A Hologram For The King

Histoire :

Alan est en voyage d'affaire en arabie saoudite pour vendre une solution de visioconférence au roi. Les conditions de travail sont assez particulières à la limite du foutage de gueule.

Ses interlocuteurs ne sont jamais disponibles, il est reçu dans une pauvre tente dans le désert, la connexion internet n'est pas bonne…

Ressenti :

C'était sympatoche. Il y a par moment un léger feeling kafkaïen avec ces rendez-vous avortés pour des raisons bidons. Un flottement global assez proche de Lost In Translation. Après c'est pas non plus un film mémorable mais ça reste un moment agréable.

On assiste à un choc culturel qui met à mal le business. C'est assez marrant de voir les Américains galérer à faire leurs affaires fasse à un roi qui n'en a juste rien à battre.

Bon après on a le droit à une ptite brochette de personnages pour enrober cette histoire de business et heureusement sinon ça serait assez insipide. On a donc un chauffeur de taxi plutôt sympatique mais qui devient légèrement creepy sur la fin, une Danoise qui … heu … bha sympa mais c'est qui ? Et enfin une doctoresse qui prend son boulot vraiment à cœur.

Bon, voilà, c'était un bon moment mais sans plus.