Network

Histoire :

Un présentateur de journal télévisé est au bout du rouleau et annonce que la semaine suivante il se suiciderait en direct. La chaîne de télévision le retire immédiatement de l'antenne.

Le lendemain, elle lui permet cependant de revenir une dernière fois à l'antenne afin qu'il fasse ses adieux plus honorablement auprès de son public. À ce moment-là, le présentateur se lache et exprime sa lassitude et son ras-le-bol de la situation actuelle. La chaîne de télévision décide donc de lui couper l'antenne.

La réaction ultra positive du public dans les sondages et la présence d'article dans la presse papier donne l'idée à la chaîne de télévision de lui proposer de remanier le journal télé afin qu'il y donne son avis. Cette nouvelle formule rencontre un certain succès mais ça s'essouffle assez vite.

Un nouveau projet est lancé d'une émission où il aurait carte blanche avec d'autres présentateurs distribuant des infos sur un ton radicalement différent. Il se transforme petit à petit en gourou.

Ressenti :

Le film est assez étrange. J'ai du mal à me décider de savoir si j'ai aimé ou non.

On suit plusieurs personnages d'une part le fameux présentateur déchu puis gourou vedette qui semble de plus en plus taré d'une autre tout un tas de personnel qui gravite dans cette chaîne de téloche :

  • le directeur de l'information qui est pote avec le présentateur et le voit déraper progressivement.
  • la directrice des programmes toute jeune qui n'a en tête que les chiffres avec assez peu de morale et de scrupules
  • le directeur de je ne sais quoi qui souhaite se garantir une place haut-placé suite à la future fusion avec un conglomérat de médias
  • le directeur de la chaîne qui sent qu'il perd petit à petit du pouvoir surtout en vue du rachat
  • le directeur du conglomérat qui voit un prophète des temps modernes dans le présentateur

J'avoue avoir été un peu perdu au début de savoir qui fait quoi mais au final c'est pas si indispensable, on comprend quand même assez bien la dynamique entre tout ce petit monde.

J'ai quand même eu l'impression que le film risquait de s'éparpiller quand il évoque les terroristes qui n'ont au final quasiment aucun rôle si ce n'est de caractériser un peu plus certains protagonistes. Il y a déjà pas mal de monde avec des rôles pas forcément super défini et nous rajouter un peu de monde extérieur pour au final n'avoir qu'un petit impact (hum) c'était ptet de trop.

Le film est quand même cool avec des sujets qui sont encore d'actualité un demi-siècle plus tard même si il faut bien se l'avouer la télévision meurt à petit feu aujourd'hui. Les années 70 c'était quand même très marron/orangé… et visiblement on peut envoyer son patron se faire foutre et être bien vu de lui le lendemain…

C'est assez marrant de voir que les bureaux actuels n'ont plus grand-chose à voir avec les bureaux des années 70 mine de rien. Les téléphones y avaient un rôle capital alors qu'ils ont tendance à disparaitre aujourd'hui (au profit des portables) et bha … forcément à l'époque pas un seul ordi à portée de main. On y aperçoit des télex furtivement, la régie avec tous ses boutons … houlla mon côté geek reprend le dessus, il faut que je me calme.

À quand un remake en axant non plus sur la télévision mais sur les vidéos sur Internet avec pourquoi pas Logan Paul en acteur principal ?