Avatar 2 : The Way of Water

Histoire : 🔗

Jake et Neytiri ont leur ptite famille désormais avec leurs gamins et d'autres adoptés. Tout va bien mais le retour de ceux qui viennent du ciel vient tout perturber.

Ils décident donc de s'exiler afin de fuire l'affrontement puisque ce ne sont pas les na'vi qui sont la cible mais bien Jake. Ils se rendent donc auprÚs d'un clan de na'vi vivant dans un récif à plusieurs centaines de kilomÚtres.

Ressenti : 🔗

J'aime bien le premier mais sans plus. Mais j'admire son aspect technique et du coup on s'est chauffé pour aller voir sa suite.

On a sorti le grand jeu : séance IMAX 3D en VOST. Par contre pas de bol on était au second rang, donc ultra prÚs de l'écran et du coup 
 bha on était pas super bien installé, et on percevait les pixels 
 pas ouf dommage. Mais on en a pris plein les mirettes !

C'est une dĂ©bauche technique absolue. C'en est mĂȘme arrivĂ© au point oĂč j'ai mĂȘme pas eu l'impression de voir un film d'animation, non tout Ă©tait suffisamment crĂ©dible pour que 
 bha 
 j'ai eu l'impression de voir un film live action quoi. Alors que on va pas se le cacher, il n'y a plus grand-chose de tangible Ă  l'Ă©cran. Il y a bien moins d'acteur humain Ă  l'Ă©cran que d'image de synthĂšse, il n'y a plus aucun dĂ©cor physique (pas moins que dans le 1, hein). Mais le rendu, les lumiĂšres, les dĂ©tails des personnages sont tellement poussĂ©s que ça ne donne plus l'impression de regarder un truc 100% de synthĂšse.

L'histoire. Bha
 j'ai beaucoup aimĂ©. Bon il y a quelques pirouettes pour se raccrocher au premier film. On sent que lorsque le premier a Ă©tĂ© fait, ça n'a pas Ă©tĂ© pensĂ© pour avoir cette suite mais c'Ă©tait surtout un film unique Ă  la base. Alors que dans çui-lĂ , ils ont bien fait en sorte d'ouvrir tout un tas d'arcs possibles. Ça marche vraiment bien. Et autant il y a un peu de frustration de ne pas avoir tout un tas de rĂ©ponse Ă  la fin du film, autant je suis persuadĂ© que l'on aura les rĂ©ponses dans les trĂšs prochaines suites. LĂ  ils ont dĂ©jĂ  prĂ©vu trois suites et ça va s'enchaĂźner beaucoup plus qu'entre le 1 et le 2.

L'histoire est un peu moins simpliste que le premier mĂȘme si ça va pas pisser bien loin. Alors que le premier il y avait une grande part d'assimilation culturelle, bha lĂ  ils nous ont ressorti ce mĂȘme couplet mais entre deux tribus de na'vi. Ça fait un peu redite mais c'est Ă  mon sens quand mĂȘme un trĂšs bon passage de ce nouvel opus. C'est la parfaite occasion pour nous faire rĂȘver avec la faune et la flore locale. James Cameron est un grand fan des fonds marins et on sent qu'il a voulu transmettre sa passion dans ce film.

J'enfonce une porte ouverte mais ouai c'est magnifique ces environnements "naturels". Ici point de forĂȘt luxuriante mais des rĂ©cifs coraliens de toute beautĂ© avec de la bioluminescence de partout. C'est trĂšs charmeur et la rĂ©alisation sans faille est super cool. Et d'ailleurs la 3D amplifie le truc. Usuellement j'aime pas la 3D dans les films mais lĂ , sur ce film couplĂ© au systĂšme IMAX (c'est une 3D que je perçois bien et qui n'est sombre) j'ai pris mon pied. Il y a quand mĂȘme le point nĂ©gatif oĂč j'ai tendance par moment Ă  tenter de regarder non pas l'Ă©lĂ©ment dans le focus mais ce qu'il y a dans le flou et lĂ  
 eurk avec la 3D c'est particuliĂšrement afreux comme sensation.

