être un voyage pour le boulot, c'est avant tout un voyage dans le but de se défoncer avec tout un tas de drogues différentes. On va suivre les deux zigottos dans un week-end (ou plus ?) de folie.

Léon

Histoire : Natalie Portman a douze ans et vit dans un immeuble New-Yorkais où son père planque de la drogue pour des pourris des stups. Il tente d'en subtiliser une partie ce qui le mènera à sa perte ainsi que toute sa ptite famille. Par chance, Mathilda échappera au massacre puisqu'elle était à l'épicerie du bas de la rue pendant ce temps-là. En retournant chez elle, elle comprend très vite et rentre comme si de rien n'était chez Léon qui vit dans l'appartement d'à-côté.

Wrath Of Man

Histoire : H vient de trouver un emploi de convoyeur de fond à Los Angeles. Il se retrouve donc à devoir défendre au péril de sa vie les camions remplis de pognon. D'abord peu apprécié de ses collègues, il deviendra vite leur héro lorsqu'il se retrouve lui et ses collègues braqués. Il parvient à neutraliser (en zigouillant) tous les malfrats avec une facilité déconcertante. Un peu étonné sa hiérarchie est légèrement inquiète.

The Conjuring 3 : The Devil Made Me Do It

Histoire : On retrouve les fameux Ed et Lorraine Warren sur une autre de leurs affaires. Un jeune gamin se fait exorciser mais tout ne se passe pas comme prévu. Le démon provoque une crise cardiaque à Ed et change d'hôte pour aller dans le grand-frêre. Ce dernier provoquera un massacre quelques jours plus tard. Les Warren vont donc tenter de prouver l'innocence du meurtier et tenter de trouver quel mal le ronge alors qu'il est en chemin vers la chaise électrique.

O'Brother, Where Art Thou

Histoire : Trois bagnards s'évadent des travaux forcés de leur prison. Ils partent en quête d'un trésor qu'ils doivent récupérer avant que la vallée ne soit engloutie à cause de la construction d'un barrage. Les trois personnages sont particuliers avec leur style chacun. On suit donc leur galère avec toutes ces rencontres pour le moins étranges. Ressenti : Une revisite de l'Odyssée d'Homère par les frêres Coen avec pour cadre les années 30 dans le Mississippi.

It's a Wonderful Life

Histoire : George Bailey veut se suicider et prie une dernière fois avant de se lancer. Sa prière parvient au ciel et il se vera alors attribuer un ange guardien. Avant de se mettre à bosser, l'ange guardien à le droit à un topo sur George afin de mieux pouvoir l'aider. On a donc un récapitulatif de la vie du pauvre gars afin de comprendre comment il en est arrivé là.

Phenomenon

Histoire : George Malley vit dans une ptite ville rurale des stazunis où il est l'humble garagiste du secteur. Le soir de son anniversaire, il assiste à une étrange vision dans le ciel avec une grande lumière et un boum qui le font tomber dans les vappes. À partir de ce moment-là, il réalise qu'il possède d'étranges pouvoirs. Il ne dort plus du tout, apprends tout particulièrement vite, bref il devient un génie.

Modern Times

Histoire : Charlot est employé à l'usine dans un job à la chaîne à rendre fou. Ça part légèrement en cacahuète il finit par se mettre en prison où il se plaît plutôt bien vu qu'il y est nourri et logé. Suite à son bon comportement il est libéré mais ne souhaite qu'une chose : y retourner. Ressenti : C'est la dernière comédie muette avec Charlot et même s'il est pas 100% muet ça reste quand même un format assez particulier avec ses codes qui n'ont plus rien à voir avec les films modernes.

Down By Law

Histoire : On a un proxénète, un Disc Jockey et … un Italien. Ils finissent en prison. Ils s'aprivoisent l'un l'autre. Ils deviennent presque amis et tentent de s'en échapper. Ressenti : On m'a recommandé le film (hein Iceman) mais je dois avouer que j'appréhendais pas mal quand j'ai vu que le réalisateur était Jim Jarmusch. Je le connais pas vraiment mais j'ai vu The Dead Don't Die que j'ai trouvé particulièrement chiant.

The Departed

Histoire : Frank Costello est un mafieux fièrement irlandais de Boston qui récupère une jeune mioche qu'il prend sous son aile. Il l'aidera afin qu'il devienne un flic afin d'avoir une taupe. En parallèle de ça une nouvelle recrue flic se retrouve à devoir infiltrer la mafia de Costello. Ressenti : Un film qui vous accueille par Gimme Shelter des Rolling Stones c'est plutôt bon signe, non ? On a là un casting en or avec du Di Caprio opposé à Matt Damon, un Jack Nicholson qui s'éclate, Marky Mark qui joue les durs, Martin Sheen le gentil flic qui bosse avec un Alec Baldwin tout aussi intègre.

Le tombeau des lucioles - Hotaru no Haka

Histoire : Lors de la seconde guerre mondiale, la ville de Kobe est bombardée. Les habitants tentent de fuir dans des abris comme ils peuvent. On suit Seita qui s'occupe de sa ptite sœur Setsuko. Ils doivent se débrouiller par eux-mêmes vu que … bha leur mère est morte lors du bombardement. Ressenti : J'avais jamais vu ce film mais je connaissais sa réputation de tire-larme. Et … bha il l'a pas volé.

Cidade de Deus

Histoire : Dans les années 60, il y a la Cité de Dieu un quartier pas bidonville mais pas loin à Rio de Janeiro. Et c'est pas mal la misère avec des gamins qui traînent dans tous les sens et qui tentent de se débrouiller. Pas mal de ces mioches finissent en truand à différents échelons. Certains vont très loin et se montent en gang pour du trafic de drogue. La violence y est permanente avec des gamins pauvres qui s'engrènent les uns les autres en permanence.

La vita è bella

Histoire Guido Orefice est un bout-en-train italien. Il emménage dans une nouvelle ville où il souhaite ouvrir sa propre librairie. Cependant ça se passe en 1936 et ... bha c'est pas la meilleure des périodes, d'autant plus qu'il est juif. Il galère avec l'administration pour ouvrir sa boutique et bosse comme serveur en attendant. Il tombe amoureux d'une institutrice qui est à deux doigts de se marier. Délicatement il va la faire tomber amoureux de lui.

An Evening With Beverly Luff Linn

Histoire Un responsable RH se rend dans une succursale d'une chaîne de café afin d'annoncer au manager qu'il doit immédiatement virer un employé. Le manager décide de virer sa propre femme sans ménagement. Elle n'apprécie que très moyennement et lui fait quelques remarques. Il apprend que le cousin de sa femme possède une cashbox plutôt bien remplie et décide avec ses deux autres employés d'aller la braquer. Une fois dépossédé de son pognon, le cousin décide de la récupérer et embauche Jemaine Clement qui écoutait par là en lui promettant 200$ s'il ramène le pognon et qu'il éclate les rotules du voleur.

Shadow in the Cloud

Histoire : Pendant la seconde guerre mondiale, on a Maude Garrett qui monte à bord d'un B17 en partance pour livrer des trucs. Elle transporte une malette qu'elle a ordre de livrer elle aussi. L'équippage l'accepte à contre-cœur et la fout dans la tourelle mitrailleuse et lui prend son colis. Ambiance de gros lourdingue la concernant mais c'est pas ce qui l'a préoccupe le plus : elle croit voir une ombre sur l'avion.

Minari

Histoire : Jacob Yi rêve d'avoir sa propre ferme afin de subvenir à sa famille immigrée coréen aux USA. Ils déménagent au milieu de nulle part et commencent donc à exploiter leurs nouvelles terres. La vie de couple est pas géniale, sa femme n'approuvant pas ce déménagement et encore moins ce mobile-home++. Jacob décide de faire venir la mère de sa femme afin de lui rendre la vie plus facile.

Collateral Damage

Histoire : Schwarzy est un pompier valeureux qui aime sa femme et son enfant. Il doit les rejoindre en terrasse avant de rentrer à la maison alors qu'une explosion les tuera devant ses yeux. Il est dévasté et souhaite se venger auprès du terroriste auteur de l'attentat. Il va devoir se préparer et partir en Colombie pour affronter El Lobo. Ressenti : Hmmm, j'aime beaucoup l'acteur mais bon là … c'est pas contre lui, mais, c'est assez meh.

Being There

Histoire : Chance est un jardinier de cinquante ans avec un retard mental qui s'occupe donc d'un jardin d'une propriété à Washington. Le vieil homme qui l'employait meurt et donc la bonne quitte la maison le laissant seul alors qu'il ne peut pas vraiment s'occuper de lui-même. Le lendemain un couple vient récupérer la maison et tombe sur lui et le somme de partir. Pas contrariant, le lendemain il fait sa valise et sort de la maison pour la première fois.

Godzilla vs Kong

Histoire : Hmmm King Kong est gardé dans un enclos gigantesque avec des écrans pour lui donner l'illusion de toujours être sur son île (huhu). Godzilla semble attaquer les humains à des endroits vraiment précis puis se barre. Des humains souhaite utiliser King Kong pour protéger les humains de Godzilla en l'emmenant quelque part ? Ouai non j'ai rien compris et ça change rien. Ressenti : Franchement le film est naze.

The Rhythm Section

Histoire : Stephanie (Blake Lively) est traumatisée de la perte de toute sa famille dans un crash d'avion. Elle travaille dans un bordel quand un jour un client étrange vient la voir et lui annonce qu'il est journaliste et qu'il mène une enquête concernant l'accident d'avion. Selon lui, ce n'est pas une panne mais bien un acte terroriste. Elle le rejette d'abord puis le retrouve pour tenter d'en savoir plus. Elle se retrouve embringué dans une histoire plus grande que prévu.

Amadeus

Histoire : À Vienne vers la fin du 18ème siècle, Salieri est le compositeur de l'empereur. Il est fort apprécié de celui-ci en tant que prof de musique. Cependant Wolfgang Amadeus Mozart fait beaucoup parlé de lui de part sa virtuosité et son génie de la composition. Salieri est d'abord intrigué et reconnait immédiatement la maestria de ces compositions et va rencontrer cet homme. Salieri va donc se heurter à ses sentiments : il virevolte entre une admiration sans fin et une rivalité.

Freaky

Histoire : Un slasher avec des adolescents. spoilers : ouai je peux rien dire sinon Alors en fait le tueur (Vince Vaughn (hahaha)) utilise une dague mystique pour tuer la gamine/héroïne. Mais il s'avère qu'en fait… bha il échange de corps avec elle. Du coup elle se retrouve dans le corps du tueur et vice versa. Ielle va donc tenter de récupérer son corps. Ressenti : Wow le film n'a pas le temps et va donc tenter d'accumuler tous les clichés dès son intro.

The Breakfast Club

Histoire : Le flim se déroule lors d'un samedi dans un Lycée des Stazunis. 5 gamins sont en retenues pour divers motifs. Tous différents ils vont se découvrir petit à petit. Ressenti : Un film vraiment cool qui montre l'adolescence d'une façon assez inédite pour l'époque. Ça parle beaucoup de différence, des peurs du monde, de la confrontation avec les parents, de sexualité, de pression sociale, … Ouai ça parle d'adolescence quoi.

Cherry

Histoire : On suit Cherry incarné par Tom Holland à la fac. Il fait la rencontre de Emily jouée par Ciara Bravo pour qui c'est le coup de foudre direct. Cependant, elle décide de le quitter pour partir à la fac au Canada. Dévasté par cette nouvelle il décide de s'enrôler pour deux ans dans l'armée. Alors qu'il s'apprête à partir, elle lui annonce que finalement elle ne part pas, qu'elle l'aime.

Oculus

Histoire : On suit un frêre et une sœur à deux époques : une fois quand ils ont dix ans et dix ans plus tard. Tout jeune, ils emménagent dans une nouvelle maison où les parents décident de refaire toute la déco. Et dans cette déco il y a un énorme miroir d'époque assez joli au demeurant. Fast-forward, le gamin pour fêter son 21ème anniversaire a le droit de … quitter l'établissement psychiatrique.

Love And Monsters

Histoire : Une météorite file en direction de la Terre. Les gouvernements du monde entier décide de l'exploser. Ça fonctionne. Par contre c'était sans compter sur les retombées de … produits (?) qui vont modifier l'ADN des insectes et les faire muter en d'immenses monstres. L'Homme n'est désormais plus au sommet des prédateurs. 95% de la population se fait rétamer et les 5% restants sont dans des bunkers. On suit Joel un personnage plutôt basique, pas costaud, pas héroïque mais séparé de sa chère et tendre pendant l'apocalypse.

Spirited Away

Histoire : Alors que Chihiro est en route avec ses parents vers sa nouvelle maison, ils s'égarent sur la route. Ils arrivent au bout d'un chemin avec un étrange tunnel. Ils sortent de leur voiture et décident d'aller voir à pied au-delà de cet intrigant tunnel. Ils semblent arriver dans un parc d'attraction désaffecté complètement désert. Mais ptet pas si désert que ça, une douce et agréable odeur les attire au loin.

This Must Be The Place

Histoire : Sean Penn est Cheyenne une ancienne Rockstar de 50ans. Il est complètement à la ramasse. Vide, mou, à côté de la plaque… bref une bonne grosse déprime des familles. Il apprend que son père est sur le point de mourir et décide donc de le rejoindre de l'autre côté de l'Atlantique. Manque de chance il arrive trop tard, il n'aura pas l'occasion de lui parler alors qu'il ne l'avait pas fait depuis trente ans.

The Favourite

Histoire : Emma Stone débarque à la cour de la reine d'Angleterre au XVIIIème siècle. Elle parvient à se faire embaucher comme soubrette car elle est affiliée à Rachel Weisz qui conseille la reine. Elle parvient assez vite à se retrouver à bosser au plus près de ces deux dernières. Olivia Colman (la reine) est touchée par la goutte et perd progressivement en mobilité. Emma Stone avant de devenir soubrette était une fille de bourgeois ayant perdue sa fortune, elle est donc instruite et sait se comporter comme il le faut ce qui lui attira les sympathies de la reine.

Good Will Hunting

Histoire : Matt Damon incarne Will Hunting qui s'occupe du ménage dans une prestigieuse université américaine : le MIT. Orphelin, il n'a pas eu une jeunesse des plus heureuses avec carrément de la matraitance dans une de ses familles d'accueil. Il vivotte avec ses potes en sortant dans les bars et compagnies. Il parvient à résoudre un problème mathématique qu'un illustre prof émérite ayant une médaille Fields. Il a fait ça anonymement et du coup personne ne sait qu'il en est l'auteur.

Psycho

Histoire : Marion est secrétaire et se retrouve charger d'amener 40K$ à la banque par son patron. Au lieu de cela, elle garde le pognon et se barre pour rejoindre son mec qui habite un peu loin dans l'espoir de refaire sa vie avec cette somme (à l'époque c'était bien plus qu'aujourd'hui). Elle s'arrête en chemin au motel Bates où elle loue une chambre auprès de Norman qui est un peu collant mais sympatique.

Fargo

Histoire : C'est une histoire vraie. Un homme organise l'enlèvement de sa femme afin de récupérer la rançon payée par son beau-père. Il se trouve deux malfrats pour le kidnapping via l'entremise d'un de ses employés. L'enlèvement a bien lieu mais ne se passe pas super bien vu qu'il y aura quelques cadavres retrouvés. On commence donc à suivre l'enquête menée par Marge alors qu'elle est enceinte. Ressenti : Rhaaa ce que ce film est drôle.

Logan

Histoire : Dans un futur proche, les X-Men n'existent plus. Les mutants globalement n'existent quasiment plus. Wolverine a récupéré son identité et un job de chauffeur de limousine afin de payer quelques médicaments pour atténuer les crises du Professeur Xavier. Il se planque avec le prof ainsi que Caliban au Méxique proche de la frontière dans une usine désaffectée. Le prof est très vieux et semble perdre la boule et parfois subit de grosses crises faisant souffrir tout le monde.

