Ambulance

Histoire :

Will a besoin de pognon pour pouvoir soigner son gamin (en fait ce film est un plaidoyer en faveur de la sécurité sociale). Il va donc voir son frêre pour lui emprunter quelques milliers de dollars. Ce dernier lui propose de participer dans un gros braquage. Là, tout de suite, maintenant.

32M$ à se répartir forcément ça pousse à accepter.

Ressenti :

Je n'avais pas vu de film de ce cher Michael Bay depuis le fort sympatique No Pain No Gain. Je me suis dit : allez hop un ptit film détente là. Un bon gros braquage de banque.

Ça commence vraiment fort. Il y a une très grosse patte Heat vraiment cool. Le film évolue ensuite vers un Speed qui est bien moins allèchant.

Le braquage ne se passe pas super bien et nos deux protagonistes se retrouvent à fuire les lieux avec une partie du pognon. Mais ils fuient avec une ambulance qui passait par là. Et là, le film commence à partir en couille.

Je n'attendais pas un film sérieux et d'ailleurs il ne l'est pas. Il y a quelques touches d'humour (bien plus agréable que dans les marvelleries) mais plus on avance plus le film est difficilement crédible. Et puis c'est long. C'est vraiment très long.

C'est dommage parcequ'il y a pas mal de bonnes idées. Certaines scènes ont vraiment de la gueule. Par contre beaucoup de scènes sont difficilement compréhensibles. La caméra est vraiment toujours en train de bouger près des personnages, ça tremble, ça vibre, ça cut sévère. Dans les scènes d'actions ça devient fatigant.

Par contre, il y a beaucoup de plans filmés au drone. Et … ça rend vraiment bien pour la plupart. C'est surprenant au début mais finalement j'ai bien aimé.

Le film enchaîne les clichés avec l'ambulancière badass sexy ultra maquillée qui ne rechigne pas à foutre les mains dans la boyasse. Les deux héros pas vraiment frangins mais frangins pour la vie qui s'engueulent, se fracassent la gueule mais leur lien est plus fort que tout. Les figurants qui meurrent instantanément quand ils prennent une balle mais les protagonistes qui survivent sans être trop inquiétés quand c'est eux. Bon, sur ce point faut pas attendre de sortir des sentiers battus.

C'est un film dispensable qui s'oubliera très vite malgré quelques bonnes idées avec les drones.