Sunset Boulevard

Histoire :

Un homme est retrouvé avec trois balles flottants dans une piscine d'un palais situé sur Sunset Boulevard non loin de Hollywood. On assiste à un flashback nous expliquant comment on en est arrivé là.

On suit Joe Gillis un scénariste travaillant à Hollywood mais couvert de dette. Alors qu'il tente de fuire réellement ses créanciers, il trouve refuge dans cette immense maison où il rencontre Norma Desmond ancienne star du cinéma muet.

Ressenti :

C'était pas mal du tout. L'histoire est vraiment cool avec en plus un joli noir & blanc (malgré ses 72 ans au compteur).

Le film parle des à-côté du cinéma avec ses stars, ses réalisateurs, ses écrivains, la renommée, Hollywood. Ça s'ancre vraiment dans la réalité en citant d'autres films, acteurs et réalisateurs et même la présence à l'écran de Cecil B Demille. Et ce qui est montré est au final bien moins élogieux que prévu. Ici les stars déchues sont peu ragoutantes, les scénaristes sont sans le sous et passent du statut de star inoublié à oublié en une année, les réalisateurs sont à peu près épargnés.

Le trio d'acteurs principaux est top. William Holden virevolte entre looser et le lover en fonction du contexte. Alors qu'à-côté Gloria Swanson joue les dépressives complètement à l'ouest à la limite de la folie tout en étant intimidante voire menaçante et manipulatrice. Le tout complété du chien de garde Erich Von Stroheim avec son rôle bien plus ambigu que prévu.

spoiler

Wow je ne m'attendais absolument pas à la révélation que Max n'était pas un simple majordome mais aussi le premier mari et premier réalisateur de Norma. Je dois avouer que ça m'a vraiment surpris.

Je suis étonné que certaines scènes ne soient pas plus reprises dans d'autres films. Typiquement le traveling final sur Norma pourrait être cité dans tellement pleins d'autres films…

J'ai vraiment bien aimé. C'est un super chouette film et bha contrairement à d'autres films cultes de l'époque, je trouve que lui mérite son classement. L'histoire est pas mal attendue et son format à base de meurtre dévoilé dès le début mais expliqué par un flashback font un peu écho à Citizen Kane mais le fait qu'il soit plus sombre et un peu plus torturé me l'ont fait préferré.

Comme d'hab pour les vieux films, j'adore regarder les décors, les environnements, les voitures, les habits. Et là encore on en prend plein les mirettes avec les studios de cinémas, mais surtout les lieux plus quelconques comme les appartements des gens avec leur mobilier de l'époque et tout.