Mid 90s

Histoire : 🔗

On est au milieu des années 90 à Los Angeles. Stevie entre tout doucement dans l'adolescence et l'ambiance à la maison est loin d'être radieuse : pas de père, son frangin est très agressif envers lui.

Stevie se cherche et découvre une bande de skaters plus âgé qui lui semblent cool. Il veut intégrer cette bande pour avoir de nouveaux amis et aussi se forger une identité d'ado et plus d'enfants.

Ressenti : 🔗

Et bhé j'en attendais rien et j'ai vraiment adoré ! Il émane de ce film une vibe de nostalgie sur ce moment étrange de la jeunesse où tu quittes le monde des enfants et où tu deviens un ado.

Jonah Hill a réalisé ici son tout premier film et c'est juste bon en tout point. L'histoire est simple et efficace, les acteurs sont au poil, les décors, la musique, l'image non franchement c'est une réussite totale. Et j'ai cru comprendre qu'il a le droit à des conseils de la part de Martin Scorcese et Ethan Cohen, ouai pas des rigolos. Franchement est-ce qu'on peut rêver mieux pour des conseils ?

J'ai beaucoup aimé cette recherche de soi de la part de Stevie. La façon qu'il a d'observer et admirer les ados qui ont l'air si cool, qui rigolent entre eux, qui font du skate. Je suis même étonné que ça résonne autant en moi alors que c'est pas du tout le genre d'adolescence que j'ai eu. Mais je comprends à 100% ces sentiments et les motivations de ce ptit bonhomme.

Il veut se décrocher de cette image de mioche, il veut également prendre ses distances avec son grand frêre violent. L'image de bande qui s'éclate et déconnant et en faisant du skate le font rêver et il veut en être mais il ne forcera pas pour autant le destin.

Je trouve que cette ptite bande est particulièrement réaliste. Je me demande même s'il n'y aurait pas une bonne part autobiographique dans le film. Niveau chronologie ça correspond et j'ai cru comprendre que l'évènement final dépeint dans le film est également arrivé à Jonah Hill …

Niveau immersion ça marche à fond sans pour autant être dans le cliché criard. Les looks sont typés années 90 mais sans être exagerés, non vraiment le film semble avoir été tourné à l'époque. On est pas dans la parodie outrancière d'une époque révolue, les persos jouent à la snes et la playstation, ils écoutent des ziks de l'époque, ils se filment avec un gros caméscope, ils ont des sweatshirts à la coupe moche. Tout a été finement dosé pour être fidèle je trouve.

J'aurai bien repris une dose d'une heure et demi de plus avec la ptite bande. Savoir ce qu'il advient par la suite.

À la fin, ça se conclue par une vidéo tournée par l'un des personnages. Et là aussi ça fleure bon les années 90 avec du fisheye, du skate, des potes qui s'éclatent.

Pfiouuu c'était cool à souhait.