Léon

Histoire :

Natalie Portman a douze ans et vit dans un immeuble New-Yorkais où son père planque de la drogue pour des pourris des stups. Il tente d'en subtiliser une partie ce qui le mènera à sa perte ainsi que toute sa ptite famille. Par chance, Mathilda échappera au massacre puisqu'elle était à l'épicerie du bas de la rue pendant ce temps-là.

En retournant chez elle, elle comprend très vite et rentre comme si de rien n'était chez Léon qui vit dans l'appartement d'à-côté. Il lui ouvre la porte ce qui va la sauver. Mais Léon est en fait un tueur à gage italien particulièrement efficace.

Il se retrouve avec cette gamine dont il ne sait pas s'occuper.

Ressenti :

C'est à mon sens le meilleur film de Luc Besson. Ce film en jette. L'histoire est assez simple mais tout s'imbrique bien.

Les acteurs sont chouettes. Sérieux, à 12 ans Natalie Portman est vraiment super crédible oscillant entre la gamine rebelle, la gamine qui subit son père con, puis s'oriente vers la meuf avide de vengeance mais qui se dégonfle face aux évènements qui la dépassent. Et à côté Jean Reno est au top avec son air impassible/froid puis benêt. Mais surtout Gary Oldman en flic pourri psychopathe détestable à souhait.

Je sais pas comment expliquer ça, mais ce film montre un New-York différent de ce qu'on en voit habituellement. Ici, ça semble bien plus humain et moins écrasant, plus naturel et moins filmique que ce que l'on voit d'habitude. Mais je ne sais pas pourquoi j'ai cette impression. Il y a pourtant des plans où l'on voit au loin les tours vertigineuses, de longues rues bondées, des taxis de partout mais … voilà quoi c'est pas pareil.

Le film commence par un long traveling avant comme dans la majorité des films de Besson. D'ailleurs on y retrouve sa femme de l'époque (Maïwenn qui joue la prostituée blonde du début) et le personnage de Léon est directement inspiré de Victor le nettoyeur dans Nikita. Voilà, pour un ptit film qu'il a fait pour passer le temps à cause d'un contre-temps au niveau production du 5ème Élément c'est pas dégueux du tout.

Les scènes d'actions sont impecs : brutal sans être gore, pas ultra chorégraphié, le héro se prend pas 20 balles avant de commencer à souffrir… Non c'est vraiment un film vraiment parfait.

La relation entre Mathilda et Léon est super ambigüe voir limite dérangeante mais Léon étant un personnage limite simplet, au final ça passe : jamais il ne semble intéressé par l'aspect sexuel que Mathilda tente de provoquer. Il reste juste naïf voire gêné de ces étranges idées impensables pour lui. C'est mignon.