Dune (1984)

Histoire :

En 10 000 et quelques, l'épice est la ressource la plus convoitée de l'Univers puisqu'elle permet d'allonger la vie, d'améliorer les pouvoirs psychiques mais aussi et surtout les voyages interstellaires. Le souci c'est qu'on ne la trouve que sur la planète Arrakis surnommée Dune de part sa géographie très … sableuse.

L'empereur de l'Univers Connu avait confié l'exploitation de la planète à la Maison Harkonnen qui de ce fait a pu accumuler d'innombrables richesses. Cependant, l'Empereur va désormais confier cette gestion à leurs ennemis, la Maison Atréides tout en confortant son alliance Harkonnen pour déclencher une guerre et faire disparaitre les *Atréides.

À côté de cela, l'Ordre des Bene Gesserit est un groupuscule plus ou moins neutre de femmes aux dons surnaturels visant à réaliser une prophétie ancestrale.

Ressenti :

Ce film est très étrange. Je ne sais pas si je l'adore ou s'il m'emmerde.

Déjà, je parle bien ici de la version de 1984 réalisée par David Lynch. C'est un film bien ancré dans son époque par ses effets visuels. Ensuite il a un rythme assez étrange : c'est mou rushé.

Autant le rythme est lent et on s'endort presque, autant l'histoire se déroule à un rythme éfreiné avec des ellipses de quelques années ou bien de gros évènements qui ne sont qu'à peine survolés malgré leur importance. C'est un peu le souci que j'ai avec David Lynch, j'arrive pas à m'accorder sur le rythme de ses films. Ici, la première partie prend son temps et montre bien les personnages et la situation toussa. Ensuite ça peine vraiment à démarrer. Et là d'un coup on a une guerre, un exil, un entrainement, une prophétie, une rébellion suivie d'une révolution interplanétaire en trèèès peu de temps.

Le film aurait gagné a être découpé en deux voir trois films mais c'était pas encore trop la coutûme à l'époque. Surtout que c'était pas une grosse grosse boîte de production à l'époque et donc le budget était pas si illimité. Ça n'a pas été un succès à sa sortie et il n'a gagné en aura que bien plus tard ce qui explique qu'il n'y a pas eu de suite.

Je disais que visuellement c'était très typé années 80 mais je trouve que c'est justement pas mal. On a des effets visuels analogiques vraiment cools, des effets de détourages un peu perrave, des marionnettes, des décors grandioses, des effets numériques pas si déconnant (ça a vieilli mais c'est pas hideux (je fais référence aux boucliers qui sont vraiment pas mal du tout je trouve)). Les costumes sont pas mal (j'aime bien ceux qui se promènent enroulés dans leurs doudounes/couettes noires).

Bon le coup des Harkonnens qui sont rouquins laisse présager que ce sont les grands méchants (huhu). Mais surtout le Baron est particulièrement repoussant avec ses pustules de partout, ses douches au jus noir, et son allure globalement grotesque où il s'envole vers le plafond du studio de tournage (ouai sur une version en bonne qualité on voit vraiment que c'est un hangar)… Mention spéciale pour les deux neveux Rabban qui arrache la langue d'une vache morte pour la grignoter et Feyd qui passe le film a prendre la pose pour au final ne rien faire.

On retrouve pas mal de têtes connues dans le casting avec une Virginia Madsen qui lance le film avec sa super intro (Buck Up) hypnotisante avec sa musique. Mais on retrouve déjà Brad Dourif avec comme d'hab un rôle de fourbe, Patrick Stewart qui ici a troqué son fauteuil (à roulette ou pivotant, au choix) pour des armes et un space Sitar. Sting s'éclate à montrer ses abdos et à sourire pendant que Max von Sydow et Dean Stockwell versent dans la médecine.

C'est d'ailleurs assez marrant de voir que je ne connais par contre aucun des acteurs des rôles principaux.

Version fanedit

Il existe une version de 3h traffiquée par un fan sur Youtube. Celle-ci rajoute des scènes qui ont supprimées et modifie deux trois ptits trucs.

Quelques passages rajoutent des infos concernant l'univers avec notamment une intro plus longue expliquant qu'avant l'empereur, l'univers a été gouverné par des machines. Les hommes sont toutefois parvenu à reprendre le dessus et à les écraser. Ça explique le fait que l'Empereur soit légèrement inquiet quand on lui annonce que de nouvelles machines se trouvent sur Ix. Dans cette version la fin est pas mal rallongée et … bha il s'y passe des trucs pourtant assez capitaux qui auraient été super bien si ça avait été développé dans un film supplémentaire. :-/

Au final, j'ai encore plus apprécié cette version (mais bon très généralement je préfèrre toujours les versions longues). Du coup, si vous voulez le mater il est dispo sur Youtube (mais en qualité pourrie).

des spoils Qu'est-ce que la fin est dense ! Déjà il y a la *mère de Paul* qui accouche et donne tous les pouvoirs de la *Révérènde mère* dans *Alia* (qui fait sacrément flipper). Ça manque d'explication et tout à son propos. Elle peut faire quoi au final (à part dévisager les gens avec sa grosse voix) ?

Ensuite, toute la romance de Paul et Chani est tellement survolée et ellipsée que ça donne l'impression qu'ils se rencontrent et que cinq minutes après ils vivent le parfait amour alors que la guerre s'annonce (pas le meilleur des contextes pour épanouir son amour).

Paul qui devient tout à tour le nouveau Duc, Usul, Al Gaib et Muad Dib, Kwisatz Haderach … il aura une carte de visite à rallonge le pauvre. Dans la fin alternative il filoute quand même pas mal : il promet à Chani qu'il l'aimera inconditionnellement et qu'il lui sera fidèle, mais à côté de ça il se marrie à la princesse Irulan (fille de l'empereur) pour légitimer sa nouvelle position et devenir le prochain empereur. Il a le beurre et l'argent du beurre dis donc.

Je vais vous avouer un truc : j'ai pas compris qui était le personnage en début de film qui demande à l'empereur de tuer Paul Atréide. Cette espèce de créature qui se fait promener dans une sorte de wagon-aquarium avec tous ses hommes de main en doudounes/couettes noires (et qui en profitent pour passer l'aspirateur). Visiblement, c'est un gros consommateur d'épice et il s'inquiète à ce propos mais qui est-ce réellement ? Est-ce que ce serait un représentant de la Guilde qui serait donc au final plus puissante que l'Empire ? Je ne connais Dune que par les films et c'est pas évoqué plus que cela du coup… bha j'en sais rien.

C'est donc un film qui a tendance à diviser, soit on adore soit on déteste. Perso j'aime vraiment beaucoup malgré un côté un peu kitch et une esthétique assez particulière.