Escape Room : Tournament of Champions

Histoire :

Zoey et Ben veulent se venger de la société Minos qui a tenté de les tuer une première fois dans le premier film Escape Room. Ils décident donc d'aller à New-York là où sont censé se trouver les locaux de l'entreprise pour … heu … se venger.

À peine arriver, ils se font attaquer par un junky qui tente de s'enfuire. Les deux héros le pourchassent mais se font larguer dans le métro.

Rapidement leur wagon de métro se détache et bifurque et s'arrête. Là ils comprennent très vite qu'ils sont en fait dans l'Escape Game avec d'autres personnes qui sont elles aussi parvenues à gagner une fois précédente.

Ressenti :

Rhoolalala. J'avais pas vu le premier mais bon…

Non c'est vraiment pas ouf. C'est moche, c'est inintéressant, c'est sans queue ni tête. On sait déjà que nos deux protagonistes s'en sortiront vivants…

J'ai vraiment pas compris le délire. Encore dans la saga Saw, je comprends qu'on puisse kiffer le fait de voir les héros torturés psychologiquement et physiquement pour les pousser à s'en sortir (dit comme ça c'est louche) mais là vraiment c'est juste naze.

Les puzzles n'ont aucun intéret mais heureusement que le film est très rythmé. Enfin heureusement… au moins on a pas le temps de s'ennuyer, mais du coup on a pas à réflêchir.

Le concept même de faire un film sur un Escape Game pourrait être pas mal si le spectateur pouvait faire au moins semblant de participer mais là bha non c'est survolté donc pas le temps de tenter de trouver une solution ou autre. De toute façon on a aucun indice ni rien. Du coup ça ressemble à un speedrun d'escape game de quelqu'un qui fait semblant de pas connaitre la solution pour toujours s'en tirer à la dernière seconde.

Voilà, c'est dispensable.