Free Guy

Histoire :

Guy est un NPC dans un jeux-vidéo mais il ne le sait pas. Il évolue dans un MMO où il côtoie de nombreux joueurs qui martyrisent les NPC constamment.

Un jour, il parvient à récupérer les lunettes d'un des joueurs et découvrent une toute nouvelle facette du monde où il évolue. Il fera la rencontre de Molotov Girl dont il tombe amoureux.

Ressenti :

J'ai peur de ce genre de film à très gros budget qui tente de râtisser large en jouant avec l'univers du jeux vidéo et des références. Certains grands réalisateurs s'y sont déjà testés et ça ne m'a pas du tout plu (hein Ready Player One) du coup je partais avec une grande méfiance.

J'ai réussi à me laisser emporter et à apprécier, c'est pas ouf, ça s'oubliera probablement très vite mais c'est moins gênant que l'autre film. Ici, ça parle de jeux-vidéo mais ça ne tente pas de jeter des références à la gueule constamment, ça tente de faire son humour en parlant du médium et en jouant avec ses règles mais ça ne m'a pas eu l'air aussi lourd et méprisant que d'habitude.

Certaines blagues marchent pas mal, ça ne présente pas les joueurs comme des gamins attardés (mais ça n'élude pas non plus le fait que la communauté gamer soit farcie de mecs toxiques) et bha c'est assez joli. Les couleurs sont criardes et c'est absolument pas réaliste mais c'est le but voulu.

Bon Ryan Reynolds a comme d'hab l'air marrant (il est aussi drôle que Ryan Gosling est gentil !) et d'ailleurs sont double maléfique final est sacrément réussi. Taika Waititi par contre joue un méchant un peu trop plat et caricatural mais bon j'en attendais pas plus de ce film.

Bon bha si vous devez le voir ça va mais sinon ne faites pas d'effort pour le regarder non plus.