Terminator 2 : Judgment Day

Histoire : 🔗

John Connor est le chef de la résistance des humains face aux machines en 2029. Les machines décident d'aller le tuer avant qu'il ne devienne le grand soldat qu'il est devenu.

La résistance au courant de ce plan décide d'en faire autant en envoyant un protecteur. Qui arrivera en premier ?

Ressenti : 🔗

Sans blague, ce film est vraiment Ă©norme. C'est trĂšs probablement le film que j'ai le plus vu.

L'histoire est top, les acteurs au poil, la réal est nickel, il y a tout un tas de ptits détails que l'on continue de découvrir, les personnages sont attachants. La musique est iconique, les scÚnes d'action dépottent bien et il y a tellement de citation dans ce film.

  • “Easy Money !”
  • “I'll be back !”
  • “I need your clothes, your boots and your motorcycle. - You forgot to say please.”
  • “Come with me if you want to live.”
  • “We've got company ! - Police ? - How many ? - All of them i think.”
  • “Your foster parents are dead.”
  • “Did you call moi a dipshit ?!”

Je n'ai découvert la version longue que trÚs tard et je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi certaines de ces scÚnes ont été coupées. Le T1000 qui scanne la chambre de John est pourtant indispensable maintenant que je la connais. Les visions de Sarah permettent de comprendre qu'elle n'est pas juste parano mais qu'elle est belle et bien traumatisée. La scÚne de reboot du T800 est techniquement fofolle, pourquoi avoir enlevé ça ?!

J'adore le fait que dans cet univers, le futur n'est possible que grĂące au fait qu'un premier terminator ait Ă©tĂ© envoyĂ© dans le passĂ©, il y a bien un paradoxe. Et j'ai un amour irraisonnable pour les boucles temporelles. En plus de ça on rajoute un Edward Furlong mais surtout un Schwarzy au top du top, forcĂ©ment que c'est un film parfait ! Il y a mĂȘme quelques touches d'humour.

Il n'y a rien à enlever ni à rajouter dans ce film. Les gosses ont des coupes mulets ! Rien à ajouter je vous dit ! Les effets spéciaux mélangent effets pratiques et effets numériques qui sont toujours aussi réussis aujourd'hui. Combien de Robert Patrick abßmés ont-ils construit ?

Niveau cascades et compagnie c'est l'orgie : on a de la moto qui tombe d'un immeuble, de la moto qui tombe d'un pont, un hĂ©lico qui passe sous un pont, des gens qui courent sur des vĂ©hicules qui roulent Ă  fond, de la galipette de l'infini, de l'explosion d'immeuble, de la course-arriĂšre-poursuite
 Tout est dans ce film est en plus sacrĂ©ment bien fait. Bon, on voit quand mĂȘme que par moment c'est une doublure, hein.

En plus ce ptit con d'Edward Furlong n'a pas trouvé mieux que de grandir pendant le tournage du film. On voit bien la différence entre certaines scÚnes. Et le pire c'est qu'il a aussi mué et a donc du se redoubler intégralement.

Ce film est le sommet de la série Terminator, il est meilleur que son prédecesseur et éclate trÚs largement toutes ses malheureuses suites. C'est un classique.