The Elephant Man

Histoire : 🔗

Elephant man est une bête de foire qui attire la curiosité des londoniens à l'époque victorienne. L'homme a un physique très particulier aussi bien sur le visage que sur le reste du corps.

Dr Treves le découvre et souhaite l'ausculter pour voir de quoi il en retourne.

Ressenti : 🔗

Un classique de David Lynch en noir et blanc sorti en 1980. C'est la troisième fois que je tente de le regarder et à chaque fois je me suis endormi. Mais là c'est bon, je suis reposé je suis prêt à enfin le voir réellement.

Bien que ce soit tiré d'une histoire vraie, une grande partie des "péripéties" sont fictives. John Merrick se nomme en réalité Joseph et contrairement à ce qui est montré a toujours été bien traité par ce qui était non pas un tortionnaire mais bien un partenaire. Mais oui, le pauvre homme était effectivement bien difforme et n'a pas vécu bien vieux.

Le film a vraiment de la gueule avec son noir et blanc très très propre. C'est d'ailleurs marrant de voir l'emphase qui est faite sur l'éclairage au gaz dans le film. Beaucoup de scènes sont assez sombres pour tenter d'avoir l'air réaliste.

Dans les acteurs on reconnait très vite Sir Anthony Hopkins qui est presque jeune. Tout fringant avec son bouc et son haut de forme. Mais par contre John Hurt qui joue John Merrick est lui méconnaissable. Le maquillage qu'il a eu le transforme complètement. Apparemment le maquillage prenait 5h à installer et 2h à retirer et était assez peu agréable.

Mais toujours dans les acteurs on retrouve le père de Toby Jones : Freddie Jones qui joue Bytes le proprio de John Merrick. Un joli rôle de connard ^__^ . Mais plus drôle, on retrouve également Dexter Fletcher qui joue le gamin qui traîne avec Bytes. Pour moi cet acteur est le père de Nathan dans la série Misfits (une de mes séries favorite all time), sauf que là il est tout gamin tout jeune et maintenant que je le sais effectivement on reconnait bien sa tête.

Le film se déroule à l'époque victorienne mais malheureusement on n'en voit pas beaucoup. J'aurais aimé voir plus de bribes de Londres de l'époque :-/ Il n'y avait pas un très gros budget, ceci explique cela.

L'histoire est sympa même si au final il ne s'y passe pas grand-chose. Les gentils sont gentils et les méchants sont méchants. C'est pas des plus original mais ça fait l'affaire.

J'aime beaucoup le choix du noir et blanc. Ça donne tout de suite une impression de film plus vieux qu'il n'est et se rapproche donc un peu plus de l'époque qu'il tente de recréer. J'imagine que ça simplifie pas mal le travail sur le maquillage qui a déjà dû être colossal.

Lors de mon visionnage précédent j'avais le souvenir d'une image assez dégueulasse avec pas mal de grains. Alors je sais pas si c'est juste ma mémoire qui me joue des tours mais le film a eu un remaster en 2020 donc ptet que c'était nécessaire. Là l'image est particulièrement propre et du coup on sent que c'est pas un film si vieux que ça (ptain pas loin de cinquante ans quand même !).

Au final, j'ai trouvé le film sympa même si je regrette qu'il n'ait finalement pas grand-chose à raconter.