Mary And Max

Et bhé après avoir regardé Shaun the Sheep : Farmageddon ça contraste. C'est de la pâte à modeler aussi, joliment animée en stop motion mais par contre c'est bien moins coloré. C'est tout tristouille marron enfin "gadouille" quand il y a de la couleur. Sinon c'est du noir et blanc.

Il s'agit d'une relation épistolaire entre une jeune australienne et un américain. Les deux sont pas vraiment dans la norme et n'ont pas d'amis. Ils ont du mal avec les relations sociales en ne comprenant pas les gens qui les entourent. Ils se lient donc d'amitié au rythme de leurs lettres ainsi que des ptits cadeaux qu'ils y ajoutent.

Le film est donc assez particulier. Pour la forme il semble s'adresser à un public assez jeune, mais dans le fond il aborde des sujets assez complexes (autisme, difficulté de la vie sociale…) et assez lourd (mort des proches, alcoolisme, suicide…). Du coup je sais pas trop si je le recommanderai à un public si jeune que ça. Certaines lignes de "dialogues" sont assez drôles de par leur décalage et leur réinterprêtation du monde mais globalement le propos est pas mal triste.

Le pauvre américain est atteint d'un syndrome d'Asperger et n'a en plus pas vraiment de chance vis-à-vis des personnes qui l'entourent. Son psychiatre n'a pas l'air de comprendre son patient, son groupe de soutien aux personnes obèses ne l'aide en rien avec même certains qui abusent de lui. La vie lui chie à la gueule bien comme il faut. Mais il tient à peu près bon tout de même.

La fillette, elle c'est pas vraiment mieux. Son père a un taff de merde et ne s'occupe pas d'elle, la mère chourave dans les magasins et est bourrée à la maison. Elle est la risée de l'école car elle a une tâche de naissance. La vie est loin d'être rose pour elle non plus.

Techniquement, bha la direction artistique est assez particulière. Le choix des couleurs est … particulier. Je ne trouve pas ça vraiment beau mais ça cadre parfaitement avec le propos du film. L'animation est bien faite mais sans plus. Le film est plutôt sage alors que le médium aurait pu permettre quelques folies.

Voilà, au final c'est un film assez malaisant et déprimant mais qui permet de découvrir un peu ce qu'est une des formes d'autisme.