Hardcore Henry

Ce film a pas mal fait parler de lui à sa sortie pour son côté novateur. Et c'est vrai qu'il est novateur. Il a été entièrement tourné à la Go Pro en vue subjective ; du début à la fin.

Le rendu est donc vraiment très énergique. Ça secoue dans tous les sens pendant une heure et demi. C'est vraiment éprouvant. Si vous aimez pas trop les found footages où ça bouge alors là esquivez ce film.

Et le souci c'est qu'en dehors de cet aspect le film est très moyen. L'histoire est celle de Henry qui se réveille avec un bras et une jambe et la parole en moins sans aucun souvenir. Sa femme (une scientifique) l'a "reconstruit" à base de prothèse ultra high-tech avec de la peau par-dessus. Ils se font attaquer alors qu'elle tentait de lui redonner un peu de voix.

Le méchant débarque à l'écran, un blond avec un pouvoir de télékinésie. Le couple parvient à s'enfuire et c'est le début de courses poursuites. Le tout avec de la castagne dans tous les sens des armes et tout.

C'est pas super intéressant et au bout d'un quart d'heure se dessine un schéma qui se reproduit un peu tout le long du film. Un protagoniste sort de nulle part pour aider … heu … nous (? ouai vu que c'est en vue subjective j'ai envie de dire "nous"). Il lui donne un objectif (retrouver un objet/se rendre à un endroit) et là il se fait tuer. Et ça doit bien arriver 6 fois ptet plus.

Le film est faussement un plan séquence intégral. Il y a certains moments où la vue se coupe. Mais c'est globalement très bien fait, avec l'habitude on remarque les discrètes coupes qui ont lieu assez régulièrement (lors d'une chute, d'un passage d'obstacle ou autre) mais c'est tout de même bien fait.

Les effets visuels sont pas oufs mais vu la façon dont le film est tourné c'est très excusable. On en prend déjà plein la gueule par l'action incessante et les mouvements de caméra, on va pas pleurer pour des textures cheapos et des éclairages 3D pas top.

En fait, passé la "surprise" du fait que ce soit en vue subjective le film montre vite ses faiblesses. Le scénar est assez meh, visuellement c'est impressionnant mais pas spécialement agréable, les effets visuels pas oufs, esthétiquement c'est bof. Les scènes d'actions sont assez overkill mais bon vue que c'est ça tout le long du film bha on est vite blasé. Le film tente un peu la carte de l'humour mais c'est un peu un aveu d'échec et un cache-misère.

À sa décharge, le film est tout de même une production russe et en plus à petit budget. Il a été partiellement financé via un crowd-funding.

Il n'y a vraiment qu'à la toute fin qu'en fait ça devient un peu plus jouissif. La baston contre le boss de fin est cool mais voilà.

En fait le film repompe clairement du jeu vidéo. On ne peut pas s'empêcher de voir Mirror's Edge forcément avec le parkour. Forcément on pense à un peu n'importe quel FPS en voyant le film mais le combat final fait quand même vachement pensé à la campagne No Mercy de Left 4 Dead. D'ailleurs spoiler.

Bref, ce film est une curiosité avec quelques passages sympa mais sinon c'est vraiment pas l'éclate.