Jacob's Ladder

Histoire :

Jacob Singer est revenu à la vie normale après la guerre du Vietnam. Il semble aller pas trop mal mais semble avoir quelques soucis de traumatismes.

Il commence à avoir quelques apparitions, dors très mal, est désorienté, devient parano. Ça ne va qu'en empirant lorsqu'il reprend contact avec un ancien soldat ayant été avec lui six ans auparavant lors de la guerre.

Ressenti :

Superbe découverte. Des années qu'il me faisait de l'œil, je ne savais pas du tout de quoi ça allait parler si ce n'est que c'était peu rassurant.

J'aime beaucoup l'esthétique du film. C'est moche cheapos du début des années 90. Et du coup ça renforce pas mal l'atmosphère angoissante du film.

Le film est très surprenant en changeant de registre (j'élabore plus dans la partie spoilante). Et du coup c'est très agréable à regarder puisque je ne savais pas trop vers quoi le film tendait. Même sa fin m'a bien surpris !

Tim Robbins est vraiment chouette comme acteur. Il est étrangement pas si populaire alors qu'il a une bonne bouille mais surtout qu'il a joué dans tout un tas de supers films. Il y a même Macaulay Culkin (il a 41 ans !!!) qui a un ptit rôle sérieux.

Le film a eu le droit à un remake en 2019 tiens donc… Je me laisserai ptet tenter à l'occase.

quelques spoils

Comme je disais tout à l'heure, j'ai été très surpris par les changements de tons dans le film. Un coup c'est joyeux, avec sa meuf tout va bien, un coup on est dans une station de métro fermée avec quelques apparitions spectrales dans le wagon puis dans une fête on a … heuuu … un début de viol par un alien o___O puis ça part en réunion d'ancien combattants traumatisés, ça semble partir dans combat judiciaire. Et là on commence à être encore plus déboussolé quand il se réveille dans les bras de son ex-femme et son gamin mort qui n'est plus mort. Puis on continue de s'enfoncer dans la confusion quand il revient avec sa nouvelle copine, séjour à l'hosto qui se termine très étrangement et enfin on a un début de révélation d'un complot de l'armée. Wow. Je ne savais plus quoi comprendre/croire. Qu'est-ce qui se passe, quelle piste suivre ?

Et boum ultime spoiler de la fin.

En fait.

Il est mort.

Ptain, j'ai beaucoup aimé cet aspect décousu qui part dans tous les sens. Presque un ptit air de Mulholland Drive mais plus horrifique teinté de paranoïa et de démence.

Apparemment pleins de scènes sont passées à la trappe au montage final. C'est dommage certaines semblaient appuyées encore plus l'aspect surnaturel dérangeant. Près de 20 minutes sont du coup manquantes :-/