The Blob

Il a pas une gueule de porte-bonheur çui-là.

Histoire : 🔗

Dans un ptit bled des USA, une météorite s'écrase non loin d'un clodo. Ce dernier s'approche mais se fait attaquer par une sorte de chose visqueuse qui émane de la roche.

Brian tombe sur le clodo qui est salement amoché et tente de poursuivre le pauvre type qui se fait percuter par une bagnole. Ils finissent par l'amener à l'hosto mais alors qu'il est alité, ce dernier s'avère être en fait déchiqueté et bouffé de l'intérieur.

Ressenti : 🔗

Et bhé mazette quelle aventure ! C'est quelque chose ce film.

Bon vu le titre je m'attendais à un gros nanar mais étrangement le générique m'a fait plutôt bonne impression. J'aime beaucoup la police d'écriture ainsi que l'effet graphique qu'ils ont appliqué au texte (hey mais ça ressemble un peu à mon blog d'ailleurs !). (Notez bien les points positifs.)

On nous présente succintement les quelques protagonistes de l'histoire. Ça donne faussement un peu de profondeur à tout ce ptit monde. Et puis ça rend cette ptite ville assez crédible avec son shérif qui va fricoter avec la serveuse du rade local. Les gamins qui veulent aller au cinoche, les plus grands qui veulent fricoter et vont acheter des capotes à la pharmacie. Bref, on est dans la vraie vie véritable des USA dans ce film. Tout est parfaitement crédible, d'aucun dirait que c'est une capsule temporelle. Oui, je me risque à lacher le mot, c'est un documentaire de cette époque !

Bon, mais alors, c'est une fiction ? Et bien oui, c'est l'arrivée de ce météorite qui nous ramène à l'irréalité de ce film. C'est notamment ce qui sort de cette météorite (parceque oui, une météorite c'est pas non plus du surnaturel mais je m'égare). Un truc qui fait des bulles, qui suinte, corrosif, agressif, dangereux est arrivé dans cette joyeuse bourgade. Et ce truc à faim et est vénère !

Bon bha nous ne sommes donc pas dans un documentaire naturaliste mais bien dans de la science-fiction horrifique. Mais là où c'est d'autant plus cool c'est qu'on est dans du body horror ! On a des corps mutilé, fondus, pliés, décomposés, déchiquetés, consommé ! Haaa ! Trop bien du gore !

Voilà le second bon point de ce film, c'est qu'il s'agit d'effets pratiques. Et ça rend super bien ! Et ouai, dans les années 80, on savait faire des films d'horreurs qui ont de la gueule ! On a des comédiens nazebroques qui savent pas jouer et qui semblent perdus mais au moins on peut leur frire la tronche et les démembrer avec une classe sans pareille.

Hoo il y a bien quelques effets numériques mais c'est plus du compositing. Et bon, franchement je trouve que ça passe pas trop mal. Surtout pour un nanar de ce genre. Hannnn !!! J'ai dit que c'était un nanar ! Oupsss.

C'est … heu. Bha ouai c'est ptet un nanar mais pas tout à fait non plus. La réalisation technique est loin d'être à chier et puis on sent que ça a dû coûter assez cher. Il y a des explosions, des poursuites, un hélico, beaucoup de costumes et vraiment beaucoup de maquillages/prothèses/accessoires pour le body horror. Franchement, une meilleure direction d'acteur aurait très probablement suffi à sauver le truc.

J'insiste encore mais tous les effets gores sont sacrément cool. C'est ce qui me fait dire que ça aurait pu être un bon film. La moitié du budget du film est parti dans les effets visuels.

Bon, franchement j'ai passé un moment pas désagréable. C'est loin d'être aussi nul que ce que je pensais. Il faut passer outre le jeu d'acteur.