Joy Ride

Histoire :

Paul Walker pour impressionner sa copine décide d'aller la chercher et la ramener chez elle à la fin de l'année scolaire. Le truc c'est qu'elle est dans un autre État et donc ça fait une sacrée virée mais l'amour (et les hormones…) ne connait pas de frontières.

En chemin il récupère son frêre sortant de prison. Sur la route ils utilisent une CB pour s'amuser en discutant avec les routieurs en se faisant passer pour une meuf. Ils obtiennent un rencard avec l'un d'eux qu'ils envoient dans un vieux motel perrave dans la chambre d'un inconnu.

Ils sont eux, dans la chambre d'à côté. Le rencard se finit en presque meurtre sauvage.

Ressenti :

Franchement, pourquoi j'ai matté ça ? Rien que ce que je vous ai décrit devrait vous alarmer…

Bon l'histoire est pas top mais bon ça pourrait passer, mais rhaaa les acteurs. Déjà j'aime pas Paul Walker mais alors l'autre… Steve Zahn il est insupportable. Aussi bien quand il est en maîtrise de la situation que quand tout dérape.

On sent tout arriver minimum quinze minutes à l'avance. Il n'y a aucune surprise dans le film tout est téléphoné.

C'est même pas un bon nanar parceque c'est pas drôle.