Catch Me If You Can

Un imposteur qui n'a pas son syndrôme éponyme

Histoire : 🔗

Frank Abagnale voit sa famille se dégrader. Ça commence par les déboires financiers de son père qui ne parvient plus à conserver leur train de vie puis vient la séparation de ses parents.

Frank quitte le domicile famillial et culotté comme jamais fabrique de faux documents et se fait passer pour un pilote de la Pan America. Il continue de forger de faux documents et notamment de faux chèques ce qui commence à attirer l'attention du FBI.

Ressenti : 🔗

Film de 2002 avec Steven Spielberg aux commandes d'un Leonardo DiCaprio encore bien jeune. Il s'agit d'une adaptation d'un roman autobiographique de la vie de Frank Abagnale qui montre toutes les manigances du gars.

On suit donc les arnaques qui ont permis au gars d'avoir un train de vie démentiel malgré une absence de qualification. Ça semble incroyable de parvenir à autant faire illusion et à berner tout le monde malgré les postes prestigieux. Le gars a réussi à se faire embaucher en tant que médecin sans rien y connaître. Une fraude absolue.

Et le pire c'est que lorsqu'il se lasse d'être pilote de ligne, il passe médecin puis quand il sent le vent tourner devient avocat. Un sacré cocktail de talent et d'audace mais aussi d'intelligence ! Sur LinkedIn ce serait un demi-dieu, il siègerait à BFM en tant qu'expert en tout sans aucun souci.

Le film est très chouette parcequ'il nous dépeint un personnage qui n'est foncièrement pas méchant. C'est assez facile de prendre parti pour lui. Et puis j'aime toujours voir les magouilles, le gars achète des ptites figurines d'avion pour les passer à l'eau afin de décoller les étiquettes pour les coller sur des chèques et pouvoir se faire du pognon. Pleins de trucs comme ça.

On suit également Carl Hanratty du FBI qui va tenter de choper l'escroc. C'est assez marrant de le voir lui assez mal à l'aise avec les armes mais qui parvient à trouver le moindre petit indice pour ne pas perdre sa cible de vue. C'est un fin limier et il y a même un ptit rituel les soirs de nowel où Frank lui téléphone chaque année (c'est purement faux, ajouté pour le film cela-dit). Leur relation est bien entendu assez inexistante au début, mais lors de la fin du film, ils se rencontrent et c'est assez cool de les voir interagir. Il y a respect entre eux et on sent une certaine forme d'admiration l'un envers l'autre. Malgré leurs différents et leur camp respectif ils savent s'apprécier.

Bon bha comme d'hab DiCaprio joue trop bien. Il alterne le jeune plein d'assurance qui ment à tout le monde et parvient à faire illusion et le pauvre gosse en plein déni de la fin de la relation de ses parents.

C'est un film très divertissant : c'est bien joué, c'est bien fait, l'histoire est sympatique. En plus la fin est douce amère mais quand même douce.