Weathering With You

Histoire : Hodaka a fugué de sa campagne et souhaite s'installer à Tokyo. Il galère en épuisant son pognon alors que la pluie tombe sans interruptions depuis des jours. Il est à deux doigts de finir SDF mais parvient à trouver un ptit taff de rédaction pour un magasine de divertissement où il est nourri et ptet même un peu logé malgré un salaire de misère. Cette situation lui convient parfaitement puisqu'il se lie d'amitié avec son patron et son assistante.

Your Name

Histoire : On suit deux personnages différents : une lycéenne dans une ptite ville de la campagne japonaise et un lycéen tokyoïte. Sauf qu'on comprend très vite que nos deux protagonistes se retrouvent dans le corps l'un de l'autre sans qu'ils ne sachent pourquoi. Au début, forcément, ils sont un peu perdus dans la vie d'un autre mais au bout de quelque temps ils apprécient la situation en s'aidant mutuellement. Puis du jour au lendemain plus d'échange… et là… bha … bha je vous laisse découvrir le film.

American Beauty

Histoire : La famille classique américaine avec le père qui travaille dans la communication, la mère dans l'immobilier et la fille au lycée. Sauf que la façade va vite tomber. Les parents ne s'entendent plus ensemble et son complètement déconnecté de leur fille. Le père commence à fantasmer de la copine de sa fille tandis que la mère part en quête du serial-vendeur immobilier cliché au possible. Pendant ce temps la fille commence à s'enticher du nouveau voisin qui a de légères tendances voyeuristes.

Gladiator

Histoire : Maximus est un grand général romain (le meilleur ?) qui est particulièrement apprécié de Marc Aurèle. Ce dernier est malheureusement assez proche de la mort et en est conscient. Il propose à Maximus de reprendre son rôle de dirigeant de Rome à la place de Commode son fils héritier légitime. La nuit suivante, l'Empereur est retrouvé mort (soit-disant de vieillesse mais c'est son fils qui l'a terminé) et c'est donc Commode qui devient le nouvel empereur.

Memento

Histoire : Au beau milieu de la nuit Leonard se rend compte que sa femme n'est plus au lit. Étonné il descend et entend quelques cris étouffés, il prend son arme et surprend un homme en train de violer sa femme. Il parvient à le tuer mais subit un très violent coup au crâne. Notre pauvre gars a subi un tel traumatisme que sa mémoire immédiate ne fonctionne plus sans pour autant être amnésique.

Terminator

Histoire : Une femme se retrouve poursuivie par un tueur hors du commun. Celui-ci s'avère être un robot bien solide venu du futur afin de l'éliminer pour qu'elle ne puisse pas donner naissance au futur leader de la résistance humaine. Après une guerre nucléaire contre un ennemi inconnu, l'humanité se retrouve massacré par les machines ayant pris leur autonomie. La résistance au courant du Terminator devant tuer Sarah Connor décide elle, d'envoyer un soldat afin de la protéger.

Game Night

Histoire : On suit l'histoire d'un couple très porté sur les jeux de société, les quizz et compagnie. Tout va bien dans leur vie mais ils aimeraient avoir un gamin mais visiblement le stress du mari le rend stérile. Sa rivalité avec son frangin en serait la cause et devinez quoi ? Il arrive pour passer la soirée à jouer avec d'autres amis. Effectivement c'est plutôt tendu les relations avec une bonne entente de façade mais des coups bas constants.

Phenomena

Histoire : La fille du célèbre acteur Paul Corvino est envoyée dans une école très réputée en Suisse. Pas de bol, à sa première nuit elle fait une ptite crise de somnabulisme qui l'amène on ne sait trop où. Elle se fait percuter puis ramasser par des jeunes locaux qui semblent à deux doigts de la violer mais elle finit par se jeter hors de la bagnole. Elle roule et se fait ramasser par un chimpanzé (sisi je vous jure, je brode pas) qui la conduit jusque dans la maison d'un scientifique local.

Gran Torino

Histoire : Clint Eastwood vient de perdre sa femme et se retrouve désormais seul dans sa maison et même son quartier. Il n'est pas apprécié de sa famille car il faut avouer que c'est quand même un mec bourru, assez con et en plus bien raciste. Son quartier est désormais majoritairement habité par les hmongs. De fil en aiguille il découvrira ses nouveaux voisins et commencera à les apprécier suite à diverses rencontres assez particulières.

Ip Man 1,2,3,4

Prix de groupe pour les 4 films ! Histoires : La série de films Ip Man raconte la vie d'Ip Man un grand-maître du Kung-Fu ayant réellement existé. Il a été le maître de Bruce Lee histoire de vous situer le monsieur. Le premier film commence donc en Chine peut avant la Seconde Guerre Mondiale alors que le Japon lançait l'assaut contre la Chine. La situation de vie d'Ip Man et de sa femme va grandement de se détériorer.

Little Things

Histoire : Denzel Washington simple petit flic doit aller récupérer une preuve dans un laboratoire. Il se rend donc à Los Angeles au labo pour accomplir sa mission Fedex. Là-bas, il passe faire un ptit coucou à ses ex-collègues restés à la grande ville. Beaucoup sont affairés à trouver le coupable d'une série de meurtres perpétrés contre des femmes. De fil en aiguille, il se retrouve embringué à filer un coup de patte à Rami Malek qui ne parvient pas à avancer dans son enquête.

Parasite

Histoire : Le film démarre sur une famille coréenne assez pauvre vivant dans un taudis en entresol. Alors qu'ils sont en difficulté financière, le fils de la famille se voit proposer un job pour donner des cours d'anglais à une adolescente de famille aisée. Il parvient à se faire embaucher et ainsi grassement payer mais ça ne suffit pas. Il saute sur l'occasion pour également faire embaucher sa sœur afin qu'elle donne des cours d'art au jeune gamin aisé.

The Usual Suspects

Histoire : Kint Verbal est l'ultime survivant d'une équipe de malfrat ayant défoncé un bateau et ses occupants. Il se fait pincer mais obtient l'immunité. L'agent Kujan souhaite quand même l'interroger afin de comprendre ce qu'il s'est passé afin de trouver qui est le cerveau derrière le coup. On a donc un flashback de quelques semaines où l'on suit le déroulement de l'opération racontée par Kint. Ressenti : J'aime vraiment beaucoup ce film.

The Pianist

Histoire Le film raconte l'histoire vraie de Władysław Szpilman incarné par Adrien Brody. Mais le film se concentre sur la période 1939-1945… vous me voyez venir ? L'action se déroule à Varsovie alors que la pologne s'est fait envahir par les nazis. Le personnage qui est un pianiste reconnu jouante pour la radio publique va donc voir son quotidien basculer progressivement vers un enfer comme tous ceux de ses comparses juifs.

Seven Samurai

Histoire Dans le Japon du XVIème siècle, un village de paysans surprend des bandits préparer un coup. Ils vont piller le village juste après la prochaine récolte. Les villageois envoient quelques-uns de leurs hommes partir en ville chercher des samurais prêts à les défendre contre seulement un peu de nourriture. Il y a donc la constitution de l'équipe, puis la préparation dans le village et enfin l'assaut. Ressenti Bon, je me doutais que le film aurait un aspect vieillot.

Salyut-7

Contexte Je n'avais pas entendu parler de cet évènement historique ni même du film. Mais heureusement Jaz me l'a suggeré dans les commentaires et donc me voilà à mater ça. Histoire En 1985, les Russes ont leur station spatiale pilotée à distance sans personne à bord qui percute quelques débris spatiaux. C'est petit et donc pas catastrophique mais ça endommage suffisament pour compromettre la mission au point de risquer de se faire désorbiter vers la Terre la station.

Peninsula

Histoire Quatre ans après le début de la pandémie relaté dans Train to Busan, on suit ce coup-ci un ancien militaire ayant parvenu à fuire la Corée. Il est désormais réfugié à Hong-Kong et c'est pas un statut très prisé. Des mafieux lui propose un deal pour retourner là-bas histoire de récupérer 20 myions de Dollars. S'il y parvient il a le droit à la moitié. Lui et sa ptite équipe improvisée retourne donc sur la péninsule Coréenne pour affronter les zombies afin de retrouver le pognon.

Train To Busan

J'avais beaucoup aimé ce film lors de sa sortie au cinoche. J'aime bien les zombies et au final je vais assez rarement en voir au cinoche car … bha on va pas se mentir il y a assez peu de films de zombies. Enfin je veux dire assez peu de films à ne pas être de gros nanards. Histoire Le père de Su-an est un trader croulant sur le boulot et négligeant complètement sa très jeune fille.

The Wolf Of Wall Street

Contexte C'est un biopic sur la vie de Jordan Belfort. Après les évènements relatés dans le film, il a écrit son autobiographie qui servira de base à cette adaptation par Martin Scorcese. En ce moment ça parle beaucoup des dérives de la bourse du coup ça m'a donné envie de me refaire ce film. Histoire Jordan Belfort débute sa carrière de courtier à Wall Street pile au moment du crash boursier de 1987.

No Country For Old Men

Histoire En 1980, Josh Brolin chasse tranquilou près de la frontière méxicaine, dans le désert du Texas. Il finit par tomber sur quelques pickups et des cadavres de-ci de-là. Il trouve également une grosse quantité de drogue et une mallette avec une grosse quantité de pognon. Un homme salement blessé l'implore de lui filer de la flotte mais se fera snober. Notre chasseur rentre chez lui plutôt content de son butin mais en pleine nuit ne parvient pas à dormir et décide de retourner apporter de la flotte au pauvre grars mourant.

Braveheart

Freeeeeedooooooom ! Je découvre le film 25 ans après tout le monde. J'ai bien entendu vu des images, des extraits et tout mais jamais vraiment vu ce film. Et pourtant, j'aime bien Mel Gibson et là il est l'acteur principal mais aussi le réalisateur. Ce film retrace la légende de William Wallace qui au début du quatorzième siècle s'est opposé aux anglais. On a donc le droit à 3h de braves écossais en kilt hurlant pour se donner du courage pour affronter ces fiéfés rosbeefs.

honest Thief

Encore un film où Liam Neeson est gentil et où il va rétablir l'ordre et la vérité et surtout la justice. Le gars est un braqueur qui parvient à dévaliser des banques sans être remarqué ni rien. C'est un mec super fort minutieux et surtout sans violence. Il rencontre une femme et souhaite donc se poser et arrêter ses conneries. Il téléphone au FBI et convient d'un rendez-vous pour se rendre ainsi que tout le pognon qu'il a chourré.

Star Wars : Episode 9

La fin \o/ (enfin en 2020). Histoire Kylo Ren est désormais le grand chef du Premier Ordre et s'échigne à retrouver une "boussole" sith lui permettant de trouver le chemin vers la planète des sith Exegol. Arrivé sur place, il rencontre Palpatine qui n'est pas si mort que ça et qui lui propose une alliance pour créer le Dernier Ordre en lui fournissant une flotte immense. La Résistance se réduit désormais à peau de chagrin et va donc s'opposer afin de tenter de sauver la galaxie.

Star Wars : Episode 8

Histoire On en est où ? Ha ouai, la Résistance se réduit à peau de chagrin. Le Premier Ordre est au top avec toujours tout un tas de vaisseaux et tout. Ils sont à deux doigts de pouvoir achever les derniers restes des rebelles. Rey est partie chercher Luke pour le ramener afin qu'ils sauvent tout le monde en affrontant le vilain Snoke et aussi Kylo Ren dans la foulée. Mais Luke ne semble plus trop avoir la foi et n'est pas trop tenté à l'idée de se castagner.

Star Wars : Episode 7

Histoire Suite à la destruction de la seconde étoile noire, Luke Skywalker est désormais le dernier jedi en vie. Il part s'exiler quelque part sans donner sa localisation précise, sauf sur un bout de carte. 30 ans s'écoulent et à la place de l'Empire se créer désormais le Premier Ordre qui est à peu de chose près la même chose. La Résistance menée par Leia est toujours là et cherche elle aussi Luke.

Star Wars : Episode 6

Histoire Alors que dans l'épisode 4 l'empire s'est fait péter son étoile de la mort, quoi de mieux d'en reconstruire une autre ? Pendant ce temps Luke et ses potes se décident à aller sauver Han Solo toujours cryogénisé de l'épisode précédent. Ils se rendent donc sur Tatooïne chez Jabba. Une fois fait, Luke part achever sa formation de jedi auprès de Yoda sur Dagobbah avant de pouvoir affronter son père.

Star Wars : Episode 5

Histoire Après la destruction de l'étoile noire, la rébellion est partie se planquer sur une planète inhabitée. Alors que l'alliance rebelle vient de se faire repérer, elle prend la fuite non sans pertes. Luke Skywalker a reçu une vision de son mentor Ben Kenobi (pourtant décédé) de rencontrer Yoda sur la planète Dagobah. Pendant ce temps, Dark Vador se rend compte que la Force reprend un peu de force ce qui ne peut que suggérer qu'un nouveau jedi vient de faire son apparition.

Star Wars : Episode 4

Allez on arrive désormais dans les vieux vieux épisodes. Histoire 20 ans ont passé depuis le précédent épisode. L'empire Galactique a définitivement remplacé la république mais des rebelles s'y opposent. Parmis eux, la princesse Leia donne un message à R2-D2 qu'il doit délivrer discrètement à Obi Wan Kenobi. Ce dernier vit en hermite non loin de la ferme de Luke Skywalker. D'ailleurs ce Luke Skywalker aspire à une autre vie que celle de bouseux de l'espace.

Star Wars : Episode 3

Bon forcément troisième Star Wars d'affilée, j'ai plus grand-chose à raconter. Histoire Ça y est c'est la guerre entre la République et les séparatistes menés par le compte Dooku et le général Grievous. Les jedis tentent tant bien que mal d'empêcher que la République ne se déchire mais ça devient compliqué malgré leur armée de clones arrivée comme un cheveu sur la soupe. Cet épisode est la suite directe du précédent.

Star Wars : Episode 2

Allez après un premier épisode assez douloureux je m'attèle au second. Histoire Dix ans ont passés, Amidala n'est plus reine mais sénatrice pour la République à Coruscant. La République est d'ailleurs en train de se déchirer progressivement en deux camps, les jedis flippent de ne pas pouvoir assurer la paix car ils sont en sous-nombre. Amidala a failli se faire assassiner et se retrouve donc protéger par Obi Wan et le petit Anakin qui atteint maintenant la majorité et a ses hormones qui le travaillent sévère.

Star Wars : Episode 1

Contexte Haaa Star Wars le truc sur-hypé qu'on veut te faire bouffer jusqu'à l'écœurement. Bon visiblement, en 2020 ça se tasse un peu au cinéma mais ces dernières années ils y sont allés un peu fort. Et franchement qu'est-ce que ça m'a pris la tête d'en entendre parler constamment. Maintenant que la vague est passée, je me suis dit qu'il faudrait que je les refasse tous dans l'ordre des épisodes. Je les ai déjà tous vu sauf le dernier et j'ai un apriori peu reluisant.

Vigilante

J'ai découvert ce film et c'est assez … moyen. Eddie Marino est le gentil père de famille avec sa femme et son ptit gamin. Un jour sa femme se fait salement lacérer et tout ce qui va avec tandis que son gamin se fait tuer au fusil à pompe bien salement. Il porte naturellement l'affaire en justice. Le truc c'est que le tueur fait partie d'un gang et a pas mal arrosé l'avocat et le juge semble particulièrement con.

American History X

Très gros film abordant le sujet du racisme, de la haine, de l'idéologie nazie avec toute la violence qui va avec. Derek est un néo-nazi convaincu qui un soir est en train de se faire voler sa voiture par trois noirs. Son ptit frêre Danny le réveille pour qu'il aille empêcher ça. Derek sort avec son flingue et tue un premier voleur, tire sur le second qui agonise alors que le troisième prend la fuite en voiture.

Saving Private Ryan

Allez un bon ptit Spielberg des familles ! Alors qu'une mère vient d'apprendre que trois de ses quatres gamins sont morts lors de la Seconde Guerre Mondiale, l'État-Major américain décide de monter une mission pour aller chercher le quatrième frangin afin de le ramener au pays. Le soldat Ryan a été parachuté derrière les lignes ennemies mais personne ne sait s'il est encore en vie et surtout où est-ce qu'il se trouve réellement.

