Fumer Fait Tousser

Histoire : 🔗

Bon comment résumer un peu ça ? Hmmm

On a un sentai bien de chez nous : la Tabac Force (ahem) qui protège l'humanité bien entendu en combattant les monstres qui viennent sur Terre. Alors qu'ils viennent de terrasser une … tortue géante par le pouvoir de … la fumée de cigarette (?), ils sont sommés par leur chef d'aller prendre une pause tous ensemble pour resouder le groupe. Un peu étonnés, ils s'executent et se rendent avec leur robot au bord d'un lac pour quelques jours.

C'est l'occasion rêvée pour se raconter des histoires truculantes !

Ressenti : 🔗

Wow je me suis éclaté comme un ptit fou ! C'est trash, c'est absurde, c'est désopilant, c'est concon, c'est vraiment trop drôle ! Wow mais quel plaisir à regarder.

Ptain mais Quentin Dupieux est un génie. Comment ai-je pû passer à côté aussi longtemps ?! C'est ça de la comédie française qu'on veut voir !

C'est donc un film composé de plusieurs histoires. Mais même la grande histoire qui les englobe est cool.

Il y a un humour absurde avec notamment un poisson qui raconte une histoire, le lieu qui les accueille est trop bien et super confortable avec ses lits métalliques et il a même un frigo supermarché ! Tout un tas de détails parsèment le film.

L'histoire du casque

Deux couples sont en vacances et arrivent dans une maison de location. Le premier couple s'installe dans sa chambre et tombent sur un “casque de pensée” dans l'armoire. Cet appareil permettrait d'amplifier la pensée en isolant son porteur.

Intriguée, la femme l'enfile. C'est une révélation, elle s'y sent trop bien, les sons sont assourdis, la vue est en grande partie obstruée. Elle se repose et médite.

Son mari et l'autre couple dansent et demandent à ce qu'elle les rejoigne mais elle est trop bien. Et d'ailleurs elle se rend compte qu'elle aime plus son mec. Elle supporte plus l'autre couple non plus. Elle ne veut plus quitter le casque.

Bon, ils laissent tomber mais quand même plus tard dans la journée, ils la retrouvent dans la baignoire avec le casque. Elle ne veut plus l'enlever, d'ailleurs elle ne peut plus l'enlever. Les autres appellent un médecin qui ne peut pas les aider mais qui conseillent d'utiliser des outils pour le retirer. Butée, elle n'a toujours pas l'intention de l'enlever mais les autres commencent à utiliser un marteau puis une scie pour le retirer.

Elle n'en peut plus et plante un tournevis dans l'œil du pote de son mec. Les deux autres s'enfuient en courant mais elle est désormais bien décidée à en découdre.

Les deux se planquent dans la piscine sous la bâche mais ils se font repérer. Elle les tue avec le parasol. Mais elle finit par se noyer également.


Bon raconté comme ça, c'est pas ouf, mais le jeu des acteurs, le montage et tout, ça rend trop bien.

L'histoire de la broyeuse

Mon histoire favorite. J'ai vraiment éclaté de rire. Allez je vous raconte.

On est dans ce qui ressemble à une scierie. Et on apelle Tony (Blanche Gardin) pour s'occuper d'un problème "pas simple" à l'atelier. Elle sort de son bureau pour arriver à l'atelier et là on voit son neveu Michael dans la broyeuse enfoncé jusqu'aux chevilles. Vision d'horreur.

Bon bha, personne ne veut prendre de responsabilité mais bon Michael assure que c'est pas si grave, en plus il a pas mal. Tony commence quand même un poil à paniquer et du coup elle tente d'inverser la machine pour qu'elle tourne dans l'autre sens afin de libérer son neveu. Elle active le moteur et … non, la machine grignotte le pauvre gars jusqu'aux genoux. Ce ne sont pas les commentaires de Max qui aident.

Bon, Michael continue de clamer que c'est pas si grave, il n'a pas mal. C'est bien gore, c'est vraiment déchiqueté avec de la barbaque de partout, rien de bien ragoûtant.

Elle réalise que la machine est montée à l'envers et que donc la marche avant est en fait la marche arrière. Bref, elle inverse le truc et retente. Elle active et là on voit le mec se faire bouffer encore jusqu'au torse. Bon, il continue de se répandre en excuse, il n'a pas mal, faut pas qu'elle se stress, il n'y a pas de souci.

Max arrive alors avec le manuel, la procédure d'urgence nécessite d'appuyer 3 secondes sur le bouton vert. Bon bha, elle est à deux doigts de la crise de panique. Elle demande à Max de le faire mais il veut vraiment pas se mouiller, elle propose même du pognon aux autres employés qui traînent là pour qu'ils le fassent mais c'est refusé. Elle n'a plus le choix, quand faut y aller, faut y aller. C'est balot parcequ'en plus ce soir c'est l'anniversaire de la mère de Michael elle doit y aller… Bon bha, elle le fait. La machine termine le boulot et broie tout le pauvre Michael sans aucun cri ni rien.

Sous le choc Tony part s'isoler dans la bagnole. Elle tente d'apeller sa sœur pour lui raconter l'horreur mais tombe sur le répondeur. À ce moment, Max frappe à sa portière pour lui dire de venir voir, parcequ'il n'y a pas que du négatif dans cette histoire ! (??)

Un employé arrive avec un seau dans les mains. Ce sont les … restes en bouillie. C'est immonde mais il reste quand même la bouche à peu près intacte. Et … bha Michael est encore en vie, il parle et s'excuse d'avoir mis sa tante dans l'embarras, il l'aime beaucoup. “C'est sûr, je suis plus pareil qu'avant, je peux plus me déplacer tout seul, je vois plus rien c'est bizarre mais je te promets je me sens en pleine forme ! C'est pas tant un drame que ça, faut relativiser”.

Bon bha, elle part donc avec son neveu dans le seau. Elle se rend chez sa sœur, ils discutent et tout. Un joli moment de complicité.

Bon elle arrive sur le pas de la porte mais là c'est quand même très difficile. Pas de chance la sonette retentie si fort qu'elle en fait tomber le seau et son contenu se répand par terre. Le chien arrive et chope la bouche. La porte s'ouvre et FIN

L'histoire est interrompue parcequ'elle était racontée par un poisson qui était en train de cuire et qu'il vient de mourir avant que l'on ait la véritable fin.


Rhaaa mais c'est vraiment trop drôle. Le jeu de Blanche Gardin est ouf, mais également celui de Michael qui est relax à moitié broyé en train de se répandre en excuse. Mais même Max qui veut pas s'impliquer il me fait trop rire.

C'est vraiment hilarant et puis c'est teinté de gore. J'adore.

Quand la machine se fait broyer, on voit le neveu s'enfoncer dans la machine sans rien dire, l'air penaud. Personne ne réagit plus que ça, au lieu de couper la machine en un quart de seconde, ils laissent faire ça pendant 5/10 secondes. Alors que ça serait une purge de regarder une telle horreur, le décalage rend ça vraiment tordant.

Ptain, juste pour cette histoire de dix minutes le film vaut le coup.

Bon je vais pas toutes vous les faire hein. Mais ptain il va me marquer ce film !

Vraiment très drôle et bien joué. En plus c'est joliement fait dans des beaux décors.

C'est très particulier et pas à mettre entre tous les yeux parceque bon c'est un poil graphique mais vraiment très prenant. Le film est juste trop court ou alors il faudrait des suites pour prolonger le plaisir !