Butt Boy

Histoire :

Chip ne va pas fort. Sa femme se désintéresse complètement de lui, son boulot c'est pas la joie, il a rendez-vous pour son premier examen de la prostate.

Lors de cet examen il découvre que … bha c'est pas si mal et c'est ptet plutôt cool. À partir de là, il commence à s'insérer un peu tout ce qu'il trouve. Il s'avère qu'il peut mystérieusement faire disparaitre un peu tout et n'importe quoi dans son cul.

Ressenti :

Rhaalalalala bha dis donc, c'est vraiment un film de fou. L'histoire semble indiquer une comédie complètement débile et pourtant tout est fait au premier degré et super proprement. Si on oublie qu'il s'agit de son cul, c'est un solide thriller.

C'est assez déroutant d'ailleurs puisqu'au début, bon bha on sent vite que c'est une comédie bien potache. Mais plus le temps passe plus le ton résolument sérieux commence à faire douter. Quand on découvre le détective Russel, je me suis dit que ça allait être parodie du flic badass torturé mais non il a finalement un peu plus de profondeur. Il est même crédible alors qu'il est pas mal stéréotypé.

Les acteurs sont tous très sérieux et ne feraient pas tache dans un drame bien lourd. Bon c'est pas non plus un Heat parcequ'on peut pas se comparer à Al Pacino et De Niro mais il y a quand même des confrontations entre le flic et le tueur qui parviennent à instiller une tension bien pesante.

Et quand le spectateur a changé son fusil d'épaule et s'est mis dans le bain d'une enquête sérieuse le film s'amuse à rechanger de registre. Rhaaaa ce dernier tier renverse la vapeur.

spoils

Le réalisateur a eu la folie de nous faire poursuivre l'histoire dans le cul du tueur. Tel Gépéto dans Monstro la Baleine on retrouve le flic prisonnier à tenter de survivre et s'extraire de ce pétrin. Ils ont osé.

La différence de ton entre le fond et la forme est parfaite. On a un contraste surréaliste rarement atteint dans les films. C'est le film le plus sérieux sur un sujet des plus loufoques.

J'ai vraiment _adoré_. Wow, tellement de surprise ça m'a bouleversé dans mes attentes. J'espérais un film décalé et débile et j'ai eu une comédie et un thriller nappé de surnaturel.

La musique qui accompagne participe également à ce décalage avec cette légèreté et ses synthés qui rappelent Come True ou It Follows.

C'est à la base tiré d'un épisode d'une série nommée Tiny Cinema et … bha je dois avouer que ça m'intrigue et que ça me tenterait bien d'en voir quelques épisodes. Si c'est du même acabit ça pourrait être vraiment chouette.