Red Lights

Excellent à 80%

Histoire : 🔗

Sigourney Weaver et Cillian Murphy sont des universitaires étudiant les phénomènes paranormaux et plus spécifiquement les mediums et autres personnes avec des pouvoirs surnaturels. Ils sont experts dans le domaine et leur tâchent principal consiste à débusquer les charlatans (tous) afin de les arrêter.

Robert De Niro serait le medium le plus puissant mais ce dernier s'est arrêté il y a trente ans. Il décide cela-dit de reprendre sa carrière et démarre de nouveaux shows. Cela attire forcément l'attention.

Ressenti : 🔗

Et bhé sacré film. Vous ne le connaissez pas ? Et bha moi non plus !

Pourtant le casting est impressionnant avec Cillian Murphy et Sigourney Weaver dans les rôles des gentils. Face à eux, il y a Robert De Niro qui joue un clairvoyant non-voyant. Entre eux il y a Toby Jones qui sert à rien et Elizabeth Oslen qui ne sert à rien non plus. Bref, il y a du monde.

L'histoire est assez cool. Ça s'inspire des évènements des années 80 concernant Peter Popoff qui se faisait passer pour un medium. Le gars utilisait des oreillettes avec des complices comme ce que l'on voit dans le film.

Bon mais du coup comment ça se fait que tout le monde est passé à côté de ce film ? Franchement, il y a un ptit arrière-gout de The Prestige même si c'est moins joli, ça a travaillé son atmosphère, c'est intrigant. Mais voilà il y a un loup.

Dès la seconde moitié du film, ça commence à boitiller et montre quelques faiblesses. Et puis surtout ce final se vautre totalement. C'est assez étrange de parvenir à faire un truc aussi bien foutu et qui part dans une certaine direction tout le long du film et de partir pile à l'opposé à la fin.

des spoils

Déjà, le film s'encombre d'éléments qui ne servent à rien. Elizabeth Oslen a été ajoutée dans le film pour je ne sais quelle raison. Qui a pensé un instant que de mettre une simili-romance avait un quelconque intéret ? Surtout pour ne pas la développer à ce point. Les persos vont au resto, quelques scènes plus loin ils se réveillent dans le même lit (ha bon, ils en sont là !).

Reparlons un peu de l'histoire. De Niro sort de sa retraite et fait des shows extraordinaires et du coup notre Cillian Murphy veut le faire tomber. Il cherche à trouver les failles pour le faire tomber et c'est alors que Sigourney avec qui il bosse lui prévient de ne pas trop s'attaquer à lui. Et là, pan, elle meurt de … bha on sait pas vraiment de quoi. C'est mystérieux.

De Niro contre toute attente, souhaite aller à la rencontre des scientifiques pour se soumettre à une série de tests afin de prouver que ses pouvoirs sont avérés, que ce n'est pas un charlatan. Toby Jones qui ne savait pas ce qu'il foutait dans le film a désormais un peu d'intéret : c'est lui qui va créer la série de tests et les faire passer.

Là tout semble ultra rigoureux, les gens présents, les équipements, l'environnement, tout est archi-contrôlé. Et bon je vous ruine le fun tout de suite, on lui fait enlever sa montre pour la vérifier puis … on lui redonne. C'était vraiment nécessaire de lui rendre sa montre alors qu'il est non-voyant ? Vous le voyez venir ? Bha heu non ils ne l'ont pas vu venir.

Bref, les tests sont filmés et tout et bon, bha visiblement il n'a pas autant de pouvoir qu'annoncé mais il a quand même une certaine réussite à la télépathie. Quand il le fait avec sa montre. Avec sa montre et avec le cobaye de son cru avec également sa montre. ...

Mais bon, nos scientifiques n'ont pas vu l'arnaque et il est donc déclaré comme étant effectivement doté de pouvoir surnaturel. Il repart donc adoubé par la science. Mais notre Cillian n'en démord pas, il demande donc à un de ses étudiants qu'on a jamais vu d'analyser à fond les vidéos pour trouver la moindre preuve. Pendant ce temps, lui se rend au nouveau show du medium mais se fait attaquer par un des sbires qui lui rétame la tronche dans les chiottes.

Le scénariste se rapelle qu'il y a Elizabeth Olsen et décide de lui faire remmarquer l'embrouille sur les montres.

Cillian bien amoché se rend dans la salle de spectacle et interromp le truc la gueule en sang. Lui n'a pas la preuve des montres (du coup ça servait à rien si ce n'est à nous, les spectateurs du film) mais commence un speach. Il est super énervé et là il y a tremblement de terre, les lumières pètent, les équipements électriques dysfonctionnent. Et là, Cillian lance une pièce à De Niro sur scène et ce dernier l'attrape sans difficulté. Le gars n'est pas aveugle du tout et a fait semblant pendant des années.

Et là, De Niro démasqué lance un How did you do it ?. Parceque ouai, en fait c'est Cillian qui a provoqué tous les ptits évènements surnaturels. -___- Et hop, pendant 1h30 on nous prouve que c'est de la bouffonerie et qu'il y a toujours des explications rationnelles aux évènements et là bam. C'est magique toussa.

Ha et je vous épargne le simili-arc narratif sur le fils de Sigourney qui au final ne sert à rien. Bha ouai, elle meurt juste comme ça par magie sans que son fils dans le coma depuis des années n'ait servi quoi que ce soit si ce n'est pour donner une motivation au personnage.

Mais que c'est décevant. Ce final est nul à chier mais en plus il ruine tout ce que le film a construit.

Un film n'a pas spécialement à faire plaisir à ses spectateurs. C'est pas nul parceque je suis déçu, c'est nul parceque le final va en désaccord avec tout ce qu'il a préparé avant.

C'est dommage parceque techniquement c'était bien foutu. Le jeu d'acteur est bon et tout mais cette fin d'histoire bousille le tout.

Ha et le titre Red Lights est le terme employé pour les complices des mediums qui récoltent des infos sur les participants avant qu'ils n'arrivent à l'évènement. Dans la file d'attente ils écoutent les conversations, récoltent des noms, prennent des photos et pendant ce temps une équipe se sert de ça pour faire quelques recherches.