Reign of Fire

Histoire : 🔗

Lors de travaux sur le métro de Londres, un tunnel est percé et dedans se trouve un dragon en train de se réveiller. Cet évènement causera la perte de l'humanité ou presque. De rares survivants s'organisent tant bien que mal pour résister aux assauts répétés des grosses bestioles ailées.

Ressenti : 🔗

J'avais vu ce film à sa sortie et j'avais aimé sans plus. Il était temps de lui laisser une seconde chance.

L'idée est plutôt sympa je dois avouer : foutre des dragons à l'époque moderne c'est intéressant. Mais c'est élipsé directement, à peine le dragon arrivé, on est parachuté 20 ans plus tard et hop on est dans un décor post-apo. Il y a quelques armes à feu mais c'est quand même un retour global à une époque médiévale. C'est pas nul mais contrariant.

Bon c'est pas ce que le lui reproche le plus cela dit. Non, c'est l'absence de finesse et l'écriture des persos à la truelle. Matthew McConaughey est dans le cliché lourdingue du badass testostéroné. Ça se passe à côté de Londres mais faut que le type se foute torse nu toutes les 20 minutes alors que c'est la météo britainne de base… Et vas-y que ça pose et tout, même Gerard Butler (Leonidas je le rappelle) n'en mène pas large…

En plus j'ai eu une sensation de trop peu. Tout va assez vite au final et certains évènements sont donc vite évacués pour passer à la suite du scénar. C'est un peu abrupte et rushé.

C'est pas mauvais, c'est insipide alors qu'il y aurait matière à faire quelque chose de très sympatoche. Ça serait une bonne source pour un remake voir une série. Plus de temps, plus de subtilité et franchement ça me plairait vraiment bien. Le réal est d'ailleurs plus habitué aux séries à ce que je vois avec à son actif du X-Files notamment et du Star Trek.

Bon bha du coup, bof, hein. Le souvenir était fidèle. Son cast ne parvient pas à faire passer la pillule.