Le Bon La Brute Et Le Truand

Le western spaghetti par excellence. Sergio Leone, Ennio Morricone, Clint Eastwood, des gros plans, des décors sableux, des visages crasseux et transpirants, des flingues et des pelles. Clint Eastwood est le Bon et s'amuse à livrer à la justice Eli Wallach pour toucher la récompense. Puis lors de la pendaison du malheureux tire sur la corde pour le sauver et le récupérer. Ils recommencent pareil dans le bled d'à côté pour toucher une autre prime.

One Flew Over The Cuckoo's Nest

En 1975, Milos Forman sort ce film avec à son casting Jack Nicholson qui semble s'éclater. C'est un film avec pas mal de scènes bien marrantes mais qui est quand même loin d'être léger et plus profond que qui est présagé. Randall Patrick McMurphy est un homme visiblement violent qui vient d'être accusé de viol sur une mineure après déjà au moins un autre passage en taule. Cependant son cas semble assez ambigu et il est plaide la folie pour ne pas finir en prison.

The Silence Of The Lambs

À la 23ème place du top 250 IMDB, on retrouve notre film de ce soir. Une enquête où Jodie Foster va être aidée par Hannibal Lecter un dangeureux cannibale plutôt violent mais tout de même gentleman mais surtout très fin limier. Un meurtier s'amuse à mutiler et écorcher des jeunes femmes avant de balancer leurs cadavres dans une rivière. Une nouvelle victime manque à l'appel et pas de chance c'est la fille d'une sénatrice du coup le FBI y met un peu plus de zèle afin de parvenir à sauver à temps la pauvre gamine.

Fight Club

Allez encore un ptit film de David Fincher et rien que ça, ça me met en joie ! Ce film est également devenu culte, j'imagine que vous en avez déjà entendu parlé et probablement déjà vu. Rien que son affiche avec son savon rose est célèbre. Je le réalise que maintenant en écrivant alors que j'ai déjà vu ce film au moins 6 fois mais on ne connait pas le nom du personnage incarné par Edward Norton.

One Cut Of The Dead

Ça fait un peu plus d'un an que j'en entends régulièrement parler de ce film. Je l'avais sur mon disque dur (le hasard fait bien les choses), mais je l'avais un peu oublié et j'ai jamais pris le temps de me le faire. Et là ça en parle sur le fédiverse, du coup ça m'a motivé à enfin le zieuter. Une équipe de tournage est en train de faire un film de zombie.

Se7en

David Fincher a une filmographie pas énorme mais de tout ceux que j'ai vu c'est un sans faute. Même Alien³ me plaît malgré sa mauvaise réputation. Ici, c'est son deuxième long métrage avec Brad Pitt inspecteur venant de se faire muter dans une métropole usienne. Il va remplacer Morgan Freeman qui souhaite partir en retraite et va donc collaborer une semaine avec lui pour la passation de pouvoir. Ils vont se retrouver à enquêter sur une série de meurtres tournant autour des 7 pêchés capitaux.

Pulp Fiction

Pulp Fiction Franchement est-ce qu'il y a d'autres trucs à dire ? Tout a déjà été dit. Ce film est parfait. C'est ultra drôle, super bien foutu, casting de folie, OST parfaite, l'histoire est classe, le montage aussi. Je ne m'en lasse vraiment pas. Je dois avouer que je suis un très grand fan de Quentin Tarantino, sa filmographie est un sans faute. Et c'est vrai que Pulp Fiction est un bijou.

La Liste de Schindler

Wow sacré film. C'est un sujet sacrément plombant, triste dans une époque sombre, bref quoi de mieux pour un Réveillon ? C'est donc l'Histoire vraie d'Oskar Schindler, nazi qui lors de la Seconde Guerre Mondiale en a profité pour s'enrichir. Il fait travailler des juifs pour une bouchée de pain dans une usine en faillite qu'il rachète pour trois fois rien. Mais, il a beau être nazi il est pas spécialement fan du traitement des juifs par ses comparses.

TOP 250 IMDB

Bon ça fait un moment que ça me démange, j'ai envie de me faire le TOP 250 IMDB des films. J'en ai déjà vu un paquet mais il m'en manque plein. Du coup je vais parfaire ma culture cinématographique cette année. J'espère parvenir à me procurer tous ces films. Bon il y a plein de films que j'ai déjà vu avant de commencer à rédiger mes visionnages du coup ça fait plein de trous mais ça me fera une bonne occasion de les rematter.

TOP 250 IMDB

Bon ça fait un moment que ça me démange, j'ai envie de me faire le TOP 250 IMDB des films. J'en ai déjà vu un paquet mais il m'en manque plein. Du coup je vais parfaire ma culture cinématographique cette année. J'espère parvenir à me procurer tous ces films. Bon il y a plein de films que j'ai déjà vu avant de commencer à rédiger mes visionnages du coup ça fait plein de trous mais ça me fera une bonne occasion de les rematter.

12 Angry Men

Mon dernier visionnage de 2020 du coup fallait marquer le coup. J'ai choisi un classique que je n'avais jamais vu. Je ne savais pas trop vers quoi me tourner et ayant regardé et apprécié Serpico récemment, je me suis dit que reluquer son premier film considéré comme culte devait le faire. Du coup c'est parti pour 12 Angry Men ou 12 hommes en colère en français. Le film se déroule dans les années 50 lors d'un procès.

Light Of My Life

Wow Les quelques affiches pour le film que j'ai croisé me donnaient pas envie. Le titre me donnait pas envie. J'ai regardé le synopsis vite fait et du coup je me suis laissé tenté. Une peste un peu particulière a touché toutes les femmes du monde et les a tué. Il n'en reste quasiment plus et du coup forcément presque plus de gamins. Caleb tente de survivre avec sa fille Rag qu'il tente de faire passer pour un ptit garçon du haut de ses onze ans.

Fatman

Contentez-vous de la bande annonce. Que dire de plus ? Le film est vraiment moyen voir mauvais. On se fait pas mal chier. Je m'attendais à un truc très irrévérentieux avec un père nowel bourru, bourrin et connard mais non. Il n'y a que deux ptits blagounettes qui relève le niveau. C'est trop violent pour des gamins mais pas assez pour un adulte qui aime mater des films brutaux. C'est super lent.

Serpico

Sorti en 1973, ce film est dans les débuts de carrière d'Al Pacino en étant tourné entre le premier et le second opus du Parrain. Ici, Frank Serpico est un tout jeune flic à New-York s'intégrant dans son nouveau job. Il n'a cependant pas la même vision de la Police que ses collègues. Il se retrouve très vite au milieu de pots-de-vins et de backchichs qui ne sont pas trop de son goût.

Knowing

Un film de fin du monde avec une bonne lichette de surnaturel par-dessus. C'est à peu près naze. En 1959 une école décide de créer une capsule temporelle où les enfants mettront leurs dessins décrivant comment serait le monde 50 ans plus tard. En 2009, la capsule est ouverte et chaque gosse reçoit chacun une enveloppe avec l'un des dessins. Caleb reçoit non pas un dessin mais une feuille remplie de chiffres.

Greenland

Un bon vieux film de catastrophe ! C'est un genre de film assez casse-gueule qui a une tendance à vite virer vers le nanard. Une comète interstellaire passe anormalement près de la Terre. Pas de bol, elle se désagrège un peu et donc s'effrite en laissant filer quelques morceaux sur notrè bonne vielle planète. Certains impacts déglinguent un bâtiment, d'autres une région entière du globe. Certaines familles usiennes reçoivent par SMS une invitation à rejoindre des aéroports militaires afin d'être évacuées vers des bunkers en espérant pouvoir survivre aux prochains plus gros morceaux.

Lost In Translation

Après tant d'année j'ai eu l'occasion de découvrir ce film. Et il est vraiment super avec une rencontre de deux personnages paumés dans un hôtel de luxe. Bill Murray est un acteur en vogue (son propre rôle en fait) en voyage à Tokyo pour tourner des spots de pubs et pourquoi pas un peu de promos par-ci par-là. Il est seul au milieu de toute cette agitation qui le dépasse complètement.

Run

Un thriller qui sait captiver son spectateur et parvient à imposer sa tension. Il est vraiment sympathique même si on devine assez vite l'histoire. Chloe est une ado américaine rêvant de rejoindre l'université de Washington pour ses études supérieures. C'est une vraie geek avec dans sa chambre de quoi bricoler avec son imprimante 3D, sa mère la gâte pas mal. Il faut dire que Chloe est atteinte de pas mal de maladies : un peu d'asthme, de diabète, une paralysie des jambes… bref elle a un régime assez drastique avec pas mal de médicaments.

The New Mutants

The New Mutants aura eu une gestation chaotique visiblement. Avec sa première bande-annonce en 2017 pour une sortie pendant la pandémie de Covid cet été en 2020 suite à de nombreux reports. Au début le réal Josh Boone voulait faire un truc très orienté horreur mais les studios l'en aurait un peu empêché. La sortie de It et surtout son succès aurait cependant rendu les studios bien plus conciliants sur ce point.

Relic

Petit film australien qui est assez … particulier. Ça ressemble à un film d'horreur, ça goûte le film d'horreur mais ce n'est pas un film d'horreur. On a donc le droit a mère et une fille qui retourne dans la maison de la grand-mère. Celle-ci ne répond plus aux appels et n'a pas été vue depuis quelques jours. Arrivée dans la maison, elle reste introuvable. Forcément on s'imagine tout un tas de trucs plus ou moins macabre.

Splice

Film de science-fiction tirant quelque peu vers l'horreur de 2009. On suit un couple de scientifique travaillant à créer des êtres à base d'ADN provenant de diverses espèces. Leur but est de parvenir à synthétiser des molécules afin de créer des substances médicales. Bref, notre couple parvient à créer un couple de … trucs (?) dans le but d'en extraire des composés chimiques. Malheureusement business is business, leur labo doit parvenir à en faire une utilisation commerciale rapidement et donc souhaite les réaffecter sur d'autres projets proches mais différents.

Unhinged

Un des rares films sortis en salle cette année aux US. On suit Rachel Flynn la maman de Kyle Flynn qui semble s'enticher de Andy son avocat l'aidant grâcieusement dans son divorce avec son ex. Elle vit avec son frêre Fred Flynn qui est fiancé à Mary qui sont donc en coloc dans leur baraque qu'ils vont probablement devoir revendre. Bref, tous ses noms n'ont aucun intéret puisqu'en vrai c'est Tom Cooper qui va être l'élément perturbateur.

Pandorum

Alors que ce film devait être le premier épisode d'une trilogie, les critiques mais surtout le résultat au box-office font que c'est le seul et franchement c'est dommage. La Terre devenant invivable, l'Humanité s'allie pour construire un énorme vaisseau pour s'enfuire vers une distante exoplanète. Le vaisseau héberge environ cinquante mille personnes dans l'espoir de coloniser et perpétrer la race humaine. On assiste au réveil en catastrophe du Caporal Bower qui subit une forte amnésie suite à un hyper-sommeil un peu long.

Aniara

Hey un film suèdois et en plus c'est de la science fiction ! En plus l'une des premières images est un ascenceur spatial (on en voit vraiment pas assez dans les films) du coup ça y est j'étais déjà captivé dès le début. On suit donc le quotidien de passagers fuyant la Terre devenant de plus en plus hostile pour l'humanité (merci la pollution toussa toussa). On est d'ailleurs assez proche d'une croisière sauf que la direction est Mars.

Better Watch Out

Ce film pourrait être de saison pour Halloween mais en fait non c'est plus un film de Nowel. On retrouve ici les deux gamins présents dans The Visit (excellent film d'horreur je vous le recommande fortement). Ils sont complétés d'un troisième. Une bonne famille américaine doit aller fêter nowel en soirée mondaine et décide donc de faire garder leur gamin de 12 ans par leur babysitter habituelle. Le gamin déclare sa flamme auprès de la babysitter qui le repousse et petit à petit il s'avère que ça ne sera pas une soirée tranquille.

The Rover

Un film rèche, aride, impitoyable à l'image de son environnement et des protagonistes. On est dans l'Outback australien, enfin on suppose, mais soit apparemment c'est dans un futur pas si éloigné. La société s'est effondrée (ou alors c'est ptet déjà comme ça là-bas, qu'en sais-je ?) et visiblement Guy Pearce n'a plus grand-chose sauf sa voiture. Pas de bol pour lui, trois types armés et blessés pour l'un crashe leur bagnole à proximité de la sienne et du coup lui chourre.

Books Of Blood

Trois histoires tirées des romans de Clive Barker dans un film. Clive Barker est un romancier habitué à sortir des histoires d'horreur pas mal du tout. Il a même réalisé le super Hellraiser avec ses fameux cénobites. Donc c'est quand même un truc avec du lourd derrière. Les Books Of Blood sont une série de romans horrifiques. Apparemment il devait y avoir une série de film, puis éventuellement une série pour au final y avoir ce film de près de deux heures mais avec trois histoires.

Midsommar

Visionnage du 06/10/2019 Quel film intriguant. Ça commence comme un gros drame, puis ça part dans l'insouciance à partir de la moitié du film c'est le malaise incessant. Et le pire c'est que lorsque tu crois être arrivé à l'apogée du malaise et PAN ! Une couche supplémentaire de malaise. Le rythme assez lent n'aide pas à se dissiper ce sentiment oppressant. Déjà de base j'ai tendance à trouver très étrange les communautés isolées et tout ce qui est respect des traditions mais alors là le combo des deux c'est l'horreur.

Mission Impossible 6 : Fallout

Une saga désormais bien huilée avec ses gimmicks, ses acteurs récurrents, ses histoires similaires, ses décors grandioses. Peu de surprise dans cet épisode. On a donc la brochette d'acteurs assez stable désormais (on a quand même perdu Jeremy Renner) même si ce coup-ci Rebecca Ferguson est plus en retrait par rapport au précédent mais c'est ptet parceque visiblement elle était enceinte. Pour une fois, c'est la suite directe du précédent et d'ailleurs il ne sera pas simple à suivre sans voir le précédent.

Mission Impossible : Rogue Nation

Qu'est-ce que j'aime pas cette manie dans les sagas de film de ne pas mettre le numéro. Du coup si on est pas parfaitement au taquet, on peut pas trop savoir quel épisode on se fait. Typiquement Mission Impossible - Rogue Nation … c'est le combien ? Et bhé c'est le 5, parceque déjà au 4 ils sont partis sur ce même délire. Du coup je l'ai matté et je me suis dit “Tiens je l'ai déjà vu elle !

The Drop

Tom Hardy est un barman plutôt tranquille qui bosse avec son cousin dans un bar appartenant à la mafia Tchétchène. Ouai ça plante le décor. Le bar a tendance à accueillir de temps à autre de grosses sommes de pognon en provenance de paris mais cela n'arrive que quelques soirs par-ci par-là. Un soir qui n'est pas un de ces soirs là, il se fait braquer par deux hommes pour un coup d'essai.

The Man From Earth : Holocene

Alors que le premier film se voulait très simple avec peu de décor, peu d'histoire en étant principalement constitué de discussions, là le réalisateur a sorti le grand jeu. Là, c'est un film bien plus habituel avec des enjeux, des lieux différents, plus d'acteurs, des rebondissements. On retrouve le Professeur Young (son nouveau nom) qui est donc, je le rappelle pour ceux qui n'ont pas vu le premier, agé d'au moins 10 000ans sauf que visiblement il commence à pas mal vieillir.

Pitch Black

Film avec un budget assez conséquent mais avec pas mal d'ambition. On est ici dans de l'horreur/action/science-fiction avec une identité visuelle assez forte. Un vaisseau spatial est en plein vol interstellaire avec son équipage en hibernation quand il subit … des trucs. Bref, le capitaine est tué, le reste de l'équipage est réveillé et tente de poser l'engin qui se décompose petit à petit sur la première planète venue. Non sans mal, ils arrivent au sol avec à peu près tout le monde intact dont l'infâme Richard B.