Niveau musique, bha malgrĂ© la disparition de James Horner qui Ă©tait prĂ©sent sur le premier opus, on reste en terrain connu. C'est du "more of the same". On retrouve les Ă©lĂ©mĂ©nents typiques de James Horner avec le fameux motif de trompette distinctif (que j'adore). Et ça s'explique facilement, l'ogre a ch c'est Simon Franglen Ă  la manƓuvre qui officiait rĂ©guliĂšrement.

spoils

C'est ptet un peu trop facile comment en dĂ©but de film on nous explique que “Hey Grace a eu un gamin alors qu'elle est morte on sait pas trop comment c'est posisble.” On doit le prendre pour acquis mais 
 heuu 
 vraiment, je dois pas me questionner plus que ça ? Surtout quand dans la suite du film elle semble si diffĂ©rente de tout le monde !

C'est assez étrange d'ailleurs, une fois déménagée chez les na'vi navy, c'est la seule qui semble plutÎt à l'aise à savoir instinctivement respirer comme il faut sous l'eau, elle se régale à observer ce nouvel environnement toussa. Et pourtant elle déprime le plan suivant alors qu'elle était toute exaltée.

Et puis, ces histoires de crises d'Ă©pilepsie c'est Ă©vacuĂ© trop vite. Bon mĂȘme si je me doute que ça sera bien plus poussĂ© dans la suite. J'ai comme l'impression qu'elle va devenir un personnage principal plus tard.

Plus globalement, l'histoire tourne ici beaucoup plus autour de la famille. La famille Sully est quand mĂȘme assez particuliĂšre : lui est un humain devenu dĂ©finitivement na'vi, sa femme est une authentique na'vi Ă  quatre doigts, il a un premier gamin a quatre doigts, un second Ă  cinq doigts, une ptite derniĂšre Ă  cinq doigts Ă  cela on rajoute Kiri qui est la fille de l'immaculĂ©e conception de sa mĂšre dĂ©cĂ©dĂ©e avant l'accouchement et enfin Spider un humain qui a toujours vĂ©cu avec les na'vi. Sauf que ce dernier, est un peu moins intĂ©grĂ© Ă  la famille par la mĂšre puisqu'il s'agit du rejeton du mĂ©chant du premier qu'elle a tuĂ© soit dit en passant.

Et tout ce petit monde tente de s'intĂ©grer dans une tribu de na'vi qui a eu une Ă©volution diffĂ©rente et qui sont donc physiquement foutu un peu autrement. Ça parle donc beaucoup d'intĂ©gration et de diffĂ©rence culturelle et ça montre surtout que ça peut s'outrepasser et se gommer.

La bataille finale est assez jouissive. Déjà, c'est super bien "filmé", la mise en scÚne est super claire et le montage n'est pas hystérique. Mais en plus qui ne jubile pas de voir les gros cons d'humains ultra stéréotypé à niquer toute la nature sans aucun remords se faire défoncer par une baleine intelligente et massive avec en plus une Neytiri enragée qui se déchaßne comme pas possible ? Voir la baleine profiter de sa morphologie pour faire un carnage et se venger est trop chouette. Mais alors Neytiri qui est ultra agile, efficace et une chasseuse hors pair c'est ouf. C'est juste un poil dommage qu'au final on sent bien que c'est ultra centré sur les personnages principaux. Les humains ne sont vraiment que de la chair à arc, les autres na'vi ne sont pas vraiment utiles.

J'ai beaucoup aimĂ© le fait qu'alors que dans le premier la conquĂȘte de Pandora soit motivĂ©e par l'extraction de l'unobtainium, ici, c'est le fluide issu des glandes de baleines permettant de stopper le vieillissement qui est devenu la raison de ces coĂ»teuses missions. J'aime beaucoup le fait de rĂ©orienter les prĂ©occupations des humains. Ce ne sont plus les ressources "basiques" qui motivent de tout saccager mais juste la perspective de confort et volontĂ© d'immortalitĂ© (c'est pas Ă©voquĂ© mais j'imagine que si le vieillissement est stoppĂ© la mort est repoussĂ©e). Et il faut avouer que dans notre vraie vie actuelle, il y a de plus en plus de recherche de substance permettant effectivement de stopper voir annuler le vieillissement des cellules.

