Matrix

Histoire :

Thomas Anderson est un honnête programmeur pour une entreprise de logicielle respectable mais un redoutable hacker la nuit. Il est toutefois contacté par un autre hacker via son ordinateur qui le pousse à sortir.

Il fait la rencontre de Trinity une hackeuse particulièrement efficace et célèbre qui va éveiller sa curiosité en lui révèlant que le monde est plus complexe qu'il n'en a l'air. C'est le début de la renaissance pour notre programmeur qui va définitivement adopter son pseudo Néo quand il va découvrir ce qu'est la matrice et quel sera son rôle.

Ressenti :

Je l'ai enfin vu au cinéma, il ne me manquait que lui \o/ Et c'était en super qualité imax toussa toussa en VO ! Le panard ultime !

Quel putain de film ! C'est une tuerie absolue. L'histoire est géniale, les thêmes, l'ambiance, la direction artistique, les musiques, les personnages, les effets numériques pas une ombre au tableau !

Ça a trop de la gueule. Ses teintes verdâtre ou bleuâtre selon l'environnement sont cultes et permettent de reconnaitre le film en un coup d'œil. Il a eu un impact immense sur le cinéma et aura droit à trois suites qui vont peiner à atteindre les sommets atteint par ce premier opus.

Un détail qui n'est que trop rarement évoqué quand on parle de Matrix est son ambiance sonore. La BO est pas mal du tout (hein Rob Dougan) mais les ptits sons typiques de Matrix qui sont (je crois) à base d'instrument à cordes frottées sont tops. Ils apportent un ptit côté de mystère et de suspens.

Le film a démocratisé toute une mode vestimentaire à l'époque. Et le délire des lunettes de soleil alors que c'est globalement sombre voir carrément de nuit a laissé encore quelques traces. D'ailleurs les reflets de lunettes ont permis quelques plans cultes.

Le plus célèbre est quand même Morphéus qui tend les pilules à Néo. Avec dans chaque verre de lunette un reflet d'une pilule différente. Ce plan est d'une telle évidence quand on le voit que c'en est du génie !

Bon, j'ai dit du bien des effets spéciaux mais … bon bha faut quand même reconnaitre que certains ont un poil vieillit. La porte d'ascenceur dans les flammes, les sentinelles dans le monde réel… c'est pas ouf mais ça ne sort pas non plus du film. Le bullet time est toujours aussi efficace même si dans ce remaster, on voit la différence de résolution, ça reste quand même super bien intégré dans le décor. D'ailleurs ces plans ont été pas mal parodié dans tout un tas de films par la suite, c'est toujours un ptit plaisir de voir ces clins d'œil.

En le revoyant pour la millième fois après pas mal d'années, je redécouvre avec bonheur tout un tas de ptits détails dans les dialogues. Des allusions qui se rencontrent dans les suites, ou bien juste des phrases qui annoncent de futurs évènements…

Quelle pilule prenez-vous ?

Bon allez, je pars me finir la trilogie originale avant la sortie dans une semaine du quatrième opus !