Contact

Je n'avais pas revu ce film depuis sa sortie. Et je n'en avais pas un grand souvenir. Je me souvenais des images connues de ce film avec les bonnes grosses paraboles mexicaines qui bougent toutes mais en dehors de ça je ne me souvenais plus du tout de ce qu'il s'y passait. On suit donc Jodie Foster une astronome recherchant désespérément des signaux extraterrestres. Durant le film on va voyager pas mal puisqu'on commence à Arecibo où se trouve le plus grand radiotéléscope (d'un seul tenant), on ira ensuite au VLA au Nouveau Méxique puis un peu à la maison blance, un peu au japon, un peu partout quoi.

The Man From Earth

Film fantastique/science-fiction que l'on ma recommandé plusieurs fois depuis quelques années. C'est un film avec un tout petit budget qui se passe dans un salon avec de moins en moins de meubles (déménagement en cours). Il s'agit d'une “fête” d'adieu d'un prof d'université interprêté par John Lee Smith avec ses collègues favoris tous profs émérites. Tout le monde se demande pourquoi il décide de partir. Ils ne parviennent pas obtenir de vraie raison, à chaque fois il prétend un besoin de changer d'air qui ne convainc pas grand monde.

Спутник

Et bhé ! Je ne m'y attendais pas du tout à ça. Je pensais lancer un nanar, faut dire que tout s'y prêtait : un film de science-fiction, qui n'a rapporté que 20.000$ aux USA, avec uniquement des acteurs russes, un scénar à base d'alien et qui se déroule dans les années 80. Et puis au final que nenni, le film a beau être russe, il fait du pied à Hollywood.

I Think We're Alone Now

Je suis tombé dessus par hasard. On est donc dans une Amérique post-apocalyptique, on suit le personnage Del incarné par Peter Dinklage. Celui-ci semble être le dernier survivant. Il survit comme il peut en fouillant les baraques et les magasins pour trouver de quoi subsister. Mais au-delà de ça, il nettoie méthodiquement les maisons. Il prend soin de retirer et d'enfouir les cadavres au loin. Il récupère les photos et les archive.

La personne aux deux personnes

Excellente comédie de 2008 réalisé par le duo Nicolas et Bruno. On suit la vie d'un pauvre type, Jean-Christian Ranu joué par Daniel Auteuil. Un comptable noyé dans la COGIP, une boîte bien corporate déshumanisante basée à la Défense. Ranu n'a pas d'ami, vit dans un appart immonde avec une vue sur le passage incessant des bagnoles. Il a des goûts de chiotte en matière de déco, bref c'est le parfait looser.

OSS 117 : Rio ne répond plus

On reprend la même formule qui a fait le succès du premier dans cette suite qui se passe cette fois-ci en 1967. Jean Dujardin est ce coup-ci envoyé au Brésil afin de récupérer des microflims concernant d'anciens collaborateurs français. Encore une fois, une secrétaire agente spéciale lui viendra en aide pour qu'il puisse arriver à ses fins. Bien entendu, toutes les remarques sexistes sont de retours, on a aussi beaucoup le droit au couplet anti hippies et la gêne vis-à-vis de l'homosexualité.

OSS 117 : Le Cair, Nid d'espion

OSS 117 est un espion français des années 50. Le top du top, le meilleur des services secrets français. Il est cependant plus près du Johnny English que du James Bond. Il est mauvais, mais il est bien entouré ce qui lui permet de toujours s'en sortir. C'est bien un film parodique allant piocher dans tout un tas de classique de Hitchcock. Et en quinze ans, certaines de ses répliques sont devenues cultes.

American Hustle

Christian Bale est un arnaqueur plutôt doué qui propose pour 5000$ des crédits à des personnes ne pouvant en avoir auprès de leur banque. Sauf que pas de bol, il n'attribue pas les crédits mais encaisse bien le pognon. Il rencontre Amy Adams à une fête et ils se plaisent pas mal l'un l'autre. Il joue franc jeu et lui dévoile son ptit business et bha ça lui plaît plutôt bien et elle veut en être.

Tenet

Le dernier film en date de mon cher Christopher Nolan. Je ne l'attendais pas du tout jusqu'au moment où j'ai appris qu'il sortait un nouveau film prochainement. Je ne me suis absolument pas renseigné ni même vu de pub, affiche ou trailer. Rien je ne savais pas du tout à quoi m'attendre si ce n'est qu'il y avait une histoire de temps. Voilà, juste ce petit indice et j'étais hypé. Franchement quel réal pour faire un super film avec de l'emberlification de temps ?

Un Jour Sans Fin

Imaginez-vous, envoyé pour le boulot dans un bled paumé qui ne vous enchante guère, sur une mission qui vous fait littéralement chier, super loin de chez vous, avec des collègues que vous n'appréciez pas forcément tout ça pour dix minutes de boulot. Déjà c'est pas la joie. Mais si en plus vous deviez revivre cette journée merdique en boucle sans aucune raison. Chaque fois qu'il se réveille le matin c'est exactement le même jour.

Sphere

J'avais adoré ce film à sa sortie il y a plus de vingt ans (time flies). Le mélange science-fiction et horreur me titille toujours pourtant cette combinaison des genres est un appeau à nanar. C'est donc l'adaptation ciné d'un bouquin du fameux Michael Crichton donc c'est potentiellement à double tranchant. C'est fait par Barry Levinson qui a une filmo assez particulière avec quelques très gros films dont Rain Man ou bien le très étrange Toys.

Color Out Of Space

Ce film est tiré d'une nouvelle de H.P. Lovecraft et bha pour une fois c'est focus sur les monstres mais beaucoup sur l'ambiance, la désorientation, la folie, l'ambiance. Et ça, c'est bien ! De nombreux films ont l'idée d'adapter du Lovecraft et s'orientent vers le film d'horreur orienté action. Alors que bon il y a quand même une énorme part de l'angoisse qui ne provient pas des monstres en eux-mêmes mais plus de tout l'environnement.

Valhalla

Tiré d'un long métrage d'animation des années 80, ce film danois est tout sympathique. On suit les aventures de Røskva et son frère Tjalfe auprès des dieux de la mythologie nordique. Alors qu'ils sont tous les deux dans leur ferme familliale, le ciel s'assombrit. Quelques coups de tonnerre plus tard et voilà que frappe à la porte Loki annonçant sa venue ainsi que de son frêre Thor. Tous deux viennent passer un repas auprès de cette famille.

Brahms : The Boy 2

Alors que le premier film était plutôt sympa, cette suite est … mauvaise. Déjà, l'histoire je vais vous spoiler direct le 1 et le 2 donc désolé mais si vous ne voulez pas la conclusion c'est que ce film est nul alors que le premier était bien. C'est parti pour les spoilers du 1. Dans le 1 on a donc un couple riche qui recrute une nounou pour une poupée dans une grande baraque.

Event Horizon

Event Horizon est un film que je ne connaissais pas. J'ai vu que ça parlait voyage spatial, horreur, toussa je me suis dit banco, un simili-alien. Bon j'avais pas remarqué que le réalisateur c'était Paul W.S. Anderson. Il est à la tête des infâmes Resident Evil, de Mortal Kombat et d'autres merdes. Il a donc pas peur de faire de la merde. Et franchement ça se ressent. On a donc le tout premier vaisseau expérimental top secret pouvant se déplacer plus vite que la lumière qui a disparu lors de son premier vol.

21 Bridges

Deux méchants armés vont braquer un restau où se trouve 30Kg de coke. Le restau est fermé, il ne reste plus qu'un employé (ou le patron que sais-je, mais franchement là je vous retarde en vous faisant lire cette digression alors que bon, on va pas se le cacher, cette information n'a aucune incidence sur le reste du film et pourtant vous venez de perdre trente secondes à lire ça alors que vous auriez pu découvrir la suite de l'histoire bien plus vite mais bon on s'égare) qui sera maîtrisé.

Crank 2

Ce film me laisse un sentiment très mitigé. Lorsque je l'ai vu la première fois j'ai pas mal aimé et ce coup-ci ça m'a laissé un peu plus de marbre. Le film s'appelle Hyper Tension en français mais il aurait été tout aussi bien nommé Hyper Excité. On a donc Jason Statham qui tombe du ciel dans la première scène et se retrouve récupéré par des gonzes louches. Ensuite on le voit en train de se faire remplacer le cœur par un modèle artificiel dans des conditions d'hygiène déplorables.

Mary And Max

Et bhé après avoir regardé Shaun the Sheep : Farmageddon ça contraste. C'est de la pâte à modeler aussi, joliment animée en stop motion mais par contre c'est bien moins coloré. C'est tout tristouille marron enfin "gadouille" quand il y a de la couleur. Sinon c'est du noir et blanc. Il s'agit d'une relation épistolaire entre une jeune australienne et un américain. Les deux sont pas vraiment dans la norme et n'ont pas d'amis.

Hardcore Henry

Ce film a pas mal fait parler de lui à sa sortie pour son côté novateur. Et c'est vrai qu'il est novateur. Il a été entièrement tourné à la Go Pro en vue subjective ; du début à la fin. Le rendu est donc vraiment très énergique. Ça secoue dans tous les sens pendant une heure et demi. C'est vraiment éprouvant. Si vous aimez pas trop les found footages où ça bouge alors là esquivez ce film.

A Shaun The Sheep Movie : Farmageddon

Le studio Aardman est un ptit studio britain qui créer des vidéos d'animation en pâte à modeler (et autres techniques qui s'en approche). Ils sont responsables de la série des Wallace et Gromit mais aussi de quelques films de-ci de-là. Ils n'ont pas énormément de concurrence et pourtant arrive à toujours pondre des films supers. C'est tout coloré, mignon, drôle, universel même sans aucun dialogue. Le boulot doit être colossal !

The Blues Brothers

Film culte de 1980, le film relate la sortie de taule de Jake Blues qui avec son frêre Elwood Blues décident de remonter leur groupe afin de sauver leur orphelinat catholique d'enfance. Ils sont en mission pour Dieu et il leur faut 5000$ rapidement. Ils doivent d'abord réunir les autres membres du groupe qui ont chacun refait leur vie de droite et de gauche. Certains seront plus enclins que d'autres à participer.

Gemini Man

Un des meilleurs tueurs d'une agence gouvernementale quelconque usienne décide de prendre sa retraite à 51 ans. Ce cher Will Smith commence à ne plus trop supporter les atrocités qu'il commet. Mais bon, ça fait moyennement plaisir à son employeur qui préferrait l'envoyer ad patres. C'est un truc vu et revu jusque-là. C'est le meilleur, ils arrivent pas à s'en débarasser du coup ils envoient une nouvelle recrue pour l'abattre. Castagne castagne castagne en Colombie.

Sin City : A Dame To Kill For

Suite de Sin City ce film joue à fond sur son aspect visuel hérité de la BD et sur son ambiance film noir aux personnages border line (mais de l'autre côté). Le film montre de la nudité, ne rechigne pas sur la violence, de l'alcool, des putes, du jeu, il ne manque que de la drogue. On a donc des bribes de différentes histoires quelque peu imbriquées. Les histoires sont plutôt simples et assez prévisibles.

Killing Gunther

Un mockumentaire qui suit une équipe de tueur à gage. Il existe une liste non officielle des tueurs à gage où ils sont classés. Le top de la liste est occupé par un certain "Gunther" et forcément il attire les convoitises. Notre équipe souhaite donc le détrôner en le tuant. On a donc une bande assez hétéroclite allant des jumeaux russes psychopathes, à l'expert en poison, au ptit génie de l'informatique.

Mallrats

Un classique de Kevin Smith. C'est super drôle. On a le droit à tout un tas de situations de plus en plus loufoque le tout enrobé de dialogues délirants. Contrairement à son film précédent (Clerks) on a maintenant droit à la couleur ! C'est un film à tout petit budget et pourtant il arrive à avoir un casting vraiment pas dégueu. Déjà il y a Kevin Smith et Jason Mewes dans leurs fameux rôles de Jay & Silent Bob.

Viy 2 : Journey to China

L'histoire commence dans une cellule de la prison de la tour de Londres. Trois détenus enchaîné les uns aux autres patientent lorsqu'un pigeon voyageur se ramène avec un message. Et là ça devient déjà confus : j'ai pas vraiment compris ce que contenait ce message mais toujours est-il qu'un des détenu écrit un message au dos du papier et renvoie le pigeon. Il annonce être le Tsar de Russie et qu'il est détenu contre son gré toussa toussa.

Grave

Voilà un film un peu trash ! On suit l'arrivée en première année d'une école vétérinaire de Justine. Alors que le bizutage a lieu dans l'indifférence globale, elle va commencer à se découvrir de nouveaux goûts. Elle est plutôt habituée à être la gentille fille, première de la classe, végétarienne qui réussit tout. Mais là, cette nouvelle vie sera l'occasion qu'elle grandisse et se comprenne mieux. Bon, je spoile un chouilla mais c'est suffisamment particulier : elle se rend compte qu'elle est ptet un peu anthropophage.

The Dark Knight

Synopsis détaillé incoming, je vais vous spoile à mort mais franchement vous devriez voir vu ce film. Et puis le spoile n'empêche pas de profiter pleinement du film (au contraire même). C'est parti ! Le film débute directement par une scène de braquage ahurissante. C'est rythmé, ultra joli (caméra Imax, format d'image qui en jette toussa toussa). C'est bien malin avec le plan qui se déroule superbement où les malfrats se tuent tous les uns les autres progressivement dès que leur utilité devient dispensable.

Enemy

Film super étrange. Un homme se rend compte qu'il a un sosie parfait. Voilà j'en dévoile pas plus. Ça sera à vous de déchiffrer le film. Le film est bien lent, il ne s'y passe que peu de choses. Il y a assez peu de dialogues, peu de musiques, peu d'action, peu d'explication. C'est très flou la première fois et à peine moins la seconde fois. Lors de la découverte en salle la première fois, je me souviens de la réaction globale à la fin lorsque le générique arrive “Hein ?

Prisoners

Premier film de Denis Villeneuve que j'ai vu. Sacrée expérience. En Bretagne (sisi je vous jure), deux familles passent un bon moment ensembles. Alors que les ados regardent la téloche et que les parents finissent de dîner, ils se rendent compte que deux gamines de huit ans manquent à l'appel. Après avoir tout fouillé, ils font appel à la police. Un camping-car avait été aperçu plus tôt dans les alentours.

Arrival

Denis Villeneuve est un réalisateur que j'adore. Quand en plus dès l'intro il nous met du Max Richter pour la musique, c'est forcément un combo qui me touche particulièrement. Lorsque j'ai vu ce film au cinéma il y a quatre ans à sa sortie, il m'avait laissé sur la fin. La conclusion ne m'avait pas plus. Aujourd'hui cependant, connaissant le dénouement (enfin je m'en rappelais vaguement) j'ai trouvé ça vraiment super.

House Of Flying Daggers

Je regarde très peu de films chinois et là j'ai fait une exception. Ce film est apparemment issu du folklore chinois et a eu un beau budget. Et le résultat est vraiment super. Visuellement déjà ça claque pas mal. Les décors sont superbes. J'ai d'ailleurs un ptit faible pour les forêts de bambou bien épais. C'est superbe. Les costumes, les armes, c'est vraiment la classe. Et les chorégraphies de baston sont oufs.

Candyman (1992)

Dans le Chicago (je reconnais la Willis Tower grâce à Flight Simulator, c'est dire mon expertise) du début des années 90, on va suivre une étudiante en … trucs … qui cherche à écrire sa thèse sur les légendes urbaines. Une légende est particulièrement populaire, celle du Candyman. Il s'agirait d'une chose qui apparait dans votre dos si jamais vous dites cinq fois d'affilées son nom devant un miroir (ouai le genre de truc qui risque pas trop d'arriver par inadvertance heureusement).

Westworld

Avant d'être une série ayant la lourde tâche de succéder à Games Of Thrones pour HBO, il s'agit avant tout d'un film de Michael Chrichton. L'intrigue est à similaire à celle de la série mais en bien plus simplifiée (forcément vu le format). On est donc dans un monde où a été créé un parc d'attraction scindé en trois parties distinctes visant à recréer des univers différents. On a donc un monde recréant la Rome antique, un autre plus médiéval européen et un dernier concentré sur le Far West.

