Platoon

Histoire : 🔗

Chris est un bleu qui arrive au Viet Nam. Il va rencontrer son bataillon avec notamment têtes fortes.

D'un côté il y a Elias le bon gars qui ne se fait plus d'illusion et de l'autre Barnes la brute à deux doigts d'exploser.

Ressenti : 🔗

Un grand film de guerre et probablement l'un des plus dur concernant la guerre du Viet Nam. C'est probablement le film de guerre que j'ai vu qui prend le plus aux tripes surtout pour cette époque précisément. Certe Saving private Ryan est très très fort et notamment son débarquement est d'une intensité rare mais là c'est plus sale et ignoble. Bon après c'est pas un genre que j'ai trop poncé le film de guerre donc il y a probablement des films moins mainstreams qui sont allés plus loin.

Il y a bien entendu des affrontements assez traditionnels entre les deux camps. Avec des attaques de nuit, des pièges, des embuscades, des bombardements tout cela. Mais on y aborde aussi les à-côtés.

On voit comment les soldats passent leurs temps sur leurs temps annexes. Les tâches de merdes qui incombent aux nouveaux, les passe-temps récréatifs à base de fumette/musique/carte et où on sent que les gars sont pas encore 100% traumatisés mais qu'ils sont déjà bien amochés psychologiquement. Tous ces passages sont excellents.

Faut dire que Oliver Stone (le réalisateur) ayant été sur le front ça semble vraiment réaliste dans l'ambiance qu'il y a règne. Les dialogues débordant de testostérone de peur et de PTSD sont interprêté par un cast grand luxe. On retrouve donc Charlie Sheen dans un rôle sérieux où il commence en jeune recrue candide et où il finit en vétéran ravagé. À côté on retrouve Tom Berenger et Willem Dafoe avec des rôles inversés par rapport à ce qu'ils jouent habituellement (un rôle de bad guy et non l'inverse et vice versa). Mais dans les troufions on retrouve également des têtes connues désormais avec notamment Tony Todd (le candyman dans son premier rôle), Johnny Depp (dans son troisième film), Kevin Dillon (qui a toujours un air assez proche à Ethan Hawk je trouve) ou bien Forest Whitaker.

Mais surtout le film montre également comment les Américains se comportaient face aux civils locaux. Et là c'est clairement pas joli à voir et c'est justement là où le film est très fort. Ces scènes sont horribles au possible et sont visiblement tirés de divers faits ayant réellement eu lieu.

Ça a été tourné aux Philippines (à peu près au moment de la révolution de 1986 d'ailleurs) et on a donc une jungle dense pleine de bestioles (d'ailleurs quasi-exclusivement sur Charlie Sheen, le pauvre), de la pluie constante, de la bouillasse. L'environnement qui pourrait ressemble à un endroit parfait pour des ptites vacances pépouze est dans ce contexte particulièrement éprouvant et menaçant. Ça rend particulièrement bien.

Le tournage a été visiblement difficile. Oliver Stone a voulu en faire baver à son équipe pour que ça ait l'air plus authentique. Avant le tournage ils se sont bouffé deux semaines de stage intensif de combat en jungle. Le but était de les crever, réduire drastiquement leur sommeil pour qu'ils soient à point pour le tournage. Et ce dernier a commencé tout juste le stage terminé. Le réalisateur était à deux doigts de crise de PTSD (il en aurait d'ailleurs fait quelques-une).

Un ptit "fun fact" c'est qu'Oliver Stone aurait aimé que Jim Morrison ait le rôle principal du film. Il lui a envoyé le script. Le chanteur des Doors a d'ailleurs été retrouvé mort à Paris avec le script du film en 1971. Le film sera fait bien plus tard et d'ailleurs Oliver Stone réalisera le biopic des Doors en 1993.

Bref, ce film est une tuerie (😉). Les rares fois où il y a de la musique c'est le tragique Adagio for Strings qui accompagne parfaitement le mood de ce film.

Voilà, c'est LE film sur la guerre du Viêt Nam à mon sens.

Ha au fait un "platoon" ça veut juste dire "peloton" (ouai j'avais pas fait le rapprochement).