For a Few Dollars More - Per Qualche Dollaro In Piu

Histoire : 🔗

Manco et le Colonel Mortimer sont des chasseurs de primes bossant séparément. Mais ils décident de faire équipe afin d'attraper le gros bonnet local qui semble s'apprêter à dévaliser la banque la plus sûre de la région.

Ressenti : 🔗

Et bhé dis donc ! J'ai beaucoup plus aimé que The Good, The Bad and The Ugly !

Déjà, ce film ne dure que deux heures et est bien plus condensé. On a sensiblement la même équipe mais j'ai trouvé ce film bien plus agréable.

Clint Eastwood n'est à mon sens pas le héros de ce film. Il est assez souvent passif, plus en retrait limite spectateur de l'action. Lee Van Cleef est lui bien en avant, quand il est là, c'est lui le personnage principal.

La page wikipedia indique un budget de 600 000$. Heuuu … Hein ?! Même pas un million ?! C'est quoi ce miracle ?

Comment ils ont pu réaliser un tel film avec un budget aussi minuscule ?! Alors certe faut prendre en compte l'inflation mais les acteurs, les décors, les costumes, la totale quoi… Surtout que le film a été tourné sans son puis intégralement doublé et donc il a fallu ramener les acteurs et tout. Même si une bonne partie a été et sera réutilisé c'est quand même impressionnant.

Le scénar de ce film est très cool. Il y a des rebondissements, les personnages ont l'occasion d'évoluer et leurs relations sont assez incertaines. Même si bon, on se doute qu'à la fin à minima Clint Eastwood s'en sortira. En deux heures il y a quelques duels, un braquage de banque, deux évasions de prison, des otages encore quelques duels, un viol … Et le tout reste cohérent et digeste. C'est pas juste pour le spectacle, tout se tient.

C'est le second opus de La trilogie du dollar mais les films ne sont pas vraiment liés entre eux. On retrouve Clint Eastwood qui incarne un personnage très similaire mais qui n'est pas le même (selon la justice parceque oui ça s'est joué en justice). On a donc des duels où les bonhommes se reluquent pendant d'interminables secondes. Les gouttes de sueurs qui s'amoncèlent et glissent le long des visages poussièreux sont la marque de fabrique à mon sens. C'est iconique mais trop long encore que là j'ai trouvé ça plus raisonnable (ou alors je suis juste plus tolérant ?).

Voilà, j'ai beaucoup aimé ce film et du coup ça me remotive pour me faire le premier de la trilogie que j'ai vu il y a fort longtemps.