Deathgasm

Histoire :

Le jeune Brodie emménage chez son oncle dans un ptit bled de Nouvelle-Zélande. Il est fan de métal et se sent un peu seul dans ce nouvel environnement.

Il fera la rencontre de son nouvel ami Zakk chez le disquaire du coin. Ensemble ils montent un groupe de métal.

Ils parviennent à mettre la main sur une partition mystérieuse et s'empressent de la jouer.

Ressenti :

J'avais envie de l'apprécier. C'est vrai quoi, une comédie qui parle de métal, c'est très rare et il y a un vaste champ à défricher. En plus c'est pas une comédie lourdeaude USienne mais une production de Nouvelle-Zélande, du coup ça devrait le faire.

Le casting est rempli d'inconnus, le réalisateur n'a pas grand-chose dans sa besace si ce n'est le très sympatique Guns Akimbo. Ils ont réussi à avoir un sosie de notre cher Iggy Pop (ça m'a mis le doute quelques instants). Musicalement, bon bha ouai il y a du métal et pas que du "nu" ou du "heavy gentillet", non non il y a du bon gros metal qui tâche.

L'histoire ça va, c'est honnête. Un peu de surnaturel, ça reste dans le folklore du métal avec de l'invocation de démon, du satanisme classique qui ne va pas pisser bien loin, hein. Mais ça fait le taff.

Bon par contre c'est pas ouf. Non l'humour est pas ouf et même globalement le film recycle les mêmes clichés qu'on se coltine depuis des décennies. On retrouve la vie lycéenne habituelle avec les nerds maltraités par les gros relous populaires. La meuf qui tombe amoureuse d'un de ces étranges personnage alors qu'elle est toute choupinou et tout. Et là on est à 100% dedans, c'est lassant et vraiment décevant.

Bien sûr il y aura revanche plus tard mais ça vous vous en doutez. Alors certes niveau réalisation, ça va jouer le borderline en ajoutant un chouilla de sexe, pas mal de gore mais si c'est pour au final rester dans les chemins battus ça n'a que peu d'intéret. Ça veut se donner un air de film barré et non consensuel mais ça reste très sage avec uniquement un peu de subversion visuelle mais sans plus. Rien d'innovant et rien de choquant non plus.

Même l'humour ne fait au final que très peu mouche. Il n'y a pas de gros moment à mourir de rire. On sourit à peine, c'est pas l'aspect comédie qui sauvera le film.

Voilà, c'est au final assez décevant, j'en attendais bien plus de part son thème et de par le fait que ce n'est pas un film hollywoodien. Au final le côté metal est bien là, ça passe, mais le traitement se veut bien trop classique et éculé.