Finch

Histoire :

Finch est l'un des très rares survivants d'un cataclysme ayant touché la terre. Il survit tant bien que mal dans son abri en sortant pour récupérer un peu de bouffe et divers trucs pouvant l'aider.

Il est accompagné d'un chien et d'un petit robot. Il comprend cela dit que sa maladie ne lui permettra plus de vivre bien longtemps.

Il entreprend donc la création d'un robot humanoïde afin de se simplifier la vie mais surtout de prendre soin de son cher toutou.

Ressenti :

Ça fait plaisir de revoir Tom Hanks dans un film que je n'avais pas vu depuis un bail (même s'il continue de bosser beaucoup). Vous commencez ptet à le savoir mais le post-apo/survie c'est un thême qui me plaît énormément. Mais là ce n'est qu'un prétexte et non le vrai thême du film. Du coup, c'est pas vraiment ce que j'en attendais même si ça reste sympa.

Tom Hanks est un bon acteur mais là, le chien est ptet encore meilleur. Et le robot est aussi à deux doigts de lui voler la vedette. C'est un enfant dans le corps d'une machine, il doit être éduqué, il est naïf et innocent et en ce sens ça se rapproche pas mal de Chappie. Mais contrairement à ce dernier, ici son environnement famillial est bien plus … apaisé et bienveillant. Ça mériterait ptet un revisionnage pour comparer un peu les films. ^__^

Bon, par contre le film tente réellement d'être un pur tire-larme. Entre Tom Hanks qui fait sa tête de chien battu, le clebs qui pleurniche comme personne et le robot qui fait des conneries mais tente de bien faire mais surtout le final… on sent que le réalisateur en fait des caisses pour nous arracher notre liquide lacrymal.

spoils J'ai bien aimé le fait que *Finch* insiste sur le fait que ce n'est pas le soleil qui a déclenché l'apocalypse mais bien l'activité humaine. Le soleil n'a été qu'une ptite goutte dans le désastre.

Ma femme a trouvé que la fin était joyeuse alors que j'ai trouvé que c'était plutôt l'inverse… Le pauvre velu se retrouve sans son maître et même s'il a un peu plus confiance envers Jeff il a quand même perdu son sauveur qui a pris soin de lui pendant des années. Il n'a désormais plus vraiment de but.

Pire que ça, le robot qui n'est qu'un gamin au final… bha lui il va perdre son cabot et se retrouvera seul probablement à vivre éternellement. En ayant peur des éventuels autres humains…

D'ailleurs, il fonctionne avec quelle énergie Jeff ? Ça m'a pas mal turlupiné. Comme pour les véhicules d'ailleurs.

Je ne pense pas que ce soit un film qui marque les esprits (d'ici un mois je l'aurai probablement oublié) mais ça reste un moment agréable quand même.