Casablanca

Histoire :

L'action se déroule en 1941 à Casablanca une ville qui sert d'étape pour beaucoup de personnes cherchant à fuire vers les États-Unis d'Amérique. Richard tient un club assez sélect typé américain qui attire la convoitise de la milice nazi qui le suspecte d'être une plaque tournante principale pour la contrebande.

Il apprend qu'un des pontes de la résistance va passer en ville afin de prendre l'avion et s'échapper.

Ressenti :

Un monument du cinéma que je ne connaissais pas. Enfin si je connaissais, je savais qu'il était iconique mais je n'avais aucune idée de quoi ça allait parler. Et lors du visionnage, j'ai reconnu quelques références par-ci par-là.

Je m'attendais à un film désuet romantique surcôté mais au final c'était plutôt cool. Ce n'est pas gnangnan et l'histoire et surtout son dénouement est vraiment chouette.

En plus, traiter de la seconde guerre mondiale et de l'occupation nazi alors que le film a été tourné en 1942 est assez étrange à mes yeux. Je suis une grosse quiche en histoire et du coup je suis étonné que la résistance soit abordée aussi ouvertement alors que … bha c'était une problèmatique bien actuelle au moment du tournage. D'ailleiurs c'est marrant de voir des personnages aussi cosmopolites avec pas mal d'européens et des américains : je pensais naïvement qu'à l'époque ça voyageait beaucoup moins, surtout pendant la guerre. D'ailleurs les personnages allemands sont majoritairement interprêtés par des allemands juifs ayant fuit leur pays.

Techniquement c'est daté, c'est sûr, le film a 80 ans hein. Mais pour autant le noir&blanc a pas mal de classe. Les mouvements de caméra sont très simples voir inexistant sauf au tout début où on a un ptit tour de force sur le premier plan.

D'ailleurs au début il y a un globe terrestre qui tourne sur lui-même. J'aime beaucoup cet effet visuel très typé. D'ailleurs ensuite on a le droit à une carte qui suit les déplacements de personnages avec un trait qui marque le parcours. Je me demande comment ils réalisaient cet effet à l'époque…

Le film est assez compliqué au début avec vraiment beaucoup de personnages différents à suivre. D'ailleurs petit à petit le nombre de protagonistes diminuent ce qui simplifie. C'est assez perturbant au début, je me suis senti noyé devant tant de monde. Qui est qui et qui veut quoi.

Dans les références j'ai remarqué Hot Shot 2 (ouai on a la culture qu'on mérite) mais aussi Grim Fandango dans son second acte avec Manny qui est habillé comme Humpfrey Bogart avec son ptit club avec casino intégré dans l'arrière boutique et le flic qu'il faut laisser gagner pour éviter la fermeture…

Bon, j'ai bien aimé mais je ne le recommanderai pas pour autant sauf pour les cinéphiles.