Prince Of Darkness

Dès les premières secondes, ce film fleure bon le John Carpenter. Je l'ai découvert à l'instant et dès les premières images, on voit le texte du générique et là paf on a le droit à sa font Albertus. On a aussi du synthé quelques secondes plus tard bien dans la veine de ce qu'il fait. C'est plutôt discret mais c'est lancinant et ça monte progressivement sur … très longtemps. Le film est assez cool mais pas non plus ouf.

Jojo Rabbit

Taika Waititi est un réalisateur et acteur en train de monter assez haut ces dernières années. Il a quand même pondu l'un des tout meilleurs films de vampires avec What We Do In The Shadows qui a ensuite été adapté en série (à voir absolument). Il manie l'humour superbement. Et là avec Jojo Rabbit il s'attaque à la Seconde Guerre Mondiale et au nazisme. Mais le pire, c'est qu'il aborde une facette un peu moins explorée qu'est l'embrigadement et la vie du peuple allemand pendant cette période.

The Witch

Vers 1630 aux USA (mais forcément vue l'époque… pas encore les USA), des colons se font chasser de la colonie. Ils seraient pas assez chrétiens (et pourtant vu le discours…) aux yeux des habitants et s'en vont donc seuls habités au milieu de nul part dans la cambrousse. La famille est composée du père qui travaille dur dehors, la mère travaillant à l'intérieur et 4 gamins. L'ambiance est pas des plus jouasse, les récoltes de bouffes n'augurent rien de bon, il fait moche, c'est boueux, isolé, il semble faire froid et pas mal humide.

The Cell

Je n'avais pas vu ce film depuis au moins quinze ans. Je n'avais plus que quelques bribes de souvenirs. En gros je me souvenais que c'était un mec pas bien clean qui s'amusait à enlever des meufs. Il se retrouvait dans le coma en ayant tout de même une victime potentiellement sauvable. Mais ne sachant pas où se trouve la victime, il fallait parvenir à entrer en contact avec lui. Et dans l'histoire il y a une technologie permettant de rentrer dans l'esprit d'une personne via … heu … des combinaisons à l'allure de muscles.

Re-Animator

Datant de 1985 ce film peut effectivement avoir des allures de nanar sur certains points mais il est quand même vraiment très bon. Bien typé années 80, avec une histoire tirée de H.P. Lovecraft, on a le droit à tout un tas de ptit cadeau : du sexe, du sang, du gore, de l'humour, des personnages truculents. Bref, c'est un super divertissement généreux. On est donc dans un hôpital où arrive un nouvel étudiant ayant fait ses premières armes auprès du Docteur Hans Gruber (ouai comme dans Die Hard mais c'est pas le même et puis c'est sorti avant).

Vivarium

Un film super intriguant et mystérieux. Un jeune couple se cherche un nouveau logement. Ils se rendent dans une ptite boutique d'un promoteur visiblement. Le vendeur est particulièrement louche et malaisant. Mais à un point qu'il est difficile de ne pas pouffer de rire face à son décalage. Bref, les voilà partis pour visiter une baraque dans un lotissement flambant neuf. Et c'est … calme … monotone … flippant. Il y a des dizaines/centaines de baraques similaires en tout point dans un ton de vert dégueulasse et ce à perte de vue.

The Taking Of Deborah Logan

Les premières images m'ont fait peur. J'ai cru que ça allait être un énième found-footage de jumpscares. Mais par chance on est pas mal épargné. On a donc une ptite équipe de trois personnes qui s'attèlent à la réalisation d'un documentaire sur la maladie d'Alzheimer. Ils décident contre quelques menues monnaies d'interroger une gentille dame de la cambrousse (tout du moins pas d'une métropole) des states pour suivre un peu son parcours toussa.

The Crazies

Dans une bourgade de l'Iowa, un brave Sheriff et son assistant profitent d'un match de baseball de l'équipe locale (America toussa toussa) lorsqu'un pécor du coin débarque sur le terrain avec un fusil. Le mec semble pas bien clair du coup le Shériff s'interpose et hop en vient à tuer le pauvre bougre qui allait vider son chargeur face à tout le public sur le flic. Le lendemain, un autochtone enferme sa femme et son fils dans un placard puis fout le feu à la baraque.

Bone Tomahawk

Je suis pas trop versé Western, surtout à l'ancienne. Mais à chaque fois que j'en vois un moderne j'apprécie. On a donc un Sherif incarné par Kurt Russell qui devait bosser sur le plateau d'à côté pour Hateful Eight, un brave cowboy, une gachette vaniteuse et un adjoint au Shériff assez simplet mais gentil. Ce beau monde s'en va sauver la femme du brave cowboy des mains d'une tribu d'indiens troglodites cannibales.

As Above So Below

Je ne vais pas vous parler de l'excellent morceau de Behemoth mais d'un film sorti en 2014. On a affaire à une étudiante en … histoire/alchimie visiblement. Elle verse un peu dans diverses mythologies et est sur la piste d'un trésor de Nicolas Flamel : Kenja no Ishi aussi appelée la Pierre Philosophale. On va donc suivre en caméra à l'épaule notre chère surdouée qui parle tout un tas de langues plus ou moins vivantes.

Paprika

Paprika est un film d'animation japonaise réalisé par Satoshi Kon. Il s'agit d'un film assez particulier à regarder. Ça parle de l'utilisation d'une machine nommée Mini DC qui permet de voir et même interagir avec les rêves d'une autre personne. Et son utilisation rend le discernement entre le rêve et la réalité de plus en plus complexe. Et ça, ça devrait vous rapeller Inception. Il faut dire que Christopher Nolan ne s'en cache pas, il s'agit d'une des inspirations majeur du film.

The Gentlemen

Le film commence comme une pub pour la brasserie de Guy Ritchie. Matthew McConaughey se fait servir une English Lord de la brasserie Gritchie. Ça a l'air rafraîchissant et tout et pourtant j'ai peur. Déjà parceque j'aime pas la bière et est-ce que le réalisateur est toujours capable de faire des films de truands ? Sa filmographie récente s'est quelque peu éloignée de ses premières productions. Et je suis vraiment très fan de ses premiers films alors que ces derniers… bha déjà je les ai pas tous vu mais ensuite… bha… Voilà.

Once Upon A Time In America

Il existe plusieurs versions de ce film. Toutes de durée différentes. La version sortie au cinoche aux US fait environ 2h20. La version européenne de cinoche quant à elle avoisinait les 3h40. Déjà on se doute que la version ricaine a été salement amputée. Mais la version que j'ai maté fait 4h11. Si le film peut se permettre d'avoir autant de versions, c'est que … c'est un film qui racontent pas mal de ptits évènement éparses.

The Godfather : Part 3

Et voilà l'épisode qui clôture cette saga. Et bha il est un chouilla en deça mais reste très bon. Il est temps pour Al Pacino de commencer à passer le flambeau des années ont passés et la relève pourrait bien être son neveu de son défunt frangin Sonny. Comme son père Andy Garcia est très sanguin et n'est pas du genre à pardonner facilement. Bref, ça rappel un peu trop son père mais Mike est tout de même décidé à se ranger.

The Godfather : Part 2

Et bhé, quelle suite ! C'est vraiment dans la lignée du premier. Le casting est tout aussi bien choisi et dirigé. Franchement Al Pacino est encore meilleur dans cet épisode. Et puis … l'ultra classieux Robert De Niro est génial mais ça c'est normal à l'époque. Il n'était pas encore en train de s'adonner aux comédies les plus miteuses pour prolonger sa carrière. On a le même genre de décor que dans le précédent, en se baladant un peu plus dans le Nevada ce coup-ci.

The Godfather

Je vois ce film pour la première fois cinquante ans plus tard. Et c'est vrai que c'est un sacré film. Du haut de ses trois heures, j'ai découvert l'origine de très nombreuses références que j'ai croisés dans tout un tas d'autres œuvres. Et du coup le fait de ne le découvrir que maintenant, pas mal de trucs paraissent clichés, ou prévisibles. Mais faut garder à l'esprit que c'est lui qui a créé ces clichés.

Knives Out

2h pour élucider le meurtre Christopher Plummer. Une grande baraque bien cossue, un héritage plus que conséquent, des relations familliales plus que tendues et un détective retord. Le film est assez classique dans sa forme mais pourtant arrive à surprendre à plusieurs reprises. C'est un vrai ptit régale à regarder. À n'en pas douter, Agatha Christie a été une grande inspiration pour l'histoire. À plusieures reprises on se dit “Ha bha ouai c'est X, il y a ce ptit détail qu'on nous a montré sans l'évoquer mais qui rend obvious !

Underwater

Les humains se sont enfin décidé à aller exploiter ce qu'il se trouve au fond de l'océan et ont donc construit d'immenses stations de forage. Nous sommes donc dans la station Kepler située dans la fosse des Mariannes. À plus de 10 bornes sous l'eau. Et là, donc au bout d'une minute de film, tout s'emballe, boum plouf, tout se pète la gueule. De la flotte rentre de partout, ça tremble, ça s'enfuie.

The Banker

C'est l'histoire vraie de deux afro-américains dans les années 60 qui vont monter un business dans l'immobilier et dans la banque pour faire fortune. Sauf que forcément à l'époque ils vont se heurter au racisme ambiant. Tout juste sorti, ce film est vraiment sympa. Déjà, visuellement c'est super propre. Les éclairages et les plans sont vraiment super jolis et travaillés. Et puis les costumes d'époques, les musiques, les voitures, les décors… c'est beau.

The Invisible Man

L'homme invisible. Une histoire vue et revue et qui fascine toujours autant. Franchement, qui ne voudrait pas pouvoir devenir invisible ponctuellement ? Pouvoir visiter des lieux interdits, assister à des réunions/concerts, faire des blagounettes, tuer des gens en toute impunité. Houlla je m'égare. Bref, à la base c'est un roman de H.G. Wells (j'ai du mal avec ce nom, que j'ai tendance à confondre avec Orson Welles et aussi George Orwell.

Birds of Prey

Il vient de finir et que dire… C'est coloré, rythmé, et j'ai pas accroché. Pourtant, c'est vrai que c'est dans la même veine que Guns Akimbo que j'ai apprécié il y a quelques jours. Mais je sais pas, chaque truc qu'il tente ça m'est passé à côté. L'humour ultra forcé en sortant des ptites blagounettes tout le temps bof. Franchement elle brise le quatrième mur toutes les demi-heure et chaque fois l'effet est de moins en moins percutant.

The Platform (El Hoyo)

Ce film est super. Mais vraiment super. Tout se déroule dans une … simili-prison. Dans chaque cellule se trouve deux personnes avec leur lit, un évier et un grand trou au centre. Par ce trou on voit les étages supérieurs et inférieurs où se trouvent d'autres cellules identiques. C'est donc une prison verticale. Il n'y a pas de portes pas de fenêtres à barreaux. Par contre pour le ravitaillement, par ce grand trou central arrive une plateforme qui descend de cellule en cellule avec pléthore de bouffe.

The Hunt

Alors c'est l'histoire d'une bande de riches qui décide d'organiser une tuerie en enlevant une douzaine de personnes. On leur fournit quand même des armes mais ils sont donnés en bétail à l'élite. Voilà ça ressemble un peu à du Battle Royal ou autre. Ça commence d'ailleurs très fort. C'est pas mal foutu. Puis d'un coup ça ralentit et ça s'égare un peu dans des trucs de plus en plus difficiles à avaler.

Guns Akimbo

Je sais pas vous, mais je suis souvent tombé sur le meme où l'on voit l'acteur Daniel Radcliffe tout bien habillé pour son rôle de Harry Potter et une autre image où il est complètement destroy, en peignoir chausson moche, en boxer avec des flingues aux mains. Et bien, ça sort de ce film. Ce film est carrément foufou d'ailleurs ça m'a fait pas mal penser à Wanted, une ptite pointe d'American Ultra, un soupçon Scott Pilgrim et ptet même du Crank.

The Final Member

Un documentaire poignant qui explique la quête d'un musée cherchant à compléter sa collection en obtenant un nouveau spécimen rare. En Islande dans un ptit village se trouve un musée unique au monde consacré à la phallologie. Son directeur et fondateur possède une collection de pénis d'une bonne partie du règne animal mais manque de bol il lui manque celui de l'espèce la plus commune : l'humain. Partant d'une histoire à priori loufoque, le sujet est au final assez touchant et le storytelling, le montage et tout rend le documentaire vraiment cool.

La Cité Des Enfants Perdus

En voilà un film qui a de la gueule ! Sorti en 1995, cette perle du cinéma français est un vrai ptit bijoux. Ce film est une réussite en tout point. L'histoire est originale, l'atmosphère excellente, visuellement c'est superbe, les acteurs ont de l'allure, c'est tordu/crasseux à souhait, les décors sont absolument superbes, les musiques accompagnent bien tout ça dans le ton. Ce film est vraiment atypique et a su devenir culte.

The Greasy Strangler

Et bhé… Que dire ? C'est quoi encore que ce truc ? Ça sort d'où ?! C'est assez déroutant, étrange, perturbant, intrigant, dérangeant, dégoutant, hypnotisant. Je ne pense pas qu'on puisse rester indemne à son visionnage. L'histoire est toute simple, enfin … non. Quoi que si, un père et son fils vivent ensemble. Il y a un tueur en série le Greasy Strangler qui sévit dans les parages. Le fils tombe amoureux, le père aimerait goûter à cet amour.

Uncut Gems

Ce film m'a fait un double effet. Une bonne partie du film, le héros prend une très grosse part du film. Et … bha … il est vraiment insupportable. Ce personnage est relou au possible et a un comportement des plus déplorable. Constamment on a envie qu'il se fasse calmer/maîtriser/contrôler/ramener à la raison. Adam Sandler n'est pas un acteur que j'apprécie, car faut quand même avouer qu'il a une filmographie bien pourrie.

La nuit a dévoré le monde

C'est un film de zombie sorti un peu de nul part. J'en avais pas entendu parlé mais pourquoi pas en ces temps de pandémie. Bref, on suit Sam qui se réveille dans un appart un lendemain de fête. Il est à peu près tout seul, du sang sur les murs et le sol. Il va donc tenter de survivre. Et en fait le film aurait pu commencer sur un carton “This is how you died” tiré de Project Zomboid.

Countdown

Bouh ! Voilà, vous n'aurez probablement pas plus peur maintenant que devant ce film. C'est … mou … mauvais et peu inspiré. Bon bha voilà le concept : une appli de tel qui donne une date annonçant votre mort. C'est vieux comme le web… Sauf que là… houuuuuu … c'est vrai ! On a des bouts de latin dans le code source de l'appli. L'appli contient toute la base de donnée de tout le monde avec la date de péremption.

Doctor Sleep

La suite de Shining. Voilà rien qu'avec ça on sait que ça va être compliqué. Dur de passer après ce premier film surtout quarante ans plus tard. Dur de passer après le bouquin qui diffère également du film. Dur de passer derrière Stanley Kubrick. Dur d'être raccord avec le film et les deux livres. Déjà niveau continuité des acteurs, c'est pas mal du tout. Pour reprendre le rôle de maman Torrance on a Alex Essoe que je ne connaissais pas et qui visiblement en vrai est à des lustres de Shelley Duvall mais qui bien acoutrée/maquillée remplie pas mal le contrat (les ratiches mieux rangées tout de même).

Casino

Sacré film. 3 heures de magouilles, violences, drogues tout cela inspirés de faits réels ayant eu lieu dans les années 70/80 à Las Vegas. On suit donc les tribulations de Sam Rothsein interprêté par Robert De Niro et de son acolyte survolté joué par Joe Pesci. Le premier est globalement toujours calme, en maîtrise, ultra carré alors que le second est un chien sans muselière et bien hargneux. Les affaires à peu près légales de gestion du casino vont pour le mieux avec, on ne pas se le cacher, une partie moins légale qui tourne tout aussi bien.

