Everything Everywhere All At Once

Histoire :

Evelyn avec son mari Waymond tiennent une laverie. Evelyn est complètement débordée, entre les clients, son mari, sa fille et la venue prochaine de son père.

En voulant tout bien faire elle se rend compte qu'elle ne satisfait les attentes de personne et tout part en couille. L'apothéose arrive au moment de se rendre aux impôts pour régulariser ses soucis administratifs.

Mais alors que tout va au plus mal, elle est contactée par Waymond qui lui dit provenir d'un autre univers et qu'elle doit faire une série d'action ridicule afin de sauver tous les univers.

Ressenti :

Putain mais quel film ! Ce film contient tout. C'est un film comique, c'est un film d'aventure, c'est un film d'horreur, c'est un film de science-fiction, c'est un film romantique, c'est un film déluré, c'est un film poêtique. Wow.

J'ai eu l'impression de voir Matrix avec In the Mood for Love couplé à un Doctor Strange 2 et pourquoi pas un peu de Dirk Gently et une grose rasade de Rick & Morty et une pincée d'H2G2. C'était incroyable. Et le pire c'est que les réalisateurs ont réussi à garder ça digeste et cohérent.

Les deux gars avaient commis l'excellent Swiss Army Man il y a six ans. Ce film était déjà très particulier en alliant de l'humour gras, absurde le tout teinté de poêsie et là ils ont réussi à faire plus fort.

Au casting on a Michelle Yeoh que l'on connait pas mal maintenant mais aussi Ke Huy Quan qui joue son mari. Vous vous rappelez de Data dans les Goonies ou bien Demi-Lune dans Indiana Jones 2 ? Bha voilà, le ptit père à grandi et il a maintenant 50 balais. Time flies. Et je ne savais pas mais visiblement les arts martiaux lui sont très famillier et ça se voit. On a également une Jamie Lee Curtis en rombière des impôts qui est vraiment trop drôle.

C'est vraiment marrant comme en france ce sort quelques mois après Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Les deux films partent sur un concept similaire : un multivers et des liens entre ces différents univers parallèles. Le film de Marvel annonçait la couleur que ça allait être la folie, le tout appuyé par un budget énorme et un réalisateur ayant déjà des films un peu foufou dans sa besace et c'était au final vraiment très décevant.

Là, c'est une ptite boîte, des réalisateurs n'ayant qu'un autre film et pourtant ça surpasse son concurrent sur tous les aspects. On traverse bien plus d'univers alternatifs. Il y en a des biens sages mais d'autres sont complètement délirants. Sam Raimi n'a pas été généreux sur ce point mais ici on prend une double dose et c'est à chaque fois un régal.

Alors que Marvel se targue d'injecter de l'humour dans tous ses films, c'est maintenant devenu répétitif et ça a tendance à désamorcer toutes les situations un peu sérieuses et à briser le charisme de ses personnages. Ici, les gags sont bien mieux dosés. Ils sont plus incisifs et bien plus borderline sans pour autant tourner en dérision les personnages.

Les règles du film sont assez complexes mais le film nous les explique petit à petit pour faire en sorte de ne perdre personne. Le concept d'assimiler les talents de ses variations de soi dans les autres univers est vraiment cool. Mais le fait de déclencher ce transfert via la réalisation d'actions incongrues est d'un potentiel comique sans limite. En pleine scène d'action, les personnages font des choses insensées pour récupérer de nouveaux talents et ça fait exploser de rire toute la salle. (Franchement j'avais remarqué les étranges trophés avant que ça ne démarre, mais quand on voit l'arrivée au ralenti du combattant qui fait un énorme saut, c'était impensable.)

Le film est très généreux en références. Certaines sont très évidentes, d'autres un peu plus subtiles, ça me plait bien plus dans ce genre que dans Ready Player One qui ne se base que sur ça et est bien trop "in your face". Et d'ailleurs les décors regorgent d'objets, il y en a partout en très grande quantité. Beaucoup sont d'ailleurs des fusils de Tchekhov et ça mériterait un second visionnage pour en repérer pleins.

Je partais confiant vu que c'est un film A24 et que … bha j'aime beaucoup ce qu'ils font généralement. Le premier film des réalisateurs était un ovni que j'ai vraiment adoré mais alors là ils ont dépassé mes attentes.

Je n'avais pas ressenti cette énergie depuis Mad Max Fury Road ou Crank.

J'espère que ce film finira dans le top IMDB.