Contenu écrit main 🫶. 0% IA 🤖. Contenu écrit main 🫶. 0% IA 🤖.

American History X

Très gros film abordant le sujet du racisme, de la haine, de l'idéologie nazie avec toute la violence qui va avec.

Derek est un néo-nazi convaincu qui un soir est en train de se faire voler sa voiture par trois noirs. Son ptit frêre Danny le réveille pour qu'il aille empêcher ça. Derek sort avec son flingue et tue un premier voleur, tire sur le second qui agonise alors que le troisième prend la fuite en voiture. Il est envoyé en prison pour trois ans.

Son ptit frêre Danny idolâtre son frangin et commence à marcher dans ses pas. Il fait un exposé sur les droits civiques qu'il base sur Mein Kampf, il s'est fait tatoué un symbole nazi sur le bras et traîne constamment auprès du gourou nazi du secteur. Son proviseur décide de le recadrer afin de stopper sa dérive et de le remettre dans le droit chemin. Derek sort de prison et semble avoir changé également.

J'aime beaucoup ce film. Malgré son imagerie dégueulasse avec tous ces drapeaux, tatouages, insignes, posters, badges nazis de partout qui met mal à l'aise, il est super agréable à regarder. Le film se passe en grande partie dans des flashbacks dans un très beau noir & blanc particulièrement sombre avec un grain d'image bien analogique.

On est donc spectateur de l'évolution radicale de certains personnages ( c'est assez brusques mais bon le film ne fait que deux heures, ça aurait été difficile de rendre ça plus progressif sur si peu de temps). Le film ne rechigne pas à montrer la violence des gangs et de la prison avec passage à tabac, viol et tout ce qui va bien. Mais j'ai l'impression que le film tourne ça d'une façon à ne pas rendre ça joli mais au contraire rendre ça dégoutant comparé à d'autres films qui ont tendance à rendre la violence hype. Ça appuie d'autant plus le propos du film que la haine (et donc la violence) n'a aucun intéret et qu'au contraire elle s'auto-alimente.

spoiler

À la fin quand son ptit frêre se fait buter dans les chiottes du lycée, Derek est normalement sorti de son cercle de la violence. Mais le proviseur et le flic le pousse à rester encore un peu plus dans ce monde qu'il veut désormais fuire. Une fin qui était envisagée était de le voir se raser le crâne à nouveau après la mort de son ptit frêre pour montrer qu'effectivement il n'allait pas s'en sortir de ce cercle de la haine. Mais cette fin a été retoquée.

Ce film sera malheureusement d'actualité pendant encore très longtemps. Il n'apporte malheureusement pas de solution au problème.

Les deux têtes de castings sont des Edward. D'ailleurs c'est marrant de voir qu'à l'époque Edward Furlong avait encore la même tronche que dans Terminator 2 alors que par la suite… bha … pas du tout.