Spirited Away

Histoire :

Alors que Chihiro est en route avec ses parents vers sa nouvelle maison, ils s'égarent sur la route. Ils arrivent au bout d'un chemin avec un étrange tunnel. Ils sortent de leur voiture et décident d'aller voir à pied au-delà de cet intrigant tunnel.

Ils semblent arriver dans un parc d'attraction désaffecté complètement désert. Mais ptet pas si désert que ça, une douce et agréable odeur les attire au loin. Ils finissent par tomber devant un étal de bouffe fort attirant.

Chihiro ne souhaite pas toucher à cette nourriture semblant sortir de nulle part et elle part un peu plus loin explorer. Elle finit par croiser un jeune garçon sur son chemin qui la somme de s'enfuir.

Ressenti :

Et bhé c'est absolument pas ce que je pensais que ça allait être. Je pense que j'ai été traumatisé par Le tombeau des lucioles et que j'ai toujours cru que ça allait être un tire-larme à propos d'une gamine abandonnée. Et bien pas du tout. C'est au final bien plus proche d'un Alice au pays des merveilles baigné dans la culture et les traditions japonaises. Et du coup c'est vraiment excellent.

Ce film est pétillant et généreux : c'est un déluge de couleurs, les décors fourmillent de détails, les personnages sont comme dans tous les films de Ghibli ultra travaillés avec une animation bien poussée, les personnages sont attachants, l'histoire est cool et le film dure un chouilla plus de deux heures que l'on ne voit pas passer !

Au début on est comme la pauvre petite Chihiro complètement noyé dans ce monde farfelu et pourtant au final avec sa propre logique qui tient la route. Cet établissement de bain semble crédible avec sa chaufferie et ses arômes au sous-sol, ses bains rez-de-chaussée, les appartements du personnel au-dessus et encore plus haut les appartements de la matrone. Chaque niveau a son ambiance qui reflète bien ses habitants.

On en prend plein les mirettes mais aussi pleins les esgourdes. Tout comme l'ambiance visuelle, le son a été sacrément bossé. On s'y croirait vraiment et les musiques insufflent un peu plus de magie et d'enchantement au film. Quelques notes de piano toutes légères et hop les vents se rajoutent et quand la musique s'emballent quelques percussions. La musique semble une évidence.

Voilà, je pense que vous avez compris que j'ai été pas mal emballé ^__^