Snatch

Un de mes films fétiche. Il est génial en tout point. Je l'ai déjà maté un gros paquet de fois mais à chaque fois c'est un régal. C'est dense, rythmé, drôle, bien foutu, la musique pète, l'image est belle, l'ambiance fofolle, les personnages délirants et le casting magnifie le tout. Réellement ce film contient tout et est parfaitement dosé. L'histoire est impossible à raconter. Tout est entremêlé avec différents groupes de personnages éparses qui tôt ou tard se croise, interagissent.

Payback

Tombé un peu par hasard sur ce film j'ai passé un très bon moment. On retrouve un Mel Gibson jouant les durs à cuire voulant récupérer son pognon. On croise toute une palette de vilains de Chicago avec des trognes qu'on retrouve dans tout un tas d'autres films. Les personnages sont assez variés et pour certains assez atypiques. J'aime bien l'aspect très désaturé de l'image avec un étalonnage très bleu, ça rend pas mal avec donc un aspect très froid.

The 6th Day

Un film de science-fiction avec Schwarzy ça devrait être cool, hein ? Ouai avec une intro comme a vous vous doutez que ça pas l'être… J'ai raté mon entrée. Après le clonage de Dolly la brebis, le clonage des animaux est devenu un business permettant de prolonger la vie de nos chers ptits compagnons. C'est un business juteux mais le but est bien entendu d'en faire autant avec les humains sauf que c'est interdit par la Loi.

Raw Deal

Film d'action des années 80 avec Schwarzy que je ne connaissais pas. Je sais pas si le fait de ne pas l'avoir vu à l'époque (et donc de ne pas avoir de nostalgie pour ce film) mais j'ai pas trouvé ça transcendant. C'est pas mauvais mais c'est pas non plus indispensable. Il y a de la castagne, du bourre-pif, des explosions, des bagnoles, des costards, des moustaches mais ça a plutôt mal vieilli.

The Crow

Contrairement aux apparences, ce film se déroule à Detroit avec une nuit et une pluie omniprésente. Ces deux éléments contribuent énormément à l'ambiance sombre, crasseuse, humide et torturée. Le décor est étouffant et la photographie se contraint presque au noir, blanc et rouge. On ne vera pas de bleu à peine un peu de vert lors d'un flashback. On est donc au final dans une ambiance très similaire à Dark City réalisé également par Alex Proyas.

3 From Hell

Troisième opus de la saga Firefly. Quoi ça vous parle pas ? La famille Firefly est la famille de crasseux imaginé par Rob Zombie qui a fait ses débuts en 2003 dans House Of 1000 Corpses et que l'on a retrouvé deux ans plus tard dans The Devil's Reject. On a donc le droit à une suite malgré la fin assez … définitive du précédent. C'est vrai, on a vu le bon Captain Spaulding, Baby et Otis se faire sacrément plomber dans leur bagnole sur fond de Freebird.

Rumble In The Bronx

Jackie Chan a une filmographie bien conséquente. Et je n'en connais pas grand-chose les peu que j'ai vu sont assez sympa. Son style de castagne est très visuel en jouant énormément avec son environnement et les accessoires. C'est super plaisant à voir et le montage donne une illusion de fluidité bien agréable. Ce film est super cliché : le chinois qui arrive aider son oncle aux USA pour son mariage. Il est tout gentil et plein d'empathie pour le mioche voisin handicapé.

The Host

Un scientifique américain ordonne à son grouillot coréen de vider des produits dégueulasses bien toxiques dans l'évier alors que c'est formellement interdit. Quelques années plus tard, une créature bien massive et plutôt véner en a marre de se planquer dans le fleuve de Séoul. On a donc un pitch assez simple qui augure un film catastrophe/action classique. Sauf que *Bong Joon Ho, le réalisateur récemment primé pour Parasites a réussi à y insuffler des thêmes supplémentaires.

Simetierre (2019)

Nouvelle adaptation du roman Simetierre de Stephen King. C'est vrai qu'en ayant revu il y a peu la première adaptation, il y avait clairement moyen de faire un remake pour moderniser l'aspect technique et aussi obtenir un meilleur film en y consacrant plus de travail et de budget. C'est vrai, le premier n'était pas une grosse production et le succès de la sortie de Ça a poussé les studios à voir le film d'horreur comme un genre un peu plus bankable qu'auparavant.

1922

Je sais pas pourquoi mais j'ai vraiment pas accroché à ce film. Pourtant, grosse ambiance, esthétiquement travaillé, une once d'horreur, c'est assez psychologique mais je sais pas. J'ai lutté pour pas m'endormir. Le rythme un peu trop pausé et contemplatif m'ont perdu. Et puis c'est ultra prévisible du coup même pas eu de ptit twist final pour me faire changer d'avis. C'est dommage parcequ'en fait l'environnement sort un peu du lot (les stazunis des années 1920 mais en campagne sans que ça parle de guerre, c'est mine de rien peu commun).

Goodnight Mommy

L'histoire est simple : deux jumeaux attendent le retour de leur mère qui vient de subir une très lourde chirgurgie au niveau du visage. Elle rentre à la maison en ayant effectivement le visage complètement recouvert de bandages. Leur mère leur apparait pas mal changée dans son comportement mais également dans son physique. Voilà comment ça démarre. C'est sacrément intrigant et on passe son temps à tenter de trouver des ptits indices.

Empire Of The Sun

Je ne connaissais pas ce film et je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. J'ai plutôt apprécié, voir la guerre du point de vue d'un enfant n'ayant connu que l'opulence dans une colonie est original. Le côté débrouillard du gosse face aux comportements des autres protagonistes était cool. C'est d'ailleurs marrant de voir Christian Bale tout petit dans son premier rôle. Il a vraiment la même trogne que maintenant c'est choquant à quel point il n'a que peu changé.

Terminator : Dark Fate (6)

Annoncé comme étant l'opus qui doit relancer la licence suite à la perte progressive de l'amour du public (lié à la qualité des films) et bha pas tant que ça. Le réalisateur a été un peu aidé au niveau du scénar par James Cameron mais sans plus. Il est quand même pas mal. Il relève effectivement le niveau. Mais il est vraiment pas au niveau des deux premiers. Quel plaisir de revoir Sarah Connor et même John au début du film.

Gerald's Game

Sacré film. Un concept tout simple mais une réal au top, un scénar tout bien foutu, des références en veux-tu en voilà, des musiques… ha non il n'y a pas de musique. Ce film est vraiment cool. Un couple tente de raviver la flamme et partent dans leur maison secondaire au milieu de nul part pour un week-end coquin. Mais le viagra aidant, le mari fait un AVC. Le hic, c'est qu'il venait de menotter sa femme au lit, elle se retrouve coincée devant le cadavre de son mari.

Jay & Silent Bob : Reboot

Rhaaa quel film chaotique. On retrouve quasiment tous les acteurs ayant déjà bossés avec Kevin Smith. Ce film est un petit cadeau pour les spectateurs mais aussi pour le réalisateur. Si vous avez déjà vu un de ses films vous allez forcément reconnaitre des têtes, des références, des caméos… J'ai vraiment beaucoup aimé. Mais faut dire que j'aime beaucoup les films de Kevin Smith. Et ce film est des plus méta.

Cell

Ce film de zombie c'est la douche froide. Les effets spéciaux … spéciaux (cheap) n'aident pas à faire passer la pilule. Autant il y a le ptit côté survie en milieu urbain rempli de zombies. Et de l'autre… bha … on rencontre des personnages auxquels on parvient pas à s'attacher. Le scénar est vraiment pas terrible. Mais surtout la fin. On a pas compris. J'ai eu l'impression qu'on nous a montré successivement les différentes fins possibles et que c'est au spectateur de choisir celle qu'il veut à la fin.

Mercy

Une grand-mère qui se fait virer de la maison de retraite de part son comportement particulier. Une mère seule avec ses deux gamins qui retourne dans la maison de la grand-mère pour s'occuper d'elle. Dans le derche du monde, bien isolé. Et pour faire vite, la grand-mère a pactisé avec un démon pour parvenir à avoir des enfants suite à ses fausse-couches. Du coup, elle est en effets très particulière. C'est … meh.

Carrie (2013)

Remake du film culte (surtout aux US) de l'année 76, il s'est attelé à moderniser un peu le film afin de lui faire gagner un public plus djeuns. Faut dire que du haut de ses 40 ans les nouvelles générations pouvaient probablement moins se sentir proche de ces ados. De ce point de vue c'est plutôt réussi. L'arrivée des téléphones portables, d'Internet et de la publication de vidéo pour faire du public-shaming rend pas mal.

Dolan's Cadillac

C'était chiant. C'était longuet. L'histoire est pas mal, hein, mais fallait pas l'étirer autant. En trois quarts d'heure c'était plié mais non il fallait en faire des caisses et tout. Lors de sa balade en canasson quotidienne, une meuf aperçoit de multiples meurtres de ce qui ressemble à de la traite des femmes par deux mecs en costards. Ils la voient, ils veulent la tuer. Ils la tuent plus tard et du coup le mec de la canassonneuse veut se venger.

1408

Bien qu'assez peu connu, c'est un très bon film. John Cusack est un écrivain assez con au premier abord. Il est spécialisé dans les bouquins un peu naze de Top 10 des X les plus hantés. C'est pas un écrivain à grand succès non plus mais suffisamment vendu pour en vivre tranquillement. Il croit pas du tout aux esprits/fantômes et compagnie même s'il écrit sur le sujet. Ce n'est qu'un job pour lui et du coup il va aller dans une énième "chambre hantée".

The Mist

Troisième adaptation d'un récit de Stephen King par Franck Darabont qui a pour l'instant réalisé un sans-faute. Et je dis bien pour l'instant. On retrouve des acteurs de ses précédents films d'ailleurs mais ce coup-ci on est dans un registre bien différent. On est ici dans un film bien plus horrifique et surnaturel. J'aime beaucoup l'histoire, c'est basique mais efficace : une brume étrange tombe sur un bled du Maine (le seul indice que j'ai perçu c'est le titre du journal local le Castle Rock Times).

Secret Window

Un écrivain (ouai c'est une histoire de Stephen King donc c'est un écrivain le protagoniste) vivant reclus dans sa baraque de campagne telle une loque car en instance de divorce va être accusé de plagiat. Notre pauvre Johnny Depp va se faire harceler par John Turturro. Jusque-là c'est assez classique mais c'est bien fait. Les acteurs sont bons, les décors jolis, les musiques heuuuu m'en rapelle pas, il y en a ?

Riding The Bullet

Rhaaalalala ce que c'est à la ramasse. C'est chiant, moche lent, mal joué. Les interactions entre les personnages sonnent tellement faux. Rhaaa mais qui a fait ça ? Mick Garris ? Hmmm ça me parle vaguement, j'ai déjà vu ce nom. Haaaaa ! C'est lui qui a commis Sleepwalkers. Et bha 12 ans de plus au compteur ne lui ont pas donné l'expérience nécessaire pour se rendre compte qu'il accouche d'un navet.

Dreamcatcher

Dis donc c'est une vraie montagne russe ce film. On découvre une bande de mec adultes potes, on a un chouilla de leur background et là on a le droit à un flashback : des préados, marchant le long d'une voix ferrée et là on se dit qu'on va avoir droit à un ptit film sympatoches sur les relations amicales toussa. Puis, le flashback prend fin, on se rend compte que certains personnages seraient doués de pouvoir de télépathies ou truc du genre (on sait pas trop exactement qui et dans quelles mesures).

Hearts In Atlantis

On retrouve pas mal de thêmes récurrent des histoires de Stephen King ici. C'est un écrivain, nostalgique ressassant de vieux souvenirs d'enfance des années 60 avec de légers dons de télépathies qui rencontre un ancien ayant manifestement aussi des dons et étant bienveillant avec lui. Toute ressemblance avec d'autres films est purement fortuite. Bon après, c'est pas mauvais ni rien mais l'histoire part dans certaines directions sans jamais rien donner jusqu'au bout.

The Lighthouse

On a là un film bien singulier. C'est un film en noir et blanc avec un format d'image presque carré et un son en mono. C'est un film atmospherique, oppressant, calme mais éprouvant. Très psychologique et plein de références assez obscures pour moi. C'est l'histoire de deux mecs qui doivent s'occuper de leur phare pendant un mois. Loin de tout, bravant des tempêtes, en autarcie. Petit à petit l'alcool coule à flot, les relations ne se détendent pas et la folie guète.

La Ligne Verte

Un sacré tire-larme ce film. Mais qu'est-ce qu'il est bien. Après avoir réalisé The Shawshank Redemption, Frank Darabont nous replonge une nouvelle fois en prison. Cependant ce coup-ci on est en 1935 pour suivre le bloc E ayant donné son surnom au film de part son sol couleur vert pomme. Il s'agit de la section de la prison où sont interné les taulards condamnés à mort attendant l'application de leur sentence.

Interstellar

Visionnage du 5 Janvier 2020 Ce film est magistral. Sans dec, à chaque visionnage c'est une grosse baffe. Ce film est beau, l'histoire est top, tout un tas de sujets sont abordés, scientifiquement ça a de la gueule, une part de fantastique (sisi j'insiste) et la musique qui accompagne est nickel. Franchement, je sais que je suis légèrement fanboy des films de Christopher Nolan mais celui-là est probablement mon préféré. C'est de la science-fiction vraiment haut de gamme qui sait rester sobre visuellement.

Apt Pupil

J'ai trouvé le film assez meh. Le postulat de base d'un gamin qui en un clin d'œil reconnais un nazis 50 ans plus tard me semble déjà farfelu. Qu'ensuite il parvienne à recueillir tout un tas de preuve et tout… pareil je n'arrive pas à le croire. Tout ça dans le but d'assouvir une curiosité malsaine. Mouai. Non j'ai vraiment eu du mal à rentrer dedans. Et à vrai dire, il n'y a que vers la fin du film que j'ai trouvé que ça remontait la pente.

Thinner

Ce film est assez peu connu. Et en fait ça on le comprends assez vite. C'est difficile de choisir entre le film fantastique et la comédie. Constamment on ne sait pas trop quoi penser de ce film. Malgré son heure et demi on a le droit a des séquences pas trop mal puis à de la grosse boufonnerie. L'histoire en elle-même est pas trop mal mais la montée en tension est vraiment peu crédible.

Dolores Claiborne

Wow super découverte. Je n'avais jamais entendu parlé de ce film. Visiblement il est loin d'être populaire mais pourtant c'est un sacré film. L'histoire est vraiment cool, les actrices sont ultra-crédibles. Sérieux Kathy Bates est une actrice qui déchire tout. Déjà dans Misery elle en jetait un max mais là, elle est encore plus mise en valeur dans ce film. D'ailleurs je suis pas sûr que ce film passe le test de Bechdel inversé.

The Mangler

Un petit film sans prétention très très typé années 90. On oscille entre le film fantastique, le film d'horreur, le film d'action et le bon gros nanar qui tâche et c'est tout ce qu'on en retiendra. Sérieux, c'est vraiment mauvais. L'histoire est vraiment mauvaise, la musique insipide quand elle est là, le jeu des acteurs est à côté de la plaque, les lumières criardes dégueulasses, seule la machine a un minimum de gueule.

The Shawshank Redemption

Voilà un film que j'adore tout particulièrement. L'histoire prend place à la fin des années 40 dans la prison de Shawshank. Et comme d'hab c'est pas toujours bien clair mais il semblerait que c'est en fait une prison proche (ptet même sur la commune) de Castle Rock. C'est le premier long métrage de Frank Darabont qui ne fera pas une carrière très pleine mais qui nous honorera de 3 adaptations de Stephen King.

The Irishman

Je viens tout juste de finir le film (le générique tourne en fond) et en fait je sais pas. Autant j'ai vraiment adoré l'histoire et tout mais de savoir que Scorcese a 76 ans, que tous les acteurs du film ont la même tranche d'âge et de voir que la fin du film ils sont tous mort… Ça sonne trop comme un film d'adieu. Je n'ai pas été assidu dans la filmographie de Scorcese mais les quelques films que j'ai maté m'ont pas mal marqué (sauf Hugo Cabret).

