Le Règne Animal

Animorph Genesis

Histoire : 🔗

François et son fils Émile quitte la région parisienne pour venir dans le sud. Ils font ça pour suivre la mère de famille qui va être transferée d'hôpital.

Cette dernière subie une nouvelle maladie pas trop connue mais assez répandue qui transforme progressivement en animal. Cette dernière ne parle plus et la médecine n'a pas de réponse à apporter.

Émile change donc d'établissement scolaire à deux mois des vacances et découvre donc son nouvel environnement. Mais alors que la mêre transite, le bus a un accident de bagnole et toutes les "bestioles" se sont échapées.

Ressenti : 🔗

Tiens donc un film français un peu original et grand public ! En plus c'est du fantastique ! Et bhé c'est rafraichissant, mais en plus cerise sur le gâteau, ça se déroule pas en île de france ! Rhooo c'est fou ! La province existe !!

Bon, j'ai trouvé le film sympatique et assez audacieux. L'histoire est cool et les décors super sympas. Et c'est joli un peu ce coin de la france, faudrait y faire un tour plus souvent messieurs dames les producteurs !

D'ailleurs les effets visuels sont vraiment bien foutus. Franchement, les bestioles sont stylées. C'est pas du monstre, c'est juste de l'humain qui se transforme progressivement en animal. Du coup selon l'animal ça se manifeste différemment : des plumes qui commencent à apparaitrent, des griffes qui poussent, des poils qui recouvrent progressivement le corps … C'est pas trop "in your face" et du coup ça passe vraiment bien.

Bon par contre j'ai vraiment eu peur du personnage de la gendarme jouée par Adèle Exarchopoulos. On la voit un peu partout et on sent qu'il y a un ptit truc naissant avec Romain Duris et du coup je voyais venir la relation amoureuse. Mais non c'est évité de justesse et tant mieux. Il n'y a au final qu'une phrase ambigùe qui ne donne pas de suite.

Il y a tout un message sur l'acceptation de l'autre mais qui au final n'est pas plus débattu que ça. C'est un poil dommage je trouve, ça méritait d'être plus frontal. Plutôt que de nous foutre une course interminable (et interminée, bha ouai quoi c'est juste ellipsé), explorer plus les solutions possibles aurait été intéressant.

Du coup, j'imagine qu'on peut considérer ce film comme une adaptation ciné de Animorph Begins ?