Gangs Of New York

Histoire :

Dans les années 1850, New York connait une importante vague d'immigration européenne mais cela ne plaît pas aux "natifs" (ceux arrivés dans une précédente vague, pas les vrais natifs). La ville est le terrain de guerre de très nombreux gangs dont les Dead Rabbits contre les Natifs.

Dans un affrontement dantesque, le chef des Dead Rabbits est tué appuyant la victoire des natifs et de leur idéologie. Le fils du chef des Dead Rabbits est envoyé en prison qu'il ne quittera que seize ans plus tard.

Il n'a qu'une idée en tête : venger son père.

Ressenti :

Je ne sais pas pourquoi mais ce film me fait une drôle d'impression. J'ai l'impression de voir un bon vieux film des années 80 avec apparemment très peu d'effets numériques (quelques incrustations pour simuler des décors beaucoup plus grands) mais avec tout de même un casting moderne et ce grain d'image pellicule qui chatouille. Ce film est entre deux ères.

Je ne sais pas si c'est juste mon inculture mais j'ai vraiment l'impression que les USA de cette époque étaient bien plus sauvages et violents que l'Europe. Là on est pas dans le Far West, la ville de New-York est déjà assez grande et n'est pas toute neuve, elle a tout son écosystème d'habitants avec ses pompiers ses flics ses élus ses habitants et pourtant c'est la loi du plus fort à tous les échelons. La corruption est totale, la démocratie est un réel foutage de gueule. Tout ça c'est amusant à voir dans un film mais ça devait être un vrai cauchemard à vivre.

Rien que le passage de l'incendie est flippant (mais très amusant) : il y a différentes casernes de pompiers avec leurs équipes respectives qui arrivent sur un incendie. Et là au lieu d'éteindre le feu, les deux équipes se fouttent sur la gueule pour savoir qui est en droit d'éteindre le feu. Pendant ce temps les pillars se font plaisir en prenant des risques inconsidérés. Quand un vainqueur émerge, le chef de gang local décide d'aller non pas éteindre le feu avec sa brigade mais d'aller défoncer et piller la maison d'à-côté.

C'est assez rare de voir New-York à cette époque. Les films sur cette époque se déroule très généralement dans le Far West et non dans l'ouest "civilisé". C'est assez cool à voir en plus les décors, les costumes et les personnages sont sacrément bien foutus. La quantité d'acteurs à l'écran avec tout ce qui va avec est vraiment très impressionnante.

Il y a deux scènes à la demi-bonnette et j'aime toujours cet effet :-) D'ailleurs dans les trucs que j'ai remarqué aussi c'est que la caméra est très souvent en mouvement et se ballade dans le décor. Je pense qu'ils ont adoré avoir un grand décor où pouvoir se déplacer du coup ils en ont bien profité.

Je ne l'avais pas revu depuis sa sortie cinéma et bon bha je m'en rappelais que de quelques bribes. Il commence déjà à avoir 20 ans et il n'a vraiment pas viellit. C'est vraiment un excellent film (du Scorcese quoi).