Dark City

Un sacré film assez méconnu et pourtant avec une palanquée d'atout. Comment se fait-il qu'il ne soit pas plus connu et reconnu ? Il a tout pour être un film culte : une esthétique entre La Cité Des Enfants Perdus et The Crow, des antagonistes entre les cénobites de Hellraiser et le juge DeMort de Qui Veut La Peau De Roger Rabbit, des effets à la Inception et une histoire qui pourrait sortir de The Twilight Zone.

Ad Astra

James Gray est un réalisateur mal aimé et qui peine à produire des succès commerciaux. Et pourtant il arrive à sortir des films avec de gros budgets et des gros castings. Et Ad Astra est l'un de ses plus gros succès bien qu'il n'ait pas réussi à ramener tant d'argent que ça. On a le droit à voyages interplanétaire des plus somptueux. Les images sont vraiment de toute beauté malgré une tentative de poursuite du réalisme.

Joker

Probablement l'un des films le plus marquant de 2019. La bande annonce voulait jeter le doute (et ça a fonctionné) : Est-ce un drame français comme on sait si bien les faire ? Et bien non, c'est un drame mais américain sur un personnage fictif mais tellement bien foutu qu'on croirait un vrai biopic sincère et tout. Les adaptations de DC Comics c'est toujours la roulette russe. Il y a beaucoup de daubes mais il y a quand même des fulgurence (merci Nolan).

Needful Things

Nous revoilà à Castle Rock pour une histoire fantastique avec notre cher Shériff Alan Pangborn. Aujourd'hui dans notre paisible (keuf keuf) ville une nouvelle boutique ouvre ! Pas de bol il ne s'y vend que des objets mystérieux affectant leurs acheteurs. L'histoire est assez connue (même reprise et moquée dans un épisode de Rick & Morty) mais efficace. La réalisation est simple sans vraiment d'artifice et à peine un soupçon d'effets spéciaux numériques pas terribles.

The Dark Half

Un film assez méconnu pas excellent mais pas pourri non plus. Il est pas mal typé années 90 mais il reste regardable quand même. C'est une histoire bien Stephen Kingesque (normal) qui parle d'écrivain, de pseudonyme, de part sombre, de vengeance. Le titre est un gros spoiler. Bon qui qui c'est qu'on retrouve dans ce film ? Dans le rôle principal on a le droit à Timothy Hutton qui a fait le père de famille dans The Haunting Of Hill House (super série sur Netflix) en vieux.

Sleepwalkers

Attention ! */!\ Alerte au navet /!* Voilà ce que je redoutais dans le marathon Stephen King. Après les années 80 qui ont vu l'apparition de quelques films avec pas mal de succès. Les années 90 ont senti le filon et on voit des films à petits budgets sans grande envergure avec des équipes de bras cassés. Le casting est sans saveur, visuellement c'est moche (surtout les éclairages), le scénar est directement du Made in Stephen King et visiblement c'est pas un bon point.

Rock'n Rolla

Guy Ritchie est un réalisateur qui m'impressionne beaucoup. Il a commencé sa carrière en sortant Arnaques Crimes & Botanique de nul part. Il a direct enchainé en sortant Snatch. Pan une seconde claque encore plus massive grâce au succès du premier. Il prend une ptite pause pour sortir une merde et un film pas mal mais en deça. Et là il nous sort Rock'n'Rolla. Wow quel film mes amis ! Chaque visionnage est un régal.

Misery

Première adaptation de Stephen King des années 90. Ça ressemble un peu à un téléfilm à cause d'une image assez particulière, un éclairage assez cheapos et très peu de décor. Mais au final ce film est génial. L'histoire est assez courte : un écrivain a un accident de bagnole et est récupérée par une fan. Cette fan est très fan, mais alors vraiment très fan au point de vouloir se le garder.

Graveyard Shift

Une tannée ce film. Pas mal d'élément Kingesque : une grosse machine, du surnaturel, des personnages un poil fou mais c'est vraiment nul. Bien qu'il ne dure qu'un peu moins d'une heure et demi, c'est long. Le rythme est clairement inégal et certaines scènes qui ne font pas avancer l'histoire ni ne pose vraiment l'ambiance s'étalent en longueur. Les personnages sont 100% clichés et autant les décors extérieurs ça va c'est joli, mais dans la seconde moitié du film… arg c'est moche et répétitif.

Ready Or Not

Ce film est arrivé un peu comme un cheveux sur la soupe : “Tiens un film d'horeur, allez ça fait longtemps et vue le casting ça doit être une ptite daube habituelle.” Et bien non ! Ce film est vraiment sympatoche. Un famille bourgeoise s'adonne à un rituel un peu particulier lors de la nuit de noce des membres de la famille. Le nouvel arrivant dans la famille doit tirer une carte au hasard qui va définir un jeu qui devra être joué.

Simetierre

Cette adaptation d'un livre de Stephen King est très fidèle. Ce film est vraiment sympa avec son ptit charme de film un peu vieillot avec un peu de budget mais pas trop. L'histoire est bien triste et glauque et pourtant le film n'est pas vraiment sombre et torturé. C'est un peu dommage car je pense qu'il pourrait être bien plus lourd. Et par la même occasion bien plus effrayant et malaisant.

Running Man

Derrière des allures de film bourrin des années 80 (j'ai un gros faible pour ces films qui m'ont bercés) on retrouve quand même un film plutôt intéressant. Notre cher Schwarzy fanfaronne dans ce film avec des punchline qui tâchent en collant des pains comme il en a le secret. L'histoire est sympas comme toute : dans le futur, en 2017 (haha), le peuple est dans une mouise pas possible mais heureusement il est appaisé par le biais de la téloche et plus spécifiquement d'une émission de télé-réalité bourrine.

Anna

Un film de Luc Besson donc avec une héroïne loin d'être moche, qui va se transcender, qui est badass et qui va se faire malmener par les bonhommes. On est en plein dedans. C'est pas mauvais, ça se laisse plutôt regarder. Certaines scènes sont vraiment jolis et on sent que John Wick est passé par là pour les chorégraphies de baston. Si vous avez aimé Nikita bha… regardez Nikita mais ça devrait quand même vous plaire.

47 Meters Down : Uncaged

J'avais une heure à tuer sans trop savoir quoi faire du coup je me suis mis ce film. C'est un bon gros nanard merdique avec des adolescentes en maillot de bain dans des décors magnifiques. Je ne peux m'empêcher de vous en parler en détail, ça vaut le coup. Bon déjà, c'est le classique “Je désobéis pour faire la fête et je me fous dans une merde noire en faisant tous les choix les plus pourris”.

Maximum Overdrive

Stephen King est un excellent écrivain. Il est super prolifique en parvenant à sortir plusieurs livres dans une seule année. Il est versé dans le fantastique à tendance horrifique et a eu le droit à une tripotée d'adaptation cinéma. Et bha pour une fois il a eu le droit à réaliser une de ses adaptations. Dans le rôle principal on retrouve Émilio Estevez qui n'est autre que le fils de Martin Sheen et donc le frangin de Charlie Sheen.

Silver Bullet

Un film assez basique. Pas mauvais ni brillant, au final il se laisse voir même aujourd'hui. Les effets spéciaux sont pas trop dégueux, on a évité le pire. Le jeu d'acteur est bon et le gamin handicapé a quand même le droit à des fauteuils roulants de la mort ! L'histoire est plutôt classique sans trop de surprise. On demanderai au premier venu de pondre un scénar de film de loup-garou on obtiendrai un truc assez proche.

Cat's Eye

J'avais un peu peur ce film, surtout quand on m'a dit “Comme Creepshow c'est un film à histoires multiples”. Aoutch… “Comme Creepshow…” Hmm Dans les deux premières minutes ça te balance des wink wink références à Cujo et Christine des moins subtiles. Là je commence à avoir peur. Et au final bha… C'était vraiment bien ! Non sans blague ce film est plutôt bon. Les histoires sont cools, les acteurs aussi, les décors, les effets spéciaux… Non c'est vraiment pas mal du tout.

Firestarter

Fond sonore Un laboratoire un peu louche du gouvernement qui donne un peu de pognon pour avoir des cobayes pour tester des produits qui "font des trucs". Des jeunes sans le sous à patte d'eph qui se laissent tenter et qui hallucinent en fricottant. Du synthé, du texte avec des dégradés dignes du WordArt. Ouai on est bien dans les années 80. Ce film est molasson et bourré de clichés. Il pourrait être bien plus cool s'il se faisait charcuter pour passer de 2h à 1h30.

Children Of The Corn

La musique à écouter pour lire. Et bhé… je ne connaissais pas du tout ce film, mais je savais qu'il avait eu des suites, bref c'est un signe que ça doit être plutôt cool. Et là vous vous prenez une sorte de téléfilm de fin de soirée dans les dents. Les acteurs adultes sont à peu près convaincants mais les gamins (dont certains sont pas si gamins) vous mettent une bonne grosse dose de surjeu.

Christine

Dernière adaptation d'une œuvre de Stephen King de 1983 et non des moindres. Aux manettes, le grand John Carpenter. Franchement qu'est-ce qui pourrait arriver de mal ? Le film commence avec Bad To The Bone, c'est cliché mais finalement est-ce vraiment cliché en 83 alors que le morceau est paru l'année précédente ? Ça en impose sévère. On a bien les composants d'un Stephen King : un loser maltraité, une machine pas si inerte, un revirement de personnalité, une once de surnaturel, un vieux mystérieux (wink wink).

Red Team - Double Détente

Un buddy movie un peu pataud voir lourdingue par moment. Il échoue largement au test de Bechdel (et pas qu'un peu), l'époque n'aidant pas… Bref, des gros bras, du pan pan du boum boum. On se fout un peu de la gueule des russes mais implicitement on se fout bien de la gueule des amerlocks. Bref, la fin de la guerre froide s'exprime dans tous ses clichés. Les scènes d'actions ne sont pas spécialement mémorables, l'humour non plus et l'histoire… boarf.

The Dead Zone

Nous voilà encore à Castle Rock pour une histoire assez surnaturelle. Suite à un accident de voiture (ou ptet même un peu avant, c'est étrange), notre cher Christopher Walken se retrouve doté d'un pouvoir lui permettant de voir le futur ou le passé en d'une personne en la touchant. Ce film passe tout seul sans qu'on s'en rende compte. C'est très léger même quand il y a une scène d'action, pas une vague.

Cujo

Le pitch est assez simple : un bon gros Saint-Bernard se fait becter par une chauve-souris et contracte la rage. Et là, il est pas très content et assez sensible aux sons. Et pouf on bon film. Le film prend son temps pour poser son histoire. On voit bien le background des persos, les décors toussa, c'est même un poil long à démarrer. Mais, c'est ce qui permet de mieux profiter des scènes de tension par la suite.

Creepshow

Un film composé de six histoires. Et bha c'est très mouaif. Les histoires sont à peu près sympa même si au final à chaque fois il manque un truc. Franchement, il n'y a pas de twist, pas de moral, pas de conclusion. À chaque fois on reste sur sa faim. C'est très nanardesque, avec du latex et du surjeu. C'est long et ça rame pour des histoires sans enjeu. La seconde est quand même ma préférée.

The Shining

Rhaaalalala mais quel film ! Tout est génial. Franchement c'est top. La musique, les décors, l'ambiance, l'histoire, les acteurs, les jumpscares, le montage. Je sais que j'en parle souvent mais c'est vrai que pour moi c'est un critère assez important, ce film a pas vieilli : le rythme est toujours bon, les dialogues sont toujours actuels, tout est toujours crédible, les effets spéciaux, les mouvements de caméra. Ce film est toujours classieux et moderne 40 ans plus tard.

Carrie

C'est la toute première adaptation ciné d'un bouquin de Stephen King et ce film est devenu culte. Et pourtant j'aime pas spécialement. C'est bien filmé avec le Gimmick de la double focale, l'histoire en elle-même est pas mal, les acteurs sont crédibles. Mais qu'est-ce que c'est lent ! Certaines musiques sont vraiment très clichés, on peut difficilement passer à outre. Et les pouvoirs surnaturels de la Carrie, bon ils sont cools mais bon j'arrive vraiment pas à y croire.

Stephking Marathon

Marathon adaptations cinéma de Stephen King Fichier SD VO Fichier SD VO< Fichier HD VO Fichier HD VO< Fichier HD VO + sub EN Fichier HD VO+Sub EN Fichier HD VO + sub EN/FR Fichier HD VO+Sub EN+Sub FR Fichier HD VO/VF + sub EN/FR Fichier HD VO+VF+Sub EN+Sub FR Année Titre Fichier Avis 1976 Carrie / mouai 1980 Shining / film culte 1982 Creepshow / mouai mouai mouai 1983 Cujo / pas mal du tout 1983 Dead Zone / vraiment cool 1983 Christine / super 1984 Children of the Corn / intriguant mais plutôt moyen 1984 Firestarter / un peu trop basique mais pas pourri : dispensable 1985 Cat's Eye / étonnament bon 1985 Silver Bullet / moyen 1986 Maximum Overdrive / nanard 1986 Stand By Me / vraiment très cool 1987 Creepshow 2 / 1987 Running Man / sympas 1989 Pet Semetary / sympas et fidèle mais pourrait être mieux 1990 Graveyard Shift / chiant 1990 Misery / Les apparences sont trompeuses, il est excellent.

Hellraiser 1 : Le Pacte

Le meilleur épisode d'une saga maudite. Cet épisode fondateur pose les bases d'une mythologie que j'affectionne particulièrement. Bien que la très grande majorité des films de cette saga soit des merdes parfois nanardesques parfois juste nulles il n'en reste pas moins que l'univers est super intéressant. Le film est très typé fin 80 dans le look des personnages et le jeu des acteurs est vraiment … bof voir à côté de la plaque.

Hereditary

J'ai vraiment beaucoup aimé Midsommar du coup il me fallait voir le premier film d'Ari Aster. Et bha il est encore mieux. Celui-là est un peu moins dans le malaise et plus dans la peur viscérale. Wow, la gamine jouée par Milly Shapiro est quand même overcreepy. Sans dec, elle est vraiment dérangeante au point où je me suis demandé si elle n'était pas le sujet du film au tout début.

Scanners

Scanners a vieilli. C'est triste à dire mais c'est dur de le regarder sans se le dire malheureusement. J'ai du mal à mettre parfaitement le doigts dessus mais le déroulé de l'histoire me perturbe. L'enchaînement scénaristique me semble parfois plutôt étrange. Le film est quand même super cool. Ses effets spéciaux pratiques sont vraiment super (la fameuse tête qui explose) et malgré leur âge restent franchement classe. L'affrontement final est vraiment sympa aussi mais c'est ptet parceque Michael Ironside a une allure démente avec son trou de balle sur le front.

Seul Sur Mars

À sa sortie il m'avait fait vraiment de l'œil : Ridley Scott qui repart dans l'espace mais pour de la science pas trop fiction. Pas d'alien ici mais de la survie crédible. Un pauvre astronaute qui se retrouve abandonné par son équipe sur Mars, tout seul (c'était pas intentionnel). C'est un sacré débrouillard qui va chier de la science pour tenir bon. Il lui faut trouver de quoi se nourrir. Il lui faut de quoi communiquer.

Apocalypse Now

Pour fêter les 40ans de la sortie du film (un peu en avance) j'ai voulu découvrir ce film. L'intro avec This is the end des Doors est déjà super. J'étais convaincu dès la première minutes du film. Le malaise est total au début, le Capitaine qui est complètement HS, quand on lui attribue sa mission tout est fait en sorte pour que ce soit dérangeant avec des gros plan qui bougent sur de la bouffe aux couleurs dégueux.

X-Men : Dark Phoenix

J'aime bien les personnages des X-Men même si certains sont un peu nunuches ou sous-exploités. Cet opus est vraiment pas terrible. On se fait chier. Sérieusement, l'histoire est bateau, c'est joliement fait mais c'est vraiment pas palpitant. Aucune empathie ne ressort de ce film. C'est ptet moi mais la Sophie Turner me laisse toujours de marbre : pour jouer les pleurnicheuses elle est forte mais pour jouer un personnage à la puissance démentielle … bha elle vaut pas chipette.

