Beau is Afraid

Disappointment Boulevard !

Histoire : 🔗

Beau vit seul dans son appart et est suivi par son psy. Un jour, il doit rendre visite à sa mère en prenant l'avion mais un enchaînement quelqu'un lui vole ses clés alors qu'il s'apprêtait à partir.

C'est le début d'une série d'évènements particulièrement incongrus.

Ressenti : 🔗

C'est un long film de trois heures réalisé par Ari Aster le coco qui nous avait régalé avec Hereditary mais également le magistral Midsommar. C'est toujours pas une comédie romantique (il avait blagué à ce sujet) mais bien un film dérangeant même si moins porté vers l'horreur que ces précédentes œuvres. Ça aborde quand même le sujet de la famille.

Je partais très confiant, surtout avec une première partie de film assez encourageante. On découvre un personnage somme toute classique mais vivant entouré de gens très … étranges. C'est une jungle absolue, ça se tabasse, ça baise, ça poignarde, ça hurle dans les couloirs, il y a un cadavre qui pourri au milieu de la rue… Mais on comprend vite que ce n'est que la perception du monde de Beau.

Il est suivi par son psy et on comprend qu'il a un traumatisme vis-à-vis de sa mère que l'on découvrira plus en avançant dans le film. Il a de nombreux troubles de parano ce qui explique sa vision du monde. Tout le film tourne principalement autour de ça. Et autant le concept est cool, autant j'ai trouvé que le film était beaucoup trop long. Ça patauge, c'est foutraque, c'est pas vraiment agréable à regarder. Même le dénouement est vraiment laborieux. Le film aurait été à mon sens meilleur avec plus de coupes pour faire tenir ça dans 2 heures.

C'est une sorte de Big Fish mixé avec du Mulholland Drive et un soupçon de Memento, on comprend pas tout, on voit pas trop où ça veut aller. On est malmené comme le personnage puisqu'on a son point de vue. Bon c'est "marrant" un moment, mais c'est vite fatigant. Sur ce point c'est très bien fait mais si désagréable.

Bref, le film a pour objectif de nous mettre dans la peau de ce personnage avec tous ces troubles psychologiques et ça marche. Mais c'est aussi ce qui rend le film éprouvant. Du coup j'ai pas aimé le film mais je suis tout de même admiratif de sa réalisation. Les personnages sont détestables, les environnements angoissants, c'est près de 3h de malaise. L'histoire est suffocante, c'est horrible.

Ce film est juste trop bien fait. C'est une expérience (désagréable) qui à mon avis ne plaira pas à tout le monde. Pourtant il y a quelques pointes d'humour par-ci par-là (ou alors c'est juste les nerfs qui craquent ?) assez étranges. Je doute que ça plaise à grand-monde.

Bravo monsieur Aster pour ce film que j'ai pas aimé.