End of Days

Histoire : 🔗

On est en 1999, à l'aube d'un nouveau millénaire et Satan semble décider à revenir (il était là ?) et pour cela il doit baiser une meuf bien spécifique (hein ?).

Mais Jericho Caine bien que non croyant ne peut se résoudre à laisser une demoiselle en détresse.

Ressenti : 🔗

Bon bha le film date de 1999, il surfe sur les craintes débiles de fin d'année/décennie/siècle/millénaire. On rajoute un soupçon de bullshit religieux et surtout un Arnold Schwarzenegger qui sent la fin de ses heures de gloire.

Je suis fan de l'acteur et de ses films d'action (et même ses comédies je vais pas mentir) et pourtant je n'avais jamais vu çui-là. J'étais passé à côté en l'ayant raté sur canal+ à l'époque et sans avoir vraiment eu l'occasion de le refaire après. Et voilà, cette faute est réparée.

Bha ça va j'ai bien aimé. C'est pas ouf, mais c'est honnête quoi et ça ne prétend pas être plus que ça ne l'est. Ils ont notamment construit la bestiole finale qui a également été faite en CGI pour mixer un peu les deux (plan large en CGI et gros plan en effet pratique). Alors que bon, au final la version pratique n'est quasiment jamais montrée.

Bon, le scénar vole pas bien haut mais on a quelques scènes sympatoches et de belles explosions. Et puis Gabriel Byrne a l'air de s'être amusé. Il y a notamment un de ces coups de poing dans la gueule des plus mémorable !

Et le truc le plus extraordinaire du film c'est que Schwarzy … il meurt ! C'est … heu … la seule fois, de sa carrière que son personnage meurt, non ? Ha non il y a aussi dans Terminator mais bon il est pas humain donc ça compte pas vraiment non plus.

Ils se sont fait plaisir avec les noms des personnages. Jericho Caine, qui s'apelle comme ça dans la vie de tous les jours ? Mais aussi Christine York, c'est pas très subtil de faire incarner la gentille qui doit être séduite par Satan, Christine. Ha et on a aussi Bobby Chicago. Heuuu mais c'est quoi leur délire avec les noms de ville, pourquoi pas Jackie Daytona tant qu'on y est ?!

Le film comporte beaucoup de tête connue comme CCH Pounder récemment croisée dans les Avatar, Kevin Pollak qui pour moi sera toujours Rool dans Willow (désolé pour le reste de ta carrière), Udo Kier que personne ne connait mais que tout le monde reconnait mais aussi Mark Margolis déjà en fauteuil roulant.

Bon c'était un film sympa mais qui ne fera pas pour autant oublier la deuxième moitié des années 90 de la filmo d'Arny. Aller, dans deux semaines il sera oublié.