Iron Sky 2 : The Coming Race

Le un était sympa à flirter avec le nanard, lui donner une suite était risqué. La moquerie envers Apple ne pouvait que me faire plaisir. À cela qu'ils sont allés jusqu'à moquer la pub de 84. Le contrat est rempli même s'il est loin d'être drôle. Les références sont un peu partout. Et même avec un petit budget (mais tout de même confortable) ils ont réussi à avoir des effets spéciaux vraiment pas dégueu.

Ça : Partie 2

Cette deuxième partie est vraiment bien. On revoit les gosses (pfiouuu j'avais peur qu'ils ne soient que survolés dans cette seconde partie). C'est un plaisir de revenir à Derry pour y avoir quelques frissons. Ce second chapitre est bien moins effrayant que le premier je trouve. C'est bien plus visuel et fantastique ce coup-ci. Perso ça ne m'a pas dérangé mais je sais que ça rebute d'autres. Notre cher Pennywise est un peu moins amusant et plus monstrueux.

Airplane 2

La suite de la fameuse comédie. C'est pas fait par les mêmes réalisateurs et ça se ressent un peu. On sent qu'il y a eu une volonté de faire quelque chose de ressemblant avec un humour assez proche et même certaines redites. Mais globalement ça marche un peu moins. Ça parodie 2001 L'Odyssée de l'Espace avec son ordinateur de bord qui devient fou. Toujours des flashbacks. Bref c'est sympa mais plus dispensable que le premier.

Ça : Partie 1

Cette première partie est géniale. Les gosses sont super attachants grâce au talent de Stephen King et par l'interpretation bien au poil de chacun des gamins. Ils ont tous leur personnalité, leurs peurs et l'alchimie qui en résulte est top. On découvre leur amitié naissante et les liens qu'ils tissent. Le vilain de l'histoire est tout bonnement terrifiant avec ses métamorphoses, ses rires, son intelligence et ses facultés extraordinaires. Mais pire que Ça, les parents à peine présents sont tous plus dérangeants les uns que les autres !

Mad Max : Fury Road

C'est à mon goût le meilleur film des années 2010. Il est vraiment génialissime. On ne s'ennuie pas une seconde, les décors sont magnifiques, les effets spéciaux Ce film est une claque monumentale ! Les décors sont magnifiques, les acteurs parfaitement dans le rôle, l'univers bien rembourré, les musiques magnifiques et bien câlées. J'adore la série Mad Max, ils sont tous assez proches mais en ayant quand même chacun leur truc distinctif.

Airplane ! | Y-a-t-il un pilote dans l'avion ?

Un classique de la comédie américaine. Réalisé par le fameux trio ZAZ, il enchaîne les gags plus ou moins loufoques. Ça parodie les films de catastrophe globalement mais aussi quelques films bien particuliers comme la mythique scène des dents de la mer lors du générique. C'est un enchaînement constant de gags. Certains excellents, certains moyens, certains vraiment limites et certains passant mal la traduction française. C'est vraiment très drôle. Dans le casting on retrouve des habitués du genre comme le fameux Leslie Nielsen qui est dans la plupart des productions ZAZ (les réals David Zucker, Jim Abrahams et Jerry Zucker).

Eraser

Les punchlines super clichées. Le petit solo de guitare électrique toujours au bon moment. La fin d'une époque. On en fait plus des comme ça. Même si c'est vu et revu et ultra stéréotypé, bha ça fonctionne sur moi. Visiblement les critiques n'ont pas aimé ce film et pourtant j'aime bien sans pour autant vouloir le revoir. La chute de l'avion est ptet quand même difficilement admissible mais bon dans l'ensemble ça se laisse bien voir.

The Dead Don't Die

Ça commence lentement. Et puis vers la moitié du film ça continue lentement. Heureusement à la fin ça se finie… lentement. J'ai vraiment du mal à comprendre ce film : il y a un casting de folie, il y a quelquels très bonnes blagues (mais vraiment éparses) et bha voilà. Il se passe pas grand chose. On se fait vraiment chier. Ça monte en tension mais ça n'explose jamais. Des personnages sont montrés.

Men In Black 4 : International

Le quatrième épisode de Men In Black signe le début de la fin visiblement. Le casting des précédents épisodes a disparu (sauf Emma Thompson mais c'est un ptit rôle). Les nouveaux sont pas mauvais mais Chris Hemsworth dans ce rôle… bof. Par contre Tessa Thompson est pas mal du tout (après l'avoir détesté dans son rôle dans Westworld…). Ils ont alloué tout le budget pour l'esthétique du film et assez peu au niveau scénar.

Kiss Kiss Bang Bang

Une enquête alambiquée avec une bonne dose d'humour (malgré des blagues légèrement homophobes). J'ai du mal avec Robert Downey Jr, parcequequ'Ironman… Quel plaisir de le voir galérer dans ce film. Ça me fait pas mal penser à The Nice Guys et bha c'est normal parceque c'est le même réal. On sent que c'est le brouillon et que the Nice Guys a amélioré la formule sur tous les points. C'est agréable à regarder même si un peu speed et décousu (ptet que ça a été rogné au montage, je ne sais pas).

BlacKkKlansman

Un film tiré d'une histoire vraie qui paraît absurde : un flic nouvellement recruté, noir, à la fin des années 70 dans un commissariat bien raciste d'un bledaillon des États-Unis, qui infiltre le Ku Klux Klan. Ce pitch est foufou déjà. Le film en lui-même est bien réalisé rien à redire. Et la mise en perspective avec l'actualité des USA à la fin met une jolie baffe aussi. Je le recommande.

Us

Un ptit film d'horreur de Jordan Peele. Il avait déjà fait l'excellent Get Out, bha là il revient avec Us. Et c'est franchement super. Les acteurs sont bons, les décors cools, l'ambiance bien stressante et les acteurs vraiment bons ! Un film d'horreur peut facilement être gâché par des acteurs un poil à côté du truc et ça me sort direct du délire mais là c'est pas du tout le cas.

Alita : Battle Angel

Je ne connais pas du tout le manga ni l'animé. J'ai trouvé que ça passait pas mal sans être non plus vraiment génial. Je pense que j'en garderai pas un souvenir très longtemps. Esthétiquement c'est vraiment propre, c'est bien animé, les acteurs sont… dans le ton. Bref c'est un moment sympa, mais je pense pas que ça devienne un film impérissable. C'est par contre bien trop lisse, apparemment le matériel d'origine est bien plus sombre que ce qui est dépeint dans le film.

Three Billboards

Excellente découverte de ce mois. La bande annonce m'avait tenté, mais je n'avais pas eu l'occasion et bha franchement pas déçu. C'est joli, l'histoire est prenante, les relations entre les persos sont vraiment cool, le casting est bien. Et puis ce personnage principal ! Wow j'ai adoré sa répartie, son courage et tout. Vraiment cool. J'aime bien aussi les films qui se passent dans la campagnes usienne. C'est un contexte au final assez rare dans un film qui ne tourne pas autour de cet aspect.

Panic Room

Un autre David Fincher. Celui-là est super aussi (Fincher quoi). Une grande baraque avec une panic room et de vils voleurs qui en veulent. Techniquement, il en jette pas mal dans ses mouvements de caméras même si les effets spéciaux numériques se voient quand même pas mal mais ça se laisse oublier ce détail. C'est un très bon thriller avec un casting bien cher (coucou Kristen Stewart toute pitite). Tu te retrouves à tenter de vouloir les aider et à facepalm mais ça marche vraiment bien.

Under The Silver Lake

L'affiche m'avait intriguée à là sortie puis je l'avais oublié. Le vil Korbak m'a poussé à le matter et WOW. Super film. C'est par le même réalisateur qu'It Follows (à voir aussi). On pourrait croire à un simili Mulholland Drive. On comprend pas trop ce qui se trame, il y a une ambiance particulière et tout. C'est mystérieux et d'ailleurs allez traîner sur le reddit du film, il y a énormément de trucs cachés dans le film qui n'ont pas été encore complètement résolus.

Dunkerque

J'adore Christopher Nolan et pourtant j'avais pas encore vu ce film car j'apprécie pas trop les films de guerre. Et bah c'était vraiment super. Les images sont magnifiques. Mais vraiment. Je m'attendais à voir un truc grisâtre, déprimant, avec des nazis de partout mais pas du tout, la météo était belle (mine de rien ça change du classique film sous la grisaille). C'est pas un film de guerre classique, les combats ici ne sont presque pas montrés (quelques affrontements aériens mais sans plus).

Godzilla 2 : King of the Monsters

Je suis pas super fan de film de monstre. J'apprécie quand j'en vois un, mais je vais rarement en voir. Le "premier" était pas trop mal (en dehors de la fin où le gros monstre estime qu'il a fait son taf et qu'il peut partir fièrement retourner s'ennuyer sous l'eau…) du coup pourquoi pas une suite. Et bha en fait maintenant on sait pourquoi fallait pas. Les effets spéciaux sont impressionnants.

Once Upon A Time In Hollywood

Well well well, le tout nouveau Tarantino ! Sans surprise c'était bien. Les dialogues sont toujours aussi cool. Ça part un peu dans tous les sens pour au final une histoire plutôt simple mais c'est ça qui est bon. C'est toute une ambiance et tout. Les moments de tensions sont bons, les moments d'humour aussi, les plans contemplatifs bien réussis, les acteurs impecs. J'y suis allé sans m'être renseigné du tout, je ne savais pas de quoi ça allait parler.

Die Hard 5 : A Good Day to Die Hard

Ha tiens il y a un 5ème ! Et bha c'est gentil mais fallait pas, hein. D'un coup d'un seul ile fameux John McClane a un fils pseudo-badass qui sort de nulle part. Le 4 était too much celui-là il est over 9000 ! Ça devient particulièrement ridicule. Le précédent était encore supportable, là vraiment pas. Il a quand même rapporté du pognon donc … Il va y en avoir un sixième du 6, imaginez ma joie.

Die Hard 4 : Live Free or Die Hard

Rhaaa l'épisode de trop. C'est too much de partout. Les cheveux sont plus là et le bon goût non plus. L'enjeu est d'ampleur nationale. C'est … fatigant et pourtant il y a Kevin Smith dedans. Bref on peut s'abstenir largement. Je l'avais vu à sa sortie sans l'apprécier bha dix ans plus tard le sentiment est confirmé. On sent que Bruce Willis commence à vieillir, ce genre de rôle ne pourra plus être crédible bien longtemps.

Die Hard 3 : Une journée en Enfer

John McClane fait équipe avec Samuel “Motherfucker” L. Jackson pour la vengeance de Jeremy Irons. J'adore cet épisode (en partie à cause du jeu sortie sur Playstation à l'époque) où on visite un peu New York. John McTiernan reprend les rennes de son Die Hard et franchement c'est au moins aussi bon que le premier épisode. Le rythme s'emballe, le scénar brille, les acteurs sont bons. Il y a même de ptites énigmes survolées, encore du panpan et plus de vroom vroom.

Die Hard 2 : 58 minutes pour vivre

John McClane vient de changer son réalisateur mais tout se passe bien dans cet épisode. Il est un poil moins bien que le premier mais se laisse passer quand même. Ça prend de l'ampleur dans l'enjeu. Le premier est un classique de Nowel, celui-là se regarde à Nowel mais n'est pas un classique. On se retrouve encore une fois avec les alliés théorique de John qui l'entravent/ne le croient pas. Bon c'est déjà vu.

Die Hard 1 : Piège de Crystal

Un classique de John McTiernan. De l'action, un Bruce Willis cheveulu, des panpans du Boom boom. Alan Rickman incarne le fameux Hans Gruber. Il est génial, c'est un très bon film de Nowel. C'est devenu un classique à raison. C'est lui qui a fait la transition entre les films d'action des années 80 et ceux des années 90. De légères touches d'humour, un montage nerveux. En dehors des looks, ça n'a pas pris une ride.

The Game

Un ptit Fincher des familles. Il est propre, efficace, réussi. La tension monte de plus. C'est à en devenir parano. En plus Michael Douglas a toujours une certaine classe. Par contre, la toute fin, la suspension d'incrédulité est mise à mal. C'est dommage parcequ'à peu près tout est crédible mais ça échoue à la dernière marche. Ça reste quand même un très bon film. Au fait, vous avez perdu ! Je le rematte de temps à autre, c'est toujours un bon moment plein de suspens.

Kalidor / Red Sonja

La suite qui n'en est pas une de Conan. Bon, là on flirte avec le nanar. Mais le nanar avec quand même un sacré budget pour les canassons les décors et compagnie. Il a bien plus mal vieilli que ses confrères. Premier film que je découvre ce mois-ci. L'expérience était quand même agréable, surtout en mettant en perspective avec les deux premiers. À voir une fois et c'est tout et seulement si vous avez vu les deux premiers.

Conan Le Destructeur

C'est une suite plutôt fidèle mais quand même un peu moins bien. Les décors sont toujours aussi classe. Le dromadaire a eu sa revanche, mais sa victoire n'est que de courte durée… Je ne l'avais jamais vu et c'est pas sûr que je le rematte. Le monstre cheapos moche, Grace Jones en surjeu, Bombaata le relou… bref à faire une fois mais pas plus. En plus j'ai l'impression de ne pas connaître ces musique, ce qui joue sur le sentiment globale j'imagine.

Conan Le Barbare

J'aime beaucoup ce film. Il est dans son jus et pourtant il fait pas non plus rire à ses dépens. Les effets spéciaux sont pas mal, l'ambiance est cool, les décors sont jolis. Il a un rythme très posé que l'on ne retrouve pas dans les productions actuelles. Il y a peu de dialogue. Le grand vilain (le fameux Tholsadum) a une aura indéniable. Et quand on apprécie également le Donjon de Naheulbeuk bha forcément, quand on entend les musiques forcément ça fait tilt.

Stand By Me

J'ai presque honte, j'avais jamais vu ce film culte. En plus c'est tiré d'une nouvelle de Stephen King. J'ai beaucoup aimé cette ambiance des années 50 avec les gamins qui grandissent ensemble en tentant de trouver une place dans le monde à travers des instants de camaraderie. Ça ressemble un peu à Ça dans l'ambiance gamins-entre-potes. Il se passe pas de trucs foufous, pas de grandes scènes d'actions, mais on ne s'y ennuie pas pour autant.

Judge Dredd

Je n'avais pas revu ce film depuis au moins 20 ans. Et bha … ça a mal vieilli. Je connais pas le comic dont s'est tiré, mais je pense que le sidekick relou au possible, le fait de compresser autant d'histoire sur aussi peu de temps (la présentation du perso, le fait de le détruire et de lui faire obtenir sa vengeance et tout) aussi vite ça m'a semblé baclé. C'est dommage parceque que ça aborde pas mal de sujets à forts potentiels (jusqu'où la justice est nécessaire, séparation des pouvoirs, eugènisme, dystopie des méga-cités, apartheid riches/pauvres).

Rambo 1 : First Blood

C'est le seul film Rambo que je connais. Je ne sais pas comment sont les autres mais celui-là est vraiment super je trouve. Le mec paumé qui se fait emmerder comme pas possible par les flics mais qui HOHO pas de bol c'est un héros de guerre qui sait se défendre… j'aime bien. Le mec qui passe en mode survie face aux flics abusifs. De l'action sans que ça soit overkill à mon goût.

Sicario 2 : Day Of The Soldado

Le premier a été réalisé par Denis Villeneuve et wow il m'a scié dès le premier visionnage. La mise en scène en jette et tout, ça a beau être un film avec pas mal d'action, il y a pleins de moments plutôt posés. Et bha le nouveau réalisateur a voulu garder cette pâte. Et je trouve que c'est franchement réussi. Josh Brolin est toujours aussi immoral et Bénicio Del Toro redore son personnage dans cet épisode.

Shape Of Water

Je l'avais pas encore vu et là aussi c'est une bonne découverte. C'est joli, l'histoire est pas si gentillette et les acteurs sont encore une fois cool. On croirait un peu un film de Jeunet et Caro mais non c'est du Guillermo Del Toro. Même si j'ai pas vraiment aimé l'allure de la bestiole, j'ai vraiment bien aimé. C'est tellement rare de voir des persos muets dlans des films. L'ambiance années 50 est génial et c'est super beau.