Un point trÚs étrange du scénario c'est les motivations de l'antagoniste. Dans le premier film, la volonté était de virer les na'vi pour exploiter les ressources miniÚres sous leur village. Là, par-contre, j'ai pas trop compris. Le but c'est juste de se venger ? Mais se venger de quoi ?! C'est bien expliqué que Quaritch dans le 1 est mort, mais qu'il y avait un backup de son esprit et ses souvenirs (qui date de quand précisément on ne sait pas alors que ça a de sacré conséquence sur la psyché du personnage). Ils ont donc récuperé tout ça et implanté ça dans un na'vi un peu à la maniÚre d'un avatar mais sans avoir de corps humain rattaché au final. C'est le « projet phoenix ».

Mais du coup, pourquoi veut-il se venger ? Lui Ă©tant vivant et ses souvenirs datant d'avant sa mort, il n'a rien Ă  se venger. Et puis les humains sont prĂȘts Ă  dĂ©penser une somme colossalle de pognon pour assouvir la vengeance de ce gars ? Buter Jake Sully et Neytiri (ouai parceque c'est quand mĂȘme elle qui le tue quand mĂȘme) ne va rien leur apporter. L'unobtainium ne se trouve pas lĂ  oĂč il y a Jake, les baleines et leur jus est loin de Jake Ă©galement. Non ce point me dĂ©range pas mal quand mĂȘme.

Il va y a voir une drĂŽle d'ambiance Ă  la fin : Neytiri Ă©tait Ă  deux doigts de buter Spider pour faire sauver son mioche des mains de Quaritch. Elle a vu grandir et s'est occupĂ© de Spider pendant des annĂ©es, mais lĂ  elle est prĂȘte Ă  le sacrifier
 J'imagine que le retour Ă  la maison va ĂȘtre trĂšs Ă©trange. Les discussions seront assez 
 douloureuses.

J'ai eu l'impression de voir un Best-Of de James Cameron. J'ai retrouvé pleins d'éléments de ces précédents films :

  • Terminator avec le crĂąne qui se fait Ă©craser, globalement le personnage qui tend la main pour sauver un autre (“come with me if you wanna live”).
  • Terminator 2 l'arrivĂ©e des humains avec les flammes dĂ©vastatrice du jugement dernier.
  • Aliens avec les mĂ©chas et les marines bourrins.
  • Abyss bha les trucs sous-marins quoi aprĂšs j'avoue ne pas trop connaĂźtre ce film donc il y a probablement des Ă©lĂ©ments plus spĂ©cifiques.
  • True Lies avec la scĂšne avec le miroir sans tain, les flammes sur l'eau Ă©galement, sortir la tĂȘte de l'eau discrĂštos sans prendre de grosse respiration.
  • Titanic le vaisseau qui se retourne avec l'eau qui s'engouffre, les personnages aspirĂ©s par le truc qui coule, des personnages accrochĂ© au bateau par les mains.
  • Avatar ouai bon çui-lĂ  
 hein.

J'en avais remarqué d'autres mais là j'avoue ne plus m'en souvenir.

Bon bha j'ai été vraiment beaucoup aimé cette suite que j'ai trouvé plus sympa que le premier. C'est une baffe technique (franchement le HFR+3D IMAX c'est une tuerie) avec une belle direction artistique. J'ai beaucoup aimé les designs de la technologie humaine. Les sous-marins crabes sont trÚs trÚs cool, les sous-marins bi-place sont aussi trÚs classe. Les méchas plus "légers" que dans le premier opus sont pas mal (bon par contre boire son café avec, hein
).

VoilĂ , je recommande vraiment ce film.

Franchement repect à Disney qui n'a pas souillé ce film ! Merci James Cameron a avoir pu imposer ta vision et pu faire ce film comme il le voulait.